Trump se lâche sur Twitter contre Obama et l'accuse de l'avoir mis sur écoute

 |   |  765  mots
Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison blanche dit qu'une de ces tentatives d'espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et n'a rien donné.
Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison blanche dit qu'une de ces tentatives d'espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et "n'a rien donné". (Crédits : © Carlos Barria / Reuters)
Le président Donald Trump a accusé samedi son prédécesseur Barack Obama de l'avoir fait placer sur écoute téléphonique au mois d'octobre durant les dernières semaines de la campagne présidentielle.

Ce samedi 4 mars au matin, le président des Etats-Unis, Donald Trump, s'est réveillé en forme. Et visiblement énervé, comme le prouve une série de tweets  vengeurs, lâchés contre son prédécesseur, Barack Obama, mais aussi contre le camp démocrate et l'acteur Arnold Schwarzenegger.

     | Lire. Faut-il bannir Donald Trump de Twitter ?

Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute pendant la campagne

Donald Trump a commencé par accuser Barack Obama de l'avoir fait placer sur écoute téléphonique au mois d'octobre durant les dernières semaines de la campagne présidentielle. Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison blanche dit qu'une de ces tentatives d'espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et "n'a rien donné".

"Comment le président Obama a-t-il pu tomber si bas pour mettre mes téléphones sur écoute durant ce processus électoral sacré. C'est Nixon-Watergate. Mauvais (ou pauvre) type !", dit-il encore.

Des accusations graves...Mais le président américain, qui n'en est pas à son coup d'essai en matière d'attaques dont on ne sait si elles sont fondées ou pas, n'a pas jugé bon de fournir un seul élément de preuve, ni de dire comment il avait obtenu cette information.

Les démocrates dans le viseur

L'administration Trump est sous le feu d'attaques presque quotidiennes, notamment des démocrates, à la suite de révélations dans la presse sur des contacts entretenus par certains de ses membres avec des diplomates russes durant la campagne présidentielle, au mépris de la loi.

Sous pression, Donald Trump s'est fait une spécialité de tenter de ridiculiser les attaques contre son administration sur Twitter, notamment ses liens supposés avec la Russie de Vladimir Poutine, et de blâmer les démocrates.

Traduction : Ca vient de sortir : le même ambassadeur qui a rencontré Jeff Sessions est allé voir Obama à la Maison Blanche 22 fois, et 4 fois rien que l'année dernière"

Hier, il avait appelé à des enquêtes sur les liens supposés entre des hauts responsables du parti démocrate et Vladimir Poutine:

Traduction : "On devrait lancer une enquête immédiatement sur @SenSchumer et ses liens avec la Russie et Poutine. Un hypocrite total !"

Les audiences "pathétiques" d'Arnold Schwarzenegger dans The New Celebrity Apprentice

Incapable de prendre de la hauteur par rapport aux attaques dont il fait l'objet, Donald Trump a pris l'habitude de commenter fréquemment l'actualité de la télévision américaine. Notamment pour critiquer l'émission satirique Saturday Night Live, qui se moque régulièrement de lui, et son successeur à la présentation de l'émission de télé-réalité The New Celebrity Apprentice, Arnold Schwarzenegger.

Suite à l'annonce, ce samedi, du départ de ce dernier, le président a réagi de manière lapidaire:

Traduction : Arnold Schwarzenegger n'a pas quitté The Apprentice de son propre chef, il a été viré à cause de ses mauvaises (pathétiques) audiences, pas par moi. Triste fin à une super émission.

Au contraire, Arnold Schwarzenegger a indiqué au magazine Empire que Donald Trump était la raison de son départ.

"Avec Trump toujours impliqué dans l'émission, les gens ne veulent pas participer en tant que spectateur, sponsor ou d'une quelconque manière pour soutenir le programme. Quand les gens ont découvert que Trump était encore impliqué en tant que producteur exécutif et recevait toujours de l'argent de l'émission, la moitié des gens ont commencé à la [boycotter]", a expliqué l'acteur.

De son côté, Donald Trump rend l'acteur responsable de la chute d'audience de l'émission depuis qu'il en est aux manettes. Il tweete régulièrement à ce sujet, qui le préoccupe visiblement beaucoup.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2017 à 9:41 :
A mon sens il devrait avoir bien d'autres chats à fouetter ou alors il s'ennuie ferme.. ..ce qui serait un comble....
Réponse de le 05/03/2017 à 11:43 :
Vu qu'il passe son temps sur les greens de golf ou en week-ends en Floride, il semble qu'effectivement il s'ennuie ferme.
Réponse de le 05/03/2017 à 17:25 :
En fait il n'a rien compris au job.

Obama a été épouvante quand il s'est aperçu que Trump n'avait même pas anticipé qu'il lui faudrait nommer directement ou indirectement des centaines de conseillers, de ministres, de chefs d'administration.

Aussi incroyable que cela paraisse, il a été dans l'obligation de lui faire un coaching accéléré pour éviter aux USA le désordre, le chaos et l'anarchie.

Néanmoins, Trump n'a toujours pas compris qu'être POTUS ça n'a rien à voir avec devenir actionnaire majoritaire d'une entreprise.
a écrit le 05/03/2017 à 9:41 :
A mon sens il devrait avoir bien d'autres chats à fouetter ou alors il s'ennuie ferme.. ..ce qui serait un comble....
Réponse de le 06/03/2017 à 22:20 :
peut-être a-t-il gardé les habitudes antérieures. 1/3 du temps au golf, pour se déstresser entre deux tweets rageurs. :-)
a écrit le 05/03/2017 à 9:31 :
Cette histoire pose la question de la maîtrise dont disposent les présidents exécutifs élus sur les administrations et leurs millions de fonctionnaires. La loi encadre les droits de l'exécutif afin de préserver la liberté des citoyens. Mais en pratique, que font les directeurs d'administration responsables de la sécurité du pays? Ne vont-ils pas jusqu'à contester la légitimité des lois?
a écrit le 05/03/2017 à 9:01 :
hier soir il y avait un documentaire sur Henri VIII a la Tv, homme au multiples mariages inconstant, caractériel, mégalomane, manipulable par ces proches, : cela ne vous rappelle personne ?
a écrit le 05/03/2017 à 1:38 :
Pas besoin de le mettre sous écoute, il suffit de s'abonner à son fil twitter :)
a écrit le 04/03/2017 à 22:11 :
Les français candidats ou non mais surtout les chefs d entreprises devraient s abonner à Squareway de Vivaction
Encryptage voix et data sur mobile
a écrit le 04/03/2017 à 18:39 :
Mais fichez-lui donc la paix ! Votre harcèlement est un pousse au crime !
Réponse de le 05/03/2017 à 9:56 :
Je suis d'accord, sa diarrhée de tweets tous plus délirants les uns que les autres pourra, le moment venu, servir de preuve de sa santé mentale défaillante pour sa destitution.
Réponse de le 05/03/2017 à 14:25 :
@Britannicus
Lui ficher la paix? Et pourquoi donc? La paix ne fait pas partie de son vocabulaire et ce qui est symptomatique, ce mot ne fait pas non plus partie du vocabulaire des Américons qui ont voté pour lui. US GO HOME.
a écrit le 04/03/2017 à 17:52 :
Mr Trump est droit dans ses bottes et égal à lui-même. C'est pas à son âge qu'il va changer
Réponse de le 05/03/2017 à 14:28 :
@Mougeon
Etre droit dans ses bottes est une posture. Le jour où il n'y a plus les bottes, on se retrouve les 2 pieds dans la gadoue (D'aucuns pensent la m...e).
a écrit le 04/03/2017 à 17:52 :
Mr Trump est droit dans ses bottes et égal à lui-même. C'est pas à son âge qu'il va changer
a écrit le 04/03/2017 à 17:25 :
Trump est un cas pathologique. Le mot qui convient est: Fou. Avec 600 + 54 Milliards de dollars et un porte-avions supplémentaires , le Fou indique clairement à quoi il veut jouer. Trump et tous les acteurs du CMI sont des nostalgiques de la 2° Guerre Mondiale et de la période qui s'ensuivit. Années 50/60...American way of life. Un paradis perdu que seules les périodes post-conflit permettent.
a écrit le 04/03/2017 à 17:23 :
Il parait que Mme Le Pen et son équipe font régulièrement référence en éloges à M. trump on peut imaginer ce que serait la France sous la gouvernance du FN. La différence M. Trump ne fait pas rire par le poids de son pays, Mme Le Pen elle serait la risée du monde entrainant la France.
Réponse de le 05/03/2017 à 0:58 :
Vous oubliez que la France est une puissance militaire nucléaire, que c'est la première armée européenne et qu'elle est en capacité de faire sauter l'Europe sur le plan économique et politique si elle n'agit pas de façon responsable.

Pas sûr que ça fasse rire longtemps nos voisins plus ou moins proches sur la planète.
Réponse de le 05/03/2017 à 10:04 :
@heuuu... heuuu. La force de frappe nucléaire française est dimensionnée pour être une force de dissuasion, c'est à dire pour ne pas servir. Quant à l'armée, on a bien vu avec les dernières OPEX où on a bien vu qu'elle était au maximum de ses capacités que bien qu'il s'agisse de la 1è ou la 2è armée européenne.
Réponse de le 05/03/2017 à 15:47 :
Mme Le Pen, au contraire de ce que vous dites, sera respectée dans le monde entier car elle aura très certainement l'appui des deux plus grandes puissances mondiales : la Russie et les USA. Ce qui fera que notre pays retrouvera ses forces diplomatiques et économiques. Mr Trump ne fait pas rire effectivement et tout simplement parce qu'il est pris très au sérieux et craint par beaucoup. Il est là pour son pays et ne reculera pas
a écrit le 04/03/2017 à 15:29 :
Il aura réussi à être "présidentiel" pendant 1 heure en lisant son discours à la nation, mais l'effet des médocs s'est dissipé. 1 heure de lucidité en 6 semaines c'est perfectible.

Comme s'il y avait besoin d'une écoute sauvage des Trump pour savoir ce qu'il pense. Il suffit de suivre ses tweets pour comprendre ....qu'il n'y a rien à comprendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :