Les super riches, "contributeurs majeurs" à l'économie britannique

 |   |  358  mots
Les propriétaires de logement de plus de 15M£ dépensent annuellement 4 à 5M£ au Royaume-Uni. (Flickr/Tahir Hashmi*)
Les propriétaires de logement de plus de 15M£ dépensent annuellement 4 à 5M£ au Royaume-Uni. (Flickr/Tahir Hashmi*) (Crédits : Reuters)
La présence des "super riches" à Londres n'aurait pas qu'un impact négatif sur le prix de l'immobilier : elle injecterait aussi chaque année 4,8 milliards d'euros dans l'économie britannique, estime une étude.

Les riches étrangers accusés de truster les biens immobiliers de luxe à Londres ? Une étude répond qu'ils sont aussi responsables de l'injection de quelque 4,8 milliards d'euros chaque année dans l'économie britannique.

En 2013, explique l'étude du cabinet Ramidus Consulting, 1.338 logements ont été vendus à plus de 5 millions de livres (environ 6 millions d'euros) dans les quartiers les plus huppés de la capitale. Mayfair, Knightsbridge ou Belgravia sont plébiscités par les acheteurs étrangers : 60% de ces transactions ont été conclues avec eux.

Chasser les locaux du centre-ville

Or, ces investissements n'ont pas toujours bonne presse : est parfois reproché aux "super riches" russes, chinois ou moyen-orientaux de chasser les Britanniques hors du centre de Londres, avant de laisser leur maison inhabitée.

Mais selon Ramidus, les travaux domestiques, les dépenses médicales, la maintenance, la décoration ou les frais de scolarité que payent ces étrangers au Royaume-Uni rapporterait des milliards d'euros au pays.

Entre 3 et 5 millions de livres de dépenses annuelles

Sur la base d'une enquête auprès d'agents, groupes de concierge, prestataires de services, le cabinet estime que les propriétaires de logement de plus de 15 millions de livres dépensent annuellement 4 à 5 millions de livres au Royaume-Uni. Pour une propriété de plus de 5 millions de livres, la facture se chiffre à hauteur de 3 millions de livres/an.

Ce calcul s'applique même aux propriétaires ne passant pas plus de 90 jours par an en Angleterre, car l'entretien des propriétés se poursuit en leur absence.

Crise du logement

Le directeur du Centre for London, un think-tank qui organise jeudi la présentation de l'étude, Ben Rogers, explique que "la richesse qu'on peut voir à West End nous embarrasse tous, mais il est difficile de nier la contribution des super-riches à l'économie londonienne. Le problème, c'est que leur contribution est souvent cachée."

Cet apport n'est toutefois pas de nature à faire oublier la pénurie de logements qui affecte Londres, conclut le Financial Times, qui rappelle que le niveau de construction est toujours inférieur à celui en vigueur avant la crise financière de 2008.

* Compte Flickr de Tahir Hashmi : code_martial

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2014 à 20:06 :
Oui mais cela ne plait pas aux francais,on veut l'egalite dans la M.....
a écrit le 06/02/2014 à 18:37 :
"Entre 3 et 5 millions de livres de dépenses annuelles" : Ca fait 250 fois 20 000... Les super-riches achètent 250 fois plus de pain? 250 fois plus de viande? etc... où ils servent uniquement certaines branches de l'économie?
a écrit le 06/02/2014 à 17:05 :
Il faut rétablir la monarchie et les privilèges des nobles. Cela produira encore plus de super riches en France. Les emplois de "personnel de service" vont exploser, on rétablira la conscription des pauvres pour diminuer les excès de population et le plein emploi sera rétabli grâce aux super riches. Le progrès est de retour ! merci encore, super riches !
a écrit le 06/02/2014 à 15:57 :
Ah bah je vais me mettre au ménage et au jardinage... Il y a donc un marché de 5 milliards d'euros juste à Londres... Plus que la nourriture, les vêtements et les TV réunis !!
a écrit le 06/02/2014 à 13:18 :
Si je comprends bien, les super-riches voudraient en plus que le petit peuple se sente redevable envers eux des bienfaits qu'ils dispensent. Heureusement pour eux, le ridicule ne tue pas.
a écrit le 06/02/2014 à 13:15 :
Tout çà n'est que la thèse d'une étude, qui n'a sûrement pas été commandée par des pauvres.
La vraie croissance, c'est quand les classes moyennes bénéficient de baisses d'impôts et qu'elles s'empressent de les consommer, et quand les chômeurs retournent au turbin.
Ce qui risque donc assez peu d'arriver en France.
a écrit le 06/02/2014 à 13:11 :
Et ouais, plutôt qu'attirer les milliards d'Euro de l'étranger, nous on préfère bétonner l'avenue Foch avec du HLM à la charge des toujours plus rares contribuables français assommés d'impôts locaux... Et l'pn s'étonne que la richesse de Londres / l'Angleterre monte pendant que Paris / la France chute...
Réponse de le 06/02/2014 à 16:23 :
"bétonner l'avenue Foch avec du HLM" vous êtes tombé dans le panneau, c'est impossible, l'endroit est classé. C'est juste une déclaration politique.
On peut imaginer que s'il y avait deux fois plus d'habitants à Paris, les impôts baisseraient (surtout s'ils habitent en hauteur, sinon faudra bétonner l'Avenue Foch :-) ) ?
a écrit le 06/02/2014 à 13:07 :
En France, on préfère faire fuir les riches! Et la Grande-Bretagne a bénéficier de 10 fois plus d'investissements que la France....ceci expliquant cela !
Réponse de le 06/02/2014 à 13:43 :
Ceci expliquant cela ? Pas de chomage, de travailleurs pauvres, de deficit public comme prive en angleterre ?
Et quel niveau de croissance....et puis la planche à billet ne fonctionne t'elle pas la bas aussi....
La difference est sans doute d'ordre culturelle ..on trouve peut etre moins de citoyens anglais denigrant leur pays qu'en france...
Réponse de le 06/02/2014 à 14:46 :
les francais denigrent leur pays comme les anglais denigraient le leur dans les années 70, le Times titrait meme " social pessimism"
Le point commun c est le socialisme, qui pourrit les consciences et achève tout espoir en son destin collectif
Réponse de le 06/02/2014 à 18:01 :
Le chômage en Grande-Bretagne est nettement moins élevé qu'en France, et la croissance y est plus du double ! Mais il est vrai que les Anglais savent attirer les investisseurs et ne mettent pas de bâtons dans les roues aux entreprises qui veulent s'installer....
Réponse de le 06/02/2014 à 18:43 :
"Mais il est vrai que les Anglais savent attirer les investisseurs et ne mettent pas de bâtons dans les roues aux entreprises qui veulent s'installer.... " :
Ni la droite, ni la gauche, n'ont tâché de mettre en place un contexte favorable à la création d'entreprise. Tous se sont concentrés sur un point : Garder le vote d'une majorité d'électeur qui préféraient voir pousser des agences immobilières en lieu et place d'usine tant qu'ils pouvaient s'engraisser via l'immobilier subventionné.
D'ailleurs, il est pathétique de les voir se planquer aujourd'hui derrière les entreprises pour que ce merdier persiste sans qu'on s'attaque à leur enrichissement sans cause.
a écrit le 06/02/2014 à 11:58 :
oui, l'argent des riches c'est cela aussi.....
Mais pas bon a prendre en Francais..... Continuons a imposer massivement...
Réponse de le 06/02/2014 à 13:10 :
@pierre
La theorie du ruissellement explique aux enfants.
C'a permet de justifier les inegalites qui explosent....en Angleterre comme ailleurs.
C'est une facon de concevoir la societe....
Réponse de le 06/02/2014 à 14:26 :
C est vrai en France,on est dans la pratique du ruissellement:la misère tombe sur les pauvres ,le tout à crédit

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :