Etats-Unis : la reprise des mises en chantier se confirme

 |   |  383  mots
Les mises en chantier ne couvrent toujours pas les besoins en logement de la population aux Etats-Unis
Les mises en chantier ne couvrent toujours pas les besoins en logement de la population aux Etats-Unis (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Plus d’un million de mises en chantier de logements ont été enregistrées entre décembre 2012 et novembre 2013 aux États-Unis, le niveau le plus élevé depuis 5 ans.

La reprise de l'immobilier se confirme aux États-Unis. Les mises en chantier de logements sont en effet au plus haut depuis cinq ans. Elles ont bondi de 22,7% en novembre avec 1,091 million de mises en chantier par rapport au mois précédent, et de 29,6% en glissement annuel selon les chiffres du département du Commerce publiés mercredi. C'est le plus haut niveau depuis février 2008.

Pas assez pour couvrir les besoins en logements aux Etats-Unis

A titre de comparaison, en 2009, les mises en chantiers avaient chuté à environ 475.000 unités. Cependant, un million de mises en chantier en 12 mois, ce n'est pas toujours assez au regard des besoins annuels de la population américaine qui s'élèvent à entre "1,5 et 1,7 million de logements par an", indiquait il y a peu à la Tribune Inna Mufteeva, économiste chez Natixis.

Plus précisément, l'embellie de novembre a été tirée par une augmentation des mises en chantier de maisons individuelles, qui ont fait un bond de 20,8%. Les chiffres pour les mois d'octobre et de septembre ont également été publiés avec retard mercredi en raison de la fermeture administrative -le fameux « shutdown »- du gouvernement cet automne. Le ministère a ainsi enregistré respectivement 889.000 et 873.000 mises en chantier. Cela représente une décrue par rapport au niveau de juillet (891.000).

Les permis de construire en hausse de 7,9% sur un an

Indicateur de la construction à venir, le nombre de permis de construire accordés par les autorités est également en progrès de 7,9% en glissement annuel. Ce, même s'ils ont reculé de 3,1% par rapport à octobre où ils avaient atteint aussi un sommet en cinq ans (1,039 million). Les permis de construire se sont établis à 1,007 million en novembre, soit davantage que les prévisions des analystes qui tablaient sur 983.000 nouvelles autorisations.

Retour aux niveaux de prix de 2004

Le rebond du marché de l'immobilier se fait également sentir sur les prix. "L'indice des prix est désormais revenu au niveau de 2004", expliquait ainsi Inna Mufteeva.
Après un point bas récent atteint à la fin 2011, les prix ont crû de 11,2% entre le troisième trimestre 2012 et le troisième trimestre 2013. Certaines hausses ont été particulièrement marquées sur la côte ouest, notamment dans des villes comme Los Angeles, San Francisco, San Diego ou Las Vegas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2013 à 8:49 :
Comme il est maintenant la norme, les chiffres annoncés ne résistent pas à un peu d'analyse de base.
Ainsi, comment expliquer la corrélation quasi inverse des demandes de prêts hypothécaires sur la période dec 2012/ aujourd'hui? On est au plus bas depuis 13 ans, rien que ça...
Comment interpréter l'ajustement saisonnier qui fait passer les chiffres réels de 90.3k à 70.9k, soit la baisse la plus forte depuis 5 ans.
Quant aux chiffres eux-mêmes, non ajustés ils sont au niveau de la mi-2011...
Ah, la magie des chiffres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :