Le SPD allemand se déchire sur le pacte budgétaire européen

 |   |  804  mots
Sigmar Gabriel, Peer Steinbrück et Frank-Walter Steinmeier (de gauche à droite), les trois candidats potentiels à la chancellerie pour le SPD. Copyright AFP
Sigmar Gabriel, Peer Steinbrück et Frank-Walter Steinmeier (de gauche à droite), les trois candidats potentiels à la chancellerie pour le SPD. Copyright AFP (Crédits : AFP)
Les sociaux-démocrates n'ont pas encore décidé de leur stratégie concernant le vote du 25 mai sur le traité budgétaire européen. Leur choix sera une étape importante dans la définition de la ligne et du candidat du parti avant le scrutin fédéral de 2013. Et pèsera évidemment sur les relations franco-allemandes à l'issue des élections de part et d'autre du Rhin.

Le ton monte au sein du SPD sur le comportement du parti face au projet de traité budgétaire européen. En théorie, le Bundestag et le Bundesrat seront amenés à se prononcer sur ce nouveau traité le 25 mai prochain. Comme le texte induit des pertes de souveraineté, Angela Merkel aura besoin d'une majorité des deux tiers pour qu'il soit adopté par l'Allemagne. Autrement dit, il lui faudra le vote positif des 146 députés sociaux-démocrates et de l'ensemble des Länder dirigés ou co-dirigés par le SPD.

Divergence sur la stratégie

Or, ces derniers ne sont pas vraiment d'accord sur la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :