Bandeau Présidentielle

Assistants parlementaires : des rémunérations très inégales

 |   |  749  mots
Pénélope Fillon et son mari à un meeting des Républicains en novembre 2016.
Pénélope Fillon et son mari à un meeting des Républicains en novembre 2016. (Crédits : Reuters/Charles Platiau)
Pénélope Fillon aurait touché environ 7.500 euros bruts par mois selon les dernières révélations du Canard Enchaîné. Cette somme masque évidemment des situations bien disparates en termes de salaires et de revenus des 3.000 collaborateurs parlementaires que comptent l'Assemblée nationale et le Sénat.

La rémunération de Pénélope Fillon au sein de l'Assemblée nationale continue de faire polémique. Les nouvelles révélations du Canard Enchaîné publiées ce mercredi premier février indiquent que l'épouse de François Fillon aurait perçu 830.000 euros de salaires bruts comme attachée parlementaire, auxquels s'ajoutent 100.000 euros pour La Revue des deux mondes. Ce qui n'a pas manqué de susciter des réactions. L'ancienne ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a déclaré sur LCP à propos de la rémunération de Pénélope Fillon :"7500 euros brut...je ne connais pas d'assistant parlementaire qui ait eu un tel salaire". Par ailleurs, l'émission Envoyé Spécial sur France 2 prévoit de diffuser ce jeudi 2 février une vidéo de Pénélope Fillon dans laquelle elle déclarait en 2007 : "Je n'ai jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre-là".

La somme perçue par l'épouse de François Fillon ne reflète pas forcément la situation financière de l'ensemble des collaborateurs. Dans une tribune publiée sur le site de Marianne, le syndicat national des collaborateurs parlementaires rappelle que "40% des collaborateurs gagnent un salaire inférieur à 2.000 euros nets". Interrogé par le Figaro, Nicolas Thibault président de l'Association française des collaborateurs parlementaires a ajouté que "la majorité des assistants parlementaires, à l'Assemblée, gagne 1500 euros par mois, mais certains gagnent parfois plus de 3000 euros". Un tel contraste pose donc la question du salaire brut moyen des assistants parlementaires dans les deux chambres représentatives.

>> Lire aussi : Les assistants parlementaires, une affaire de familles

Assemblée nationale

L'Assemblée nationale compte environ 2.090 collaborateurs parlementaires contre 953 au Sénat. Crédits : Reuters.

Comment sont rémunérés les collaborateurs ?

Les députés disposent d'un crédit collaborateur d'environ 9.500 euros par mois en 2016. Ce crédit a connu une revalorisation depuis 2012 (il était de 9.138 euros). Le collaborateur est considéré comme le salarié du député et non celui de l'Assemblée nationale. Ce crédit est affecté en principe pour trois collaborateurs, il peut néanmoins être versé au profit d'un nombre d'assistants variant de un à cinq. Cela peut également varier en fonction des besoins des députés et de la taille de leur circonscription.

L'élu a la qualité d'employeur. "Il recrute librement ses collaborateurs, licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel, dans le respect des dispositions du code du travail," rappelle le site de l'Assemblée nationale.

En 2013, la questure de l'Assemblée nationale a transmis une étude à l'Express indiquant que la rémunération horaire moyenne brute était de 18,42 euros (depuis le premier janvier 2017, le montant horaire brut du SMIC est fixé à 9,76 euros). Au sein de l'Assemblée nationale, des disparités existent. Sur les 2.165 contrats étudiés,  6,65% d'entre eux signés présentent un salaire horaire moyen inférieur à 10 euros quand 3,2 % gagnent entre 40 et 62 euros de l'heure. Enfin, 33% des contrats de collaborateurs mentionnent des salaires entre 15 et 19,9 euros.

Du côté du Sénat, les élus disposent d'une enveloppe de 7.593 euros pour rémunérer au maximum cinq salariés au minimum à mi-temps.

3.358 euros bruts à l'Assemblée et au Sénat

En prenant en compte l'ensemble des rémunérations d'un assistant parlementaire (salaire de base, primes et 13ème mois), le revenu moyen s'élève à 3.358 euros bruts à l'Assemblée nationale et au Sénat. Mais là encore, il existe des disparités entre les deux chambres.

  • A l'Assemblée nationale, le salaire moyen brut est de 2.643 euros bruts, ce qui fait un salaire net d'environ 2.000 euros pour un temps plein.
  • Au Sénat, le salaire est de 3.248 euros bruts en juillet 2016, ce qui fait un salaire net d'environ 2.500 euros pour un temps plein.

D'après le site de Public Sénat qui a eu accès au rapport de l'Association pour la gestion des assistants de sénateurs (Agas), la rémunération moyenne totale de ces derniers passe à 4.114 euros bruts en 2015 (ce qui fait environ 3.100 nets) en prenant en compte l'ancienneté et le 13e mois. Il existe néanmoins un écart de 1 à 7 entre le salaire annuel brut le plus faible (13.083 euros) et le plus élevé (92.279 euros). Enfin, de nombreux collaborateurs parlementaires ont signé des temps partiels qui peuvent accroître leur précarité. Les revenus perçus par Pénélope Fillon s'avèrent bien éloignés de ceux touchés par la grande majorité des assistants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2017 à 10:42 :
Macron, Hamon, Mélenchon,Fillon, ça sent le Non !
a écrit le 06/02/2017 à 21:15 :
J'ai fait le calcul en tenant compte des années incriminées par le Canard. Pour ce qui est du travail d'assistant parlementaire plus les travaux à la revue des deux monde, la rémunération totale sur 16 années soit 193 mois de 930000 € correspond pour un statut de cadre à une rémunération nette d'environ 651000 € soit un salaire mensuelle net de 3390,62 €. Si le travail est effectif et il semble qu'il le soit, tout ayant été déclaré par des bulletins de salaires, les charges réglées et les revenus ayant été déclarés au fisc. Qui a donc intérêt à nuire de cette manière au candidat du parti Républicains au risque majeur de faire élire Madame LE PEN qui serait bien incapable de diriger ce pauvre pays en voie de perdition. Les Français doivent penser qu'avec elle leur pouvoir d'achat va dégringoler très rapidement après son élection, le chômage montera en flèche, les taux d'intérêts grimperont rapidement que ce soit pour le remboursement de la dette nationale ou pour ceux affectés aux prêts des particuliers. Si c'est MACRON, tous seront touchés par l'augmentation de la CSG et des Impôts divers, les immigrés continuant a rentrer sans limite .... soit la même politique de Mr HOLLANDE. En attendant je vous souhaite une bonne année 2017 !! A bon entendeur
Salut !
Réponse de le 20/02/2017 à 17:20 :
Pour faf74, si tout a été déclaré au Fisc je demande à voir alors je vais faire la suggestion pour que l'on demande à Mr Fillon et /ou à son épouse, ses enfants et aux Maires actuel de Sablé-sur-Sarthe (car il y a aussi les déclarations qui doivent être faites par les employeurs aux organismes sociaux URSSAF – Sécurité Sociale – caisses de retraites … etc, si les déclarations ont été faites, qu'ils produisent des fiches de payes et les déclarations faites au Fisc et autres en bonnes et due forme.
Le salaire qui est indiqué (651000 par an), n'est autre que les rémunérations de 650 à 700 chômeurs, la pauvre qu’elle malheureuse toute seule dans sa grande propriété !!!. En outre 930000 / 193 = 4818,65 soit un salaire annuel de 57823,8 euros pour 16 années. Or je crois savoir qu'elle aurait travaillé de 2007 à 2013 soit 7 ans et aussi peut-être 2 années en 2002 et 2003 soit 2 ans, cela ferait 9 ans donc 108 mois (il doit y avoir une info que n'est pas bonne et la calculette ne marche pas, car 930000 ne peut pas être égal à 651000 ???.) Alors 930000 / 108 = 8611, 11 euros par mois soit 103333,33 euros par an la rémunération de 109 chômeurs. J‘ai fait les calculs pour les chômeurs sur un salaire de 950 euros brut, il serait de 980 brut euros actuellement donc cela ferai plus que 109 chômeurs.
Mais Mr Fillion s'excuse d'avoir commis une ou des erreurs, mais il dit que son épouse à des diplômes, des diplômes de quoi il n'a pas précisé ? Et donc elle méritait les 4890 euros (environ) là encore il y a une différence avec 8611,11 calculés ci-dessus ???.
Moi aussi j'ai des diplômes et mon employeur ne m’a pas payé plus, je suis rémunéré en fonction de l'emploi que j'occupe. Il ne faut pas oublié aussi que Mr Fillion a été 1er Ministre de Mr Sarkozy et qu'il a donc conduit la politique de celui-ci et que les Français n'ont plus voulu de ces derniers. Le rendez-vous avec ce dernier et un véritable échec, Mr Sarkozy lui a imposé certaines de ses idées et Mr Fillion est à la botte de Mr Sarkozy. A mon avis qu'il soit élu ou pas Mr Sarkozy aura gagné dans les deux cas de figures. Quand a critiqué les uns ou les autres (Mr de la droite voir du LR, je ne sais pas ?), c'est petit et il faut toujours balayer devant sa porte et Mr Fillion n'est pas le sauveur de la France, moi je ne m'intéresse plus à la politique mais quand je vois tout cela je suis écœuré. A bon entendeur salut pour moi c'est péjoratif car je n’entends pas je lis.
P.S : Je précise et c’est mon avis qu’à l’heure actuelle, aucun des candidats ou des élus candidats par leurs partis ne méritent la place de président
a écrit le 04/02/2017 à 9:21 :
Je lis toutes ces réactions, je les trouve très "primaires",quoiqu'il arrive, quoiqu'il en soit ,le Français a besoin d'encadrement, valeurs et racines....ces petits jeunes "loups "sans expérience pour représenter la FRANCE, en l'occurence à l'étranger ,la gérer ,balancent des programmes irréalistes, la FRANCE EST ENDETTEE , quel pays va s'endetter pour de tels programmes ?? Regardons la carte postale des votants de B.H, ....des jeunes.....évidement revenu universel .....sont ils crédules à ce point????c'est gravissime.....alors à choisir je préfère un ancien ministre....;qui sait de quoi il parle , pour les délits, tout le monde ferait la même chose, .....vs aussi.......c'est légal!!!!!Y en a marre de voir ces messages sur les bourgeois , les riches, les ....et de vivre sur les finances des autres..... ce que nous avons gagné depuis des années...mon argent je l'ai gagné ,j'ai travaillé, j'en ai marre de le distribuer aux fainiasses....et faux malades....les faux handicapés .....c'est honteux....etc....
a écrit le 03/02/2017 à 14:55 :
un point qui n'a pas été précisé : qui paye les charges sociales sur ces salaires charges employé et charges patronales, et ces salaires sont ils soumis à l'impôt sur le revenu , et questions qui en découle : Fillon a t il payé ses charges patronales sur les salaires versés et sa femme et ses enfants ont ils elle payé des impôts sur les salaires reçus ?
a écrit le 03/02/2017 à 14:53 :
un point qui n'a pas été précisé : qui paye les charges sociales sur ces salaires charges employé et charges patronales, et ces salaires sont ils soumis à l'impôt sur le revenu , et questions qui en découle : Fillon a t il payé ses charges patronales sur les salaires versés et sa femme et ses enfants ont ils elle payé des impôts sur les salaires reçus ?
a écrit le 03/02/2017 à 11:36 :
On ne pas continuer comme ça, c'est scandaleux et Mr Fillion ne se rend pas compte qu'il est complètement hors de la réalité de la vie citoyenne .
D'ailleurs, tout devrait être revu sur les dépenses de nos parlementaires et interdire toutes ces dérives méprisables et condamnables.
Déjà que l'on diminue de moitié le nombre de nos députés ainsi que le sénat, de tous ces parasites qui profitent du système. Cela serait une très bonne chose de tout remettre à plat vis à vis de ces individus qui se croient au dessus de tout !!!!!
Réponse de le 03/02/2017 à 15:33 :
Entièrement d'accord avec chap. As-t-on besoin de 577 députés, 344 sénateurs et de leurs milliers d'attachés parlementaires qui font le travail des élus, leur laissant ainsi le temps de se pavaner?
En supprimant seulement leur indemnité pour frais, sans aucun justificatif, on trouve 78 Millions d'économies par an [( 577+348)x 7000x12],
Si en plus on divise par 2 le nombre de députés et de sénateurs, on trouve 39 Millions d'économies supplémentaires par an [ [( 925:2)x 7000x12], soit 117 millions en tout.

Ce sont les employés élus des français qui fixent eux-mêmes leurs rémunérations et définissent leurs privilèges. C'est pire que l'ancien régime où il n'y avait qu'un seul roi. Faut-il refaire la révolution pour que ces messieurs et dames arrêtent de se cramponner aux meubles ?
a écrit le 03/02/2017 à 10:02 :
En résumé il faut un status
En résumé il faut que ce soit le parlement qui salarie directement les assistants.
En résumé il faut une grille de salaire comme dans la fonction publique.
En résumé il faut de la transparence.

En résumé il faut de l'exemplarité vécu et pas brasser des paroles.
Réponse de le 03/02/2017 à 13:38 :
Pensez vous que la rigidité qu'imposent des statuts type fonction publique soit ce que souhaitent les parlementaires pour leurs collaborateurs ?
Réponse de le 03/02/2017 à 15:08 :
en résumé il faut réduire le montant de l'allocation des députés et sénateurs pour les assistants, et réduire en même temps que le nombre de députés et sénateurs , le nombre de personnel trop grassement payés de ces 2 assemblées(greffiers à 6500€) ! le non cumul des mandats permettrait de réduire l'absentéisme de ces élus
Réponse de le 04/02/2017 à 10:14 :
@romany : En 2017 a-t-on encore besoin d'un hémicycle pour l'Assemblée ? Les députés pourraient, de leurs circonscriptions, débattre et voter par vidéoconférence, ce qui leur permettrait de concilier travail en circonscription et présence aux débats.
a écrit le 03/02/2017 à 5:03 :
Les emoluments, les assistants parlementaires et surtout la légalité dans tout celà. Oui cette affaire est hors norme et très symptomatique du problème politique. Le but absolu des politiques dans la Veme Republique est bien de conquerir le pouvoir, le Graal de la conquête : alors employé ses proches ,sa femme, ses enfants est-ce totalement illégale, pour l'instant non. Mr Fillon a aussi dit des verités politiques sur l'état de la France que personne ne souhaite entendre sur le necessité de continuer, de se battre pour l'emploi, pour la croissance et pour dire que les choses ne sont pas inéluctables. C'est bien affaire de légalité et de probité pour atteindre le Graal, la présidence de la République. Les Français ot peu leur demander beaucoup d'efforts mais il faut être clair : l'honneteté doit être une valeur sure en politique, sinon c'est le debut des dérives. Oui on peut demander beaucoup il faut que le système soit équilibré c'est à dire que tout le monde respecte les règles, les lois et non que celà soit que d'appliquer des lois pour les Français et non pour le système politique. Il faut continuer cependant à faire confiance dans notre système démocratique sinon c'est le debut du grand n'importe quoi . Il nous faut aussi une justice indépendante qui dise le droit et la ou on peut sanctionner le politique s'il commet une faute majeure : celui du non respect de la loi. A quoi bon ecrire des règles et des lois sinon ? Je pense quand même que Mr Fillon reste honnête jusqu'à preuv du contraire et jusqu'à preuve ses irregularités ou d'emplois fictifs dont son entourage aurait pu profiter. Oui dans notre monde d'hypercommunication, ou tout se sait très vite, les politiques doivent être encore plus clairvoyant et surtout honnête. La loi s'applique a tous comme elle s'applique aussi aux hommes et aux femmes de politiques. Il faut encore une fois réécrire les règles politiques française, definir des lois et ds decrets qui s'appliquent et non : l'affaire de Mr Fillon laissera des traces et le discredit peut être sur les politiques et rejaillir sur toute la classe politique entière. Voilà aussi pourquoi je fais très attention avec les aventureux de l'urne electorale. Definir des règles et des lois qui s'applique pour tous et toutes.
a écrit le 02/02/2017 à 22:21 :
Je pense qu'il devient opportun et de plus en plus opportun de réconcilier tous les membres de la classe politique autour de l'improvisation impromptue d'un Mundial de Football pour calmer les esprits.
Nonobstant l'effet dilatoire du procédé.
Bon Match , Amigos ! ( Oui , je suis mexicain. ).
a écrit le 02/02/2017 à 19:14 :
Suppression des enveloppes individuelles et intégration dans un budget des assemblées avec plafond de 1 ou 2 assistant par députés
Et baisse de l'indemnité des élus
a écrit le 02/02/2017 à 18:32 :
quelle honte pour lui , et non sont épouse car lui seul est coupable .je dirai meme plus ce sont les francais qui sont coupables, car ceux sont eux qui élisent toujours les mêmes.
je regardais les infos je je voyais que les ténors de la droite chantaient la marseillaise pour cet état de fait .la marseillaise a été créé a la révolution cet hymne a été pris par le peuple
pour se révolter envers l état et les riches bourgeois qui ont méprisés les sans dents , cet chanson sert maintenant les riches c est une honte il ne vont jamais nous respectés .
meme vous les journalistes ils ne vous épargnes pas car un député a parler de médiacratie
a écrit le 02/02/2017 à 16:59 :
bien payé pour une personne qui n'avait pas de badge à l'assemblée , c'est peut être le travail par télépathie qui justifie le tarif ; en tout cas fillon qui prétend redresser la France par la rigueur n'est pas trop exemplaire sur le sujet
a écrit le 02/02/2017 à 16:37 :
Et bientôt :

Les dons collectés par le site du candidat LR à la présidentielle sont en fait captés par le micro-parti de François Fillon. « C’est fou ! », lâche un parlementaire sarkozyste à Mediapart.
a écrit le 02/02/2017 à 15:42 :
Le Pen et Fillon ont inventé le "revenu universel" à 7500 euros par mois sans formation ni aller bosser, ni conditions, ni rembourser, c'est innovant !
Réponse de le 02/02/2017 à 16:27 :
@Zezette: les deux cas sont différents. Dans le cas Fillon, c'est clair et net, il y a conflit d'intérêt et probablement détournement d'argent public. Dans le cas Le Pen, il faut prouver que les deux "assistants" étaient bien des assistants au parlement européen et non pas un garde du corps et une assistante parlementaire en France. On peut fortement supposer qu'il s'agit bien de népotisme dans le cas Le Pen, mais il n'y a pas enrichissement personnel comme dans le cas de la famille Fillon. A suivre toutefois :-)
Réponse de le 02/02/2017 à 17:06 :
@Zezette

C'est pour cela que Pénelope n'a pas épousée X
a écrit le 02/02/2017 à 15:36 :
Incroyable tout de même, chaque fois qu'un politique se fait prendre la main dans le pot de confiture il crie au complot, au coup d'état politique, etc...! En somme si on les écoute il ne faudrait rien faire...! Mais si Fillon était un honnête homme comme il le prétend, rien ni personne ne pourrait l'attaquer. Quand on est transparent comme l'eau claire, aucun journaliste, aucun adversaire politique, aucun juge ne trouvera à redire. Allez Mr Fillon, dégagez, vous nous avez assez abusés pour ne pas dire amusés...!
a écrit le 02/02/2017 à 15:29 :
Je connais rien de l'histoire. Tous les chiffres circulent. Ce n'est pas le salaire brut qui compte: c'est le coût global de l'opération. Il faut ajouter les charges sociales de l'employeur qui s'élèvent à, au moins, 50 % du salaire brut (secu, arccoo, agirc, chômage, AT etc....
+ mutuelle ?, régime spécial de l'AN ?) qui alourdissent la note.
Cette simple remarque indique que tous les chiffres qui circulent, c'est n'importe quoi.
Cordialement
Réponse de le 03/02/2017 à 13:49 :
Pas forcément parce qu'en fait l'enveloppe de 9500€ correspond au salaire brut. Après il y a 2 régimes possibles ; soit le député décide lui même de gérer ses attachés (cotisations sociales patronales, contrats, bulletins de paie) auquel cas, en plus du brut, il perçoit 50% de plus (soit au maxi +4750€) pour payer les cotisations diverses, soit il délègue cette gestion à l'Assemblée (qui alors paie les cotisations patronales). Comme les juges ont été chercher des documents (notamment les contrats) à l'Assemblée, on peut penser que Fillon avait choisi cette option. Et c'est vrai, l'information qui circule est (sans doute volontairement) floue pour ne pas dire tronquée.
Par ailleurs une autre question s'impose, existe-t-il des parlementaires qui ne consomment pas la totalité de l'enveloppe allouée pour la rémunération de collaborateurs (et laissent donc un reliquat à leur assemblée ?). Parce que si ça n'est pas le cas, il n'y a plus grand chose à reprocher à Fillon, c'est plutôt lui qui s'est pénalisé en ne recrutant pas de collaborateurs qui auraient pu lui fournir un meilleur travail que Pénélope...
a écrit le 02/02/2017 à 15:13 :
Merci pour ce bon article sans parti pris. L'employeur paie ses salariés comme il veut et le prix qu'il veut dans le respect du droit du travail. Certains employés sont au placard, d'autres en tournée. Si l'assistant parlementaire n'a aucun rôle public, interrogé par un journaliste, il n'a rien à dire, il ne connait pas l'élu. Les 925 élus du congrès consomment toutes leurs enveloppes d'une manière ou d'une autre: Ils ne rendent rien au contribuables. Les cagnottes sont toujours distribuées.
a écrit le 02/02/2017 à 15:03 :
Je cite "Les revenus perçus par Pénélope Fillon s'avèrent bien éloignés de ceux touchés par la grande majorité des assistants.". On peut ajouter également "Les revenus moyens perçus par les assistants tel que décrits s'avèrent bien éloignés de ceux touchés par la grande majorité des salariés Français", ne l'oublions pas mon cher !
a écrit le 02/02/2017 à 14:03 :
"Les revenus perçus par Pénélope Fillon s'avèrent bien éloignés de ceux touchés par la grande majorité des assistants".

Surtout comme mère au foyer.
Réponse de le 02/02/2017 à 14:54 :
@lachose: s'il avait embauché ta femme, elle aurait été payée au smic, heures sup non rémunérées, etc. Mais la sienne !! T'aurais quand même pas voulu qu'il divorce :-)
a écrit le 02/02/2017 à 13:31 :
Il y a même l ' exemple de la remunération comme attaché parlementaire par un élu de son petit mignon au dépens de la rémunération des vrais attachés . Et ce n'était pas dans la famille Fillon . La gauche on va la TrumpIser .
Réponse de le 03/02/2017 à 14:25 :
Des noms ! des noms !
a écrit le 02/02/2017 à 12:23 :
Il serait temps de mettre sur la table et publiquement ce qui se passe à l'assemblée nationale et au Sénat. Fiscalité des élus, avantages en nature, salaires et contrats de travail
source de financement etc....Une opération indispensable pour clarifier la situation.
Réponse de le 02/02/2017 à 15:37 :
C'est bien ce que je dis depuis longtemps. J'y ajoute les ministeres, l'Elysee et Matignon en tête. La France vit au dessus de ses moyens et tous ces "avantages"perçus par une large minorité me répugnent.
Réponse de le 02/02/2017 à 20:17 :
il faut en finir avec cette caste de profiteurs qui vit sur notre dos depuis des décennies tout en ayant ruiné ce pays. La monarchie c'est fini, on doit exiger une nouvelle constitution en suivant l'exemple de la Suisse, seule référence en la matière..!
a écrit le 02/02/2017 à 11:56 :
Il manque des données importantes sur le traitement journalistique de cette affaire. Les infos se trouvent pourtant sur le site de l'Assemblée et sont donc accessibles.
http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-autres-structures-de-soutien-a-l-activite-parlementaire/les-collaborateurs-de-deputes
1) ainsi chaque député dispose d'un forfait de 9561€ brut mensuels pour la rémunération de ses collaborateurs qu'il recrute et rémunère comme il l'entend dans la limite de cette enveloppe.
questions : Fillon dépassait-il cette enveloppe ? Avait-il d'autres collaborateurs que Pénélope qui auraient exercé la réalité du travail ? Sinon sans assistant parlementaire travaillant réellement comment se débrouillait-il pour s'en passer ? Si un député arrive à se passer d'assistants parlementaires y en a-t-il besoin pour les autres ?
2) chaque député peut opter pour deux régimes : soit il délègue à l'Assemblée l'administration de ces emplois (bulletins de paie, contrats de travail, paiement des cotisations patronales, versement des salaires), soit il l'assure par lui-même (auquel cas, en plus du salaire brut de ses assistants, il reçoit une majoration de 50% pour le paiement des cotisations.
questions : pour quel régime avait opté Fillon ? Si c'était pour le régime de délégation, tous les documents relatifs à l'embauche de Pénélope (contrat, bulletins de salaires,...) sont émis par l'Assemblée et c'est là que s'en trouve la trace.
Ce ces questions réellement importantes pour l'enquête, on ne trouve pas trace dans la presse.
Réponse de le 02/02/2017 à 17:04 :
Peut-être parce que l'enquête est censée être secrète et que du coup la presse n'a pas toutes les informations?
Réponse de le 02/02/2017 à 20:14 :
@Jua : mouais, il n'y a rien de bien secret là dedans, et je pense que si on avait demandé ces précisions à Fillon il se serait empressé de les donner. qu'il ait opté pour le régime de délégation semble probable parce que c'est à l'Assemblée qu'on est allé chercher les contrats.
a écrit le 02/02/2017 à 11:50 :
Les représentants des Français ,( c'est vraiment pas mal quand même!) on devrait creuser un peu plus dans le gruyère que d'écrémer ce qu'il y a en surface pour que la justice ne soit pas sélective . Le pays pourrait se revigorer à travers tout cela , cette affaire permet d'ouvrir les yeux à beaucoup de citoyens qui se trompaient sur les choix qu'ils faisaient droite gauche confondues et convaincus qu'ils amélioreraient leurs sorts . Les réelles représentations du peuple pour s'exprime vraiment le coeur de la société , c'est par corporation du patron jusqu'à l'ouvrier et pas une espèce d'élites à la langue de bois .
a écrit le 02/02/2017 à 11:32 :
Merci pour cet article.

Tout dépendra de votre statut social, si vous êtes fils de "bonne" famille ou oligarque quelconque on vous paiera beaucoup et vous demandera pas ou peu par contre si vous êtes hyper doué, travailleur, compétent, intelligent mais sans réseau vous devrez bosser comme un chien, bien souvent pour compenser les emplois fictifs des autres, pour que dalle.

Voilà comme ça marche et donc inutile de se demander pourquoi nous nous enlisons dans la crise avec ces gens là qui nous dirigent.
Réponse de le 02/02/2017 à 19:09 :
Bienvenue dans notre belle République.
Réponse de le 03/02/2017 à 8:44 :
En effet on nous parle de république alors que nous voyons bien clairement que nous sommes encore et toujours en oligarchie.

Mais bon ils nous disent aussi que nous sommes en démocratie tant qu'à faire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :