Limiter l'immigration légale : hésitations du Medef, opposition des syndicats

 |   |  477  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Réduire la liste des métiers ouverts aux immigrés, la proposition du ministre du Travail, Xavier Bertrand, paraît envisageable à la présidente du Medef qui reste toutefois sceptique. Cette idée est refusée en bloc par les représentants de FO et de la CFDT.

"Revisiter" la liste des métiers ouverts aux immigrés légaux, Laurence Parisot n'y est pas réticente. La présidente du Medef s'exprimant sur France Inter ce lundi s'est même dite "prête" à ce que soit revue cette liste de métiers autorisant un recours à la main d'œuvre étrangère.

Toutefois, elle estime que ce n'est pas "le cœur du sujet". Et la patronne des patrons d'ajouter : "On parle de 20.000 personnes. Est-ce qu'il y a un sujet sur 20.000 personnes? […]Je pense qu'on confond l'immigration légale et l'immigration illégale". Laurence Parisot considère d'ailleurs que l'immigration légale, dont les modalités figurent dans un arrêté du 18 avril 2008, revêt "une importance locale toute à fait importante". En effet, cet arrêté établit, par région française, une liste d'emplois difficiles à pourvoir et ouverts à des postulants étrangers.

La veille, Xavier Bertrand, ministre du Travail, avait proposé de réviser cette liste et de privilégier surtout la formation afin de réduire le nombre d'étrangers appelés à pouvoir les postes vacants des métiers en "tension", qui concernent principalement le secteur des BTP.

Jean-Claude Mailly : " des propositions de ce type dans le contexte actuel, ça sent mauvais "

Cette proposition a aussi suscité l'opposition de deux syndicats. Le secrétaire général de la CFDT a ainsi dénoncé ce lundi sur France Info "une façon déguisée de faire du discours contre l'immigration ". François Chérèque a évoqué le grand nombre d'emplois vacants en France pour justifier son rejet de la proposition de Xavier Bertrand. "Il y a aujourd'hui quelque 150.000 postes de travail qui ne sont pas pourvus parce qu'on manque de travailleurs qualifiés" a-t-il expliqué. Selon le numéro un de la CFDT, il faut avant tout blâmer les lacunes dans la formation professionnelle.

Dans le même sens et le même jour, son homologue pour FO a déclaré : "Quand il y a des propositions de ce type dans le contexte actuel, ça sent mauvais". Jean-Claude Mailly s'en prend plutôt aux immigrés venus des pays de l'Est à la faveur d'une directive européenne et dont l'emploi en France, selon lui "tire les salaires vers le bas".

Réduire l'immigration légale en général

Vendredi, c'était Claude Guéant qui annonçait sa volonté de réduire l'immigration légale. Le ministre de l'Intérieur souhaite  qu'elle passe de 200.000 à 180.000 personnes par an, idée reçue favorablement par Hervé Morin ce lundi. Pour le président du Nouveau Centre et ancien ministre de la Défense, "les flux migratoires pèsent sur le pouvoir d'achat, sur les salaires". Un sondage publié en février montre que l'immigration rend les français de plus en plus sceptiques, malgré le manque de main d'oeuvre qui tendrait à s'aggraver.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2011 à 7:40 :
L'immigration clandestine suffit amplement et fait déborder tous les vases : hausse vertigineuses des coûts de la CMU, du RSA, des constructions de HLM's, centrales nucléaires, centres de soins, etc... La France n'en peut plus et seule Marine pourra stopper cette hémorragie insupportable pour le pays !
a écrit le 03/05/2011 à 18:16 :
Tant que le patronat (Medef) français, européen voudra toujours plus d'immigrés non qualifiés afin de mettre en concurrence les ouvriers et la classe moyenne des pays européens afin de faire baisser les salaires et augmenter la consommation intérieure de nos pays (ces personnes n'ayant rien ils doivent bien s'équiper en bien durable) sans compter qu'ils devront travailler 12 heures par jour sans être déclarés dans un premier temps car illégaux donc sans droits, puis quant enfin ils seront régularisés, d'autres illégaux sans papiers viendront prendre leur place : c'est cela la mondialisation à l'intérieur de nos pays et à l'extérieur par le biais des délocalisations.
a écrit le 03/05/2011 à 11:41 :
la tribu Ben Laden ou le printemps arabe ce n'est que de la misère inculte . Or on nous bassine avec l'avenir où ce sont des gens instruits et créateurs , formés dans de très bonnes écoles qui assureraient l'avenir . Ceux là ne se troubent pas en Afrique mais en Asie . Alors on fait quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :