Les visages du gouvernement composé par Emmanuel Macron

 |   |  660  mots
Nommé à Bercy, Gérald Darmanin est poussé vers la sortie par son parti.
Nommé à Bercy, Gérald Darmanin est poussé vers la sortie par son parti. (Crédits : Pascal Rossignol)
[Infographie] Bayrou à la Justice, Hulot à la Transition écologique et solidaire, Le Drian aux Affaires étrangères, Le Maire à l’Economie, Blanquer à l’Education, Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Flessel aux Sports... Après avoir reporté l'échéance une première fois, le président de la République a dévoilé la composition de son gouvernement ce mercredi 17 mai à 15 heures.

[Article publié le 17/05/2017 à 14:33 et dernière mise à jour à 18h58]

Par Jean-Christophe Catalon, Jérôme Cristiani, Laurent Lequien et Sasha Mitchell

Voici la liste des 18 ministres et 4 secrétaires d'Etat du gouvernement d'Edouard Philippe, dont la composition a été annoncée mercredi 17 mai par le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler.

Après la nomination d'Edouard Philippe (LR) à Matignon lundi, le président de la République avait prévu de dévoiler la composition de son gouvernement mardi, mais le passage en revue du patrimoine des candidats par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a pris plus de temps que prévu.

Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait indiqué son souhait de nommer aux responsabilités une équipe resserrée de 15 ministres maximum. Poursuivant sa logique de rassemblement et de recomposition de la vie politique, les choix du président Macron devraient porter sur des profils de gauche et de droite, mais aussi, comme pour les candidats investis par La République en marche (LREM) aux législatives, sur des personnalités issues de la société civile.

Depuis une semaine, les rumeurs vont bon train sur les possibles candidats selon les porte-feuilles ministériels. On parle par exemple du sénateur-maire PS de Lyon et parmi les premiers soutiens d'Emmanuel Macron, Gérard Collomb, à l'Intérieur et de l'écologiste Nicolas Hulot au ministère de l'Environnement.

Depuis la nomination d'Edouard Philippe comme Premier ministre, des membres de la droite et du centre ont décidé de répondre aux appels du pied du président de la République. Mardi, 173 élus LR et UDI ont lancé un appel à répondre positivement à "la main tendue" par Emmanuel Macron. Parmi eux, on compte d'anciens candidats à la primaire, comme Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet, et des juppéistes à l'image de Benoît Apparu et Thierry Solère. Quatre personnalités qui figurent d'ailleurs dans la liste des ministrables.

Quoi qu'il en soit, l'initiative ne fait pas l'unanimité chez les Républicains. Eric Ciotti n'a pas mâché ses mots ce matin au micro d'Europe 1, parlant d'une "gifle" pour les candidats LR aux législatives. Un contre-appel demandant le rassemblement au sein des Républicains a également été lancé.

Dans ce DIRECT, qui s'affiche dans la fenêtre ci-dessous, La Tribune vous apporte les principales informations sur les personnalités qui viennent d'être nommées ainsi que notre sélection des premières réactions au fur et à mesure de leur publication. (Voir aussi la liste synthétique des nominations juste en dessous de ce DIRECT)

> Si notre DIRECT ne s'affiche pas sur votre mobile, cliquez sur ce lien >

 LA LISTE DES NOMINATIONS AU GOUVERNEMENT / 17 MAI 2017

>> MINISTRES

  • Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur : Gérard Collomb
  • Ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire : Nicolas Hulot
  • Ministre d'Etat, garde des Sceaux , ministre de la Justice : François Bayrou
  • Ministre des Armées : Sylvie Goulard
  • Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
  • Ministre de la Cohésion des territoires : Richard Ferrand
  • Ministre des Solidarités et de la Santé : Agnès Buzyn
  • Ministre de la Culture : Françoise Nyssen
  • Ministre de l'Economie : Bruno Le Maire
  • Ministre du Travail : Muriel Pénicaud
  • Ministre de l'Education nationale : Jean-Michel Blanquer
  • Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation : Jacques Mézard
  • Ministre de l'Action et des Comptes publics : Gérald Darmanin
  • Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : Frédérique Vidal
  • Ministre des Outre-mer : Annick Girardin
  • Ministre des Sports : Laura Flessel
  • Ministre chargée des Transports : Elisabeth Borne
  • Ministre chargée des Affaires européennes : Marielle de Sarnez

>> SECRETAIRES D'ETAT

  • Chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement : Christophe Castaner
  • Chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes : Marlène Schiappa
  • Chargée des Personnes handicapées : Sophie Cluzel
  • Chargé du Numérique : Mounir Mahjoubi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2017 à 12:44 :
La moitié des ministres se présente déja aux législatives.Tout ceci n'est pas sérieux
Réponse de le 19/05/2017 à 17:41 :
On prend les électeurs pour des jambons.
"Votez pour moi, que je démissionne aussitôt"

Moi ça me donnerait plutôt l'envie de dézinguer les ministres qui se livrent à ce genre de manoeuvre néfaste à la démocratie.
J'adorerai voir les sieurs Lemaire (2.4% à la primaire), Darmanin (sus aux homos..) et les traitres à leur propre parole (Bayrou, je ne quitterai jamais Pau), se faire renvoyer à pôle emploi.
a écrit le 18/05/2017 à 9:41 :
La moitié de ce gouvernement n'a jamais vu un electeur de sa vie (la fameuse société civile aisée qui sait tout) et n'a donc aucun compte à rendre en cas d'echec .Si ces personnes échouent , ils retourneront vite dans leur fonction précédente.
Réponse de le 18/05/2017 à 11:18 :
Ça c'est certain venant d'un nouveau président né avec une cuillère d'argent, fallait pas s'attendre à autre chose... La plupart sont des Énarque et tous font parti de la classe des ultra riches de notre pays... Il semble que nous pauvres travailleur et surtout travailleur pauvre allons morflés...
a écrit le 18/05/2017 à 7:01 :
Décidément le jeune prodige a tout prévu , il pourra les faire passer directement de leur ministère à la maison de retraite pour tenir compagnie à Brigitte !!
Réponse de le 18/05/2017 à 11:30 :
@Letribun: et ce sera pour eux Lahaie d'honneur dirait Brigitte :-)
a écrit le 17/05/2017 à 22:25 :
///istoire vrais///la fontaine ardante: le mariage de l eau et du feu,? cela existe il y a en isere depuis toujours de ma jeunesse a aujourdhui le feu jallies d un petit cour d eau,? ON DIT EN FRANCE QUE RIEN N EST INPOSIBLE? ce nouveau gouvernement me fais pense a cette fontaine? le probleme c est a quoi sert ce phemomeme : A RIEN DONC ON NE DEVRAIS N AVOIR AUCUN RESULTAT AVEC CES ALLIANCES CONTRE NATURE???
a écrit le 17/05/2017 à 18:41 :
Une culture suicidée! Réseaux, pouvoir et money... ( Il est vrai que pour le nouveau Président: il n'y a pas de culture française). Nommer ministre de la Culture la responsable d'une maison suspectée d'avoir couvert le plagiat d'une de ses autrices
en 2005, on croit rêver! Nous sommes loin de Malraux, Jacques Ralite (homme de goût et de culture), Jack Lang, Léotard, Christine Albanel... Choix pitoyable et malvenu dans un tel contexte (instabilité économique mondiale) (paupérisation croissante des artistes et intellectuels français), à moins que ça ne soit toujours le copain-copine français qui ait poussé le numéro de cette personne dans l'oreille de l'Elysée. Un pays déjà bien abîmé, culturellement parlant, qui va pouvoir s'enfoncer un peu plus dans le néant.
Suicide collectif donc, comme une mauvaise blague belge.
a écrit le 17/05/2017 à 18:20 :
Accoyer ferait bien de prendre sa retraite et se taire. Il est grand temps de prendre toutes les bonnes volonté pour redresser ce pays, proche de la faillite économique, politique et morale. Il faut dépasser les clivages maintenant ou notre pays ne se relèvera pas ! Place au pragmatisme et à l'intelligence. Un gouvernement de coalition est également possible donc ça suffit les vieux de la Droite.
Réponse de le 17/05/2017 à 18:53 :
@a la retraite: tu me parais un peu naïf. Ce n'est pas demain que l'on arrêtera la lutte pour le pouvoir et l'argent. Il faut que la France réussisse, sauver la veuve et l'orphelin, etc., sont des sujets sur lesquels tout le monde est d'accord et donc indiscutables, mais aussi ringards parce que ce sont uniquement des "paroles, paroles, paroles" comme aurait dit Dalida :-)
a écrit le 17/05/2017 à 18:03 :
On pensait que chez ces gens là, sic.
Le respect de leurs opinions comptait .
On pensait qu’il nous respecterait .
Ils foulent nos votes pour le fric .
On pensait que chez ces gens là .
Leur instruction leur permettait.
De comprendre le sens des mots Hélas .
Celui de l’Honneur leurs a échappé .
Réponse de le 17/05/2017 à 18:43 :
Chez ces gens-là on ne pense qu'au fric, la preuve!
Réponse de le 17/05/2017 à 18:44 :
Chez ces gens-là on ne pense qu'au fric, la preuve!
a écrit le 17/05/2017 à 17:30 :
LeMaire et Darmanin sont d'excellents espions pour informer la droite pendant la campagne des législatives.Leur exclusion donnera l'impression qu'ils sont vraiment sincères.Baroin sera le nouveau premier ministre dans a peine un mois
Réponse de le 17/05/2017 à 18:17 :
de la politique fiction à la réalité ..... il y a souvent quelques écarts, mais il est bon de rêver, la pilule peut sembler moins amère.
a écrit le 17/05/2017 à 17:24 :
Il faudra simplement aller aux résultats. Hulot nous montrera comment faire la transformation écologique tout en assurant l'approvisionnement en énergie de la population. Darmanin nous dévoilera les pistes pour baisser les dépenses publiques, Lemaire pour baisser le chômage, Bayrou pour rendre la vie publique plus propre, etc...Parler c'est bien, agir c'est mieux.
Réponse de le 18/05/2017 à 11:26 :
Il a du bouleau surtout qu'il y a pas deux mois EDF ne savait pas comment faire pour assurer l'électricité à tous en fermant seulement une centrale nucléaire... Et lui veut toutes les fermer et ce très rapidement? Va falloir nous expliquer comment le faire et surtout sans argent... Certe rendre les citoyen réellement autonome en leur payant le matériel et les installation du photovoltaïque (comme l'action de MesAmpoulesGratuites en 2016) sur leurs toits serait déjà le bienvenue mais combien cela couterait aux finances publiques? Et qu'est il possible pour les locataires et les appartements?.... En gros il a du bouleau si il veut appliquer ne serais ce que 2% de ce qu'il a dit les derniers mois...
a écrit le 17/05/2017 à 17:04 :
que des petits jeunes, une moyenne de 55 ans en comptant les jeunots de secrétaire d'état.

Bref le renouvellement dans l'ancien
Réponse de le 18/05/2017 à 11:28 :
Ce sont our la plupart des "nouvelles têtes". Pour beaucoup ils n'ont pas vu un ministère depuis au moins 20 ans... Wikipedia est notre ami et ment pas...
a écrit le 17/05/2017 à 16:51 :
Que du neuf dans ce NOUVEAU gouvernement, bien calculé pour les legislatives pauvre FRANCE....
a écrit le 17/05/2017 à 16:36 :
Avec des plans sociaux partout quelques soient les nominés la tache s'annonce difficile. Assurément non, la France n'est pas mieux qu'avant malgré des slogans inutilements optimistes.
a écrit le 17/05/2017 à 16:09 :
peut etre pour un mois mais ils bénéficieront des privilèges " d'ancien ministre "
BAYROU 'je n'ai rien negocie !!!!!!!! qui peut le croire ? c'est conseils " politique propre!!!!!!!!!!!!
a écrit le 17/05/2017 à 16:05 :
Hulot dans un gouvernement, ça ne peut que mal se passer. Ce gars n'est utile que dans l'opposition.
a écrit le 17/05/2017 à 15:49 :
Voilà des nominés jusqu'au législative, après, ils commenceront peut être a travaillé!
a écrit le 17/05/2017 à 15:49 :
Mon dieu, l'âge du ministre de l'intérieur, ça promet
a écrit le 17/05/2017 à 15:41 :
1) On nous annonçait un gouvernement concis de 15 et il y en a déjà 22. 2) Bayrou ne voulait soit-disant rien pendant la campagne et le voilà ministre d'État. S'il n'a pas menti, je me fais moine. 3) Il existe bien entendu des traitres à leur parti, mais c'est la nature humaine qui veut qu'on courtise le noveau monarque. On verra ce que ce gouvernement fera, mais je parie d'avance que Bayrou, qui ne demande jamais rien, sera le cancer du macronsime parce qu'il a les dents plus longues que le jeunot ne le pense :-)
Réponse de le 17/05/2017 à 17:02 :
Si le tandem de Bercy met en oeuvre le programme économique de leur parti, ce sera très bien. Quant à Bayrou, qui avait laissé les syndicats cogérer la rue de Grenelle quand il était ministre de l'éducation, il pourrait bien, comme garde des sots, nous faire regretter même Taubira. Les petits pois doivent se réjouir.
a écrit le 17/05/2017 à 15:37 :
Voici un nouveau gouvernement qui sent le changement voulu par Macron. C'est vrai que c'est dans les vieux pots que l'on fait la meilleure soupe. Pas sûr que cette potion à l'ancienne satisfasse les français.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :