La popularité de Macron toujours en baisse

 |   |  355  mots
La popularité d'Emmanuel Macron continue de chuter, selon différentes enquêtes d'opinion. Son déplacement médiatisé dans les Antilles auprès des victimes de l'ouragan Irma va-t-il lui permettre de remonter la pente ?
La popularité d'Emmanuel Macron continue de chuter, selon différentes enquêtes d'opinion. Son déplacement médiatisé dans les Antilles auprès des victimes de l'ouragan Irma va-t-il lui permettre de remonter la pente ? (Crédits : POOL)
La dernier baromètre Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio indique une chute de popularité de 13 points du Président qui garde cependant 53% de "bonnes opinions".

Pour Emmanuel Macron, les enquêtes de popularité se suivent... et se ressemblent. Selon la dernière vague du baromètre Ifop-Fiducial réalisé pour Paris Match et Sud Radio, publié ce 13 septembre, avec 53% de « bonnes opinions » (contre 44% qui ont une « mauvaise opinion »), le chef de l'Etat reste populaire auprès d'une courte majorité de Français, mais il perd 13 points par rapport à juillet où il recueillait encore 66% d'avis favorables.

Quant au Premier ministre Edouard Philippe, il perd 2 points avec 51% de « bonnes opinions ».

Confirmation de précédentes enquêtes

En tendance, ce sondage confirme la dernière enquête BVA-La Tribune-Orange qui indiquait, à la fin août, une chute de popularité d'Emmanuel Macron de 11 points en un mois, à la suite notamment de ses déclarations sur les APL et les contrats aidés. Sans doute, ses derniers propos sur les « fainéants » n'ont-ils pas amélioré sa côte.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe pointent respectivement en cinquième et septième position au classement des personnalités politiques.

A l'instar de l'enqête BVA - La Tribune-Orange, le sondage Ifop reste dominé par Nicolas Hulot, bien qu'en nette baisse (-7), avec 68% de réponses positives, devant Alain Juppé (64%, -2) et... Jean-Pierre Raffarin (55%, -5).  Pour leur part, Jean-Yves Le Drian est crédité de 51% (-2), Valérie Pécresse de 47% (+6) et Jean-Luc Mélenchon de 47% (-5).

A droite, Bertrand préféré à Wauquiez

Dans la perspective d'une reconstruction de la droite et de l'élection à la tête du parti Les Républicains, en décembre, Valérie Pécresse - qui n'est pas candidate - est préférée à Laurent Wauquiez (47% contre 34%) par « l'ensemble des Français », mais le résultat est inversé auprès des seuls sympathisants du parti LR (52% Wauquiez, 46% Pécresse).

Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand domine en revanche celui d'Auvergne Rhône-Alpes, aussi bien auprès de l'ensemble des Français (50% Bertrand contre 32% Wauquiez) que des proches de LR (55% contre 43%).

__________

Enquête réalisée par téléphone du 8 au 9 septembre auprès de 1.010 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2017 à 12:54 :
de toutes façons pour être un président populaire en France il ne faut RIEN faire.
sarkozy était qualifié d'agité par la presse --> mauvais
hollande de mou du genou qui décide rien qui se laisse bouffer son premier ministre --> trop mou mauvais
Macron "royal" trop autoritaire --> mauvais

donc que faut il être pour satisfaire la presse et les français : actif mais pas trop, décideur mais pas trop, à l'écoute mais pas trop, visionnaire mais pas trop non plus ... bref tout mais surtout pas trop !

Que macron se rassure son mandat finit il suffit qu'il reste 5 ans sans rien faire il sera la personnalité la plus populaire (cf chirac) et sera réelu . il a encore largement l'age pour cela
a écrit le 14/09/2017 à 10:38 :
Notre président déclare que la taxe foncière est un impôts injuste. Pourtant il l'a maintient pour 20% des français. Quelle bassesse. Peut-être le conseil d'état retoquera cette Loi de ségrégation fiscale.
a écrit le 14/09/2017 à 8:47 :
des reforme oui mais surtout pour ceux qui abuse de l'etat
ex m wauqier qui en mois cotise 13ans d'anciennete
ceci est une escroquerie vote par nos elus
le droit est pour tous pas de privilege
a écrit le 13/09/2017 à 23:10 :
Franchement. Entre nous. Ca sortira pas du net : contre QUOI a-t'il été élu..?? Lamentable, non..??
a écrit le 13/09/2017 à 22:30 :
Les veaux de mon general sont la fonction publique . Il faut la mettre au régime général au nom de l'égalité si chère à ces privilégiés .
a écrit le 13/09/2017 à 21:28 :
Macron l' homme des GOPE peut faire toutes les ..réformes du monde pour gaver ses copains néolibéraux, l' euro sera toujours trop cher demain pour la France et continuera de rogner la compétitivité du pays.
https://www.ndf.fr/nos-breves/29-07-2017/leuro-est-trop-fort-de-68-pour-la-france-et-trop-faible-de-18-pour-lallemagne-selon-le-fmi/

Evidemment que face aux mensonges répétés on court à toutes jambes vers un état de détestation de l' homme absolument inégalé.


ASSELINEAU propose un FREXIT via une sortie de l' Ue -filer cette fois à la française-, seule solution pour ne plus perdre dans cette engeance d' intérêts extra européens qui nous ruine et condamne tous nos acquis sociaux en nous alignant sur le moins disant de l' est qui préempte nos emplois industriels depuis 2005, je rappelle que 90 % des emplois industriels se sont évaporés à date ..

https://www.youtube.com/watch?v=W1GR1QWplUM
Réponse de le 14/09/2017 à 0:52 :
Upr/Asselineau pion séparatiste de Poutine à jeter dehors, programme mensonger sans intérêt. pour mémoire nous sommes dans l'Europe des Nations et la France toute seule ne pèse plus rien.
a écrit le 13/09/2017 à 19:44 :
Quel est l'intérêt de tous ces baromètres à répétitions ?
a écrit le 13/09/2017 à 19:00 :
Que ce soient Emmanuel,Pierre, Paul ou d'autres les Français seront toujours mécontents et râleurs. A l'évidence la France est irréformable donc condamnée à s'enfoncer dans la médiocrité et plus bas encore.
Macron ou un autre, forcément ils ont un "égo" démesuré et alors... Bien obligé pour faire de la politique.
a écrit le 13/09/2017 à 18:53 :
"53 % de bonnes opinions" mais 37 % qui lui font "confiance" (baromètre Elabe, du 7/9)...
Ha ! l'art de poser les questions...
a écrit le 13/09/2017 à 18:32 :
c'est beaucoup plus que normal 1er qui est parti avec une note de 10% de gens tres contents, car ils en ont pris plein la gamelle et 90% de gens furieux qui ont paye les pots casses
a écrit le 13/09/2017 à 18:25 :
Base électorale étroite + vote par defaut= mécontentement. A cela s'ajoute un égo démesuré....au surplus c'est un donneur de leçons sur l'air du mépris....bon courage à lui. La période "I am the king of the world" est terminée😁
a écrit le 13/09/2017 à 18:07 :
Ca n'est pas terminé, le seul levier pour rebondir était de pouvoir réformer l'UE, et aujourd'hui Mr Junker est en total désaccord avec les propositions Macron. Quand aux polonais, ils mettront leur "veto" sur la réforme souhaité sur les travailleurs détachés. Bref un quinquennat qui s’achèvera avec une dette augmentée et un chômage équivalent.
a écrit le 13/09/2017 à 17:27 :
Pas étonnant qu ils soit en baisse un prétentieux Le Roy macron ils n ai que Louis espère que ils vas arrivé à zéro avec mami macron la dernière dame de ?
Réponse de le 13/09/2017 à 18:37 :
En français, svp.
Réponse de le 13/09/2017 à 19:46 :
Plus facile de manier l'insulte que le français !
Réponse de le 14/09/2017 à 8:58 :
ça veut dire quoi c charabia ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :