Chypre : mais qui a eu l'idée de taxer les dépôts bancaires ?

 |   |  766  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A Chypre, la taxation des dépôts bancaires inférieurs à 100.000 euros est remise en cause. Elle pourrait même être abandonnée. Mais qui a eu l'idée de cette mesure visant à compenser l'aide de 10 milliards d'euros accordée au pays le 16 mars?

Qui a eu l'idée de taxer les dépôts bancaires à Chypre? Plusieurs responsables européens se renvoient la balle. Face à la colère des Chypriotes et à l'inquiétude des marchés, la zone euro a replongé dans la cacophonie lundi.

Rapide retour en arrière: samedi matin à l?aube, les bailleurs de fonds internationaux accordent une aide de 10 milliards d?euros à l'île. Un plan en contrepartie duquel Chypre s?engage à taxer les dépôts bancaires. Avec des dépôts inférieurs à 100.000 euros taxés à 6,75%, les petits épargnants doivent donc payer le prix fort. Les dépôts de plus de 100.000 euros seront eux taxés à hauteur de 9,9%.

Moscou réfléchit

Cette taxation doit en effet permettre de compenser le montant de l?aide revu à la baisse par le FMI, la BCE et l'Eurogroupe, en rapportant, selon l?Eurogroupe, quelque 5,8 milliards d?euros. Sachant qu'initialement, les Chypriotes demandaient 17 milliards d?euros. La Russie doit, de son côté, contribuer à une rallonge de 2,5 milliards d'euros. Mais la décision de taxer les épargnants a toutefois poussé Moscou à "examiner la question de [leur] participation", a déclaré Anton Siluanov, le ministre des Finances russe.

Les bailleurs de fonds souhaitaient taxer uniquement les dépôts de plus de 100.000 euros

Or, selon le Financial Times daté de lundi, un haut responsable européen aurait confié au journal qu?initialement les bailleurs de fonds internationaux souhaitaient que seuls les dépôts supérieurs à 100.000 euros soient taxés, et ce, à hauteur de 15,6%. Des dépôts qui sont détenus en grande partie par des Russes, rappelle le quotidien britannique. "Avec le FMI, les Allemands ont voulu taxer les déposants à Chypre jusqu'à 40%", a de son côté précisé une source diplomatique européenne sous couvert d'anonymat. "Il y a eu des mises en garde mais ils n'ont pas voulu écouter. Le comble maintenant est qu'ils n'assument pas."

Deux jours à peine après avoir difficilement ficelé l'accord, l'Allemagne, la France et la Banque centrale européenne (BCE) affirmaient ainsi ne pas être à l'origine de la proposition de taxer l'ensemble des déposants. Et dès dimanche, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, avait affirmé que Berlin s'était prononcé en faveur d'une protection des petits épargnants. Le gouvernement allemand, tout comme le FMI, a proposé une solution qui "respecte la garantie des dépôts", a déclaré Wolfgang Schaüble. Tout comme l'a fait Pierre Moscovici de son côté, ce lundi. "J'ai plaidé l'exemption des dépôts sous 100.000 euros depuis le départ", a-t-il affirmé à la presse au lendemain d'une nouvelle réunion, téléphonique, avec ses homologues de la zone euro, pour rectifier le tir après l'accord très critiqué sur l'aide à Chypre.

La faute au gouvernement chypriote ?

Pour le ministre des Finances allemand, la faute revient au gouvernement chypriote, à la Commission européenne et à la BCE. Ce sont "eux qui ont choisi cette solution et ils doivent maintenant s'en expliquer auprès du peuple chypriote".

Selon lui, la responsabilité incombe au président chypriote qui ne souhaitait pas que les gros dépôts soient taxés à plus de 10%. D'après une source européenne proche du dossier citée par le Financial Times, "du coup, si vous faites le calcul, vous tombez sur 6,75% et 9,9%". "C'était la solution la moins douloureuse", a pour sa part plaidé dimanche le président Nicos Anastasiades face à la grogne générale. Or, depuis, Nicos Anastasiades a renvoyé la responsabilité à la troïka (BCE, UE, FMI). Selon lui c'est elle qui l'aurait poussé à instaurer des taux inférieurs à 10%.

La zone euro plaide pour une exemption des dépôts inférieurs à 100.000 euros

De son côté, "la zone euro continue de soutenir l'idée que les petits déposants doivent être traités différemment des grands déposants et elle réaffirme l'importance de garantir totalement les dépôts en-deçà du seuil de 100.000 euros", indique l'Eurogroupe dans un communiqué. Son président, le néerlandais Jeroen Dijsselbloem, en a profité pour rappeler que "la taxe sur les dépôts bancaires est une mesure exceptionnelle". "Elle permettra avec le programme d'assistance financière de restaurer la viabilité du système bancaire chypriote et de garantir la stabilité financière du pays. Sans cette mesure, Chypre ferait face à des scénarios bien plus terribles pour ses déposants", a-t-il ajouté. Reste que le Parlement doit se prononcer sur cette taxation très polémique ce mardi.

Suivre les dernières informations au sujet de Chypre: le direct

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2013 à 7:01 :
A suivre monsieur Herman von Rompuy, celle qui a eu cette idée lumineuse qui a déjà fait long feu est une certaine miss Margo T. Elle aussi a fait un rêve, mais là c'est pour que les autres vivent un cauchemar. En fait ce serait Eleni Théocharous, parlemantaire européenne, qui voulait bien faire !
Réponse de le 29/10/2015 à 19:43 :
Bcp de bonnes intentions mais rien de concret facilement actionable pour le citoyen pour le moment
a écrit le 20/03/2013 à 8:05 :
Le titre resume la situation actuelle : la CEE est une grande usine a gaz. On ne sait pas qui prend les decisions. Qui a pris la decision de preter (a perte) des centaines de milliards d'euros a la Grece ?
Réponse de le 20/03/2013 à 10:20 :
L'usine à gaz c'est fait exprès pour embrouiller le citoyen de base. Les responsables : l'ue est une invention us qui répond aux intérêts us. Pour savoir qui gouverne réellement l'ue demandez-vous qui gouverne réellement les us ? Un début de réponse Goldman S......
a écrit le 20/03/2013 à 4:32 :
Tout cela est lamentable. Deux exemples: on nous dit que les créanciers (Wolfgang Schäuble qui est cité) voulaient ne pas imposer les comptes de dépots de moins de 100k, en nous parlant des petits épargnants, sous entendant là une idée "sociale" ou "de justice". Rien n'est plus faux: tout est lié à la garantie légale donnée aux-dits comptes à hauteur de ces 100k, comme en France. Ensuite, ici comme dans tous les médias, on nous parle d'imposition. Là encore, c'est totalement impropre, car cela pare cette action de légalité. Or le seul organe capable de le faire est le parlement chypriote. Au bout du compte, la sinistre réalité, c'est que les avoirs russes (qui ne sont pas tous des fonds occultes) ne pèsent que 25% du total, et que la véritable discussion ne devrait pas être de savoir qui spolier de combien, mais de faire payer ceux qui doivent le faire en premier: les actionnaires, les détenteurs d'obligations séniors et juniors et en dernier lieu les détenteurs de comptes au delà des 100k: cela s'appelle la gestion d'une faillite. Mais ceux qui sont derrière tout ça protègent les premiers s'ils n'en sont pas les émissaires directs.
Réponse de le 20/03/2013 à 10:27 :
@simple citoyen Où sont alors passés ces milliards d'euros qui se trouvaient encore la semaine dernière sur les comptes des banques chypriotes? Des sommes énormes ont quitté la Chypre, avant l'annonce de la fermeture des banques après le week-end??? Pourquoi?
a écrit le 19/03/2013 à 23:30 :
C'est de vous, épargnants, que les banques (la centrale à leur tête) tirent leurs puissances.
Le seul moyen de leur soutirer ce pouvoir serait d'acheter des biens en nature ou en investissant dans des entreprises sans passer par des intermédiaires. Centraliser le pouvoir mène à des politiques de ce genre et bien pire.
Réponse de le 20/03/2013 à 8:01 :
Une méthode pour les actionnaires : ACHETER EN DIRECT LES ACTIONS DES ENTREPRISES = ACHETER AU NOMINATIF;
a écrit le 19/03/2013 à 23:20 :
Il faudrait, peut être, tirer leçon de ses évènement et réfléchir sur le sort de nos propres fonds en liquidités. Car ceux à l'origine de ces décision au nom de Chypre sont les mêmes au volant de l?Europe, rien les empêchera donc d'appliquer le même "remède" aux mêmes maux.
a écrit le 19/03/2013 à 23:14 :
Il est aussi possible de réduire le salaire des fonctionnaires d'un montant totalisant 10 milliards d'euros.
Réponse de le 20/03/2013 à 8:36 :
Il est stupéfiant de voir que vous prônez exclusivement comme seule solution à la crise, la baisse des salaires des fonctionnaires. Ce racisme anti fonctionnaires me rappelle les heures les plus noires de la France. Faites attention à vos propos et à vos stigmatisations en tout genre.
Merci.
a écrit le 19/03/2013 à 22:00 :
L'europe serait-elle contaminee par le gouvernement francais et sa maniere de gerer les dossiers. C'est a dire n'importe comment.
a écrit le 19/03/2013 à 20:52 :
Bonjour, cela se comprend du fait que cela est un paradis pour de l'argent qui a échappé a l'impot européen..... Par contre la taxe ne devrais pas couvrir les compte personnel de moins de 8 000 euros (4 mois. De salaire). Il vas bien un jour régler le problème de cette argents qui sort des circuits régulier pour aller dans les paradis..... Cela ruine les économie et est complement néfaste à notre monde....
a écrit le 19/03/2013 à 18:44 :
si les Russes sont très mécontents de l'UE , du nul de Baroso et de Merkel, et bien ils restreindront le débit du gaz dans les tuyaux, n'est-ce pas, et on augmentera un peu plus le prix de ce combustible. Vivement l' exploitation du gaz de Houille, de Schiste, des marais, des pets des ruminants, tout ça c'est du méthane CH4 si je me souviens bien!
a écrit le 19/03/2013 à 17:06 :
Les ubuesques Pieds Nickelés de la Troika et les sinistres des finances de l'EMU se renvoient la balle, en plus!
D'ailleurs, pourquoi personne ne s'interroge du choix fait de ne pas léser les "bondholders" des banques en souffrance, mais plutot de taper sur les déposants?
a écrit le 19/03/2013 à 16:54 :
Les eurocrates font payer aux citoyens ordinaires les erreurs de gestion des banquiers voyous et de leurs conseils d'administration. Face à ces crapules et voyous je propose de taxer à 90%le salaire des eurocrates, de saisir les avoirs :salaires dividendes et avantages en nature de ces mauvais gestionnaires ,et aussi de cesser l'union europééenne à 27 qui proposent la misère aux peuples. A bas l'UE a bas les technocrates européens. En prison aussi les banquiers responsables de cette crise financière
Honte à l'UE de nationaliser les pertes et privatiser les profits
Réponse de le 19/03/2013 à 18:16 :
Les eurocrates sont là pour ça, c'est l'ultra libéralisme.
Réponse de le 20/03/2013 à 4:41 :
il n'y a aucun libéralisme là dedans. Il y a l'exercice du pouvoir de coercition le plus simple au mépris des lois pour protéger des oligopoles capteurs de rente et dont les pertes sont collectivisées par nos élus. Cela n'a aucun rapport avec le libéralisme.
Réponse de le 20/03/2013 à 5:30 :
Faire payer les deposants pour sauver les banques n est pas du liberalisme. Normalement il faut que les actionnaires des banques
Prennent leurs pertes, l etat n a pas a les sauver.
a écrit le 19/03/2013 à 16:42 :
Tous les Russes vont retirer leur argent le surlendemain (ce ne sont pas les paradis fiscaux qui manquent), les banques auront perdu la moitié des dépôts (moins 10% de cette moitié). Le système bancaire chypriote va s'écrouler à moins que l'UE apporte 10 ou 20 milliards de plus.
a écrit le 19/03/2013 à 15:57 :
Est-ce-qu'ils vont taxer les comptes du sénat et du parlement ?
a écrit le 19/03/2013 à 15:36 :
qui a eu l'idée !!!!!!!! comme en france les fonctionnaires et les élus qui ne veulent surtout pas toucher à leurs priviléges ?C'EST CE QUI PASSE DE PLUS EN PLUS MAL EN FRANCE
Réponse de le 19/03/2013 à 18:28 :
Expliquez-nous pourquoi les fonctionnaires devraient rembourser les (graves) erreurs de jugement des banques (privées). Je suis curieux de vous lire !
Réponse de le 19/03/2013 à 22:16 :
L'idée des Eurocrates ( Politiques, Fonctionnaires, et autres Ponctionnaires) d'imposer l'entrée de Chypre dans l'UE était une imbécilité. Réduire leurs privilèges serait une excellente idée démocratique.
a écrit le 19/03/2013 à 15:10 :
ce n'est ni cosi ni cosette . c'est la bande à baader avec une telle sape sociale
Réponse de le 19/03/2013 à 15:42 :
Et les bulles, à votre avis, c'est quoi..??
a écrit le 19/03/2013 à 14:49 :
j'ose esperer ,sans y croire qu'ils vont être virés....pour une bevue de ce genre c'est ce qui se passerait dans le privé....mais là on leur dira juste "c'est pas bien " et encore.....
Triste ,très triste d'être gouverné en Europe,comme en France par des gens si éloignés de toute réalité...Ils font le lit des anti europes qui n'ont toujours pas prix conscience de la taille au réel comme au figuré de la France sur Terre....Triste !
a écrit le 19/03/2013 à 14:32 :
Marre de cette europe qui nous coute si cher, l'abandon par le France de l'EU est envisageable devant l'incompétence des politiques, la voie du FN est ouverte....
Réponse de le 19/03/2013 à 14:43 :
demo, si vous connaissiez un peu l'économie moderne avec ses multiples interactions, vous ne proposeriez pas de sortir de l'Europe ! C'est l'inverse. En réalité, l'Europe nous apporte une protection contre nombre d'aléas extérieurs.
Réponse de le 19/03/2013 à 14:43 :
ce sont aussi les banques qui ont joué au casino ces dernières années qui nous coûtent cher quand il fo que les peuples les renflouent , en ponctionnant les déposants ...
personne ne s'insurge contre les banques et pourtant et Bruxelles prend leur parti !
insurgeons nous contre Bruxelles !!!
Réponse de le 19/03/2013 à 15:44 :
Et il n'y a QUE Bruxelles, Mimosa..?? Arrêtez le délire, juste 5 minutes. C'est mondial, la petite sauterie actuelle.
Réponse de le 19/03/2013 à 15:47 :
@ Yves: pourriez vous nous parler de ces protections ? Je suis curieux.
Réponse de le 19/03/2013 à 17:26 :
De quelles protections parlez-vous ?
Réponse de le 19/03/2013 à 20:38 :
Parce que vous trouvez que depuis le début de l'Union européenne (1992), l'Europe nous protège et pèse dans le monde? Vous croyez que grâce à elle, nous avons le plein emploi? Vous pensez peut-être que l'euro est une monnaie viable et équilibrée pour les 17 pays qui y sont soumis? Vous voyez en l'UE un garant de la démocratie capable de refaire voter les peuples s'ils ne votent pas comme il faut?


La France en est là car elle a donné les pleins pouvoirs aux fonctionnaires de Bruxelles en 1992: Monnaie, frontières, loi, justice...

Monsieur, je vous en conjure, ouvrez les yeux sur ce désastre!
En à peine 20 ans, l'UE a mis la plupart des grandes puissances européennes à terre!
L'UE anéantit les pays d'Europe, si nous n'arrêtons pas cette folie libre-échangiste, immigrationiste et néo-libérale avec toutes ses conséquences (délocalisations innombrables, immigration débridée, chômage ahurissant, pauvreté record, etc) ne vous plaignez pas le jour où une guerre éclatera entre Français et où l'on tuera son voisin pour une entrecôte.


Et de grâce, cessez de dénigrer la France. Quand on a un pays qui est la cinquième puissance du monde, qui a l'armée la plus puissante d'Europe, le 2ème plus grand empire maritime du monde (ZEE), une langue parlée sur les 5 continents par 400 millions de personnes, l'arme nucléaire, un siège permanent à l'ONU et une aura à travers le monde, on arrête de se plaindre et on relève la tête!
Réponse de le 20/03/2013 à 7:57 :
Chère bongaillard
Vous devriez vous sevrer des médias français dans leur ensemble, car il faut avoir la volonté de regarder la vérité en face, que nous sommes la cinquième puissance mondiale, au vue de nos résultats parait plutôt inquiétant pour les quatre premiers et le système dans sa globalité. Quant au domaine ZZE quant a-t-on fait. Aucun de nos parts, pourtant idéalement situés ne sont classés parmi les premiers, Marseille, Bordeaux, et les autres, trop dépendant de la main mise syndicale marxiste, ce qui pose la question à qui « profite le crime ».
Concernant la langue française, sur l?ensemble de la planète, l?OIF récence un peu moins de, non pas 4M mais de 3M de locuteurs, avec le douloureux constat de la diminution de son utilisation du au manque d?identité français. L?arme nucléaire, le siège à l?ONU, oui pourquoi pas, mais est-ce vraiment un gage de supériorités, quand on voit qui dispose de l?arme nucléaire et d?un siège à l?ONU.
Dans notre cas la prédominance de l?aura de la France est comme les promesses, elle n?engage que ceux qui les croix.
Ma volonté n?est pas d?être négatif, mais au contraire lucide et vigilant en mettant en évidence nos lacunes pour les combattre. Alors de grâce, arrêtez votre nombrilisme et cherchez plutôt des solutions pour redonner la place que la France à occuper dans le monde par le passé.
a écrit le 19/03/2013 à 14:31 :
En même temps les Chypriotes comme les Grecs sont incapables de lever et de payer leurs impôts. En plus une bonne partie des comptes bancaires du pays sont des fonds venant de Russie (argent de la mafia et oligarchie), des armateurs grecs et des exilés fiscaux britanniques).
La solution la plus efficace était donc de prélever à la source et d'attraper tout le monde par surprise, surtout les gros poissons qui se seraient tirés du pays le cas échéant.
Si on avait agit de la même manière avec les Grecs le problème de leur dette aurait été directement réglé.
Réponse de le 19/03/2013 à 15:29 :
on attrape p-être les gros poissons, mais les petits épargnants payent aussi! vous trouvez cela normal ?? !
Réponse de le 19/03/2013 à 22:10 :
C'est de la pêche au gros avec des filets à petite maille ! Et là, il n'y a pas de taille réglementaire minimum...
Réponse de le 20/03/2013 à 5:35 :
C le probleme de la peche au chalut !
a écrit le 19/03/2013 à 14:08 :
Les citoyens de l'UE n'ont pas a payer pour a mauvaise gestion des politiques.
Il s'agit d'un vol sur des biens privés. Si les pays sont endettés, il y a les impôts pour régler la situation.Imaginez qu'en France un technocrate Bruxellois décide de ponctionner de 6 a 9 % de votre patrimoine. Que diriez-vous?
Réponse de le 19/03/2013 à 14:30 :
Beeeen... Le souci est que ce sont aussi les "biens privés" qui ont provoqué cette magnifique crise. Manque de bol, non..?? Mais vous avez raison : il faut lutter contre l'impôt car le problème : c'est les "autres"...
Réponse de le 19/03/2013 à 14:33 :
C'est pourtant bien ce qui se passait dans les années 70 quand l'inflation était à 10% et le taux de caisse d'épargne à 4%. Et cela tous les ans.
a écrit le 19/03/2013 à 14:00 :
Pourquoi poser le question la coupable c est Mme Merkel, il y a des Elections bientot en Allemagne, ce qui est plus scandaleux vu que la seul motivation est aider Merkel a garder sont fauteuil c est attitude du FMI en la personne de Mme Lagarde qui a oublie sa mission. Pire encore l attitude de la France est douteuse avez vous remarque le silence de l opposition et le compromission de Hollande.
Réponse de le 19/03/2013 à 15:31 :
la mémère veut se faire valoir et se faire réelire! pas plus compliqué que ça ! écoeurant !
a écrit le 19/03/2013 à 13:54 :
Malheureusement, en Europe se confirme de jour en jour une dictature parlementaire qui n'est pas sans rappeler le glissement déjà opérer dans les années '33 et après.
À l'époque on s'en prenait aux juifs qui dans leur majorité faisaient parti de la classe aisé. Aujourd'hui on s'en prend aux classes moyennes et aisées sans s'en soucier autrement.
Bravo à nos élus qui courbent l'échine devant la politique destructive que prône une Allemagne réunifiée qui ne s'intéresse qu'à son sort.
Les classes riches (banquiers, grosses entreprises internationales, grands fonds d'investissements, et bien entendu les politiciens) s'enrichissent à nos dépends, donc tout va très bien Madame la Martine.
Réponse de le 19/03/2013 à 14:29 :
Serait-ce les Allemands qui auraient creusé la dette française? regardez-vous dans une glace et dites-moi ce que vous voyez !
Réponse de le 19/03/2013 à 14:35 :
Les Allemands ne courberont pas l'échine, comme les Français le font devant Goldmann Sachs, ce sont eux les maîtres du monde. Il suffit de connaitre le prochain hold-up de plusieurs 10 aines de milliers de milliards d'euros en préparation chez Goldman Sachs : "produits dérivés hors bilan", et la pilule sera présentée par tous les sbires mis en place par GS. Quand le grand capital ou grand banditisme se sert des états pour pomper les citoyens !
Réponse de le 19/03/2013 à 15:35 :
et quand les citoyens se laissent FAIRE, sans broncher, c'est bien ça?? on peut tout leur faire! ils éructent devant leur ordi, mais après....ont ils raison, du coup de nous en faire baver?? réponse à 10 eur (hors taxes ! )
Réponse de le 19/03/2013 à 16:10 :
L' allemagne n' est pas la seule cause du creusement de la dette francaise, mais y a participe oui.
Cet euro n' est pas le notre, et nous a permis ( comme aux autres pays de l europe du sud ) de vivre des annees dans l' illusion d' une competitivite et pouvoir d' achat a l' allemande.
S' endetter avec les taux allemands alors que nous avons absolument pas la meme structure economique et sociale que ce pays a ete suicidaire.
Cette lente agonie continue aujourd'hui grace au dogme de l' euro fort, tuant peu a peu nos industries.

L' allemagne joue sa partition et defend ses interets uniquement. Point de sentiment collectif ou communautaire dans cette Europe.
Réponse de le 19/03/2013 à 18:45 :
Rappelons ici les "mauvais" choix de la France versus les options allemandes à la création de l'europe. L'Allemagne choisit l'industrie et la France choisit l'agriculture qui avec des paysans peu formés aux produits chimiques agricoles va en 40 ans empoisonner notre pays. Nous vendions des produits agricoles subventionnés pendant que les allemands produisaient ce qui se vendraient à l'étranger! c'est comme çà, il faut accepté d'être ce que l'on est !
Réponse de le 19/03/2013 à 20:46 :
De grâce, cessez de dénigrer la France. Quand on a un pays qui, malgré un libre-échange meurtrier, un euro surévalué et une classe politique corrompu, a la cinquième économie du monde, est intrinsèquement la première puissance agricole, a l'armée la plus puissante d'Europe, possède le 2ème plus grand empire maritime du monde (ZEE), une langue parlée sur les 5 continents par 400 millions de personnes (contrairement à l'allemand...), l'arme nucléaire, un siège permanent à l'ONU et une aura à travers le monde (contrairement à l'Allemagne), on arrête de se plaindre et on relève la tête!

Réponse de le 20/03/2013 à 8:05 :
On relève la tête et en même temps on la tourne, car il ne faut pas voir la dette créée pour arriver à ces résultats!
a écrit le 19/03/2013 à 13:45 :
Un seul article mais en allemand
http://www.welt.de/wirtschaft/article114560114/Politiker-sind-von-allen-guten-Geistern-verlassen.html

qui dit
actionnaires de banques tout perdu
Dirigeants des banques tout perdu
Comptes sup à 100000 taxé un max si provenance douteuse (resume interpreté)
a écrit le 19/03/2013 à 13:43 :
Ha, ça y est. C'est reparti comme en 1929 : faut un bouc hémisphère. Pénible, non ..??
Réponse de le 19/03/2013 à 14:36 :
en matière d'hémisphère, vous êtes sûr qu'il ne vous en manque pas un ???
Réponse de le 19/03/2013 à 15:18 :
lol, joli !
Réponse de le 19/03/2013 à 15:47 :
Mais ça change d'un trader salarié fortement accusé de "provoquer" une perte de banque, non..?? Gardez vos hémisphères réduits pour le prochain Lehman, pm... Ils vous serviront peut-être.
a écrit le 19/03/2013 à 13:41 :
Si ça avait été reçu comme une bonne idée, ils se battraient tous pour dire que l'idée vient d'eux !!!! Des lâches !!!!
Réponse de le 19/03/2013 à 15:48 :
+1 Bref. Ni responsable ni coupable !
Réponse de le 19/03/2013 à 15:49 :
Boaf. Vu le boxon actuel, pardon du terme, chacun ne peut QUE dire que c'est de la faute de l'autre. Le ponpon est aux US, d'ailleurs...
a écrit le 19/03/2013 à 13:39 :
Ben ,les socialistes français ont inspiré les technocrates ,en taxant le travail et le capital...n'importe comment , pour survivre au pouvoir il faut taxer c'est trés tendance ...avant l'implosion de l'UE...
a écrit le 19/03/2013 à 13:29 :
Evidemment, aucun de ces laches, qui s'étaient finalement tous entendus au départ sur le dos des déposants chypriotes, n'assume le projet. A travers les mots, on comprend bien, à une nuance sur le taux et sur le seuil, que tout le monde était d'accord (Commission européenne, France et Allemagne) pour taxer les dépots ! Ceci dit, la volte face récente sur le seuil à 100000 euros, si elle est cohérente avec la garantie bancaire européenne, revient bien quand même, pour les sommes supérieures à ce seuil, à spolier la propriété privée des déposants chypriotes, qui ne sont aucunement responsables de cette crise.
a écrit le 19/03/2013 à 13:26 :
"C'est moi qui ait suggéré que tous les déposants de Chypre payent. J'en assume la pleine responsabilité." Enfin, j'aimerais bien que quelqu'un le dise ...
a écrit le 19/03/2013 à 13:22 :
Une des leçons à retenir est la facilité avec laquelle les banques peuvent bloquer tous les comptes courants. La généralisation des paiements par cartes et par mobiles, présentés comme un progrès facilitant la vie quotidienne, serait un grand danger pour les libertés individuelles.
Réponse de le 19/03/2013 à 13:32 :
Sans blague, vous en doutiez ?
a écrit le 19/03/2013 à 12:57 :
Pourquoi mon soutien à Pierre-Yves Bournazel n'est pas qu'une question parisienne : www.librepolitique.wordpress.com
a écrit le 19/03/2013 à 12:56 :
Merkel, Lagarde même combat
a écrit le 19/03/2013 à 12:53 :
Ils se renvoient la patate chaude, c'est pas moi, c'est l'autre !
a écrit le 19/03/2013 à 12:51 :
L'info n'est pas fausse , mais n'est pas exacte, il s'agissait de taxer les depots Russes, mais pour que ceux ci ne se sentent pas visés, de noyer leur taxation preponderante dans la taxation générale (c'est eux qui on les gros depots et seront taxés le plus) . Le truc étant dévoilé, les chypriotes n'en veulent pas, et pourtant ils devront payer leur dette comme les grecs les irlandais , les espagnols etc ... et maintenant sans les russes donc ce sera encore plus cher pour eux. Que ce soit en diminution de salaires, ou en taxe ouen devaluation apres sortie de l'euro, il est illusoire de vouloir y echapper. Le preteur qui accepte les défauts de paiement devient aussi suspect que son debiteur et donc on finit toujours par payer ses dettes (sauf les hommes politiques)
a écrit le 19/03/2013 à 12:46 :
Qui a eu la mauvaise idee de faire rentrer Chypre greceetc en europe...Politiques vereux de Bruxelles
De renflouer Chypre Idem
Bonne idee de faire participer à leur debacle...???? et obligatoirement le contribuable europeen
Qui va gagner de l argent dans l operation Banques et dirigeants, Politiciens Bruxelles, mafieux russes
a écrit le 19/03/2013 à 12:44 :
Pourquoi toutes ces personnes manifestement très calées, donneurs de conseils ici ne font-elles pas la politique, ou, au moins conseillent des ministres si nuls, ou n'ont elles pas le temps?
Réponse de le 19/03/2013 à 15:35 :
Parce que vous les trouvez bons nos représentants ? Ouvrez les yeux sur le désastre depuis maintenant 3 ans.
Réponse de le 19/03/2013 à 15:54 :
@conseillers. Ce site sert de brainstorming geant. Il y a de tout, des idees foireuseuses mais aussi des pepites. A chacun de faire le tri, si vous n aimez pas , il y a d autres sites qui devraient mieux vous convenir.
Réponse de le 19/03/2013 à 18:29 :
@ TFahiti6 @ Clyde J'ai simplement posé une question. Je suis surpris de voir la quantité de spécialistes avec un savoir faire, qui est manifestement gaspillé. Voilà tout. Ils devraient proposer leurs services aux représentants.
a écrit le 19/03/2013 à 12:22 :
Grosso modo un message envoyé par l?Allemagne aux futurs demandeurs !
Réponse de le 19/03/2013 à 14:23 :
L'Allemagne ne finance pas les déficits : comment le pourrait-elle d'ailleurs à elle toute seule ? C'est un peu plus compliqué que ça...
a écrit le 19/03/2013 à 12:19 :
http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/archive/2013/03/18/chypre-la-cata.html
a écrit le 19/03/2013 à 12:11 :
En France, c'est très différent. Pour les riches, la Suisse est proche; ainsi que la Belgique, le Luxembourg,... Pour les pauvres, la ponction est faite, non par l'Etat, mais par les banques elles mêmes, qui "taxent" leurs "clients" (déposants) de frais sans aucune corrélation avec les coûts effectifs de ces dépôts... ce qui permet à ces banques des bénéfices colossaux (même après quelques fautes internes que les systèmes de contrôle sont incapables de détecter); on est loin de leur faillite... Y'a pas à dire, on est civilisé, en France.
Réponse de le 19/03/2013 à 13:42 :
@ pm Non, vous vous trompez, depuis 45 ans je place mon argent en bourse. Je ne suis pas riche, mais ces placements m'ont rapportés beaucoup plus qu'un Livret A ou autre chose, c'est un choix. J'ai prêté mon argent aux entreprises, elles m'ont payé des intérêts, appelés dans ce cas "dividende". Il y avait des années où je n'ai rien eu du tout. Je n'ai jamais été dans ce business, maintenant je suis retraitée! Rien n'est gratuit dans la vie, les banques non plus.
Réponse de le 19/03/2013 à 14:32 :
@ponction Merci de vos leçons. Rassurez vous, je suis à peu près dans le même cas. Mais vous ne vous prononcez pas sur le hiatus ! On parle de DEPOT (D E P O T); pour lesquels la "tâche" des banques se résume à quelques millisecondes d'ordinateur !!! Qu'un banquier prélève quelque argent, lorsqu'il GERE, c'est normal (encore que... on va vous prendre des frais pour des placements qui (ex) REPLIQUENT le CAC40; où est la "gestion" ?). Mais prélever quelques dizaines d'EUR à des MILLIONS de déposants (sans aucune mesure avec les coûts impliqués), c'est bien plus aisé/rémunérateur. Et ça n'en reste pas moins choquant; tout autant qu'un prélèvement "étatique" (qui provoque des cris d'orfraie).
Il est bien connu, depuis qq années que l'Etat n'a pas, vis à vis des banques, d'autres rôles à jouer que de prêter (à taux minime) en cas de besoin... (lequel prêt sert à acheter de la dette de l'Etat, à un taux de rémunération plus élevé que celui généré par le prêt; pas de petit profit...).
Réponse de le 19/03/2013 à 18:48 :
@ pm ne confondez, svp, pas la Chypre avec la France. Les chypriotes sont des gens sympas ou non comme partout. Si les Français "déposent" leur argent sur une banque c'est une chose, le "système bancaire" en Chypre est légèrement différent. Pourquoi beaucoup de Grecs ou autres ont ils "déposé" leur argent dans les banques chypriotes? Ne parlons même pas des Russes, dont beaucoup sont déjà très discrets sachant qu'ils ont perdu de l'argent. Alors, pourquoi ne pas les faire payer? Un "petit épargnant à la française" ou grec, je pense, n'aurait ni l'idée ni la possibilité de mettre son argent sur une banque à Nicosie??? Qu'on protège les "petits" épargnants, je veux bien, mais le reste....
a écrit le 19/03/2013 à 12:06 :
Si on dit aux détenteurs étrangers de gros dépôts, votre argent est douteux, on vous le taxe, pourquoi pas (mais autant le taxer "officiellement" au dépôt, pas après, ou des frais de gestion clairs mais c'est(était) un Paradis) mais leur mesure touche tout le monde, dont la grand mère avec 100 euros sur son compte, ou celui qui vient de vendre une maison pour en acheter une autre.
L'échange taxe contre "actions", ça tient toujours ou non ? Ça permettrait de ne pas pouvoir considérer ça comme du vol, mais une sorte d'emprunt obligatoire. A savoir quand cet emprunt serait "réversible" ?
a écrit le 19/03/2013 à 12:04 :
Cela est fait pour que l argent afflue vers le c?ur de la zone euro,la France en fait partie et les gens comprendront les mesures difficiles à venir,protéger notre argent a un prix,à terme,2020, le noyau dur de l Europe doit être perçu par le reste du monde comme une grosse suisse ,c est notre intérêt.
a écrit le 19/03/2013 à 12:03 :
Dans cette affaire, des irresponsables et incompétents (politiques, banquiers) ont mis à mal la confiance de plusieurs centaines de millions d'Européens. Les dégâts collatéraux à venir dans les semaines qui viennent vont coûter à l'euro, l'économie, Bruxelles, ..., infiniment plus que les 5 ou 10 milliards en jeu. Une confiance ébranlée l'est pour longtemps, demandez à FH à la suite de sa politique économique uniquement taxatrice.
Réponse de le 20/03/2013 à 5:52 :
+1
a écrit le 19/03/2013 à 12:02 :
Pourquoi ??? Mon idée est que l'Europe espère un transfert massif des avoirs (positifs) vers les banques du coeur de l'Europe (allemagne/luxembourg) et de laisser les dettes dans les banques Chypriotes. Puis exsangue, Adieu Chypre, boutée hors de l'Euro-zone.
Qu'en pensez vous?
Réponse de le 20/03/2013 à 5:55 :
C peut etre le but de la manip, chypre va servir de cobaye.
a écrit le 19/03/2013 à 11:59 :
En entérinant cette idée de taxation directe du capital placé, nos stupides politiques européens viennent de faire une erreur capitale et ce n'est pas demain que l?Europe va s'en relever. Perte de confiance de tous les épargnants en Europe, fuite des capitaux non européens et par conséquent les états récolteront moins d'argent dans leurs caisses. Fuite des investisseurs.
Il est nettement plus intelligent de taxer faiblement des grandes sommes d'argent que de taxer lourdement UN CAPITAL RÉDUIT A ZÉRO. Il ne faut pas être universitaire pour comprendre cela.
a écrit le 19/03/2013 à 11:49 :
Taxer les dépôts ça veut dire qu'à l'avenir plus personne va déposer de l'argent... erreur monstrueuse et comme par hasard ceux qui ont voté cette décision sont en train d'avaler leur salive comme d'habitude et rejette la faute sur les autres !!!! quelle duperie, quelle honte !!!!! Hé bien mieux vaut garder son argent au frais que de le déposer dans quelle que caisse de l'état.
a écrit le 19/03/2013 à 11:48 :
Quelque soit les raisons, bonnes ou mauvaises, l'idée de taxer arbitrairement petits épargnants comme gros truands et mafieux et évadés fiscaux réfugiés dans ce paradis fiscal a été particulièrement mal présentée. Ca démontre que nos supposés élites sont complétement coupées du peuple européen.
La confiance est rompue, et pour la regagner, il faudra autre chose que du béni oui-oui à la sauce hollandaise ou bruxelloise
Quant à ceux qui croient que les Allemands ont gagné, le retour de manivelle risque d'être sévère aussi pour eux, et en fait je pense qu'il n'y a que des perdants
@Jean-Pierre. Tout à fait d'accord avec vous
a écrit le 19/03/2013 à 11:46 :
Les nantis qui nous gouvernent sont capables de tout, surtout du pire.
a écrit le 19/03/2013 à 11:38 :
Pourquoi ???
Mon idée est que l'Europe espère un transfert massif des avoirs (positifs) vers les banques du coeur de l'Europe (allemagne/luxembourg) et de laisser les dettes dans les banques Chypriotes. Puis exsangue, Adieu Chypre, boutée hors de l'Euro-zone.
Qu'en pensez vous?
a écrit le 19/03/2013 à 11:37 :
le pire crime economique...tuer la confiance
a écrit le 19/03/2013 à 11:24 :
les allemands ,les maitres de l'europe,ils gagnent la 3 eme guerre
a écrit le 19/03/2013 à 11:19 :
L'Union Européenne vient de faire une erreur capitale. Désormais TOUS les déposants des pays en difficultés risquent la même procédure arbitraire. Moi le premier, je vais réduire mes comptes à stricte minima. Achetez des antiquités ou un peu d'or mais ne plus rester liquide. La leçon me suffit. Aujourd'hui Chypre, demain l'Italie ou la France. C'est du pareil au même.
Réponse de le 19/03/2013 à 14:35 :
Très bonne idée. À suivre.
a écrit le 19/03/2013 à 11:09 :
On ne quand même pas demander à nos banquiers de prendre leurs pertes. C'est au citoyen de payer et c'est normal. Ca a toujours été comme ça, pourquoi changer ?
On ne va quand même pas faire comme ces "pourris" d'islandais qui suite à un référendum ont décidé de laisser leurs banques faire faillite. Il ne manquerait plus ça donner la parole au peuple. Surtout que tous les experts leur avaient dit que ca serait la catastrophe, faut pas déconner. Bon c'est vrai depuis les islandais font 3% de croissance et ont un chômage inférieur à 5% mais bon, c'est un coup de chance. D'ailleurs à la télé, on ne parle jamais des islandais, il doit y'avoir une raison, non ?
Réponse de le 19/03/2013 à 19:23 :
@Pivot : bien sûr que non, la situation n'est pas comparable mais là où on peut et on doit comparer, c'est sur la gestion de la crise financière. En Islande, le président a fait passer l'intérêt général, soit celui du peuple islandais, avant les autres, chose inimaginable dans les pays de l'UE, quels qu'ils soient.
a écrit le 19/03/2013 à 10:58 :
Seuil de 100 000 euros ou pas, taxer les dépôts bancaires est une idée de gribouille.

Ceux qui ont placé leur argent en actions, sicav, etc ne sont pas concernés.

Les entreprises, commerces, qui ont besoin d'un volant de maneuvre excédant cette somme seront pénalisées.

Les gros déposants étrangers (pas seulement les russes, aussi les libanais et d'autres) s'empresseront de transférer leurs fonds dans un meilleur paradis fiscal : Chypre perdra des dizaines de milliards pour avoir voulu gagner 5 milliards. Les Chypriotes eux-mêmes chercheront aussi à transférer leurs fonds à l'étranger.

Résultat : les banques chypriotes se retrouveront en faillite, ainsi que l'Etat.
a écrit le 19/03/2013 à 10:51 :
Si les gouvernants de gauche sont rustres et démagogues, ceux de droite sont jésuites et mortifères en prêchant sans cesse des sacrifices exceptionnels pour éviter le pire. Au final, ils se combattent comme larrons en foire qui magouillent les mêmes contraintes.
a écrit le 19/03/2013 à 10:49 :
Taxer les dépots, c'est inique: celui qui vient juste d'acheter sa résidence avec ses 200000 euros d'économies est épargné, celui qui s'apprêtait à faire le chèque pour en acheter une est coincé! Et quid du type de dépots? Si un russe détient 100000000 d'euros d'actions en dépot et rien en liquidité va y échaper celui qui n'avait que des liquidités va payer! C'est n'importe quoi!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :