Loi Travail : la journée d'action s'annonce très suivie

 |   |  722  mots
On s'attend à une mobilisation importante. La CGT se prépare depuis plusieurs semaines, la SNCF est mobilisée, déclare-t-on dans l'entourage du Premier ministre.
"On s'attend à une mobilisation importante. La CGT se prépare depuis plusieurs semaines, la SNCF est mobilisée", déclare-t-on dans l'entourage du Premier ministre. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Une nouvelle journée d'action est organisée jeudi 31 mars contre le projet de loi Travail. Elle devrait être très suivie, avec des perturbations dans les transports publics.

| Article publié le 30/03 à 16h55, mis à jour le 31/03 à 11h12.

Le projet de réforme du code du travail en France, défendu par l'exécutif, est une nouvelle fois contesté dans la rue jeudi 31 mars, quelques jours avant que ce texte arrive en discussion au parlement.

Du côté des salariés, les syndicats FO, CGT et Solidaires, ont appelé à descendre dans la rue. Ces organisations tablent sur "une très, très grosse mobilisation" jeudi, "plus importante que celle du 9 mars", où plus de 200.000 personnes avaient défilé à travers la France selon la police, 450.000 selon les organisateurs. Côté étudiants et lycéens plusieurs organisations, dont l'Unef, appellent aussi à manifester. Plus de 266 rassemblements sont attendus dans toute la France.

"On s'attend à une mobilisation importante. La CGT se prépare depuis plusieurs semaines, la SNCF est mobilisée", déclare-t-on dans l'entourage du Premier ministre.

L'appel à la grève contre le projet de loi travail a été particulièrement relayé dans les transports où d'importantes perturbations sont annoncées jeudi, notamment sur le réseau SNCF où le trafic sera réduit dès mercredi soir. Tour d'horizon.

RATP

La régie des transports parisiens prévoit un train sur deux en moyenne sur les lignes A et B du RER (y compris sur les portions gérées par la SNCF), trois métros sur quatre et un trafic bus et tramway "quasi normal".

L'appel à la grève a été lancé par les deux premiers syndicats, CGT et Unsa, insatisfaits des mesures salariales décidées pour 2016 malgré les larges bénéfices enregistrés l'année dernière. La CGT inscrit également son mouvement contre le projet de loi travail. Sud n'a pas déposé de préavis spécifique mais appelle les agents à manifester contre la réforme portée par la ministre du Travail Myriam El Khomri.

SNCF

A compter de ce mercredi 19h00, un train sur deux en moyenne devrait circuler sur les réseaux TER et Transilien (moins sur le RER C et les lignes J, R et U). Côté Intercités, la SNCF prévoit 4 trains sur 10 de jour, aucun de nuit.

Sur le réseau TGV, les prévisions sont les suivantes: un train sur deux sur l'axe Nord, 3 sur 4 sur les axes Atlantique et Sud-Est. En revanche, les TGV Est circuleront normalement et le trafic sera quasi-normal sur les Ouigo (9 sur 10). Les trains internationaux ne sont pas touchés.

Des préavis de grève ont été déposés par la CGT, Sud et FO (non représentatif). Ils accusent le groupe public et le gouvernement de chercher à "abaisser les conditions de travail", que ce soit avec le projet de loi travail ou la refonte des règles d'organisation du travail des cheminots pour préparer l'ouverture totale à la concurrence.

Aérien

La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies d'annuler préventivement 20% de leurs vols à l'aéroport d'Orly et un tiers à Marseille en raison d'un préavis déposé par l'Usac-CGT, deuxième syndicat chez les aiguilleurs, qui réclame des effectifs supplémentaires.

"Des perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire", indique la DGAC dans un communiqué, invitant les passagers à s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l'état de leur vol.

Air France prévoit à Orly "d'assurer l'ensemble des vols long-courriers" et 80% des vols intérieurs, ainsi que 65% de ses vols depuis ou vers Marseille. Roissy ne sera pas affecté, selon la compagnie. L'appel à la grève a également été lancé par la CGT et FO contre la loi travail, qui sera suivi, selon la CGT, par 60% des personnels d'escale à Orly et en province. Mais selon la compagnie, il n'aura "pas d'impact" supplémentaire sur le trafic. Huit syndicats de la compagnie, dont les trois organisations de pilotes (SNPL, Spaf et Alter), ont par ailleurs appelé les salariés à prendre part à la manifestation parisienne qui partira de la Place d'Italie (13e) pour se diriger vers la place de la Nation.

Près de 200 km de bouchons

Un début de journée difficile pour les automobilistes, notamment en Ile-de-France. 211 kilomètres de bouchons sur les grands axes étaient recensés dans la région à 10h15, selon Bison Futé. En province, le cumul des bouchons grimpe à 47 km.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2016 à 6:13 :
La France. Champion de monde.........de la greve.
a écrit le 31/03/2016 à 21:53 :
Qu'elle va etre longue la dernière année de Campagne Quinquennale de réélection. Les Syndicats se sentent d'autant plus fort avec le recul sur la déchéance de nationalité : pas de majorité, et il n'a meme pas osé soumettre au référendum, comme le lui permet la constitution. Les français auraient dit oui ou non. En cas de non, sa légitimité n'était pas atteinte. Consulter le peuple pour un oui ou un non, c'est pas dramatique. le C.P.E IL Y A 10 ANS A ETE ABOLI APRES SON ADOPTION PAR LE PARLEMENT. Les syndicats le savent et les jeunes ne lacheront pas. Il est donc réduit à expédier les affaires courantes durant un an. Le mieux serait qu'il démissionne. Un président serait élu ou lui-même réélu. Le candidat préféré de la C.G.T et du P.C.F, ils le disent en privé c'est Juppé Premier Sinistre et son Bèrou à l'Education : ils en gardent un très bon souvenir 1995-1997 reculs en tout, à chaque manif ou menace de manif, puis constat d'incompétence à gouverner et dissolution de l'assemblée. L'extreme Gauche P.C.F représentant 2.5%. Leur candidat officieux c'est Juppé : ils le connaissent si bien. Bien sùr il y aura un candidat P.C.F-C.G.T : il en faut un. CEPENDANT LA MAJORITE DES COMMUNISTES ET ENSEIGNANTS ET FONCTIONNAIRES ET SPECIAUX VOTERA JUPPE FLANQUE de son Bèrou 4 ans Sinistre Immobile de la Déséducation Nationale, pour l'immobilisme dans leurs " acquits " : avec Juppé ils seront tranquilles.
a écrit le 31/03/2016 à 20:22 :
Quand arrêtera-t-on de prendre en considération même pas un quarteron de manifestants beaucoup moins représentatifs que les syndicats ?

En admettant que le chiffre largement surestimé de 1,2 millions de manifestations soit vrai, cela représente tout juste 1 à 2% de la population française et 1/25ème de la population des actifs.

Tous ces jeunes feraient donc mieux d'aller réviser leurs examens et de retourner tranquillement au collège ou au lycée. Ils n'ont jamais travaillé, ils n'y comprennent rien, on leur presse le nez, il sort du lait !...

Mais peut-être que le président du syndicat des étudiants trouvera plus lucratif et plus tranquille de se faire embaucher par un parti de gauche comme son prédécesseur plutôt que de réussir ses études !... Pauvre France !... 65% d'entre eux rêvent de faire carrière dans la fonction publique.... Avec ça , la France va gagner..;.

Dans l'état actuel des choses, on va inexorablement tout droit dans le mur et ils ne veulent rien changer en prétextant que ça ne marchera pas !... Ça ne marche déjà pas !...

Lamentable !... Et tous ces médias qui n'arrêtent pas de se gargariser !...
a écrit le 31/03/2016 à 17:59 :
Si on publie chez Eurostat un PIB par habitant et à l’OCDE une FBCF. On trouve que le produit augmente depuis 1970 dans tous les pays avec de rares baisses. Mais en 2014, il est plus faible qu’en 2007 dans la plupart des pays d’Europe sauf l’Allemagne. Il est aussi au maximum au Japon, en Australie, au Canada ou dans le reste du monde ou à l’OCDE. Alors qu’il y aurait un chômage diplômé élevé, est-ce la raison du Brexit dont on parle ? La FBCF serait nulle à négative. L’Europe n’est-elle pas défaillante en termes d’économie, de valeurs ou de chômage sans retour au plein-emploi, y aura-t-il une évolution des institutions et une remise en cause de l’aptitude de l’Europe à sortir de la crise, si après 2000 ou 2008 on publie une croissance qui faiblit plus que l’OCDE ? Entre 2010 et 2014, n’est-on pas suite à une crise sensés rétablir une croissance d’au moins 2 points et le plein-emploi pour une sécurité dans l’emploi. L’Europe a-t-elle un problème de développement, fait-elle tomber un mur de Berlin anti-croissance?
a écrit le 31/03/2016 à 17:12 :
Le pouvoir est dans la rue avec des casseurs de vitrines et d'abri bus. Aucune importance, le contribuable paiera! La France est foutue. On paye des années de lâcheté politique, de promesses délirantes et de faiblesse démagogique..
a écrit le 31/03/2016 à 16:42 :
Les français ne comprennent rien à l'économie en général (merci les profs de gauche), encore moins le fonctionnement d'une PME... J'entends "on ne peut pas lutter contre le chômage en facilitant les licenciements"... Eh bien si justement.. Paradoxal certes, mais c'est comme ça que ça marche en pratique. Faut juste se sortir la tête du seau et regarder ce qui marche ailleurs... Entrepreneur depuis 15 ans en France, j'ai jeté l'éponge... Je viens de m'installer à Dublin, je crée 15 emplois qui auraient pu être en France.. Je vais regarder le feu d'artifice de 2017, mais de loin... La France coule, meurt, je m'en fous, j'ai voté avec mes pieds.. En partant..
a écrit le 31/03/2016 à 15:06 :
Pauvres gosses !!! Ils défendent des intérêts qui ne sont pas les leurs !!! Ceux de politiques et de syndicats archaïques, jaloux de leur pré carré. Quand on voit ces "jeunes", il n'y a aucun doute : des petits bourges qui font la foire, assurés par les poches pleines de papa, et fières de s'encanailler un instant, avant de rentrer prendre leur the dans les beaux quartiers....Rien a voir avec les vrais jeunes qui enchaînent des petits boulots.... Et subissent les grèves pour rentrer dans leur banlieue !!!!
a écrit le 31/03/2016 à 13:39 :
une seule solution ,lacher du lest:le gouvernement doit rétablir les ponts du mois de mai en offrant exceptionellement deux jours de RTT a tous les salariés.de toutes façons le tourisme est en crise et a besoin d'une bonne relance et la productivité française est la plus forte au monde,les salariés ont mérité de souffler.
a écrit le 31/03/2016 à 13:07 :
Les Français constatent le désastre engendré par le gouvernement VallsAyrault,

ce désastre vient amplifier le désastre des gouvernements RaffarinDevillepinFillon
a écrit le 31/03/2016 à 12:49 :
Journée d'action pour rester dans l'inaction. C'est pathétique. Le monde entier rigole en observant ce cirque. Et pendant ce temps, le peu de personnes qui bossent encore, je veux dire qui bossent vraiment, continue de trimer au bord du burn out, pour que le système leur prélève ce qu'il faut pour que les manifestants puissent passer "à l'action"...
a écrit le 31/03/2016 à 12:34 :
policier en garde a vue (violence policiere....) casse assuree en soiree...(trop fort)
a écrit le 31/03/2016 à 11:54 :
Pendant que les lycéens et étudiants s'amuse à manifester et se croient en mai 68, les contribuables eux payent à coup de milliards d'euros leurs formations.
On remarquera également que les principaux grévistes ne sont pas impacté par la reforme notamment à la RATP et la SNCF.
Les étudiants qui se réclame du droit de gréve n’hésite pas à bafouer les droits de ceux qui souhaite travailler et qui en sont empêché par des blocages devant les entrés des établissement d'enseignement.
Réponse de le 31/03/2016 à 14:43 :
Ce qui est parfaitement faux Monsieur ! Les organismes dit publics ainsi que la fonction publique utilisent des contrats précaires à répétition et sans état d'âme ! Les cdd ne sont ils pas des contrats précaires ? Alors ils sont donc concernés eux aussi !
a écrit le 31/03/2016 à 11:46 :
Qui croit encore que cette loi permettra de créer des emplois, ce qui était le but premier affiché au départ ? Seul un carnet de commandes bien rempli le permettrait. Inventons une loi qui booste le carnet de commandes de nos entreprises locales, oui. Une loi qui ne sert à rien, sinon à mettre les gens dans la rue et à râler encore plus contre ce gvt, voire à saborder l'économie par le blocage des routes etc... c'est nul, faut arrêter.
a écrit le 31/03/2016 à 11:21 :
Compte tenu de la mentalité des Français, appeler une loi "Loi Travail" est une provocation.
Les Lycéens, qui préparent leur avenir, l'ont bien compris.
Réponse de le 31/03/2016 à 15:18 :
"Compte tenu de la mentalité des Français, appeler une loi "Loi Travail" est une provocation".

D'autant que les plus favorables à cette loi, sont les moins concernés
a écrit le 31/03/2016 à 10:49 :
Les autres pays se réforment, leur chômage est jugulé ou baisse. Chez nous, lycéens et apparatchiks syndicaux et politiques, totalement déconnectés de la réalité économique, sont dans la rue, et gênent fortement ceux qui travaillent. Ce pays est foutu à brève échéance.
Réponse de le 31/03/2016 à 15:22 :
"Les autres pays se réforment, leur chômage est jugulé ou baisse".

Par contre ,France-Info annoncait dimanche dernier que le taux de pauvre a explosé en Allemagne et en Angleterre en passant de 5% environ à 16% chacun dès que les réformes ont été appliquées.
Réponse de le 31/03/2016 à 17:10 :
Où avez-vous vu que le chômage des pays du sud de l'Europe était jugulé ? Une bonne façon de supprimer des demandeurs d'emplois est de supprimer les allocations de chômage très tôt : c'est ce que font aussi certains pays avec succès (les gens ne demandent rien car ils savent qu'ils n'auront rien).
Après, il est exact que le coût de nos emplois faiblement qualifiés est trop élevé et on voit bien que c'est surtout ça qui fonctionne (voir les subventions du job act en Italie par exemple) et non la flexibilisation du stock de CDI existant. C'est une action qui reste à mener : faire en sorte que le coût du SMIC en CDI soit égal au salaire disponible de la personne soit 7,6 euros de l'heure...puis augmenter linéairement jusqu'à rejoindre le coût super brut du salaire moyen. Cette baisse pourrait être financée par une augmentation de TVA sur les produits (TVA sociale doublée d'une taxe spécifique à l'export des seuls produits achetés sans problème aujourd'hui comme le champagne ou les avions) et une refonte de la CVAE (contribution à remplacer par une contribution beaucoup plus importante sur les seules entreprises de services et de BTP - qui ne sont confrontés à la concurrence internationale qu'avec les travailleurs détachés - compensant exactement la baisse de charge décrite précédemment sur les salaires pour ces entreprises).
a écrit le 31/03/2016 à 10:04 :
Finalement, ce sont les mieux lotis avec des statuts/avantages confortables qui font grèves. Quant aux étudiants, une très large majorité ne comprend rien mais répète ce qu'on leur a dit, faute de s'être réellement informé personnellement.
Réponse de le 31/03/2016 à 22:22 :
c'est vrai ça ! regardez les traders, les dealers, les money makers ne font jamais grève !
a écrit le 31/03/2016 à 9:12 :
les fonctionnaires, la sncf, la ratp, les lyceens, bref tous ceux qui ne sont pas concernes manifestent
on rigole a l'idee de voir tous ces lyceens dans 5 ans, qund ils iront de cdd en interim car grace a leur engagement les insiders resteront insiders, et les outsiders outsiders!
on leur rebalancera ca dans les gencives avec tact....
( oui parce que je doute qu'ils creent tous leur boite, hein...)
a écrit le 31/03/2016 à 9:09 :
quelle belle journee pluvieuse
a écrit le 31/03/2016 à 8:09 :
Incroyable la manipulation en cours et surtout les relents de lutte des classes dont on doit être encore le seul pays où cela se caractérise: les jeunes défilent pour un projet de loi qui ne les concerne malheureusement pas (9 jeunes sur 10 sont embauchés en CDD et interim) et les autres contre un projet de loi qui éviterait de tétaniser le moindre petit patron a l'idée d'embaucher quelqu'un en CDI. Les arguments avancés par les détracteurs de cette loi sont... hallucinants: parler d'un retour au 19eme siècle alors que que ce type de contrat a été adopté par la Suède qui est le pays le plus avancé en matière de modèle sociale est stupéfiant. Il ne me semble pas pas que ce soit Germinal là-bas?
Réponse de le 31/03/2016 à 10:13 :
"Il ne me semble pas pas que ce soit Germinal là-bas? "

En même temps, ils n'ont pas le Medef
Réponse de le 31/03/2016 à 10:18 :
"et surtout les relents de lutte des classes"

Qui existe toujours d'ailleurs ,comme le vote de classe chez Smart l'autre jour.
Réponse de le 31/03/2016 à 22:30 :
Hé ! pitcho mais ce sont des gens comme vous qui réinventez la lutte des classes et d' ailleurs ne vous plaignez pas, vous êtes en train de la gagner. Vous vous donnez beaucoup de mal pour promouvoir l idéologie néo libérale puisque le TAFTA va bientôt combler vos reves.
a écrit le 31/03/2016 à 5:37 :
Je plains les gens qui vivent encore dans ce pays. La déchéance est bien avancée. Le socialisme détruit comme il a toujours tout détruit. Grèves des protégés, protection des privilégiés de la noblesse d'état, fiscalité confiscatoire, mensonges récurrents. Ce pays est cuit. Je remercie le ciel d'être expatrié.
Réponse de le 31/03/2016 à 10:20 :
"Je remercie le ciel d'être expatrié"

En ayant eu une éducation et des formations payées par la France ?
Réponse de le 31/03/2016 à 15:11 :
Moi aussi je suis expat, ... mais professionnel..., et je ne crache pas sur mon pays d'origine. Je paye mes impôts également et volontiers, et je soutiens mes compatriotes... Alors, si vous êtes un de ses infects exilés fiscaux, je vous le dis, ne rentrez pas en France pour solliciter un jour la solidarité de vos compatriotes, vous ne la méritez pas.
a écrit le 30/03/2016 à 23:32 :
DEMAIN31MARS C EST DANS LES GRANDES AVENUES FRANCAISE QUE SE GOUVERNEMENT SOCIALO PATRONAL VAS VOIR L HEURE DU MECONTEMENT GENERAL ? ET JE PRESENT UNE DES PLUS GRANDE MANIFESTATION DE MA VIE???
a écrit le 30/03/2016 à 20:54 :
La gauche contestataire est comme un chien méchant, si le pouvoir recule elle attaque. "Moullehande" est bien l'homme de cette situation.
a écrit le 30/03/2016 à 19:54 :
certains seniors ils font acte de présence dans l, entreprise 64 ans arrivent même pas a assurer leurs poste de travail ils travaillent a la place de leurs enfants aux chômage
faut faire le tri
Réponse de le 31/03/2016 à 10:51 :
Il y a nombre de seniors plus efficaces au travail que bien des jeunes avec une formation quelquefois légère et ne s'intéressant qu'à leurs congés, RTT, et autres "avantagezaquis"
Réponse de le 31/03/2016 à 14:54 :
Faut que tu contactes les LR , ils veulent encore augmenter l'âge de départ à la retraite dès leur retour au pouvoir, un avis ?
a écrit le 30/03/2016 à 19:46 :
Ils sont plus forts pour brailler que pour travailler !!! Tant pis pour eux : no future !!!
Réponse de le 31/03/2016 à 10:03 :
tu as fait quoi de ta vie a part profiter des autres ?
tu gagnes ta vie en dormant !
Réponse de le 31/03/2016 à 15:24 :
Cela sent le discours d'un ex-peace and love de droite, retraité voir pré-retraité ,est-ce le cas ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :