Immobilier : comment Duflot va soutenir les locataires

 |   |  634  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le volet sur les relations propriétaires-locataires du projet de loi sur le logement de la ministre Cécile Duflot va dans le bon sens, selon les professionnels de l'immobilier, même s'il favorise un peu trop les locataires à leur goût.

"Dans ce projet de loi, il y a de bonnes orientations". Jean-François Buet, président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), s'est montré plutôt optimiste ce jeudi concernant le projet de loi sur le logement que la ministre Cécile Duflot présentera en juin. Consulté régulièrement par le cabinet ministériel, M.Buet juge que les mesures du volet sur les relations entre les propriétaires et les locataires de la loi limiteront les conflits, même si certaines sont à son goût trop souples vis-à-vis des occupants.
La plus attendue des mesures, la garantie universelle des risques locatifs (GURL), devrait prendre la forme d'une garantie publique de l'Etat financée par une taxe sur les loyers à hauteur de 1% du loyer. Le gouvernent doit encore déterminer si l'effort sera porté seul par le bailleur ou sera partagé équitablement avec le locataire. Sans surprise, la Fnaim a fait savoir que l'effort doit reposer sur les deux parties pour ne pas créer "un phénomène de déresponsabilisation du locataire".

L'assurance multirisque habitation pour rembourser les dégradations ?

L'autre scénario, qui ne semble plus privilégié par le ministère du Logement, consisterait à rendre obligatoire une assurance contre les loyers impayés pour les propriétaires. Si cette solution était retenue, tous les logements loués seraient alors assurés.
Le président de la Fnaim milite pour sa part pour une solution mixte, où l'effort concernant les impayés reposerait sur le bailleur ; et où l'effort concernant les dégradations, "qui vont souvent de pair avec les impayés et sont souvent plus coûteuses", selon Jean-François Buet, serait pris en charge par l'assurance multirisque habitation du locataire. Celle-ci viendrait donc s'additionner à son dépôt de garantie.

Normaliser les constats d'état des lieux

Toujours pour faire baisser les litiges, le gouvernement compte normaliser les constats d'état des lieux, souvent rédigés de manière trop laxiste, pour rééquilibrer les relations entre les bailleurs et les locataires. Une mesure à la portée certaine. "La rédaction d'un vrai état des lieux à l'entrée et à la sortie du locataire solutionnerait plus de la moitié des problèmes entre bailleurs et locataires", estime Jean-François Buet. Il ajoute que les intermédiaires immobiliers ont sur ce point un vrai rôle d'expertise auprès des propriétaires et des occupants.
D'où sa demande du partage des honoraires des états des lieux, qui reposent aujourd'hui uniquement sur les bailleurs (même s'ils sont souvent intégrés dans les frais d'agence payés par les locataires sans être mentionnés).

Suppression des honoraires payés à l'entrée par les locataires

Le Fnaim redoute en revanche la surpression souhaitée par le ministère du Logement des honoraires payés aux intermédiaires immobiliers par les locataires au moment de leur entrée en location. Pour l'instant, les honoraires sont calculés sur une base annuelle et représentent environ deux mois de loyers. Ils sont payés pour moitié par le locataire et pour moitié par le bailleur.
Enfin, pour éviter qu'un locataire ne plonge dans une situation de précarité à cause d'un propriétaire malveillant, le gouvernement souhaiterait isoler les dépôts de garantie des locataires sur un compte tiers, qui pourrait être géré par la Caisse des dépôts et Consignations (CDC). Le potentiel de collecte d'épargne de ce compte serait alors supérieur à 5 milliards d'euros. Un vivier considérable à l'heure où l'Etat cherche des leviers de financement n'ayant pas d'impact sur les comptes publics...

>> Pour aller plus loin:

Consultez les annonces immobilières particulières

Découvrez le prix de l'immobilier dans votre rue

Réalisez un devis pour vos travaux

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2013 à 14:26 :
ben alors.... les locataires, vous n'avez pas encore acheté.... pourtant avec l?annonce d'un tel chamboulement les prix ont deja bien fondu. apparemment c?est ce que vous attendiez pour acheter et vous etes toujours locataire... mais qu'est ce qui se passe ? c'etait seulemnt de la jalousie ? pour devenir proprio il faut faire des sacrifice a commencer par ne plus partir en vacance comme on veut (je le fais depuis mes 25 ans ....); apres quand un locataire a decidé de ne plus payé.. ben il ne paye plus et vous l'avez dans l'ognon pour rester poli. la on n'est juste en train de faire en sorte de deresposabiliser totalement les locataire mauvais payeur (deja que cela ne les derange pas, la ca ne les dérangera encore moins puisque tout le monde va payer pour eux , meme les bon locataire vont payer pour eux... quelle belle loi hein !!!
Réponse de le 01/08/2013 à 12:10 :
Des locataires qui quittent le logement en déposant les clés chez le notaires en catimini, sans avoir payé de loyers !!! Propriétaire j.ai du acquitter facture d.eau et d.electricite !!!! Loue termine pour moi !!! Trop d.ennuis et pas aidés pour la défense des propriétaires bailleurs....
a écrit le 12/06/2013 à 10:18 :
Le mieux est de changer la ministre qui va mettre tout dans le rouge.
Les locataires ,les propriétaires,les agents immobilier et les rentrées fiscales.
Sans compter le chômage des agences qui fermeront à coup sur
a écrit le 12/06/2013 à 9:55 :
J'étais intéressé par la GURL, mais je sens venir une énorme arnaque, un dispositif compliqué et non fiable en cas de pépin, comme beaucoup d'assurances, surtout obligatoires.
a écrit le 20/05/2013 à 13:56 :
Mme DUFLOT est un MINISTRE beaucoup trop dogmatique, et qui très certainement réfléchit mais hélas plutôt après... qu'avant, et semble t' il pas assez souvent !!!! elle n'a pas encore intégré que tant que les bailleurs ne se sentiront pas plus sécurisés......par rapport à des locataires de plus en plus indélicats...... le marché va stagner !!!
Réponse de le 20/05/2013 à 17:05 :
comme ça les locataires pourront acheter si les investisseurs se barrent: ils font grimper les prix, et tout le monde sera content
a écrit le 20/05/2013 à 10:26 :
Elle pourrait déjà commencer par faire verser directement les APL aux bailleurs. Cette allocation n'est-elle pas destinée au logement? Et le gouvernement de faire de même pour toutes les formes d'aides spécifiques (scolarité, cantine...).
Réponse de le 20/05/2013 à 12:18 :
déjà le cas
Réponse de le 20/05/2013 à 14:42 :
Vous avez raison, d'habitude, je vérifie avant d'écrire, mais aujourd'hui je ne devais pas être tout à ait réveillé. Mes excuses et merci d'avoir corrigé cette erreur, pour ne pas dire faute!
Réponse de le 01/08/2013 à 13:43 :
On ne peut pas obliger un locataire a versé directement l'APL à son bailleur, sauf quand il y a assurance loyers impayés
a écrit le 15/05/2013 à 23:04 :
Il faudrait songer à un système à points pour récompenser les bons locataires et sanctionner les mauvais. On protégerait les 1ers et pourrait éjecter les mauvais du marché locatif.
a écrit le 15/05/2013 à 16:35 :
MME DUFLOT n'a aucune compétences pour ce dossier et elle le prouve tous les jours
Nous avons un président qui nous envoie dans le mur avec ses ministres
Réponse de le 15/05/2013 à 22:03 :
MME DUFLOT ne vous arrose pas de subventions sans contraintes, c'est tout ce qui vous dérange.
Réponse de le 20/05/2013 à 12:15 :
exactement : si ça râle c'est que ce n'est plus l'eldorado sarkozy sans bosser, par conséquent c'est que c'est efficace
a écrit le 15/05/2013 à 13:16 :
A bon proprio bon locataire . Quelques regles simples : 1) plus le loyer est modéré plus le choix de locataires (et donc des bons) est aisé 2) ne pas passer par une agence sf si vous les jugez plus compétents que vous même 3 ) logement nickel et bail et état des lieux par huissier 4) ne pas augmenter le loyer durant la durée du bail si votre locataire ne vous emm.. pas
Réponse de le 15/05/2013 à 17:15 :
ne pas augmenter le loyer en cours de bail??
vous revez ou quoi???
qui paye les augmentations exorbitantes du foncier !!et de csg!
si vous vouilez des loyers bas messieurs dames les locataires et bien payer vous meme!!!
pas valable de louer !!
Réponse de le 15/05/2013 à 18:59 :
Si vous voulez un marché libre, cessez de pleurnicher pour des subventions! En l'absence d'investisseurs dans l'ancien, nous serions nombreux à acheter! C'est pas rentable : Vendez!
a écrit le 15/05/2013 à 12:21 :
La France est le seul pays ou les sociétés immobilières ne sont pas présentes dans le secteur locatif privé, car le rendement était trop faible. Il est maintenant nul voir négatif pour le particulier (nouvelles normes, fiscalité), si on prend en compte tous les frais masqués (son propre travail, le décalge des impôts si achat sous loi Machin, les risques sur l'emplacement et le locataire, la plannification pluriannuel des rénovation et mise aux normes).
Le gouvernement, face aux propriétaires en moennes de 1,5 logements, est le seul qui peut donc mettre en place une structure qui dynamise ce parc locatifs, avec de vrais partenaires : des véritables agents immobiliers (formés et qui ont véritablement leur carte, pas des stagiaires kleenex), des véritables gestionnaires de biens (bons juristes) et de véritables syndics profesionnels et de véritables diagnostiqueurs (avec une politique des diagnostique cohérente).
Pour la législation, elle est déjà très importante, très favorable aux locataires et, s'il y a une expulsion a faire, c'est long, voir jamais executé. C'est le problème de la justice française, qui est une machine à monter les peronnes les unes contre les autres pour engraisser les avocats et les juges : trop de temps, trop de lois qui se contredisent.
Concernant le locataire, pourquoi ne pas faire, comme pour la voiture ou les crédits, un fichier avec mauvais payeurs et les destructeurs d'habitation ? On pourait faire un bonus malus pour le paiment de la prime, voir obliger le propriétaire à baisser son loyer pour les meilleurs locataires. De toutes façons, un bon locataire, c'est toujours très recherché, mais encore faut-il avoir des informations fiables (sinon, on appelle son propriétaire actuel, mais ce n'est pas toujours possible). Je précise qu'un mauvais locataire n'a pas forcemment pas de moyen : souvent, ce sont des personnes aisées qui sont les plus procédurières et les plus destructrices. Il faut responsabilisé individuellment, dans un cadre simple prévu par la loi.
a écrit le 15/05/2013 à 11:02 :
Duflop est locataire ou proprio ?
Réponse de le 15/05/2013 à 11:50 :
Probablement les deux, et donc ?
Réponse de le 15/05/2013 à 16:39 :
Actuellement appartement de fonction donc ni l'un, ni l'autre mais c'est il est vrai un bail précaire délivré par des marchands de sommeil (qui a dit de rêve?) donc attention.
a écrit le 15/05/2013 à 11:00 :
une loi , en decret , une taxe , .... Mme Duflot comme ses collègues faisuers de lois et de taxes pensen que pour exister il faut faire des lois
cela active le microcosme de Bercy et autres et de la com
seule chose : tout est cassé : confiance , envie : on ne pex traiter le matin un propriétaire d'appartement de salaud le taxer le menacer lui annoncer que si il fait dasn x années une plus value on lui en prendra et le lendemain lui proposer une nouvelle loi pour lui proposer d'investira 60%,
bilan arret total de l'envie d'investir dans l'immobiler : on mets comme François tout sur la caisse d'épargne et on attends .. de ce prendre le mur ensemble en tout cas Mme Duflot comme ses copains Moscovisi et autres va bientot pouvoir annoncer que ses promesse de 500.000 logements/an passe à 250.000 !
Bravo aux apprentis ministres . le seul Hic les milliers de personnes que son incapacité va mettre au chomage dans le batiment mais elle elle est au chaud ! et se recasera comme depute europeen dans 2 ans
Réponse de le 15/05/2013 à 16:07 :
Mme Duflot ne méritait pas un portefeuille ministériel et encore moins celui d'un secteur en crise qu'elle n'aura que contribué à approfondir!
a écrit le 15/05/2013 à 10:03 :
Un dispositif intéressant: permettre des propriétaires de demander un prélèvement du loyer avec l'acceptation du locataire. Je préfère comme ça. Mais vraiment y a des gens qui possèdent une "chaine" d'apparts/maisons à louer et ils sont méchants! (y a des propriétaires riches et gentils, bien sur).
Réponse de le 15/05/2013 à 11:38 :
c ertain locataire son de mauvais foi il ne veulent pas payer
a écrit le 15/05/2013 à 9:52 :
Tout ce ramdam pour CA ?
C'est çà le fameux projet de Duflot ? Mais il n'y a absolument rien dedans ! Rien pour faire enfin baisser les loyers délirants qui plombent le pouvoir d'achat et asphyxient toute l'économie française.
a écrit le 15/05/2013 à 9:43 :
Acheter trop cher pour défiscaliser, faire des projections de loyers délirantes et venir se plaindre après ...
a écrit le 15/05/2013 à 9:35 :
Pour qu'il y ait des locataires, il faut d'abord qu'il y ait des propriétaires...
Réponse de le 15/05/2013 à 10:10 :
Que duflot arrête de toucher à ce dossier, elle va conduire les propriétaires ainsi que les locataires droit dans le mur. Cette fausse écologique,politique jusqu'au bout des ongles, est aussi incapable que son chef Flamby. Elle ne sait même pas comment pousse une carotte, on connaît sa stratégie comme le fait d'envoyer Eva joly au casse pipe à l'élection présidentielle pour après se vendre pour avoir un poste de ministre, lamentable
Réponse de le 15/05/2013 à 10:15 :
Oui et pour qu'il y ait de la rentabilité locative, il faut des candidats proprios un peu moins benêts que la moyenne (= des gens qui n'écoutent pas les conseils de ceux qui prétendent que les arbres montent au ciel et qu'il faut défiscaliser quitte à payer trop cher un bien dans une zone où il n'y a pas de demandes...)
Réponse de le 12/06/2013 à 9:58 :
Dans ma rue, en ce moment, je vérifie aussi que pour qu'il y ait des loyers versés et du rendement locatif, il faut qu'il y ait des locataires... Plein de logements vides proposés à des loyers délirants.
a écrit le 15/05/2013 à 9:21 :
Déjà, les agences demandent aux propriétaires de souscrire une assurance loyers impayés, en plus de pratiquer une politique très rigoureuse de sélection des locataires, salaire minimum 3 ou 4 fois le montant du loyer. Est-ce que les assureurs accepteraient d'assurer le risque d'impayé pour un propriétaire (qui loue directement sans passer par agence, si cette assurance devenait obligatoire à tous les propriétaires sans exception) et en examinant le dossier du candidat à l'appartement s'aperçoivent qu'il n'est pas solvable par rapport au prix du loyer. Les assureurs ne sont pas fous. En ce qui concerne la mesure de Garantie de Loyer, elle va favoriser encore plus une explosion des impayés et en plus c'est le contribuable donc bibine qui risque de payer la note et le pourcentage de 1% va sans cesse augmenter. De plus, le locataire continuera-t-il à vivre dans le logement? Bon s'il est expulsé, il repart dans un autre logement et refait la même chose. Et c'est une chaîne sans fin. Pour ce qui est de la prise en charge par les assurances- locataires des dégradations et bien cela va faire exploser les assurances multirisque-habitations de tous les locataires et on rentrera dans la spirale des augmentations car les sinistres vont croitre. On ne peut mettre à la charge des assureurs les dégradations pendant la location, il ne s'agit pas de sinistre. On déresponsabilise certains locataires qui ne veillent pas à la maintenance du logement et qui dégrade volontairement le logement. Ce serait le comble qu'une assurance prenne en charge des dégradations qui pour moi ne sont pas un sinistre au sens des assurances.
Réponse de le 15/05/2013 à 15:39 :
Ce gouvernement devrait s'occuper de solutionner le chômage, et non se disperser. Si je comprends bien la CDC a besoin de trésorerie ... Mme Duflot ne cherchez pas à vous immiscer dans les affaires dont vous n?avez pas la charge.
a écrit le 15/05/2013 à 8:54 :
De même, "qui vont souvent de PAIR avec les impayés"
a écrit le 15/05/2013 à 8:41 :
Oui sauf qu'une assurance loyer impayé implique que l'assureur accepte le risque donc le dossier, et là nos amis marxistes risquent de déchanter leur internationale....................
Réponse de le 15/05/2013 à 9:15 :
+1 il faut quand même être sacrément neuneu pour penser qu une assurance privé prend plus de risque qu un bailleur ( j en ai fait l experience: rejet du dossier pour tout cdd) ; il faut sacrément être neuneu pour penser que c est le propriétaire qui paiera ; je propose a mme duflot pour commencer de supprimer toutes les cautions parentales pour les étudiants logés par le crous en augmentant les loyers de 1%
Réponse de le 15/05/2013 à 9:15 :
+1 il faut quand même être sacrément neuneu pour penser qu une assurance privé prend plus de risque qu un bailleur ( j en ai fait l experience: rejet du dossier pour tout cdd) ; il faut sacrément être neuneu pour penser que c est le propriétaire qui paiera ; je propose a mme duflot pour commencer de supprimer toutes les cautions parentales pour les étudiants logés par le crous en augmentant les loyers de 1%
Réponse de le 15/05/2013 à 10:56 :
Oui, en fait, les assurances imposent des conditions drastiques pour minimiser (un peu) leur risque, vu qu'une fois qu'il y a un problème elles devront couvrir des montants importants (deux ans de loyers en général, plus les dégradations). Pour courage pour généraliser ceci ...
a écrit le 15/05/2013 à 8:39 :
"Le gouvernement doit encore déterminER" plus ça va moins ça va la grammaire ici..
a écrit le 15/05/2013 à 7:58 :
elle veut rendre obligatoire l'assurance pour tous les loyers, comme ca ceux qui ne selectionnent pas les locataires pourront se faire financer leur menfoutisme par les asurances des autres; les impayes c'est quoi?7 % dans les hlm, et 2% dans le prive c'est ca? ah ben c'est plus clair comme ca! on comprend mieux!!! ......... enfin, avec une rentabilite nette a moins de 1% avant inflation, une assurance a 1% ca va en faire sortir plus d'un... le krach n'est pas loin ;-))))))))))))))
a écrit le 15/05/2013 à 7:45 :
Les gestionnaires de biens immobiliers incitent fortement depuis des années les propriétaires à souscrire des assurances loyers impayés et dégradation à la charge bien sur des propriétaires Rien de nouveau sous le soleil
sauf le fait de rendre obligatoire un dispositif existant à travers une nouvelle usine à gaz laquelle contribuera encore un peu plus à dégoutter les petits investisseurs de l'immobilier locatif de moins en moins rentable...
Réponse de le 15/05/2013 à 8:01 :
il s'git d un geste social de perequation juste et solidaire, c'est a dire citoyen, pour que le prive finance les impayes des hlm suffit de regarder les chiffres ( bon, si elle presente les choses comme ca, ca risque de pas passer, hein?)... et quand tt le monde aura compris qu'on peut ne pas payer son loyer vu que c'est paye par qqun d'autre, le 1% va prendre la meme trajectoire que... la csg ( qui etait aussi a 1% au debut, non?)
a écrit le 15/05/2013 à 5:19 :
Le principe d'une GURL pour un montant d'1% du loyer va vraiment dans le bon sens. Mais évidemment tout va dépendre des modalités précises d'application;.
Réponse de le 15/05/2013 à 7:25 :
Non, ça ne va pas dans le bon sens. Encore une mesure consistant à faire supporter aux vertueux, les comportements des non vertueux. C'est un impôt de plus. Ceux qui paient impôts, cotisations et charges pour les 50% de foyers fiscaux non imposables, en ont marre, marre et marre. Il n'y a absolument aucune raison pour que le locataire (car les propriétaires vont le transférer au locataire) parfaitement vertueux paie pour celui qui souhaite louer sans payer. Ce qui irait dans le bon sens est de favoriser les expulsions locatives et donc de responsabiliser chaque individu : vous ne payez pas, dehors.
Réponse de le 15/05/2013 à 7:50 :
Les Agents Immobiliers se sont gavés pendant 15 ans. Fallait mettre des sous de côté ... PS : l'impôt sur le revenu ne représente pas tous les impôts, loin s'en faut ! Tout le monde paye des impôts et taxes en France, ne fut-ce que la TVA. Quand je lis un pseudo professionnel de l'immobilier, qui raconte n'importe quoi et qui fait probablement partie de ceux prêts à chouiner à chaudes larmes auprès de Bercy pour obtenir des aides publiques , je me dis : "vivement que la concurrence libre et non faussée soit mise en ?uvre ..."
Réponse de le 15/05/2013 à 7:54 :
@ Al: +100
Réponse de le 15/05/2013 à 8:01 :
Ce qui me fait marrer avec vos foyers fiscaux non imposables, c'est que ça ne vous gène pas de voir que ceux qui font appel à une femme de ménage y échappe : Non, non, vous vous plaignez du fait qu'on allume pas les smicards. Au passage, vous oubliez les autres impôts pour laisser entendre que nos pauvres ne contribuerait pas : TVA, TIPP, etc. Pour ce qui est des loyers : Je vous rejoins pour le "on paye ou on sort", les loyers s'ajusteraient plus rapidement à la baisse en cas de ralentissement économique. Après, Il est un peu facile de placer ces loyers au dessus des revenus des locataires, d'acheter pour louer à n'importe quel prix et de compter sur des aides pour rentabiliser l'affaire et de venir jouer les étonnés quand viennent les impayés. Quand on loue une ruine à 600 euros là où peu de personnes gagnent 1800 euros, on est un assisté de la rente à coup d'APL : Au lieu de pleurnicher, on joue profil bas et on remet en cause son investissement quand on se ramasse des impayés.
Réponse de le 15/05/2013 à 10:03 :
à @Al, ce ne sont pas les propriétaires qui ont décidés de créer les APL, mais les différents gouvernements UMPS. Nuance !! Si cela fausse le marché et fait grimper les prix que le gouvernement les annule et cesse d'intervenir dans l'économie.
Réponse de le 15/05/2013 à 10:54 :
N'empêche que les rentiers sont bien contents que les APL (financées par les entreprises) existent : comme ça ils peuvent louer des taudis de 9m2 à 500 euros par mois aux salariés smicards des dites entreprises .
Réponse de le 20/05/2013 à 17:09 :
me l'arraches du clavier
a écrit le 14/05/2013 à 23:48 :
Ils souhaitent que les locataires cotisent pour permettre à des proprios de louer trop cher à d'autres? Au passage, que vont faire les propriétaires raisonnables qui ne prennent pas le risque de placer des loyers trop élevés par rapport aux revenus de leur ville pour limiter le risque d'impayé? C'est se moquer du monde!
a écrit le 14/05/2013 à 23:14 :
Alors, les propriétés de plusieurs apparts/maisons à louer vendront bientôt leur biens? Ça donnerait une chance d'être propriétaire pour les jeunes générations! On l'attend en restant locataire pour le moment! (Je suis locataire, chaque fois la propriétaire vient voir mon appart, elle n'arrête pas à dire: c'est parfait, trop propre et bien aménagé, ! Je suis un locataire souhaité par les propriétaires, lol)
Réponse de le 15/05/2013 à 6:24 :
Le problème, c'est que les bons locataires sont excessivement rares. Et l'immobilier est plus une charge qu'autre chose en France aujourd'hui.
Réponse de le 15/05/2013 à 9:18 :
+1
Réponse de le 15/05/2013 à 10:26 :
Moi je suis un bon locataire et certaines agences nous traitent comme des cons et des voleurs
a écrit le 14/05/2013 à 22:10 :
a vouloir trop protéger les salariés, la loi tue le salariat. A trop protéger les locataires la loi tue la location. Les socialistes manque du sens de l'équilibre et de la mesure tant nécessaire à une bonne gestion économique. Ils veulent tout règlementer au nom de leur conception réductrice de l'intérêt général. Alors plus personne n'a d'aptitude à progresser. D'autant plus qu'il est plus jeune.
a écrit le 14/05/2013 à 21:13 :
Un fois de plus, les propriétaires sont les méchants qui vont tout payer et les locataires destructeurs et mauvais payeurs sont les gentils. Ce n'est pas avec ces annonces pourries qu'on va réinvestir l'immobilier.
Réponse de le 14/05/2013 à 22:48 :
Et ben tant mieux, comme ça les prix arrêteront de grimper ! D'ailleurs ils baissent depuis qu'on arrête de fausser le marché !
Réponse de le 15/05/2013 à 6:29 :
Non, ils baissent depuis que le turn-over obligatoire oblige certains propriétaires à vendre et d'autres à se débarrasser de biens devenus des gouffres fiscaux. Mais comptez un peu : 250.000 nouveaux entrants sur le territoire (et encore, ce sont les chiffres officiels) chaque année contre 20.000 logements créés avec ce que cela suppose d'énergie, d'argent, d'entretien et d'implications sur la nature. C'est la rareté qui a provoqué la spéculation, pas l'âpreté au gain des propriétaires qui sont les premiers bailleurs sociaux bien avant les HLM.
Réponse de le 15/05/2013 à 7:13 :
L'argument démographique n'explique pas la bulle. Entre 45 et 65 le baby boom n'a pas créé de bulle, ni l'immigration massive. Et les USA qui ont une démographie soutenue ont connu une correction des prix depuis 2007. Donc les 150 % d'augmentation des prix ne reposent que sur des mécanismes qui tronquent le marché. Votre argumentation me semble relever de la méthode Coué. Quand bien même les propriétaires voudraient vendre plus cher, il n'y a pas d'acheteurs en face. Les rendements locatifs sont proches de zéro, la fiscalité est dissuasive, la législation se durcit bref tant pis pour les pigeons qui ont acheté au sommet de la bulle en cédant aux sirènes de la défiscalisation ...
Réponse de le 15/05/2013 à 10:28 :
250.000 nouveaux entrants , enfin sur les 250 000 si y'en a 249 000 qui touchent moins que le smic...
a écrit le 14/05/2013 à 21:12 :
Ou comment faire d'une bonne idée de base une spoliation supplémentaire des propriétaires...
a écrit le 14/05/2013 à 20:07 :
Cette coproduction législative avec l'aide d'un lobby, est ubuesque. C'est l'illustration d'une entente pour défendre des intérêts catégoriels et étatiques. Le bailleur et le locataire seront pénalisés et mis à contribution pour financer ces dispositifs imaginés dans un cabinet ministériel.
Réponse de le 14/05/2013 à 20:21 :
C'est bien pour cela qu'il ne faut plus investir dans l'immobilier en France sinon pour se loger soi même.
Réponse de le 14/05/2013 à 21:04 :
@Proprio Oui à condition d'avoir les moyens d'acheter son logement à un prix correct. Les locataires dans le secteur privé risquent de se retrouver à terme dans un marché verrouillé par un nombre limité d'acteurs professionnels.
Réponse de le 14/05/2013 à 21:37 :
je ne suis pas d'accord, malgré la surimposition l'investissement immobilier reste pour moi le meilleur investissement, par l'emprunt et les loyers, il se finance lui même, les plus values sont réelles à long terme et l'ivestissement est sécurisé si on achète avec prudence.
a écrit le 14/05/2013 à 19:55 :
autre question : qui est le pire, est-ce Duflot, ou bien la Fnaim pour accepter de telles idées totalement scandaleuse !!!!!
les intermédiaires, un vrai rôle d'expertise ??? mais bien souvent ils n'y connaissent RIEN n'étant absolument pas compétent dans le bâtiment !!!
a écrit le 14/05/2013 à 19:51 :
et en plus le dépôt de garantie irait à la caisse des dépôts et consignations ?? et si mon locataire fait des dégâts et que le tribunal décide que ce n'est pas à prendre sur le fonds de garantie, et bien ce sera au propriétaire de payer les dégâts du locataire !! la location a de beaux jours devant elles !!!!
a écrit le 14/05/2013 à 19:47 :
A force de soutenir les locataires, plus aucun bailleur ne voudra louer.
Définitivement louer ne rapporte RIEN QUE DES EMMERDEMENTS !!
Réponse de le 14/05/2013 à 19:58 :
et les emmerdements peuvent aller très loin, comme un cas vu dernièrement ou le locataire n'est assuré que depuis le 1e mai après avoir eu un dégât des eaux qui a fichu en l'air l'appartement du dessous !!! et bien entendu le locataire n'a pas payé depuis un an et est au RSA c'est à dire intouchable !!!!
a écrit le 14/05/2013 à 19:44 :
La location aujourd'hui a une rentabilité quasi nulle. Perso, j?éjecte mes locataires à la fin du bail vu les dégradations commises et terminé la location. Je préfère conserver ma maison vide et louer les 2 mois d''été à des vacanciers pour régler les taxes.
Réponse de le 14/05/2013 à 19:55 :
Vous avez compris ...et la tribune aussi avec ce titre

Réponse de le 14/05/2013 à 20:12 :
Vous réjouissez pas trop vite : les impôts fonciers vont augmenter plus vite que l'inflation, les nouvelles taxes et charges vont arriver ! Et au final vos héritiers régleront une belle douloureuse ! Moi j'ai vendu...bien tranquille !!!
Réponse de le 14/05/2013 à 21:14 :
Oui, c'est juste, ne pratiquer qu'une location très temporaire.
Réponse de le 14/05/2013 à 21:22 :
Vous louez une semaine a la famille ...
Réponse de le 15/05/2013 à 9:54 :
Si vous avez une rentabilité quasi nulle c'est que vous avez acheté trop cher. Faut vous en prendre qu'à vous même.
a écrit le 14/05/2013 à 19:37 :
Une assurance à souscrire par les propriétaires pour les loyers impayés ? C'est le monde à l'envers. Si c'est le cas, je vais envoyer une belle lettre à mes locataires qui paient toujours avec retard pour leur donner congé et vais mettre mon bien en location à des vacanciers (voir site abritel).
Réponse de le 14/05/2013 à 21:25 :
Pas si absurde que cela,les locataires ont bien obligation de souscrire une assurance logement pour d'éventuels sinistres,encore faudrait-il que les logements loués ne soient pas des épaves dans 80% des cas!
Réponse de le 14/05/2013 à 22:33 :
@lyonnais ...commentaire archi faux !! D ou tirez vous ces chiffres? Voyez l étude "profil du bailleur" : les logements dans leur trés grande majorité sont livrés en bon état
Réponse de le 14/05/2013 à 23:51 :
Comptez le nombre de passoires énergétiques en location, pour rire.
Réponse de le 15/05/2013 à 9:20 :
A ceux qui prétendent que les locations sont trop souvent en mauvais état,ils oublient que la loi fait obligations aux propriétaires de faire un état des lieux dressé par un huissier en vu d'établir le contrat de location et ce, à chaque rentrant ou sortant.
Que ci ce constat n'est pas dressé,la location est considéré comme nul,le propriétaire ne pouvant revendiqué aucune réclamation de quelques natures que ce soit auprès son locataire,ni même prétendre à paiement de ses loyers.
Pensez vous sincèrement qu'ils existent des propriétaires idiots au point de ne pas se protéger .

Vous parlez surement des marchands de sommeil qui entassent dans leurs taudis insalubres une certaine population qui n?a d?autres moyens que d'accepter,et ce ,pour diverses raisons, ne pouvant ni ne voulant revendiquer quoi que ce soit .
Ces propriétaires là sont tranquilles,il ne sont et ne seront jamais inquiétés ni même concernés par ce nouvel impôt déguisé, et continuerons à héberger cette catégorie de locataires sans prendre de risque d'impayé,car ils n'ont pas besoins de la loi et de la force publique pour procéder aux expulsions des mauvais payeurs, ils s'en chargent eux mêmes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :