Copropriétés : le niveau des charges région par région

En 2009, les charges de copropriété n'ont progressé que de 0,9%, à cause de la crise.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les charges de copropriété n'ont que faiblement augmenté en 2009. Elles ont progressé de 0,9% l'année dernière, à 22,3 euros le mètre carré, selon les chiffre de l'Union des syndicats de l'immobilier. Cette hausse est encore plus faible que l'année précédente (+1,2%) et loin du pic atteint en 2004 (+6,1%) (voir graphique ci-dessous).

La crise économique a conduit les ménages propriétaires à rogner sur les dépenses, explique l'Unis. En effet, le recours à des sociétés extérieures a diminué de 7,7% contre une hausse de 5,6% en 2002. Les travaux d'entretien sont également en recul.

En revanche, deux postes ont tiré les charges à la hausse : les assurances (+10%), et, après un hiver très froid, les dépenses de chauffage (+6,1%) qui représente 20,4% de la facture totale du copropriétaire, soit la principale dépense.

Souvent mis en cause pour l'opacité des rémunérations, les administrateurs de biens (syndic) ont vu leurs honoraires progresser de 3% en 2009, une hausse "modérée" quoique légèrement supérieure à l'inflation (+2,8%), selon l'étude. Le niveau des charges varie entre les régions, en raison des spécificités climatiques qui influent sur l'énergie, les caractéristiques des immeubles (voir carte ci-dessous).

Ces chiffres sont, généralement, une cause de polémique entre syndics et copropriétaires. Les associations estimant que les hausses sont largement sous-estimées. Leur réaction ne devrait pas se faire attendre...

Parallèlement, le texte de l'avant-projet de loi sur la réforme des syndics est à l'étude. Retrouvez-le en exclusivité sur Latribune.fr en cliquant ici.

 

Le niveau des charges région par région selon l'UNIS

 

 

L'évolution des charges au fil des ans selon l'UNIS

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.