Face aux sanctions occidentales, la Russie se rapproche de l'Arabie saoudite

 |   |  326  mots
Vladimir Poutine recevait l'ambassadeur d'Arabie saoudite Abdulrahman Al-Rassi au Kremlin, fin mai.
Vladimir Poutine recevait l'ambassadeur d'Arabie saoudite Abdulrahman Al-Rassi au Kremlin, fin mai. (Crédits : Reuters)
Riyad investira dix milliards de dollars en Russie, notamment dans l'immobilier et l'agriculture. Un contrat précieux pour une économie russe en difficulté...

Contrat de poids pour Moscou. Lundi 6 juillet, le fonds d'investissement public saoudien a signé un accord avec le fonds d'investissement direct russe (RDIF) pour investir dix milliards de dollars (9,11 milliards d'euros) en Russie, rapporte le Wall Street Journal. Cette somme injectée dans l'agriculture, la médecine, la logistique et l'immobilier notamment. Sept projets ont été validés pour le moment. Dix devrait être conclu d'ici la fin de l'année, selon Kirill Dmitriev, directeur du fonds d'investissement russe. Un contrat  précieux pour une économie russe en difficulté. En 2015, le PIB russe devrait chuter de 3,4%, selon le FMI, qui ne prévoit qu'une faible croissance à 0,2% en 2016.

Les bases de cet accord ont été discutées pendant le le forum économique de Saint Petersbourg, après une rencontre entre Mohammad bin Salman Al Saud, le prince d'Arabie saoudite et Vladimir Poutine, en juin, selon le RDIF. Ce contrat est signé dans un contexte tendu entre les deux pays, puisque Moscou et Ryiad tentent de réchauffer leurs relations refroidies par le soutien de président russe au régime de Bachar el-Assad.

La Russie tournée vers le Moyen-Orient et l'Asie

Moscou regarde donc du côté du Moyen-Orient après s'être tourné vers l'Asie. Début mai, Pékin avait signé un contrat pour investir 25 milliards de dollars dans l'économie russe via des banques d'investissement chinoises, rappelle le journal économique américain.

La Russie cherche à renforcer des liens avec certains de ses partenaires en raison des sanctions économiques imposées par l'Europe qui reproche à Moscou son implication dans le conflit ukrainien. L'Union européenne a par ailleurs prolongé ses sanctions contre Moscou jusqu'à fin janvier 2016. Ces dernières frappent des pans entiers de l'économie russe, dont les secteurs des banques, de la défense et du pétrole, empêchés de se financer sur les marchés européens. Fin juin, Moscou avait riposté, prolongeant son embargo sur les produits alimentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2015 à 20:18 :
Et pendant ce temps le Yémen reçoit plein de bombes dans la tete de ses enfants
a écrit le 07/07/2015 à 23:47 :
Il est à remarquer que les deux pays ont des problèmes particuliers: la Russie a un conflit en Ukraine, d'où il n'y a plus de bonne voie de sortie, l'Arabie Saoudite a un conflit à Yemen et dans ses régions frontalières qui est peu glorieux pour les Saoudites à ce moment,et en plus ils ont la menace potentielle de Daech. Il est intéressant de savoir s'il y a des accords entre les pays dans ces domaines.
a écrit le 07/07/2015 à 15:41 :
Isoler la Russie est une erreur Majeure. Le Président Charles de Gaulle voulait une Europe de Brest à l'Oural (La Russie). Poutine isolé par l'Europe et U.S.A va etre renforcé : ce mal sera finalement un élan majeur pour La Russie, qui va bénéficier, de relations plus étroites et prometteuses avec la Chine, en tous domaine, bénéficier de l'Arabie Saoudite, de l'Inde, d'une base économique et stratégique et géopolitique et militaire majeure avec son alliance avec La Grece : coupant la méditerranée en deux, comme l'Europe après 45. Les seuls perdants au monde de cette rupture avec la Russie, seront les pays Européens. Les U.S.A ont déjà laché dans les faits la Vieille Europe, plus Vieille que jamais. Les U.S.A sont axés sur leur vrai futur, et ne travaillent qu'à celà. U.S.A-Chine- Pays du Pacifique. L'Europe d'après De Gaulle-Adenauer, Giscard-Schmidt, Mitterrand-Khol, n'existe d'ailleurs plus. Elle ne mènera plus aucune avancée, bien au contraire : elle va continuer à gérer les affaires courantes, chaque pays des 28 jouant en solo, puis quasiment disparaitre.
a écrit le 07/07/2015 à 14:46 :
Et la France se rapproche de la Russie, car aujourd'hui même François Hollande a appelé Vladimir Poutine pour lui parler au sujet de la Grèce. Donc, la Russie a quand-même son mot à dire et cela devient de plus en plus évident, n'en déplaise les innombrables trolls pro OTAN pro néoCons de ce forum et leur Boss en Amérique. :-)
Réponse de le 07/07/2015 à 15:59 :
Propagande de l'Ambassade de Russie
Réponse de le 07/07/2015 à 16:19 :
Le volume des échanges économiques entre la Russie et la Chine est devenu aujourd'hui six fois plus grand qu'avant. Récemment, les deux pays ont signé le plus grand contrat pétrolier jamais signé. Une nouvelle hyper-puissance se dessine déjà dans l'union de la Russie avec la Chine, c'est visible, le monde entier s'en rende compte, les meilleurs analystes remarquent dans leurs éditos, même le journal The Guardian y consacre tout un article –  sauf vous et d'autres trolls "tOTANisés" par l'American Dream (qui n'a jamais existé, d'ailleurs) qui continuent à parler de "propagande russe". Continuez donc à faire de la propagande pour la Radio Free Europe, ça paie bien, dit-on. :-)
Réponse de le 07/07/2015 à 19:48 :
N'importe quoi. L'union Russie-Chine n'existe pas, tout au plus y a-t-il une convergence d'intérêts et un développement des échanges dans lesquels c'est la Chine qui mène la danse et impose ses conditions.
Réponse de le 07/07/2015 à 19:50 :
Xavier 16:19 (il faut toujours préciser l'heure, les trolls russes travaillent en 3x8h, LOL)
« est devenu aujourd'hui six fois plus grand qu'avant » qu'avant quand?
Moi aussi je suis 6 fois plus grand qu'avant.
« Une nouvelle hyper-puissance se dessine déjà dans l'union de la Russie avec la Chine »
150 millions contre 1,5 milliard bientôt, rapport de 1 à 10, je ne vois qu’une seule super puissance naissante, la Chine. L’ogre ne fera qu’une bouchée de l’ours.
« les deux pays ont signé le plus grand contrat pétrolier jamais signé »
Un contrat signé 2 fois restera un contrat unique. LOL

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :