La Tribune

Hollande veut que la BCE baisse ses taux et puisse prêter aux États

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
latribune.fr  |   -  531  mots
Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, invité de la matinale d'Europe 1 ce matin, s'est prononcé en faveur d'une baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir la croissance. Il s'est également montré favorable à la possibilité pour la BCE de prêter directement aux États. "Si on pense qu'il n'est pas utile de renégocier, autant rester chez soi" a-t-il estimé.

Invité de la matinale d'Europe 1 ce vendredi, François Hollande, favori des sondages à deux jours du premier tour de l'élection présidentielle, s'est dit favorable à une baisse des taux de la Banque centrale européenne pour soutenir la croissance et à des prêts directs aux Etats en difficulté. Interrogé sur les moyens de soutenir la croissance, il répondu : "Elle a deux moyens de le faire."  "Le premier, c'est de baisser les taux d'intérêt si nous pensons qu'effectivement il peut y avoir par ce biais-là un soutien à la croissance. Et moi j'y suis favorable, donc à la Banque centrale d'aller dans cette direction."

"Je sais que les Allemands y sont tout à fait hostiles, eh bien ça fait partie de la discussion. Si on pense que ce n'est pas utile de voter et que ce n'est pas utile de renégocier, autant rester chez soi", a-t-il poursuivi. Le candidat socialiste a pour projet, s'il est élu le 6 mai, de renégocier le traité européen de discipline budgétaire pour y introduire un volet croissance. Et affirme qu'il bloquera la ratification du pacte si rien ne va dans ce sens. Pourtant, François Hollande pourrait bien se heurter à un mur et ne pas avoir le pouvoir de modifier le traité européen.

Prêter aux États plutôt que de passer par les banques

"Il y a une deuxième façon qui serait de prêter aux Etats plutôt que de passer par le truchement qui a été choisi, d'un soutien aux banques", a ajouté le candidat socialiste, à propos des opérations de refinancement à trois ans par lesquelles plus de 1.000 milliards d'euros ont été prêtés aux banques. "Il serait plus judicieux, plus efficace, plus rapide que la Banque centrale européenne prête en premier et dernier ressort. Cette position je la défends depuis des années,c'est ce qui se passe aux Etats-Unis, c'est ce qui se passe aussi en Grande-Bretagne", a dit François Hollande. Selon lui, "c'est quand même invraisemblable que la Banque centrale européenne inonde le marché de liquidités" avec des "banques qui empruntent auprès d'elle à 1% et qui reprêtent aux Etats, notamment espagnol, à 6%".

"Il y a un moment où on ne peut pas accepter des phénomènes de rente à ce point", a dit le candidat socialiste. Il "serait plus judicieux, plus efficace, plus rapide que la BCE prête en premier et dernier ressort". "Cette position, je la défends depuis des années, c'est ce qui se passe aux Etats-Unis, c'est ce qui se passe aussi en Grande-Bretagne", a-t-il expliqué. "Le candidat sortant vient de la découvrir, tant mieux si cette campagne présidentielle a permis d'avoir plus de lucidité", a aussi déclaré François Hollande. "Je sais que les Allemands y sont tout à fait hostiles, eh bien ça fera partie de la négociation. Si on pense que ce n'est pas utile de renégocier, alors restons chez soi", a également affirmé le député de Corrèze qui veut renégocier, s'il est élu le 6 mai, le traité européen de discipline budgétaire, pour y introduire un volet croissance.

Réagir

Commentaires

altea69  a écrit le 31/07/2012 à 17:06 :

La république socialiste française a pour unique ambition de faire imprimer des milliards d'euro par l'europe (au lieu de prendre la moindre mesure cohérente). Unie aux autres républiques socialistes en faillite d?Europe, ils risquent bien de réussir l'escroquerie du siècle.
Les pays prêteurs payés en euro (transformé en monnaie de singe) resteront-ils les bras croisés ?

Nostradamus  a écrit le 05/05/2012 à 21:01 :

Personne ne semble se souvenir pourquoi, dans leur grande sagesse, les créateurs de la BCE lui avait interdit de prêter directement aux états.
Parce que c'est à cause de ce mécanisme de facilité que les états refusent de faire les réformes structurelles courageuses nécessaires à une bonne gestion et que cette politique à conduit par le passé à des phénomènes d'hyperinflation qui ont ruiné plusieurs fois des nations. Rappelons que ce type de prêt consiste purement et simplement à imprimer de la fausse monnaie, gagée sur aucune richesse.
Cette politique expansionniste de la FED semble avoir été un des ressort de la crise des subprimes, et l'endettement abyssale des USA ne tient que grâce à la confiance qu'ont encore les opérateurs dans le dollars. La BoE tente une dévaluation compétitive déloyale de la livre contre les autres pays européens, quand à la BoJ elle fourgue ses obligations aux banques japonaises et aux retraité japonais, transformant la création monétaire en impôts caché.
C'est de la création de richesse artificielle, qui a un moment ou l'autre est détruit par l'inflation. Ce qui est pratique pour un politique ou un banquier central , c'est qu'avec un peu de chance, les effets négatifs ne se font sentir après son mandat (cf Greenspan)

srmcb  a répondu le 11/05/2012 à 18:29:

Ce qui est extraordinaire - mais c'est vrai que je n'y connais rien en économie ni dans la grande sagesse de ceux qui avaient mis en place le mécanisme actuel - c'est que les banques privées prennent entre 3 et X% (jusqu'à 27 pour la Grèce) au passage. Mais me dira-t-on c'est par rapport au risque de défaut de paiement.... Cependant, il me semble que ce sont les états qui ont sauvé les banques dernièrement, donc... quels risques prennent les banques alors si elles savent que les états les sauveront? Comment justifier ces pourcentages de plus par rapport au taux auquel ils empruntent à la BCE?
Je ne dis pas que vous avez tort mais je recherche juste des bonnes réponses... des éléments qui peuvent se baser sur une réflexion saine et objective...
Pour plus de précision, je ne suis pas socialiste, ni syndiqué CGT ni un partisan d'une économie communiste... Je suis juste une personne qui essai de comprendre tout cela...

Julien  a écrit le 21/04/2012 à 16:15 :

Ne serions-nous pas dans l'éternelle logique révolutionnaire? Toujours plus d'Etat, jusqu'à la faillite finale. Mais ne sommes-nous pas déjà dans le mur?
Ils veulent comme à la grande époque de la Révolution de 1789, on a rarement vu pire en terme de déprédation, nos ancêtres chouans se retourneront dans leurs tombes, exporter leurs idées fumeuses à nos voisins.
On en connaît déjà les résultats: Brown, Zapatero, Socratès et Papandréou, la bande des 4...
Soyons sérieux, c'est morne plaine d'entreprises... il est temps de combattre l'hydre totalitaire qui nous a démoli, comme à l'époque des phalanges.
Nous devons remettre l'Etat à sa place, celle non pas d'un corporatisme dévoyé, mais du service de la société. Qui est le maître, l'Etat ou la société?

hector31  a écrit le 21/04/2012 à 14:46 :

Hollande "veut", il me fait penser à un enfant qui entre dans un magasin de jouets!
Je veux ci, je veux ça.
Mais il aura ce que la méchante Angela voudra bien lui donner, c'est à dire un cahier de révisions de ses leçons, qu'il devra apprendre par coeur avant de venir réclamer des jouets!
Peut-être croit il que l'Europe c'est le monde de Merlin l'enchanteur, qu'il suffit de demander pour obtenir!
Oups! C'est pas gagné!!!

moimeme43  a écrit le 21/04/2012 à 12:39 :

qui est il donc pour se permettre de tenir de tels propos dont tout le monde sait qu'ils ne sont liés qu'à la campagne électorale...et après Monsieur Hollande, après ?

rb  a écrit le 21/04/2012 à 10:59 :

Que de commentaires défaitistes et sans aucune objectivitée. L'allemagne va vite se rendre compte que c'est dans son intérêt que l'ue aille mieux,et ratifier le fonctionnement de la BCE,entre autre,fait partie de ces choses indispensable pour repartir sur de bonnes bases.Je rappelle a toutes les personnes ici presente,que meme sarko est pour que la BCE change de statut. Vos commentaires sont ils orientés anti-hollande ou vous vous appuyez sur des arguments solides?.... Hollande a au moins le mérite de vouloir faire bouger les choses et comme toutes transactions,il va y avoir des discussions et ignorer la france,ainsi que les pays dans la deche(espagne,italie,portugal,grece,irlande etcetc) qui ont en ras le bol de leur purge et veulent aussi un changement

berstettoi  a écrit le 21/04/2012 à 9:54 :

Le petit rigolo il veut il est même pas encore élu. il va prendre des coups de certains européens s'il continue a jouer au grand seigneur.

Le rigolo  a répondu le 21/04/2012 à 10:06:

Il se dit qu'à Berlin, Angela n'en aura rien à faire de son minois. En un mot, elle gouvernera dans le sens des intérêts allemands. François déchantera bien vote !

lyon69  a écrit le 21/04/2012 à 2:24 :

BRAVOO !!! il veut ...! Mais l'Europe; c'est pas la corrèze ! Y a aussi des européens qui ne sont pas Français, et en plus, ils ont même élus des gouvernement qui eux-même veulent...pas pareil !! Alors on les force tous.. ou on quitte l'europe avec toutes les conséquences que ça implique ?...ou on s'écrase?

!!  a écrit le 20/04/2012 à 19:02 :

Pour quelqu'un qui n'a pas vraiment d'experience et de compétences a ce niveau la je trouve que M. hollande "veut" beaucoup de choses ces derniers jours, il va rapidement dechanter quand il va se faire remattre en place au sein de l'ue et mit sous tutelle !!

Protectorat  a répondu le 21/04/2012 à 9:39:

J'ai bien peur que ceci ne se termine pas la mise en place d'un protectorat allemand en France. Mais bon, a-t-on déjà eu des socialistes intelligents dans ce pays ? J'en doute...

berstettoi  a répondu le 21/04/2012 à 10:23:

Allons... allons le petit hollande va tous les matés, lui le grand seigneur.....

jpd  a écrit le 20/04/2012 à 18:36 :

Avec un titre d'article de ce style on comprend les réactions. Mais il vaudrait mieux titrer sur une éventuelle "nouvelle donne dans la négociation avec l'Allemagne", car une négociation d'ensemble ne comporte pas que le volet BCE. Il faudra bien évoquer le mercantilisme allemand et la théorie en a été établie voilà pas mal de siècles, comme nos amis allemands le savent bien.

Mercantilisme  a répondu le 20/04/2012 à 19:02:

Parce qu'il n'y a pas de mercantilisme français, avec la fameuse "entreprise France" ou le "produire français" ? La seule différence, c'est que le leur réussit momentanément, avant de s'effondrer à son tour, piégé par ses propres contradictions, comme n'importe quel collectivisme. La paille, la poutre...

imposture  a écrit le 20/04/2012 à 18:05 :

Eh bien après le déni de la réalité, il s'auto-négociera.
A la la! ce que la gauche caviar peut faire

pasd'accord  a écrit le 20/04/2012 à 17:58 :

Patrick: chacun pense ce qu'il veut, mais en ce qui me concerne je pense que se priver d'une voie n'est pas bon et de plus peut être très risqué. On peut ne pas apprécier la personnalité des individus, mais je note que le président actuel répond aux vrais questions et que le candidat qui est qualifié de flanby dans certains médias se réfugie dans la démagogie, la chasse à l'homme, pour faire oublier aux français qu'il appliquerait la même politique que le président actuel mais sans en avoir la qualibre. Comment pourrait-on élire et faire confiance à quelqu'un qui n'a pas beaucoup voyagé, qui n'a jamais eu d'expérience gouvernemantale. Cette gauche devrait commencer par voir ce qu'il se passe ailleurs dans le monde, voyager, se remettre à la page. Nous sommes en 2012, pas en 1950.

Mandrin  a écrit le 20/04/2012 à 17:39 :

Il y a quelques semaines, dans l'indifférence générale, la Bundesbank a racheté le solde de la dette émise par l'état Allemand car le taux du marché lui semblait excessif. Ce que la Bundesbank s'autorise les banques centrales des autres états, notamment la France, peuvent le faire. Il faut arrêter l'hypocrisie. La garantie des banques s'élève à 7% du montant des prêts consentis, ce qui ne suffit pas à les garantir en cas de défaut majeur. Par contre pour un taux de 1% consenti par la BCE et un prêt à 6% (ex: Espagne) le rendement des fonds propres de la banque s'élèvent à 70% l'An. Pour une garantie que les banques sont incapables d'assumer c'est un beau cadeau. Il faut mettre fin à ces pratiques et emprunter directement à la BCE.

Les guignols de l'économie  a répondu le 20/04/2012 à 17:58:

Et pour le même prix, un de plus, un !

Adieu BCE  a répondu le 20/04/2012 à 18:03:

"La garantie des banques s'élève à 7% du montant des prêts consentis"
A' ma connaissance la garantie des banques s'élève à plus de 100% du montant des prêts consentis par la BCE et si la valeur des titres baisse il faut ajouter des garanties.

Patrickb  a écrit le 20/04/2012 à 17:25 :

Ce qui confirme ma conviction qu'entre Sarko et Hollande, on a affaire à 2 rigolos qui ne font que mentir pour être élus. Je vous dis pas le nombre de déçus d'ici quelques mois seulement (quand ils vont se réveiller). Au 2e tour, c'est sûr, je vote ni pour l'un, ni contre l'autre, mais blanc pour indiquer que je ne suis ni avec l'un, ni avec l'autre !

Le rigolo  a répondu le 20/04/2012 à 18:25:

Moi, j'ai préparé un bulletin représentant 2 bonnets blancs....

123456789  a écrit le 20/04/2012 à 16:49 :

baissons la valeur de l'euro de 15/100 ce qui est un bon compromis pour nous proteger de la vie chere et cela donnera une bonne bouffée d'oxygene a nos entreprises......

123456789  a écrit le 20/04/2012 à 16:47 :

c'est vrai cette gauche caviar me dégoûte..... mafia rose mafia rose.......... commencé déjà par supprimer le sénat au moins 150 députés bandes de sale pourries gâtés jusqu?à la moelle osseuse.............. supprimé les régions et transféré les compétences aux régions..bandes d'énarques a 2 francs, ha oui j'oublier vous ne le ferez pas sinon ça fait des places d'énarques et de petit planqué de gâtés en moins hein.... ca n'arrangera pas vos plans ..... rien qu'a voir votre spectacle j'ai des nosées.......

CADOUDAL  a écrit le 20/04/2012 à 16:41 :

Monsieur exige avant d'etre en poste, celà promet pour les autres pays de l'europe. La grande rigolade va commencer, vous allez voir monsieur loyal vétupérer au milieu des élus de l'europe pour dire" moi je". Le probléme, c'dest que les autres ne l'attende pas comme le messie comme les bobos de lagauche. Ils vont vite remettre en place monsieur loyal, en lui demandanty gentiment d'apprendre à gérer avant de venir donner des leçons.

phidias  a écrit le 20/04/2012 à 15:56 :

Traduction : "AU SECOUR ! Avec mon programme débile, mes propositions de café du commerce, mes dépenses pour fabriquer des électeurs captifs, la tache d'huile de l'assistanat qui va gonfler, mes copains à arroser, mes immigrés à faire rentrer, mes fonctionnnaires à gaver, je, je ne peux pas m'en sortir, si, si la BCE ne signe pas des chèques en blanc pour remplacer les marchés qui vont me blacklister, l'emprunt forcé sur les Français ne suffira jamais, sinon je, je coule, et mes promesses avec.Il, Il faut que la BCE se conduise enfin comme la banque de France autrefois, en ouvrant le robinet du crédit pour mes dépenses, l'Allemagne paiera." Réponse : NEIN.

Lol  a répondu le 20/04/2012 à 16:48:

On ne peut pas mieux dire !

vido  a écrit le 20/04/2012 à 14:51 :

Il est vrai qu'on peut s'étonner qu'une institution publique, la BCE, prête à des entités publiques, les Etats, en passant par l'intermédiaire d'acteurs privés, les banques.
Un peu comme si Bercy, après avoir collecté l'impôt, passait par l'intermédiaire d'entreprises privées qui garderaient 20% des sommes pour elles (c'est pour ça que la Révolution a supprimé les Fermiers Généraux).

D'ailleurs il est avéré que l'euro est surévalué et pénalise les économies de la zone euro. Une baisse des taux de la BCE, ramenés à 0,5 pts, permettrait de faire baisser la monnaie commune et d'apporter un bol d'air salutaire.

Plus globalement, Hollande rejoint Sarkozy qui propose que la BCE ne se focalise pas que sur l'inflation mais aussi sur le croissance et l'emploi.

syldeg  a écrit le 20/04/2012 à 14:29 :

si cest son seul argument pour diminuer la dette ça fait peur !
je pense que l'ont va bien rire le 6 mai !

Opinion  a écrit le 20/04/2012 à 14:24 :

Heu, Humm, en gros il demande 0% (pourquoi pas) mais autant sortir du traité de Lisbonne art 123 ? ce serait plus simple !

bonne nouvel  a écrit le 20/04/2012 à 14:02 :

notre sauveur est arrive DIEU hollande maitre du monde ???

he oui  a répondu le 20/04/2012 à 14:43:


aucun chomeur . smic revu a la hausse .fin de la crise bref le reve ..mais septembre fin de l euphorie......

123456  a répondu le 20/04/2012 à 16:51:

septembre.......non, avnt bien avant......vous verrez ont va vite déchenter.........

jupiter  a écrit le 20/04/2012 à 13:57 :

ce n'est pas de sa compétence. inutile de nous endormir avec ça. ce qu'il veut et ce qu'il peut est une notion qu'il doit approfondir.

antibaudruche  a écrit le 20/04/2012 à 13:24 :

@eh mon petit gars, ce truc là ça n'a pas marché avec les allemands du temps de Sarko pourquoi ça marcherait maintenant du temps de "ouiouiveutfairecommelesamerlocs", donc l'intervention directe de la BCE qui avec Trichet d'ailleurs a déjà été engagée dans les moments de panique, tu peux toujours allez te faire voir, si c'est ça ta solution miracle eh ben je sais ce que tu vaux ...pas un radis, et je sais quels sont les fameux économistes qui t'ont rejoint dont le Lorenzzi qui me parait plus nul que nul. C'est révélateur du vide sidéral de ton programme quand on gratte un peu. Comme je l'ai toujours annoncé pendant cette campagne, je dis "ni Sarko Ni Hollande", malheureusement je dis aussi ni Bayrou qui hormis une certaine orthodoxie molle n'a rien non plus dans sa besace et qui de plus est encore plus mal entouré, beaucoup de crétins et de niais dans ses parages. Restent? procédons par élimination comme au Cluedo/ Joly, Mélanchon (explosion assurée), Le Pen (pas encore débarrassée d'un entourage qui me parait suspect et peu compétent), Dupont (pas cons mais personne autour)....Dommage que Villepin ait eu la trouille de se présenter, l'opération lui a semblé sans doute trop risquée...pour ses finances perso...et puis sans doute qu'il n'avait pas envie que son chez lui ou son bureau soit cambriolé tous les deux jours.

point  a répondu le 20/04/2012 à 17:50:

M. de Villepin, bien que respectable, n'avait malheureusement que de la haine et de la revanche à proposer aux français. Le fond de sa démarche initiale était malsain, mais surtourt il était très seul, encore plus seul que Dupont.

quelle imposture!  a écrit le 20/04/2012 à 13:10 :

Après avoir "rejeté" les chiffres de plus faible croissande du FMI pour la France en 2012, le voilà être à présent pour une baisse des taux de la BCE où le président n'a et n'aura aucun pouvoir de décision. Quand est-ce que les médias vont se réveiller et poser les vrais questions aux candidats plutôt que de relayer des impostures en vue d'endormir les français. Si le PS a gagné la manipulation de l'information en nous faisant croire que tout est déjà joué, les français doivent rester maître de leur destin. Rien n'est joué à l'avance! Rien ne nous sera imposé par la pensée unique et les "bobos" mangeurs de caviars. S'ils devaient passer le 6 mai, ces très fortunés politiques irraient non pas au célébre resto des Champs Elysées, mais dans d'autres restaurants du 9ème et 16ème où ils sont de très réguliers clients. Qui est le candidat socialiste? Qu'elle est son histoire? Vient-il d'une famille si fortunée?

Bartg  a écrit le 20/04/2012 à 12:41 :

Et qui rembourse la BCE??????

gg  a répondu le 20/04/2012 à 13:36:

Personne !
C'est la magie de la création monaitaire ex nihilo !
La déstruction monaitaire peu etre réalisée de meme !

Max  a répondu le 20/04/2012 à 13:55:

La reponse est plutot "Tous les europeens". Plus de monaie, plus d'inflation. L'epargne des francais sera rogné par l'inflation.
Voila comment reduire la dette sans augmenter les impots et rendre les francais pauvres.

Les guignols de l'économie  a écrit le 20/04/2012 à 11:48 :

Plus aucun doute ! Avec Fraise-des-bois, on a dégoté un Champion du Monde toutes catégories ! Nos partenaires n'ont pas fini se tenir les côtes. Ils vont se bousculer pour avoir le privilège de "négocier" avec le nouveau "pouvoir" français et se payer une bonne tranche de rigolade, face à ce clown qui ne maîtrise pas un concept aussi simple que la courbe des taux. On se réjouit d'avance d'assister au dépotage du Flanby.

Wisigoth  a répondu le 20/04/2012 à 12:46:

Pensez-vous être dans une classe de maternelle ?... Un peu plus de respect pour les autres lecteurs d'un journal économique...

Yves  a répondu le 20/04/2012 à 13:28:

Wisigoth, reconnaissez au moins l'ignorance économique profonde de F Hollande ! Par ex., il veut baisser les taux de la BCE pourtant déjà autour de 1% selon la durée...

Wisigoth  a répondu le 20/04/2012 à 15:54:

@ Yves: En effet ma réaction au commentaire se voulait sur la seule forme et non sur le fonds...Pour ce qui est de celui-ci, je ne suis guère choqué par la proposition de FH vers un taux directeur tendantiellement nul puisque d'autres pays le pratiquent déjà : les USA entre 0 et 0,25 % jusqu'en 2014 au moins, et le Japon à 0% depuis fin 2011...Par ailleurs, et, accessoirement, je considère que FH a reçu à HEC (1975) la formation qui sied tout à fait pour soupeser ce type de questions...

Mépris  a répondu le 20/04/2012 à 17:39:

Difficile de respecter quelqu'un qui, du fait de ses prises de position politiciennes dogmatiques, méprise toutes les évidences économiques. Avec ce champion du monde de la guignolade économique, la France s'effondrera encore plus vite qu'avec le guignol actuellement au pouvoir. Mais pourquoi pas ? C'est un choix comme un autre : sans intérêt.

grave  a écrit le 20/04/2012 à 11:42 :


la course au palais dore commence Fabius pret a delaisser sa normandie quelle politique !!! ha matignon ne pas oublier le passe quand meme

gg  a écrit le 20/04/2012 à 11:29 :

Heuu.... le taux de la BCE est déjà preque à ZERO !
La BCE n'a pas le mandat de la FED !
Je ne crois pas que les allemands seraient d'accord pour que la BCE prete aux états, cela rien a faire tourne la planche à billet, donc tot ou tard à l'inflation contre laquelle la BCE se doit du lutter de par son statut!!!!
Heu......

Le rigolo  a répondu le 20/04/2012 à 18:26:

François va demander un taux négatif de _2%, histoire de créer de nouvelles bulles. Ce mec nous prend pour des guignols !

tony  a répondu le 21/04/2012 à 12:56:

le taux de la BCE est à 1%, aux EU il est de 0.25%. Sur ce point je suis d'accord FH. Il n'y a pas d'autre alternative que la relance dans l'environnement actuel.

NATIONALISATION  a écrit le 20/04/2012 à 11:22 :

AUTANT NATIONALISER LES BANQUES!c est

"plus judicieux, plus efficace, plus rapide"........et pas cher!! bnp sg et ca

PAPALADURKOMINOS  a écrit le 20/04/2012 à 11:17 :

HEHEHe la planche à billet comme aux usa et en angleterre c est fort ça!

jeff  a répondu le 20/04/2012 à 11:59:

Sauf que les USA commencent à ressentir les effets de cette politique monétaire accommodante et d'un renforcement du protectionnisme (oui les Américains sont pragmatiques): création d'emploi, croissance.

@ jeff  a répondu le 20/04/2012 à 18:27:

Ce que vous dites est tout particulièrement,. Mais croire en des mythes de l'argent facile peut toujours faire du bien.

reve  a écrit le 20/04/2012 à 11:17 :


de toute facon il ne faut pas s attendre a du changement notoire ...mais gardons les pieds sur terre.

EIFFEL  a écrit le 20/04/2012 à 11:15 :

François Hollande exprime le bon sens même. A côté de lui, l'actuel président apparaît comme passif et dépassé. Nul doute que la France va changer de visage dans peu de temps avec l'élection de FH.

Alex  a répondu le 20/04/2012 à 12:55:

N importe quoi ce genre de parole prêter au états directement permettré encore aux États de continuer à s endetter indéfiniment quel rigolo ce Hollande

gg  a répondu le 20/04/2012 à 13:34:

@Alex,
D'ailleurs historiquement, si les banques peuvent preter de l'argent aux etats depuis 1973, c'est justement à cause du taux d'interet qui sert de frein, voir de limite à l'endette des pays!!!
D'autre part, les politiques n'ont pas la main directe sur la planche à billet, donc l'inflation doit rester maitrisée!!!!