5,23 millions d'euros en 2015 : le salaire du patron de PSA irrite l'Etat

 |   |  192  mots
Carlos Tavares, le patron de PSA, a touché 5,23 millions d'euros en 2015, soit presque le double par rapport à 2014.
Carlos Tavares, le patron de PSA, a touché 5,23 millions d'euros en 2015, soit presque le double par rapport à 2014. (Crédits : Reuters)
L'augmentation du salaire de Carlos Tavares, le patron du groupe PSA, qui est passé de 2,75 millions d'euros en 2014 à 5,23 millions en 2015, ne plaît pas aux représentants de l'Etat au conseil d'administration.

Les deux représentants de l'Etat au conseil d'administration de PSA Peugeot Citroën se sont opposés à la hausse de la rémunération du président du directoire du groupe, Carlos Tavares, pour 2015, rapporte lundi lesechos.fr.

Le constructeur automobile a renoué en 2015 avec un bénéfice net après quatre années dans le rouge et a atteint en avance tous les objectifs de son plan de redressement économique, désormais achevé.

Un salaire annuel presque doublé en 2015

Carlos Tavares a touché 5.245.284 euros pour l'exercice 2015 contre 2.750.936 euros en 2014, selon le document de référence du groupe.

L'exécutif recommande, dans les entreprises où il dispose d'une participation minoritaire, "une baisse de 30% de la rémunération du dirigeant", précise le quotidien économique. L'Etat français détient 14% de PSA, à parité avec la famille Peugeot et le chinois Dongfeng Motor.

Un porte-parole de PSA s'est refusé à tout commentaire. A Bercy, personne n'était disponible dans l'immédiat. PSA, qui avait traversé de graves difficultés financières en 2012, présentera le 5 avril un nouveau plan stratégique pour prendre la relève de "Back in the race".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2016 à 15:40 :
Il est vrai que cette hausse spectaculaire de salaire a de quoi irriter une population à qui on demande depuis des années des efforts quasi permanents.Maintenant Monsieur TAVARES a mené une action positive pour PSA , laquelle a peut-être permis de sauvegarder quelques centaines d'emplois.Ce sont les memes Français offusqués par ce doublement de salaire d'un virtuose de la production rentable et perenne qui ont les yeux qui brillent et qui sont admiratifs devant le montant des transferts pharaoniques des footballeurs et de leurs salaires faramineux.Mais le reve, ça n'a pas de prix!
a écrit le 30/03/2016 à 7:58 :
pourrait obn savoir si c'est :
salaire , ou remuneration ?
celà fait ( à juste titre ) polemique , aussi nous devrions etre informés .
a écrit le 29/03/2016 à 16:27 :
Et le conseil des tiques pardon d'ethique du Medef ,il a un avis?
a écrit le 29/03/2016 à 14:44 :
En voilà une bonne raison pour qu'on se retrouve tous dans la rue le 31 mars !
Et on voudrait nous faire croire que la vie des Patrons est difficile ? Parlez-en à ceux qui ne font même pas 0,02% de ce salaire.
a écrit le 29/03/2016 à 10:42 :
Qui peut vraiment croire qu'un patron, aussi talentueux soit-il peut être responsable du retournement complet de PSA en seulement 2 ans. Ce patron est arrivé chez PSA au meilleur moment, quand les ventes automobiles au plus bas ne pouvaient que remonter. C'est un peu comme à la bourse, toujours acheter après qu'une action s'effondre. La plupart des modèles étaient développés depuis des années, Carlos Tavares n'a donc que très peu eu d'influence sur les ventes futures, la seule conjoncture: reprise du marché européen et autres diminution des effectifs et fermeture d'usines peuvent être attribuées au redressement. C'est seulement maintenant que ce patron pourra être jugé, et nul doute que les choses vont beaucoup se compliquer: citroen en perte de vitesse, tout comme DS, reprise du marché européen qui risque de s'essoufler, situation économique au Brésil et en Argentine, Chine ou la croissance s'essoufle (si ce n'est pire)... Un patron ne réussi jamais tout seul mais grâce à une équipe (les salariés).
a écrit le 29/03/2016 à 10:22 :
Un bon titre aurait été: "le salaire du patron de PSA irrite l'Etat socialo-coco"
Car pour les libéraux de droite comme moi rien de plus normal, surtout que cette rémunération n'est que la conséquence d'un travail de fond pour redresser cette belle entreprise, que les salariés ont aussi bénéficié sous forme de primes de cette embellie et surtout, mais CHUTTT ! Le patron de RENAULT-NISSAN, l'autre Carlos a lui touché plus de 6 millions d'euros en 2015, et no comment !
a écrit le 29/03/2016 à 8:35 :
l'etat fait tt pour mettre les boites au tas, puis prend une participation minoritaire, puis impose ses regles en se votant droits de vote double... c'est l'argent des autres, donc ca coute rien
apres effectivement, le salaire est un peu eleve, mais bon...
a écrit le 29/03/2016 à 5:47 :
n'a pas créé d'entreprise, autant que je sache...!
Non à ces revenus d'une indécence incroyable, 14000 euros de revenus par jour !
a écrit le 28/03/2016 à 23:07 :
Mais quand donc en France va t-on accepter qu'un dirigeant d'entreprise ait une rémunération importante ? Si ce dirigeant obtient d'excellents résultats qui sont bons pour les salariés, et aussi pour le pays ? Aux USA, les salaires des haut-dirigeants sont divulgués lorsque l'entreprise est publique, c'est à dire lorsque son capital est réparti en bourse, et les seules personnes qui s'y intéressent sont les actionnaires de ces sociétés. En France, pays emblématique de la jalousie, ce sont les syndicalistes, les politiques, et plus curieux, les journalistes qui dénoncent ces pratiques. Je me demande si la France n'est pas in fine, le seul pays communiste de cette planète ?
Réponse de le 29/03/2016 à 7:35 :
Bonne pour le pays ? Vous plaisantez ?
Tous ces postes supprimés ou sous traités au moins disant, pour enrichir nos actionnaires ne fait qu'appauvrir le pays et enrichir les plus riches qui deviendront encore plus riches ...
Et détruiront tous les emplois de nos enfants !
Comment sur le plan éthique justifier de gagner autant ?
Quel homme si performant soit-il justifie une telle rémunération et ce au détriment des autres ?
Posez vous la question, honnêtement ?
a écrit le 28/03/2016 à 21:44 :
Pourquoi lui chercher des pouc. Ce monsieur a bien doublé le salaire de ses salariés. Non?
a écrit le 28/03/2016 à 21:39 :
Certain dépense l'argent gagné par nécessité quotidienne et d'autre pour en gagner encore plus a leur place!
a écrit le 28/03/2016 à 20:14 :
Vu que ces fonctionnaires ne servent à rien et n'auront jamais ce niveau de rémunération :
normal qu'ils soient jaloux .mais comme ils n' ont aucun pouvoir , ne créent ni richesse , ni emploi .....
a écrit le 28/03/2016 à 19:13 :
Salaire scandaleux quand il y a 35000 chomeurs de plus en février . Je n achèterai pas une voiture PSA pour remplacer ma voiture de 8 ans d âge.
Réponse de le 28/03/2016 à 21:11 :
Ce qui me scandalise ce sont les politiciens qui empochent des centaines de milliers d'euros prélevées sur nos impôts plus les primes et que ces mêmes politiciens fassent la leçon. Qu'ils montrent l'exemple !
Idem pour les syndicats qui corrompent l'a société en prélevant des commissions sur les appels d'offre avec l'accord des politiciens. Et EUX ne travaillent pas pour redresser l'économie française.
Réponse de le 28/03/2016 à 22:19 :
+100000000000000
a écrit le 28/03/2016 à 17:58 :
Le salaire de Carlos Tavares ne me choque pas, il s'est donné beaucoup pour redresser PSA Ce qui me révulse le plus c'est le million mensuel que touchent beaucoup de joueurs de foot qui ne savent pas ou peu lire et écrire Bien sur pendant qu'on élève de véritables temples du foot, on continue de massacrer les gens qui bossent et essaient de produire richesses et emplois chez nous.
Réponse de le 28/03/2016 à 18:10 :
C est certain que ce monsieur vaut 250 smic ...! Lol
Réponse de le 29/03/2016 à 7:54 :
Est-ce que vous avez regarder ce qu'il pourrait gagner s'il travaillerait dans un poste similaire à l'étranger ?
a écrit le 28/03/2016 à 17:53 :
Mr Tavares devrait plutôt jouer au foot ,Ibrahimovic gagne ça en Deux mois !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :