380 milliards de dollars, le montant hallucinant des accords entre Ryad et Washington

 |   |  550  mots
L'agence officielle saoudienne SPA a fait état de 34 accords dans des domaines aussi divers que la défense, le pétrole et le transport aérien
L'agence officielle saoudienne SPA a fait état de 34 accords dans des domaines aussi divers que la défense, le pétrole et le transport aérien (Crédits : © Muhammad Hamed / Reuters)
Les Etats-Unis et l'Arabie saoudite ont signé samedi des accords d'une valeur de plus de 380 milliards de dollars, au premier jour de la visite du président Donald Trump à Ryad.

Ce sont des montants hallucinants qui laissent rêveurs ou sceptiques. Les Etats-Unis et l'Arabie saoudite ont signé samedi des accords d'une valeur de plus de 380 milliards de dollars, dont 110 milliards pour des ventes d'armements, au premier jour de la visite du président Donald Trump à Ryad, a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir. Un responsable de la Maison Blanche a cité plus tôt des contrats de ventes d'armements d'une valeur de 110 milliards de dollars à l'Arabie saoudite.

"Les deux pays ont signé une série d'accords (...). La valeur des investissements dépasse les 380 milliards de dollars", a déclaré Adel al-Jubeir lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'Etat Rex Tillerson.

L'agence officielle saoudienne SPA a fait état de 34 accords dans des domaines aussi divers que la défense, le pétrole et le transport aérien, sans cependant fournir de montant total. Dans le domaine de l'énergie par exemple, Aramco, le géant pétrolier saoudien, a indiqué dans un communiqué avoir passé "des accords de 50 milliards de dollars" avec de grandes compagnies américaines.

"C'était une journée formidable", a lancé le président républicain. "Des centaines de milliards de dollars d'investissements aux Etats-Unis et des emplois, des emplois, des emplois".

Un fonds d'investissement de 40 milliards de dollars

Le groupe américain de capital-investissement Blackstone et le fonds souverain saoudien PIF ont annoncé samedi la création d'un véhicule d'investissement de 40 milliards de dollars (35 milliards d'euros) pour investir dans les projets d'infrastructures, principalement aux Etats-Unis. Blackstone et le Public Investment Fund (PIF) ont signé un accord indicatif qui devra se concrétiser après de nouvelles négociations.

Sur les 40 milliards de dollars de dotation, 20 milliards viendront du PIF et le reste sera souscrit par des investisseurs. Via ce financement qui mêle dette et fonds propres, Blackstone dit envisager d'investir dans des projets d'infrastructures pour un total de plus de 100 milliards de dollars.

Ce nouveau fond "reflète notre avis positif concernant les projets ambitieux d'infrastructures qui vont être entrepris aux Etats-Unis comme le président Trump l'a annoncé", a déclaré le secrétaire général du PIF, Yasser al Roumayyane

Le fonds piloté par Softbank et PIF ont déjà levé 93 milliards de dollars

Par ailleurs, SoftBank Vision, le fonds mondial de capital-investissement, piloté par le japonais Softbank et le fonds souverain saoudien, a annoncé samedi avoir levé plus de 93 milliards de dollars (83 milliards d'euros) pour investir dans la robotique et l'intelligence artificielle. Le président de Softbank, le milliardaire japonais Masayoshi Son, avait révélé ce projet en octobre dernier et a depuis obtenu des promesses d'investissement de grands investisseurs internationaux. Ce fonds, outre Softbank et PIF, réunissent Mubadala Investment d'Abu Dhabi, qui a promis 15 milliards de dollars, les groupes américains Apple et Qualcomm , taïwanais Foxconn Technology et japonais Sharp.

Le fonds fait part de son intention de prendre des participations, minoritaires ou majoritaires dans des entreprises privées, cotées ou non en Bourse, quelles soient dans des activités nouvelles ou dans des activités plus établies. Le fonds espère à terme pouvoir réunir environ 100 milliards de dollars de promesses en capital et avoir achevé sa levée de fonds en six mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2017 à 19:08 :
quand Hollande revenait avec un contrat de 2 milliards , c'était l'extase ! on voit les résultats ; 5 millions de chômeurs chez nous et le plein emploi aux USA
a écrit le 22/05/2017 à 4:03 :
BONDA MANMAN SÉ MOUN' TALA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

BONDIÉ KA VÉYÉ YO ! KOKEL !
a écrit le 21/05/2017 à 19:49 :
Ce qui est grave, c'est que l'argent n'a pas d'odeurs ... tout est bon pour faire du business, la moralité est absente et bienvenue dans le monde des hypocrites et schizophrènes de tous bords. Où les droits de l'homme sont bafoués par un totalitarisme religieux.
L'Arabie Saoudite manie le chaud et le froid en permanence, et il ne faut pas se tromper dans le commerce, c'est donnant donnant et rien n'est gratuit, car il y aura forcement des compensations aux dépend des USA !
a écrit le 21/05/2017 à 17:27 :
Quelqu'un a regardé sur une carte électorale des États-Unis ou se trouvent les usines potentiellement concernées par ces contrats. Sont-elles dans des états qui ont basculé aux dernières présidentiels? Sont-elles dans des états républicains? Ce qui serait favorable pour les élections intermédiaires puis dans moins de quatre ans.
Si ces contrats et d'autres apportent du travail ou créent des usines dans des états sensibles ceci va conforter le vote républicain. Et les frasques de Trump seront oubliés. S'il peut favoriser des ouvertures d'usines dans les états les moins riches et ayant basculé. Il peut gagner du temps. Si Trump est vivré c'est son vice président qui le remplace. Avec un boulevard si la misère diminue dans certains états basculant.
a écrit le 21/05/2017 à 16:09 :
Ca s'appelle se faire acheter. Et l'Arabie saoudite pourra continuer son prosélytisme salafiste à travers le monde et les ventes d'armes ne s'en porteront que mieux. :(
a écrit le 21/05/2017 à 14:27 :
comme si c'était du au président américain, quel qu'il soit: il n'a vraiment pas peur du ridicule! c'est pas signé grâce à lui mais en dépit de et malgré lui...
a écrit le 21/05/2017 à 13:49 :
On fait bien pitié avec nos petits contrats de renouvellement signés.... Trump est un vrai businessman et non un énarque ... elle est la , la différence fondamentale ! Il veut des deals win/win ... Nous , on soutient tout le monde et personne dans cette région et donc on signé rien ! L'Arabie Saoudite a bien humilié notre cher président en faisant miroiter des contrats jamais signés !! Qu'on se renforce au niveau européen au lieu d'aller chercher des contrats .. signons des contrats avec la pologne ou la Grèce pour protéger l'Europe 😂😂 entre le traitre et celui qui ne paie pas , elle est belle notre Europe de La Défense
Réponse de le 21/05/2017 à 14:20 :
Trump a pu signer ces contrats car il est juste à la tête du pays le plus puissant du monde ! De plus ces contrats ont été négociés sous l'ere Obama!Là, où je vous rejoins, c'est la nanaïveté de nos dirigeants qui ont pensé que la patience allait être récompense et que les promesses des gros contrats allaient être tenu. Il n'en ait rien. L'Europe reste un nain politique aux yeux des saoudiens.
Réponse de le 21/05/2017 à 18:05 :
Qu'est-ce qui vous dit que ce ne sont pas aussi des promesses en l'air pour se mettre l'Amerique de Trump dans la poche ? "Tu ne m'embêtes pas trop sur le terrorisme islamiste si tu veux espèrer que tout ca se concrétise !..."
a écrit le 21/05/2017 à 12:28 :
Heureusement que les terroristes existent pour que les Américains puissent vendre pour des centaines de milliards de dollars d’armes afin de s’en protéger. Vous imaginez un monde sans terroristes ? Cela serait la ruine des États-Unis ! Même peut-être que ce sont les Américains eux-mêmes qui «fabriquent» les terroristes, juste pour pouvoir faire fonctionner leur petit business...
a écrit le 21/05/2017 à 12:27 :
Heureusement que les terroristes existent pour que les Américains puissent vendre pour des centaines de milliards de dollars d’armes afin de s’en protéger. Vous imaginez un monde sans terroristes ? Cela serait la ruine des États-Unis ! Même peut-être que ce sont les Américains eux-mêmes qui «fabriquent» les terroristes, juste pour pouvoir faire fonctionner leur petit business...
a écrit le 21/05/2017 à 11:18 :
Mais qu'a fait Le Drian avec ces marchés d'armement ?? Une stratégie gagne petit vraisemblablement !!!!
a écrit le 21/05/2017 à 10:50 :
faudrait savoir combien d'années cela représente...
et combien de projets de contrat déjà engagés dans les années précédentes qui font gonfler les chiffres pour l'affichage...
a écrit le 21/05/2017 à 9:52 :
De l´emploi en perspective, un Dollar qui perd ses couleurs, la machine Trump commence à produire ses effets conformément aux prédictions du meilleur d´entre les américains! Reste à égratigner au passage certains dont les médias, Draghi, européens... à en destituer d´autres....afin de boucler le programme. Avec l´envergure qu´il déploie, ce n´est pas une mission impossible !
a écrit le 21/05/2017 à 9:49 :
Pour rappel le Japon dans les années 90 à fait aussi de gigantesques investissements dans la robotique et l'intelligence artificielle il n'en est pas sortit grand chose : un robot capable de marcher et des téléphones capables de vous dire où vous êtes: c'est peu quand même
a écrit le 21/05/2017 à 8:52 :
Le montant total fait rever mais avec le deficit budgetaire de l'Arabie Saoudite, on peut se poser des questions ...
a écrit le 21/05/2017 à 1:53 :
Mais aussi pourquoi tout cet argent dépensé dans les armes qui servent a ravager le Yémen. Sans parler de la dizaine de millions de travailleurs étrangers, dont bon nombre travaillent sur leurs chantiers en mourant de soif. Esclaves des temps moderne qui veulent de moins en moins venir dans ce pays et qui pourtant le font marcher.
a écrit le 20/05/2017 à 22:30 :
L'UE n'a plus qu'a signer ce même type d'accord avec l'Iran histoire d'équilibrer les rapports de force. Trump , c'est du business, est-ce de la géopolitique ? A suivre
Réponse de le 21/05/2017 à 13:47 :
les deux mon capitaine
Réponse de le 21/05/2017 à 18:24 :
@BA: sauf que la France, vassalisée aux US doit obtenir l'accord des Américains pour vendre quoi que ce soit...sous peine d'amendes records :-)
a écrit le 20/05/2017 à 21:50 :
Ce sont des accords ou des projets d'accords. Cà semble un peu élevé pour des accords définitifs.
a écrit le 20/05/2017 à 21:49 :
Ce seul contrat armement représente déjà 2X le budget annuel global de défense de la France, de l'Angleterre ou de l'inde, c'est pratiquement le budget annuel de l'URSS et le 1/3 de celui des USA.

Bref, ça dépasse largement leur besoin raisonnable d'autant plus qu'ils sont déjà largement protégés par les USA et les européens. Où va donc se retrouver tout ce matériel? Dans quelles mains plus ou moins irresponsables et fanatiques?
C'est une question qui mérite d'être posée.
a écrit le 20/05/2017 à 20:51 :
C'est quand même bien d’être une grande puissance.
Pendant qu'en Europe on essaye de se défendre contre des vieux démons qui essayent à nouveau de prendre le pouvoir, les opportunistes font des affaires.

Pendant que l'on négocie des accords à la virgule et que l'on essaye de mettre en place des accords qui ne déplaisent à personne (dans le genre c'est tout ou rien), des réseaux et des dirigeants nationalistes sèment la zizanie, ou jouent aux passagers clandestins.

Pendant que des racistes, comptabilisent et font le tri dans les réfugiés pour savoir qui aura le droit de manger, de dormir, ou de se faire soigner, il se meurt des milliers d’êtres humains.

Et pendant que le Japon et les USA investissent dans la robotique et l'intelligence artificielle, nous on essaye de sauver une usine d'emboutissage, certainement hautement stratégique, vu la lutte et la médiatisation engendrées. Chacun ses priorités.

Soyons sérieux : il est temps que la France et l'Allemagne (et les pays conscients que seuls ils n'y arriveront pas) relancent la dynamique européenne, cela devient vraiment urgent.
Réponse de le 20/05/2017 à 22:51 :
Défendre les canards boiteux est une bêtise, mais vendre autant d'armes à l'Arabie saoudite qui est soupçonnée d'être le principal pourvoyeur de fonds de l'Etat islamique, c'est pire.
Quant au toujours plus, la modernité a déjà rendu les "riches" obèses, cancéreux, diabétiques... faut-il aussi nous vider le cerveau en faisant toutes les tâches qui nécessitent le fonctionnement de nos neurones par des machines ?
Il ne nous restera plus qu'à être des légumes béats, au fond de notre lit style "Matrix" ?
Réponse de le 21/05/2017 à 10:48 :
vous auriez tort de croire que sauver des canards boiteux (lesquels d'ailleurs ?) empêche d'investir dans les industries du futur...
Attention au prêt-à-penser !!
Réponse de le 21/05/2017 à 13:58 :
L'Europe est un bordel innommable, manipulée en coulisse par les lobby's en tout genre .... et surtout américain ! Faudrait d'abord que l'Europe dispose d'une certaine souveraineté et ce n'est pas le cas, l'américain est souverain partout... Quand il a été question de sortir du système des agences de notation à Bruxelles les émissaires lobbyiste américains ont débarqué par le 1er avion pour anéantir toute idée de ce genre et rappeler qui est le patron. (source: France télévision)
Réponse de le 23/05/2017 à 8:29 :
A FRED HIMSELF. Lobby's est un terme qui n'existe pas. On dit lobby ou pour un groupe, lobbies. See you...
a écrit le 20/05/2017 à 20:37 :
Nos présidents sont allés baiser le fondement du roi Fahd puis celui du roi Salman qui leur ont fait miroiter des contrats mirifiques (Miksa, Donas, Odas, etc.) dont on n'a jamais vu le premier euro. Trump a peine arrivé signe pour 380 M$.
Bravo l'artiste !
A méditer du côté de la diplomatie française qui s'est fait le porte parole des sunnites au conseil de sécurité de l'ONU.
Réponse de le 21/05/2017 à 1:07 :
Trump n' est président que depuis 4 mois, et ce genre de contrats sont négociés depuis des mois et des années. Donc attribuer le mérite à votre artiste est plutôt amusant.
Réponse de le 21/05/2017 à 8:54 :
Trump n'y est pas pour grand chose, tout ces contrats ont été négociés sous Obama. Le jour où l'Europe disposera de 12 porte avions, 500 avions ravitailleurs, de 2500 avions de chasse, d'une monnaie de référence etc... pourra peutêtre un jour signer ce genre de contrat, c'est à dire JAMAIS !
a écrit le 20/05/2017 à 20:00 :
Là, à mon humble avis, Trump va devenir amnésique sur la question des visas aux musulmans :-)
Réponse de le 20/05/2017 à 21:52 :
Le premier décret "anti-musulman" omettait déjà tous les pays dans lesquels les entreprises trump faisaient du business, et bien évidemment l'Arabie saoudite en faisait partie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :