Bandeau Présidentielle

Les mesures-chocs de François Fillon rejetées par les Français

 |   |  598  mots
Selon un récent sondage, plus de huit Français sur dix rejettent les propositions de François Fillon de baisser les dépenses publiques en matière de santé, de retraite ou d'éducation.
Selon un récent sondage, plus de huit Français sur dix rejettent les propositions de François Fillon de baisser les dépenses publiques en matière de santé, de retraite ou d'éducation. (Crédits : GONZALO FUENTES)
Un sondage Elabe pour "Les Echos" et Radio Classique montre qu'une écrasante majorité des Français est opposée aux baisses de dépenses publiques prévues par François Fillon. Ils sont également très sceptiques sur la diminution de 500.000 fonctionnaires.

Pour François Fillon, les ennuis commencent. Il a beau avoir emporté la primaire avec 66,5% des suffrages de plus de 4,5 millions d'électeurs, ses mesures les plus radicales en matière de baisse des dépenses publiques - il a évoqué une diminution de 100 milliards d'euros - passent mal. C'est peu dire. Selon un sondage Elabe pour "Les Echos", Radio Classique et l'Institut Montaigne, réalisé auprès de 1003 personnes les 6 et 7 décembre, une immense majorité de Français disent "non" à certains de ses projets. Ils sont ainsi 90% à être opposés à la baisse annoncée des dépenses publiques en matière de santé ; ils sont encore 89% à être contre une baisse des dépenses pour les retraites, l'éducation (86%), la justice (82%). Et, selon l'institut Elabe ce front du refus est unanime, il ne vient pas particulièrement d'un groupe déterminé, il est trans-partisan.

Baisse des aides sociales : les Français partagés

En revanche, on retrouve les clivages politiques s'agissant des aides sociales. Ainsi, 67% des sympathisants de la droite et du centre, 63% de ceux du Front National se disent accepter une baisse de la dépense pour les aides sociales, alors qu'ils ne sont que 25% à gauche. Idem pour les indemnités chômage, dont une diminution est acceptée par 64% des sympathisants de la droite et du centre, et par 53% de ceux du FN, contre 29% pour les proches de la gauche

La baisse de 500.000 fonctionnaires ne passe pas

Une autre proposition choc de François Fillon, diminuer de 500.000 le nombre des fonctionnaires, n'emporte pas non plus l'adhésion d'une majorité de Français, inquiets des conséquences d'un tel projet. Ils sont 58% à estimer que "cet objectif n'est pas souhaitable". Et chez les 18-24 ans, cette proportion monte même à 71%. Même les classes moyennes et supérieures rejettent à 62% un tel projet. Et, selon la couleur politique, seuls les sympathisants de la droite et du centre y souscrivent majoritairement (65%) alors que 20% des sympathisants de gauche le jugent souhaitable. Ceux du Front national ont un avis mitigé : 47% d'opinions favorables et 52% d'avis négatifs.

Déjà, les propositions radicales de François Fillon sur l'assurance maladie ont provoqué de vives réactions. L'idée du candidat de définir un "panel solidaire", regroupant les seules pathologies graves qui seraient prises en charge par la "Sécu", et un "panel individuel", à la charge des assurés qui seraient libres de souscrire à une complémentaire santé privée pour se faire assurer, a choqué, y compris dans le camp de François Fillon.

Fillon prié de s'expliquer sur ses propositions sur la "Sécu"

En milieu de semaine, une réunion de groupe des députés "Les Républicains" a longuement abordé cette question. Même Bernard Accoyer, médecin de formation, tout nouveau secrétaire général du parti et soutien de François Fillon, s'est ému des intentions du candidat. C'est pour cette raison que les députés demandent instamment François Fillon de "faire de la pédagogie" et de préciser ses idées. L'opération déminage a d'ailleurs déjà commencé, plusieurs proches de François Fillon, tel Bruno Retailleau, président du groupe des sénateurs "Les Républicains", ont précisé qu'il n'était pas question pour le candidat élu de remettre en cause la "Sécu". En attendant, les candidats à la primaire socialiste se sont tous rués dans la brèche, alertant sur les dangers que ferait courir sur la santé et la protection des Français le programme de François Fillon. Celui-ci devrait rapidement réagir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2016 à 6:22 :
Je suis brittanique vivant en France depuis plus de 25 ans .Quand j'etais jeune etudiant (68!) tout les Francais que je rencontrais me disaient "vous avez la maladie anglaise " - immense depenses publiques et voila que notre belle France meure mais bien sur que personne ne va voter poir redresser les choses.je pourrai vous faire pleurer suite aux histoires des petites entreprises qui nent peuvent plus tandis que la classe politique se remplit les poches et s'auto protectent. Ceci ce reproduit jusquau niveau local. La France est de facto une nation communiste. Pourquoi travailler ? Cest si triste tout le monde en parle mais agir ......et quelle surprise si Le Pen gagne ?
a écrit le 15/12/2016 à 10:56 :
Fillon propose de préserver les intérêts des rentiers au détriments des actifs. Il a d'ailleurs été désigné par un vote massif de rentiers.
La seule perspective de son programme, c'est d'engager un conflit de générations ouvert.

Il voudrait faire gagner la Li Poune, qu'il ne s'y prendrait pas autrement.
a écrit le 15/12/2016 à 7:47 :
ça fait depuis toujours qu'on amalgame dans l'opinion le fonctionnaire "technique" et le fonctionnaire "gestion", le fonctionnaire "de terrain" et le fonctionnaire "de bureau". Tout le monde veut se passer des "bureaucrates" (qui font rien qu'à embêter avec des règlements) et qu'on veut plus de "techniciens de terrain", de l'infirmière au policier. De plus l'informatique est venue modifier les relations entre technicité et gestion. Mais le débat public relève plus du fantasmatique que du rationnel. Parlons nombre de poste budgétés, externalisation, contractualisation, missions régaliennes et indépendance politique.
a écrit le 13/12/2016 à 22:27 :
Trump va mettre tout le monde d'accord .
a écrit le 13/12/2016 à 14:19 :
En fait ce programme est tout de même plus anti-social que libéral ! si réformer la part sociale de l'économie est nécessaire (peut-être avec un peu de modération), réformer la part patronale et d'investissement en s'attaquant aux niches fiscales, exonérations, détaxations, paradis fiscaux et privilèges de tous ordres ferait probablement gagner une bonne centaine de milliards supplémentaires. Il faut réformer les 2 moitiés de la France pas une seule! A ce jour, je n'ai entendu que Macron dénoncer (encore que timidement) le protectionnisme corporatif, et bien qu'intervenant sur divers forums pour le souligner, rien ne bouge sur ces sujets.
a écrit le 13/12/2016 à 13:58 :
Libéral convaincu, j'adhère globalement au programme de F. Fillon mais je m'interroge sur le fait qu'il ne propose aucune réforme telles que:
- suppression du numérus clausus qui prive des étudiants en médecine, pharmacie, notariat ayant réussis leurs concours, de pouvoir exercer leur métier, assurant une rente à ceux qui exercent
- suppression de l'exigence de CAP ou BEP pour pouvoir être coiffeur
- suppression de limitation du mère de taxis etc...
- modification du vote des rémunérations des patrons du CAC 40, parachutes dorés, retraites chapeaux, Golden Hello, actions gratuites etc...
Toutes mesures qui garantiraient un vrai libéralisme permettant la création de nombreux emplois et le développement d'un esprit d'entreprise
a écrit le 13/12/2016 à 13:24 :
Le problème est surtout la manière dont ceci est annoncé, sans préciser ou ces réductions peuvent être faite sans impacter le service. Dire 500 000 comme ça c'est ridicule. Il faut certainement tendre vers une baisse, mais qui soit logique. Pendant cette primaire ça a été a qui lancera le plus gros chiffre et le résultat c'est qu'après analyse ça ne tient pas debout et ça n'est concrètement pas réalisable. Il en va a mon avis de même au niveau des 100 milliards d'économies/an, sauf à tout simplement faire retomber la France dans la récession avec les conséquence sur la courbe du chômage qui ne tardera pas a se faire sentir. La même chose sur la santé ou ce qui est présenté ne fera qu'augmenter le fossé déjà existant entre ceux qui peuvent se payer les dépassement et les autres. Maintenant on nous dit que ça sera principalement pour que l'optique et le dentaire soient remboursés (pas sûr que grand monde ne comprenne quel est le projet). Beaucoup à dire aussi sur les 39H payés 37 pour les fonctionnaires (j'imagine que les policiers, gendarmes et infirmiers seront ravis de la reconnaissance de leur travail). 5 ans premier ministre et 5 ans dans l'opposition pour ce résultat!
a écrit le 13/12/2016 à 12:59 :
Fillon ne sera probablement pas le prochain Président de la République. Quand bien meme a t-il gagné largement la primaire de Droite, il se situe dans une logique de droite trop forte et trop à droite. Il doit alléger son discours pour convaincre les électeurs du centre droit de ne pas aller ailleurs...

Fillon aura peut etre le mérite d'éviter le FN d'accéder au deuxième tour. Je m'attends donc à une bataille classique entre droite et gauche ...ca faisait longtemps!!
a écrit le 13/12/2016 à 9:50 :
Bonjour,
Vous oublié juste les 40 heures et 4 semaines.
Si vous prenez le cas de chauffeur de bus (1000 personnes qui font le même métier) qui sont aujourd'hui à 36h30 et 10 jours de RTT + 5 semaines de vacances
on les remet à 40h + 4 semaines soit 15% de chauffeur en trop.
Que fait on des nouveaux chômeurs?
a écrit le 13/12/2016 à 9:03 :
Qu'a cela ne tienne on va changer !
Qui a deja vu un politique respecter ses promesses ?
a écrit le 13/12/2016 à 0:18 :
La France est asphyxiée par cette avalanche de fonctionnaires, les régions aussi, ils bossent de moins en moins, sont de plus en plus nombreux, ne ramène rien au PIBi et font que les impôts, tout confondus, augmentent.
A dégager roger!
Réponse de le 13/12/2016 à 9:05 :
Exact ! et ça continue ! : communautés de communes , région modifiées sans AUCUNE économies de postes .........ect
a écrit le 13/12/2016 à 0:15 :
Bizarre car les sondages nous disent l'inverse.
La méthode Coué a encore cours, je croyais que Hollande l'avait définitivement discréditée.
a écrit le 12/12/2016 à 21:15 :
Comment fait-on quand on a moins de 1000 euros par mois pour payer les soins ?
a écrit le 12/12/2016 à 21:15 :
Comment fait-on quand on a moins de 1000 euros par mois pour payer les soins ?
a écrit le 12/12/2016 à 20:31 :
On verra bien... En tous cas, moi je suis pour... Et je ne suis ni retraité, ni nanti, ni expatrié... Bizarre... Si "les Français" continuent comme ca, ca va être greve de l'impot, attaques speculatives sur la France ou impositions prohibitives et suicides en masse des travailleurs et entreprises qui se barrent... Alors Messieurs les retraités de droite et autres gratteurs ou gauchos, arretez votre cinéma... Merci...
Réponse de le 13/12/2016 à 13:40 :
le problème c'est que déjà dans ce programme il est annoncé un déficit de 4,5% pour 2017 et 2018, alors qu'on est proche de 3% aujourd'hui, donc si les fameux taux augmentent ça sera encore pire qu'actuellement. La retraite à 65 ans va avoir pour conséquence une hausse du taux de chômage, et l'objectif de 500 000 fonctionnaires en moins en 5 ans n'est pas crédible et avec le passage aux 39h aucunes économies ne seront obtenues avec en conséquence une hausse du taux de chômage. Se revendiquer de Thatcher à un moment ou la crise que nous connaissons n'a strictement rien à voir avec cette période (à l'époque le problème était la stagflation alors qu'aujourd'hui on frôle la déflation qui est bien plus problématique, demandez au Japon qui y est depuis 1990) ça en dit long sur la vision politique de Mr Fillon. En gros il nous dit qu'il a tout fait de travers pendant 5 ans mais que là il sait quoi faire.
a écrit le 12/12/2016 à 19:31 :
mr fillon j'ai voté pour vous,,mais je pense que vos propositions sont de nature à faire des retraités qui ont travailler 45 ans pour notre pays,seront encors une fois de plus les miséreux de vos lois,,stupide,venait vivre avec votre famille se que nous subissons avec oui oui..vous ète en dehors de notre france dite d'en bas..soyez sérieux...nous le seront croyez moi.
a écrit le 12/12/2016 à 18:46 :
Les francais sont comme tout le monde: Oui ca va mal, mais pas question de changer quoi que ce soit...
Moralité: Pas étonnant que les politiques leur mntent pour leur propre bien...bien sur....
a écrit le 12/12/2016 à 18:38 :
François Fillon a des indemnités qui lui permettent de se faire sooigner et d'aoir une protection rapprochée.
Malheureusement ce n'est pas le cas de tout le monde/.
Difficulté pour faire soigner la vue, la dentition et autre.
Ne cherche t-il pas à ne pas se faire élire?
En 2012 j'ai fait un programme électoral approuvé par des élus mais:
Ces derniers m'ont précisé qu'ils ne pouvaient pas donner leur signature celle-ci étant publique. En clair ils avaient la crainte de se faire exclure de leur parti.
Idem pour les non politique: Je n'adhère à aucun parti. Je ne souhaite pas, si on regarde à qui je donne ma signature que mes demandes de subvention finissent au fond du tiroir.
On peut donc se poser la question sur la liberté d'opinion, la liberté d'expression. Ces élus n'ont plus leur personnalité.
Les chefs d'Etat sont ligotés par les accords internationaux. En clair, ils sont comme des lions en semi liberté dans les parcs zoologiques.
Ils peuvent faire ce qu'ils veulent dans leur espace, manger, boire, dormir, se reproduire, mais surtout ne pas chercher à sortir des cages que d'autres ont mis pour lui.
Nous sommes tous en cages.
Qui va nous libérer?
A Plus,
Français mécontent.
Réponse de le 13/12/2016 à 9:07 :
RE-VO-LU-TION !!
...... a la Bastille avec les tètes au bout des piques !
a écrit le 12/12/2016 à 14:09 :
Lorsque les français comprendrons que les 6 millions de fonctionnaires avec leur 30h de travail ou sans tâches, l'absentéisme record et les administrations en doublons ou sans utilités qui ruinent notre pays Ils finiront pas comprendre qu'il faut réformer l'état et sa fonction publique !!!!!!!!!!! comme les députés, sénateurs, présidents ou secrétaires dont une majorité sont sans utilités ou des fonctions virtuelles surtout au niveau régional départemental mais encaissent des indemnités aux frais des contribuables.........
Réponse de le 12/12/2016 à 16:10 :
Bravo Monsieur Fillon votre programme est le seul à remettre en marche la France et encourager les Français qui veulent réussir .
Ce n'est pas un fauché qui peut aider un fauché.
Encourageons les Gens qui gagnent de l:argent au lieu de les montrer du doigt comme des pestiférés.
Quant à ceux qui critiquent les Patrons ,Ils peuvent toujours se mettre à leur
compte ,ensuite Ils pourront discuter.
Réponse de le 12/12/2016 à 16:50 :
Vision totalement caricaturale qui montre le niveau de ces personnes.

Et pourquoi ne pas discuter des :

Agriculteurs
- qui touchent 8 milliards d'euros de subventions de l'Europe plus toutes les autres
- qui pompent 7 milliards d'euros dans la caisse de retraite générale
- qui bénéficient de barrière à l'importation (blé etc.), payés par les français.
- qui bénéficient de prix garantie beaucoup plus élevés qu'ailleurs en Europe (voir pour le lait)

Artisans
- dont le travail est souvent d'une qualité médiocre, pour très chers (Je viens d'en faire une nouvelle fois l'expérience dans ma copropriété)
- qui veulent bien acheter des vêtements fabriqués par des enfants en Asie, mais ne veulent pas de plombiers polonais.
- Avec une proportion de fraudeurs du fisc très élevés (voir rapport de la cour des comptes)
- Pompe environ 1.5 milliards d'euros dans la caisse de retraite générale
- rançonne les grosses sociétés, via la C3S, en leur faisant payer leurs retraites (c'est ahurissant)
- ne paye que 32 % de charges contre 43 % pour un salarié, malgré le déficit de leur caisse.(Voir rapport de la cour des comptes)
- bénéficie d'une TVA réduite qui finit dans leur poche
- bénéficie de baisses d'impôts diverses pour de la rénovation énergétique

Si les prix étaient en rapport avec le travail réellement fait, il n'y aurait pas besoin que l'Etat finance ces travaux.

En fait, tout dépend de l'électorat...
-
Réponse de le 13/12/2016 à 9:08 :
......... Tiens encore un aigri-jaloux qui a du louper les concours !
Réponse de le 13/12/2016 à 9:08 :
......... Tiens encore un aigri-jaloux qui a du louper les concours !
a écrit le 12/12/2016 à 12:25 :
De toute façon, on sait que l'objectif final est d'éliminer la classe moyenne, celle qui conteste.
a écrit le 12/12/2016 à 12:24 :
Ce qui me surprend, c'est qu'on ne réagisse qu'aujourd'hui à ce programme. Lorsqu'il a parlé de tout cela durant le débat l'opposant à Juppé, j'ai bondi de ma chaise. Je ne comprenais d'ailleurs pas que les journalistes ne réagissent absolument pas à cela et ne rebondissent pas sur ses propositions, concernant la Sécurité Sociale par exemple. Que se passe-t'il ? Constate-t'on à droite que les électeurs de la primaire ne sont pas forcément tous les électeurs, y compris de droite ?
a écrit le 12/12/2016 à 10:50 :
sans détour. ni commentaire REJET
Réponse de le 13/12/2016 à 19:03 :
Rejetez. Si vous voulez.
Mais qui va financer la sécu ? (toujours en déficit contrairement à ce que les artifices comptables du gouvernement actuel veulent nous faire croire) Et qui va financer les retraites ? Les cheminots et leurs 28 heures de travail les grosses semaines ?
En 2013, 47000 contribuables sont partis pour payer moins d'impôts.
En 2014, le nombre de foyers fiscaux dont le revenu fiscal est supérieur à 200.000 Euros a chuté de 8% (c'est énorme).
En 2015, 10000 millionnaires sont partis.
On vit dans un pays où la moitié des Français paient pour les autres. La solidarité, nous sommes tous pour. Mais elle a ses limites, et il semble qu'elle soit atteinte.
a écrit le 12/12/2016 à 6:19 :
Les économies, c'est pas pour lui !! :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-faire-255-kilometres-fillon-prend-l-avion_966022.html
Drôle de personnage !
a écrit le 11/12/2016 à 11:41 :
Ce sondage gênant n'a pas été relayé par les médias : quel que soit l'emballage, la réalité est bien là : le programme de ce politicien professionnel chevronné rassurant parallèlement à son activité récente de consultant, masqué derrière des slogans flatteurs de"fierté nationale" et de "vague qui monte", ne vise en fait qu'à casser une société de solidarité intergénérationnelle basée sur les notions de contribution par tous en fonction des revenus et d'intérêt général pour le remplacer par des assurances privées obligatoires à l'américaine, une hausse importante de la TVA, la disparition programmée de la classe moyenne et la marginalisation accrue des jeunes pour la plus grande satisfaction d'un cercle restreint de parlementaires et de retraités aisés, en particulier baby boomers comme l'auteur dudit programme.
Réponse de le 12/12/2016 à 15:15 :
Les sondages ne valant rien, c'est logique de ne pas les publier. Cela étant dit il me semble que la Tribune fait partie des médias, et votre intervention laisse penser que vous avez remarqué que le sujet y était abordé.

La hausse de la TVA n'est pas agréable, certes, mais d'une part il n'y a pas d'autre moyen de procéder si on veut cesser de mettre la pression fiscale exclusivement sur les gens qui travaillent, ce qu'ont fait les socialistes. Par ailleurs ce que les propagandistes des extrêmes et de la gauche se gardent bien de dire c'est c'est que la hausse de la TVA s'accompagne d'un plan de cent milliards d'euros pour l'investissement, autrement dit des emplois. Une TVA élevée en ayant un revenu est préférable à une TVA plus faible mais sans le revenu qui permettrait de la payer.

Cette hausse de la TVA s'accompagne aussi d'une remontée du quotient familial (environ dix milliards d'euros il me semble). Que les socialistes n'en disent rien c'est cohérent, vu que c'est eux qui ont abaissé le quotient familial : c'est leur idéologie d'avoir une pression fiscale confiscatoire et des aide qui vont à d'autres qu'aux familles. Mais que les extrêmes ne le signalent pas non plus c'est juste se forcer à ne voir que le négatif et jamais le positif, autrement dit de l'aveuglement sélectif, et, pour être direct, de l'hypocrisie.

Quant à l'assurance privée à l'américaine et la disparition de la classe moyenne, c'est juste votre délire et celui de l'actuel ministre de la santé, celle qui claironne partout que le trou de la sécu est comblé alors qu'il n'en est rien. Je veux bien comprendre que quelqu'un qui n'a pas de famille et surtout pas de travail se sente pénalisé par le programme de Fillon. Il l'est, de mon point de vue. Mais le principe est que les gens dans cette situation soient le moins nombreux possible. Soit on continue comme avant, soit on change, mais se plaindre et refuser le changement c'est juste de l'incohérence.
Réponse de le 12/12/2016 à 16:41 :
'à son activité récente de consultant'

17.000€ par mois plus tout le reste bien sur.
Réponse de le 12/12/2016 à 20:41 :
Erreur de chiffres dans ma réponse. L'effort fait en direction des entreprises est de 40 milliards et non 100.

J'ai confondu avec les 100 milliards d'économie que prévoyait le programme, et qui ne sont versés à personne puisqu'ils ont pour but de réduire le déficit de l'état, et à terme la dette publique.
a écrit le 11/12/2016 à 9:48 :
Cet amateur de courses auto, au moment où les particules fines nous encombrent les poumons, Constitue l'ultime évolution de "l'homme moderne" que la droite nous a pondu dans son catalogue . Un vrai mâle comme on n'en fait plus ,lui qui a participé à la "richesse" nationale bien au chaud dans les allées du pouvoir.
a écrit le 10/12/2016 à 23:04 :
Reprendre toute les préconisations de Bruxelles pour en faire un "programme" pour la France, n'est vraiment pas sérieux. Sauf, pour ceux qui n'ont d'autre but que de faire fortune sur le dos des autres!
a écrit le 10/12/2016 à 21:49 :
Bonsoir les commentateurs,
dans les mesures chocs annoncés par Mr Fillon, bétonner environ 2000ha de bocage préservé à NDDL pour en finir avec l'écologie. Franchement construire un aéroport grand comme Orly dans une zone marécageuse pour faire plaisir à quelques barons de PDL me semble pas être une bonne idée. Dommage car il a d'autre mesure sur la rénovation de l'état qui sont excellentes. J'ai des enfants, et je souhaitent pouvoir leur montrer d'autre chose que des immenses parkings dans le nord de Nantes . Il sera sans doute élu par les inconditionnels des rond-points et des parkings, mais pas par moi. Dommage pour l'immense espace naturel de NDDL que Mr Fillon et son acolyte Mr Retailleau se sont juré de détruire à jamais . Dac'h mad comme on disait autrefois en Bretagne.
Réponse de le 12/12/2016 à 11:34 :
Le sujet NDDL n'est pas un sujet "Fillon", mais un sujet "transparti". Le PS local est un fervent supporter.
Réponse de le 12/12/2016 à 13:02 :
NDDL, c'est un bocage assez désolé et sans grand intérêt y compris agricole. Et quand on lit que pour ne pas faire NDDL "yaka" prolonger le TGV du Mans à Nantes (10 fois plus cher que NDDL et couvrant bien plus que 2000ha), là c'est tout simplement risible.
a écrit le 10/12/2016 à 20:15 :
Le projet de Fillon convient tres bien à la france inactive. Retraites pour la plupart ....bref une minorite qui a et qui profitent encore bien du systeme. C'est tellement facile de souhaiter la retraite à 65 ans quand on a pris la sienne à 55ans, c'est tellement facile de vouloir diminuer les prestations sociales quand on pille les comptes de la secu.....A leur decharge, la plupart sont d'une inculture notoire, Fillon le sait, la revolution numerique et robotique sont des sujets à eviter pour des populations qui sont restes scotches aux années60.Pour affronter l'avenir on pouvait esperer mieux....
Réponse de le 10/12/2016 à 23:23 :
Pourquoi vous inquiétez de la retraite que l'on ne vous donnera pas?
Réponse de le 12/12/2016 à 10:23 :
Vous avez tout a fait raison. Fillon c est helas le candidat des retraités. Faire travailler plus les actifs (48h paye 35 si possible), faire qu il parte a la retraite a 65 ans (alors qu on est soi meme parti avant 60 ans). Le seul truc qui coince un peu pour son electorat c est sa volonte de reduire le deficit de la secu: les retraites sont des gros consommateurs de soins et ils n ont pas l intention de payer de leur poche leurs cures. Il y a des jeunes pour ca !!
Mais Helas, Filln va porbablement etre elu, car il sera second au soir du premier tour et Marine n a aucune chance. C est dommage pour la France, car on a un president qui se targue d etre un geek et qui a un programme de l epoque du minitel (il va jusqu a remettre en cause la neutralite du net et renforcer l hadopi !!)
Réponse de le 12/12/2016 à 12:27 :
En même temps, les retraités ont peut-être besoin plus que les autres de la sécu (lunettes, appareil auditif, vaccin contre la grippe...). Surprenant de les voir voter pour un candidat qui les obligera à choisir entre leur santé et leur portefeuille...
a écrit le 10/12/2016 à 19:56 :
Titre bien péremptoire qui reflète sans doute l'opinion du journaliste. Certes des conservateurs de tout bord font beaucoup de bruit pour que rien ne change, mais la grande majorité des français que je rencontre ont pris conscience que c'est la dernière occasion de reprendre les choses en main. Après, ils savent que nous seront à la merci d'une augmentation des taux financiers pour que la France perdent toute marge de manoeuvre et termine comme la Grèce sous le contrôle de ses créanciers.
Réponse de le 11/12/2016 à 1:17 :
Les taux d"emprunt d'état français, à long terme ont déjà quadruplé, et vont etre multiplié au minum.. par 2.5. La charge de la dette et son poids dans le budget, nous conduisent à d'énormes privations. Un tel cercle infernal s'alimente de Lui meme.. AUCUN CANDIDAT NE PEUT ETRE FRANC LA DESSUS, sauf à perdre, de suire, cette course.
a écrit le 10/12/2016 à 18:37 :
Ben oui mais une majorité de français ne voulait pas sarkozy et pourtant ils l'ont eu, une majorité de français ne voulait pas hollande et ils l'ont eu, une majorité de français ne veut ni fillon, ni macron, ni le pen, ni mélenchon et pourtant ils ont de fortes chances d'en avoir un des 4 pour 2017.

Bref la majorité de français est bien plus raisonnable que ce que leur font dire les médias et autres trolls et ce ne sont définitivement pas les français qui déconnent mais belle et bien nos institutions qui ont perdu la raison et continuent de faire comme si tout allait bien avec un sarkozy soutenu par elles pendant 5 ans.

Bravo.
Réponse de le 10/12/2016 à 23:07 :
Je vous suis!
Réponse de le 12/12/2016 à 12:28 :
+1
a écrit le 10/12/2016 à 17:47 :
Il n'y a pas que les mesures qui sont rejetées. Lors de ces primaires, F. Fillon a été élu par 66,5% des voix. Il y avait un peu plus de 4 Millions d'électeurs, dont près de 500 000 venant de la... gauche. Une récente enquête a montré que les milieux populaires n'avaient pas voté. Demandons nous, à défaut de rejet, qui adhère?
Réponse de le 11/12/2016 à 10:35 :
Vous refusez d'accepter le message qu'est la primaire de la droite parce qu'il n'y a eu que quatre millions de votants, et vous acceptez sans broncher ce que dit un sondage sur 1000 personnes ? Bel exemple de courage et de logique.
Réponse de le 12/12/2016 à 0:31 :
Parce que les votants ont été sélectionnés par la méthode des quotas?
a écrit le 10/12/2016 à 16:32 :
Je ne rejette rien. Allons-nous oui ou non faire des réformes en France, à l'image de pays voisins qui ont redressés la barre ? ou allons-nous continuer à distribuer l'argent que nous n'avons pas ?
Réponse de le 12/12/2016 à 10:29 :
le probleme c est quelles reformes et pour aller ou. Dans le cas de Fillon c est clairement un programme conservateur, qui va favoriser les riches et heritiers et mettre a contribution surtout les actifs (travailler plus pour gagner moins). C est non seulement socialement injuste mais voué a l echec: c est pas en cajolant les vieux et les deja riches qu on va creer le google de demain. Et bonjour pour mointer en gamme avec des employes pas motivés...
D ailleurs le programme de Fillon ets particulierement indigent en ce qui concerne le numerique. C est sur que son electrat en est reste au minitel ;-)
a écrit le 10/12/2016 à 12:14 :
Quitte à faire bondir certains ici, proposition pour supprimer les fonctionnaires des collectivités territoriales qui ont augmentés de façon exponentielle ces dernières années: remplacer toutes les petites mains des dites collectivités par les titulaires du RSA et même par des chômeurs en fin de droits, ces personnels sont peu ou pas qualifiés et très souvent recrutés par copinage ou népotisme, donc on fait d'une pierre deux coups, ils sont en emploi et ont une formation assurée puisque sur un vrai poste, on ne garde que les meilleurs pour remplacer les postes laissés libres par le non remplacement des départs à la retraite (1/2) et à eux de progresser en interne par la suite.
Réponse de le 10/12/2016 à 16:51 :
" ces personnels sont peu ou pas qualifiés et très souvent recrutés par copinage ou népotisme...." Ce n'est hélas que trop vrai....Votre idée n'est pas mauvaise...
Réponse de le 10/12/2016 à 18:32 :
En gros vous proposez de mettre aux chômages des catégories de personnel C (qui ne cotisent pas à l'assurance chômage) et de les faire remplacer par des titulaires de RSA ? Il y a quelque chose de pas cohérent et d'encore moins juste pour ceux qui bossent depuis plus de 20 ans, qui gagnent de quoi vivre (sans plus)

"Ces personnels sont peu ou pas qualifiés et très souvent recrutés par copinage ou népotisme" : Mouai dans certaines catégories seulement, les A en particulier. Des salaires à + 2000€/ mois qui ne sont bons qu'à donner des ordres et faire faire le boulot à la catégorie C parce qu'ils savent rien de leur job. C'est du vécu.

Ensuite, certains C sont des bacs +6 que l'on met au placard pour que des raisons de "gueule d'emploi" et de non soumission.

Ensuite, certains passent des concours pour entrer dans la FP, avec 1000 inscrits pour 16 postes, vous croyez vraiment qu'il faut être con pour être le meilleur sur 1000 personnes ?

Raisonnement de pacotille qui ne sert que le populisme Trumpiste de Fillon.
Réponse de le 12/12/2016 à 13:26 :
@Arravanne
Vous omettez un point important : la Fonction Publique, notamment la Territoriale, constitue un puissant amortisseur social.
Les ruraux qui votent bien plus massivement à droite que les citadins et défendent de telles mesures creusent leur propre tombe : la Fonction Publique n'a pas pour but d'être rentable, et parfois, en effet, elle se permet de maintenir des emplois "non nécessaires/utiles", notamment en zone rurale, là où tout le reste a fichu le camp. Et les gens qui veulent de telles coupes franches, et qui s'imaginent tous que les fonctionnaires qui disparaîtront seront des gratte-papiers situés dans d'obscurs bureaux Parisiens, se rendront compte trop tard que si on prend la décision qu'un bureau des impôts doit couvrir 100 000 habitants, qu'une école publique doit couvrir 500 enfants ou qu'un hôpital public doit couvrir 100 000 habitants pour "rationnaliser", ce n'est pas à Paris que les coupes vont avoir lieu, mais dans les services qui couvrent leur bled.
a écrit le 10/12/2016 à 11:52 :
Depuis quand les sondages parlent pour l'ensemble de la population ? Quand j'entends les directeurs des cabinets de sondage sur les chaines d'informations, je crois rêver lorsqu'ils disent parler au nom des français, de tous les français ...
Concernant la réduction des dépenses publiques, nous n'avons pas le choix. Soit ce sera pas Fillon soit ce sera sous la contraintes des marchés et de l'Union Européenne. Il y'a largement de quoi faire des économies dans ce pays (collectivités, institutions inutiles, strates multiples).
a écrit le 10/12/2016 à 11:36 :
D accord avec les mesures de Mr Fillon !!sauf sur la sécu!!!il faut quant même que les Français se rendent compte dans quel état est le pays !!!vous voulez garder vos fonctionnaires ,vos avantages ,votre train -train vos 35 heures etc ? ok alors payé plus d impôts et pas seulement pour ceux qui en payent aujourd 'hui mais toute la population !!!ile plus important pour c est qu' il y ait du travail pour tous et que nous protégions notre outil de travail !! balayons les pleureurs ,les pessimistes ,les donneurs de leçon ,les syndicats rétrogrades ,etc !!ainsi le pays pourra avancer !
Réponse de le 10/12/2016 à 16:53 :
" balayons les syndicats rétrogrades ..." : sort de la gattaz, on t'a reconnu !!!!
Réponse de le 11/12/2016 à 20:05 :
Moi je ne suis pas contre réduire les fonctionnaires MAIS comme ce seront les utiles comme d'ab, je veux bien SI TOUT LES FRANCAIS PARTICIPENT et que les policiers, gendarmes et militaire puisse rentrer voir leur famille au lieu de garder des magasins, musées ou autres...
Réponse de le 12/12/2016 à 10:33 :
au contraire, sa reforme de la secu est une des rare intelligente. Si on veut baisser les depenses et les cotisations sociales pesant sur le travail, il faut que les gens paient de leur poche. Evidement ca plait pas a pépé qui va chez le medecin tous les mois. Pour les 500 000 fonctionnaires, c est evidementz impossible a faire sauf si on redefinit d abord les missions de la fonction publique et qu on simplifie & informatise. Apres il faut aussi taper plutot dans la haute fonction publique pour faire des economies: par ex revoquer Agnes Saal, l amie des taxis, permet d economiser autant qu en supprimant 6 ou 7 cantonniers
Réponse de le 12/12/2016 à 13:20 :
@cd
"Si on veut baisser les depenses et les cotisations sociales pesant sur le travail, il faut que les gens paient de leur poche. Evidement ca plait pas a pépé qui va chez le medecin tous les mois"

Paradoxalement, ça a pour conséquence que Fillon ne tiendra surtout pas cette mesure, et cessera de la mettre en avant. L'électorat UMP est en grande partie constitué de retraités aisés. Ils constituaient la majorité des votants à la primaire de la droite, et sont le coeur de cible de Fillon pour la Présidentielle. Donc trop s'exprimer sur cette mesure et ce qu'elle signifie réellement, ainsi que la mettre en application, serait électoralement suicidaire pour Fillon.
a écrit le 10/12/2016 à 11:33 :
Le mur de Berlin est tombé en 1990, la France va se prendre son mur en 2027 et ne s'en relèvera pas sauf si !
a écrit le 10/12/2016 à 11:27 :
Fillon ne sera pas élu par les Français en 2017, les Français ont de la mémoire, beaucoup de mémoire
(Valls est le même sans distinction possible)

En 2007 Fillon et sarkozy avaient déjà été élus sur des mensonges de leurs plein gré et sur de la démagogie stupide et des arguments crétins,

de 2007 à 2012, Fillon a été le 1er ministre collaborateur zélé de Sarkozy, ils ont engendré de la misère et de la pauvreté,

pour Fillon le seigneur, 9 000 000 de pauvres dans la misère, qui ne peuvent pas se chauffer l'hiver et qui ne peuvent pas se soigner, ce n'est pas assez, il faudrait encore plus de pauvreté et beaucoup plus de misère

incontestablement Fillon est totalement comptable responsable du désastre de Sarkozy qui a été répudié par les Français ;

au surplus,

aux primaires UMP UDI Fillon n'a été élu qu'avec 64% de 10 %du corps électoral car en effet,

4 500 000 votants aux primaires sur 44 500 000 électeurs français c'est à peine 10 %

2 900 000 de votants aux primaires pour Fillon sur 44 500 000 électeurs français cela ne donne qu'un médiocre score et très mineur de 6,4 % du total des électeurs Français lucides...

donc Fillon est très minoritaire dans les intentions des Français LUCIDES qui se lèvent tôt pour gagner la misère ;

avec Fillon et Le Pen ce seront Poutine et le Qatar qui dirigeront la France par procuration

avec Valls Macron ce sera la continuité c'est à dire que ce seront Benyamin Netanyahou et le Roi du Maroc qui continueront à diriger la France par procuration

avec Macron ce sera Trump et Wallstreet qui dirigeront la France par procuration
Réponse de le 10/12/2016 à 18:47 :
9 millions de personnes dans la misère, qui ne peuvent pas se soigner, se chauffer ... vous revenez d'Inde ? les "pauvres" ne payent pas l'EDF, et encore moins le médecin, prenez des comparaisons réalistes !
Dire qu'ils ont "juste de quoi vivre" est la réalité et ça c'est vrai ! Donc oui on doit pouvoir mieux s'en sortir mais personne ne meurent de faim dans notre pays sinon vous imaginez bien le reportage !
Mais le plus fort c'est que vous trouvez ça catastrophique mais ne voulez rien changer ? Bizarre votre logique !
Réponse de le 10/12/2016 à 23:58 :
Donc la société ne doit pas aider les pauvres à survivre ? Seuls les riches ont le droit de vivre ? .... Bravo la mentalité du libéralisme, seuls les riches ont le droit de vivre. On voit le résultat aux USA, des millions de SDF et de gens qui sont aux soupes populaires.... Bel exemple pour l'humanité que sont les USA, sans parler de leurs guerres contre des pays qui ne peuvent pas se défendre pour voler leurs ressources.
Réponse de le 12/12/2016 à 12:19 :
brave je partage totalment ce que vous dites !heureusement qu il y a encore des gens avec des cerveaux capable d analyse et de reflechir par eux memes !
Réponse de le 12/12/2016 à 19:43 :
@réponse de jc "les "pauvres" ne payent pas l'EDF" Les pauvres ne paient pas l'électricité ? C'est quoi cette blague ?!
a écrit le 10/12/2016 à 11:25 :
les mesures Fillon sont extremement choquantes pour la population française qui demande a etre protégée
Réponse de le 11/12/2016 à 10:59 :
Oui, et continuer à vivre au-dessus de ses moyens conduit obligatoirement à demander l'aide du FMI dans quelques années, avec les restructurations sauvages et bien plus douloureuses que ça implique (voir cas de la Grèce), sans parler de l'augmentation des intérêts de a dette, qui sont déjà très importants et qui pèsent sur tout le monde. Parce que qui va souffrir avec les restructurations des ultra-libéraux ? Tout le monde, et les moins favorisés en premier lieu. Autrement dit la fausse protection offerte par le refus des réformes désagréables mène en droite ligne à une situation bien moins protectrice que l'actuelle.

Rembourser la dette c'est se protéger. Ne pas le faire c'est du suicide. Si la population française veut de la protection, ce dont je suis moi aussi persuadé, elle a tout de même le droit de réfléchir et discerner le leurre et la réalité. Je préfère être choqué que d'être aux soins palliatifs.
a écrit le 10/12/2016 à 10:38 :
De même que c'est Juppé qui va gagner, Hilary qui va gagner, le Non au Brexit ... ahahahaha MDR avec vos sondages mode propagande ! Les Français de droite on voté clairement pour Fillon alors si on demande au Français de Gauche ou autre on peu imaginer que le sondage est vrai ! N'importe quoi !
a écrit le 10/12/2016 à 9:51 :
Il y a un moment où il faut savoir ce qu'on veut.

S'il n'y a pas de réduction des dépenses publiques il y a mécaniquement une augmentation de la dette, cette dernière étant déjà tout juste tolérable (2000 milliards d'euros la dernière fois que j'ai regardé, c'est sûrement pire maintenant). Et cette dette elle se paie ! Elle coûte plus de 40 milliards d'euros à l'état (autrement dit aux Français) tous les ans. Ces 40 milliards ne rapportent rien, alors pourquoi certains veulent-ils continuer à les payer (surtout qu'il est inévitable qu'un jour le remboursement des intérêts bloquera toute action de l'état et ça fera une belle jambe aux défenseurs des dépenses publiques élevées, puisqu'il n'y aura plus d'état).

Si les sondages politiques (qui n'ont de plus pas la moindre crédibilité, de mon point de vue, étant donnée leur habitude de se tromper systématiquement, et notamment sur les chances de Fillon à la primaire) posent la question "voulez-vous payer plus ?", il n'y a pas quarante réponses raisonnables. La question à poser c'est "voulez-vous payer plus maintenant pour payer moins plus tard ?". Et si on est pro-Fillon la question devient même "voulez-vous arrêter de faire payer vos dépenses personnelles par les autres (travailleurs et générations futures, notamment) ?".

Peut-être que si les sondages arrêtaient de poser des questions tronquées et déconnectées des problèmes réels, ils arrêteraient de se planter à chaque fois. Je ne néglige pas un éventuel niveau d'égoïsme et/ou d'ignorance économique des Français, mais avec une question pareille on touche au sublime de la part de l'institut de sondage qui a osé la poser.
Réponse de le 10/12/2016 à 11:14 :
"voulez-vous payer plus maintenant pour payer moins plus tard ?"

La question est différente mais peut-on croire que la promesse de payer moins plus tard sera tenu. Certainement que non. On sait bien que les politiques ont la facheuse habitude de faire des promesses qu'ils ne tiennent pas. De droite comme de gauche. En 2007 on nous a dit "Travailler plus pour gagner plus" C'était Sarkozy et durant 5 ans son premier ministre était Mr Fillon. Il ne peut pas prétendre qu'il n'a aucune responsabilité dans la politique de Sarkozy. S'il était en désaccord, il pouvait démissionner ce qui n'a pas été le cas.
Aujourd'hui, il n'est guère sensé de croire aux promesses de Mr Fillon
Réponse de le 10/12/2016 à 16:58 :
la dernière lamborghini adventador coute 400 000 euros pièce et les 52 sont dejà toutes vendues dont une DIZAINE EN FRANCE si mes infos sont justes!!! DE L'ARGENT, IL Y EN A !! prenons le mais pas dans les poches que souhaiterait fillon !!
Réponse de le 11/12/2016 à 12:46 :
@gérard71

Pourquoi continuez-vous à vous intéresser à la politique si pour vous les candidats mentent ? Vous perdez votre temps. J'espère que vous ne voterez pas, étant donné votre mentalité. En effet, si Fillon ment, les autres aussi, d'après votre analyse politique.

Et même si vous avez raison et que Fillon mentait effectivement (ou échouait sur tel ou tel point de son programme, ce qui est bien sûr toujours possible, et qui pour moi n'a rien à voir avec un mensonge), une protection imparfaite reste préférable à pas de protection du tout.

@man x
Pour quelle raison les utilisateurs de Lamborghini, ou une quelconque autre partie de la population, devraient-ils payer plus que les autres ? Parce qu'ils le peuvent ? Pourquoi, si on suit ce principe, ne force-t-on pas hommes et femmes à avoir des enfants avec leur banquier(e) ? Si personne ne vous a jamais dit que dans la devise de la république avant le mot fraternité il y avait les mots liberté et égalité, je crois qu'il est temps de vous le signaler.

Et de façon pragmatique, si un des buts de l'état est de donner au maximum de gens les moyens de vivre dignement, ce que je crois, et que le travail est indispensable pour cela, ce que je crois aussi, alors il est contre-productif de pénaliser ceux qui possèdent des Ferrari (pour reprendre votre exemple). Ce ne sont pas les smicards qui créent des emplois, mais ceux qui ont assez d'argent pour l'investir. Mais quand quelqu'un leur vole cet argent, non seulement ils ne peuvent plus l'investir, et donc plus créer d'emploi, donc plus permettre à d'autres de vivre dignement, mais quand ils le peuvent ils empêchent le vol de se reproduire. Le résultat est donc négatif sur toute la ligne, et ce sans même parler des principes de base, que certains trouveront certainement trop désuets ou théoriques.
a écrit le 10/12/2016 à 9:50 :
Combattons les propositions de Fillon qui n'a rien fait durant ses 5 années de 1er ministre !
a écrit le 10/12/2016 à 8:50 :
Le problème n'est pas de réduire le montant du prélèvement, mais de changer le point d'application de ce prélèvement, sur la consommation et non sur la production. Lisez l'étude de Coe_Rexecode sur la réforme de la fiscalité.
Réponse de le 10/12/2016 à 23:09 :
Je vous suis! Continuez!
a écrit le 10/12/2016 à 8:17 :
Mr Fillon, vous serez le premier des 500.000, j'espère !
a écrit le 10/12/2016 à 8:11 :
Suite. Augmenter le prix de l'énergie (par une taxe) est favorable au climat (Jean Tirole). Diminuer le cout du travail (note n°6 du CAE) est favorable à la baisse du chomage et au retour de la croissance. Il faut agir progressivement et rétablir l'équité par une allocation compensatrice.
a écrit le 10/12/2016 à 8:04 :
Pas étonnant les Français veulent toujours plus avec moins d'efforts.
La seule solution pour réduire les déficits c'est de négocier avec la Belgique et la suisse. On peut proposer qu'ils nous envoient un riche qui paye des impôts et ne demande rien contre 100 pauvres qui ne payent pas d'impôts et demandent beaucoup d'aides.
a écrit le 10/12/2016 à 8:00 :
Il faut "basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique". Qui a dit ça? C'est la solution. Mais les Français ne sont pas capables de le comprendre.
a écrit le 10/12/2016 à 7:58 :
Macron a des propositions et des réformes bien plus de l'avenir, Fillon du passé !
a écrit le 10/12/2016 à 7:21 :
Les économies, c'est pas pour moi !! :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-faire-255-kilometres-fillon-prend-l-avion_966022.html
Drôle de personnage !
Réponse de le 10/12/2016 à 17:37 :
vous avez raison mais malheureusement les électeurs ont la mémoire courte
a écrit le 10/12/2016 à 7:15 :
Il faut mettre à l'amende, à titre personnel, tous ces gens que l'on voit dans le paysage public, depuis des décades, pour mauvaise gestion du pays.
Déjà 40 ans de crise permanente et nous continuons de payer, assez, ras le bol !
a écrit le 10/12/2016 à 7:15 :
Deux remarques:

1- on va voir Si Fillon et les LR restent de simples bonimenteurs de foire... et poursuivent 40 ans de politiques de l'autruche et tiennent les propos débiles que les électeurs ont envis d'entendre.

2- ce genre de question est biaisée : la question du maintien de l'assistanat devrait impérativement être associée à sa conséquence : les coûts et en particulier directement de la poche de celui qui répond à la question.
a écrit le 10/12/2016 à 6:58 :
Le montant de la fraude à la TVA est estimé à 100 milliards d'euros dans l'UE. Financer la Sécu sur la TVA est-ce sérieux ?
a écrit le 10/12/2016 à 6:42 :
Un monarque va bientot diriger la france ,fillon fera ce qu`il a dit point,inutile de vociferer ensuite dans la rue ,il n`en aura rien a faire,les pauvres , seront exangues,les classes moyennes a l`agonie avec fillon le pire est devant vous ,meme la crapule de sarko sera amerement regrettee,il est urgent de bien reflechir..
Réponse de le 10/12/2016 à 17:04 :
@Amigo 56 : dieu sait que je ne suis pas un fan de sarkozy mais plutôt en reprendre pour 5 ans avec lui qu'avec ce......(comment rester correct) suppôt du medef et de l'ultralibéralisme à l américaine !!
a écrit le 10/12/2016 à 0:48 :
Ils sont ainsi 90% à être opposés à la baisse annoncée des dépenses publiques en matière de santé ; ils sont encore 89% à être contre une baisse des dépenses pour les retraites, l'éducation (86%), la justice (82%). Et, selon l'institut Elabe ce front du refus est unanime, il ne vient pas particulièrement d'un groupe déterminé, il est trans-partisan

sachant que fillon a gagné a 66 pour cents , 4 millions de votant soit 10 pour cents? ca veut dire que tout le reste des français sont contre ? ou bien bcp n'avait pas lu et compris fillon votant pour lui car beau gosse avec raie de coter gendre ideal facon delarue..???
a écrit le 09/12/2016 à 22:35 :
Le modèle social français n'est pas tenable . Les déficits abyssaux nous laissent le choix entre l'effort volontaire ou l'effondrement général . Les effectifs pléthoriques de la fonction publique sont une composante de premier plan de la gabegie . Songez aux territoires exotiques ou se concentrent des emplois publics qui transforment la France en corne d'abondance . Ces territoires sont l'objet d'invasions de populations de pays voisins ( Haïti ,Comores , Brésil... ) . Il est urgent de decoloniser la France !!!
Réponse de le 10/12/2016 à 11:19 :
Savez vous seulement ce qu'est le modèle social ! C'est tout simplement un système de solidarité par répartition au lieu d'être un modèle individuel par capitalisation. Et le modèle social français est certainement plus juste et plus humain que tous les autres système. Son seul problème est que nos dirigeants lui font payer des charges indues de toutes sortes et pompent dans tous les caisses sociales pour arrondir des budgets qui n'ont rien à voir avec la solidarité entre français. Comment croyez vous que sont aidés tous les migrants en situation régulière et irrégulière ? Comment croyez vous que soient financés des activités qui n'ont rien à voir avec la santé et les retraites ?
Lorsque l'on cessera de piocher dans les caisses pour toutes sortes de dépenses hors sujet, le modèle social français redeviendra florissant.
a écrit le 09/12/2016 à 22:22 :
Ouf, Juppe is out ! Toutefois, j'ai des doutes sur le programme Fillon, car il n'est pas nouveau et que son dernier passage a Matignon n'a rien resolu du tout.Je comprends bien qu'ils veulent tous la place, masis ce qu'on veut, c'est une amelioration importante de la situation sociale, economique et fiscal de la France. Pas besoin d'avoir fait l'ENA ou de sortir de "la cusine a Jupiter" pour se contenter de baisser les services et augmenter les impots :-)
Réponse de le 10/12/2016 à 18:43 :
enfin un peu de lucidité!seriez vous en train de passer du coté des forces de progrès????
a écrit le 09/12/2016 à 22:12 :
Si on ne agit pas maintenant il faudra agir encore plus radicalement dans 5 ou 10 ans ou être sous la tutelle de Bruxelle et le FMI, là on verra ce que est un plan de austérité, exemple la Grèce.
a écrit le 09/12/2016 à 21:14 :
Ce n'est l'avis que de 1003 personnes dont la représentativité est clairement obsolète. Il y a actuellement 500.000 fonctionnaires payés en disponibilité donc sans affectation ou en longue maladie. Fillon n'a jamais dit qu'il diminuerait ni la police ni la justice. Il s'agit de la rendre plus efficace par des investissements appropriés.Quant aux services productifs de l'état, éducation nationale et hôpitaux, il s'agit de diminuer les effectifs administratifs et centraux qui représentent plus de 15%. Fillon ne fait que formaliser ce qui existe déjà pour la sécurité sociale : il y a des soins pris en charge à 100% et les autres à des taux variables. Il y a alors double prise en charge avec les mutuelles privées et doublement des coûts administratifs. Aussi supportés par ceux qui n'ont pas de mutuelle. Une rationalisation de l'organisation de l'état est bienvenue pour tous : choc de simplification et économie budgétaire.
Réponse de le 09/12/2016 à 22:39 :
Encore du délire!

Premièrement les fonctionnaires en disponibilité ne touchent pas 1 centimes, et perdent leurs droits à l'avancement et leur poste pendant le temps de la disponibilité! Comme ils ne travaillent pas et ils ne sont pas payés, ce qui est tout à fait normal. Il faut arrêtez d'écrire n'importe quoi!

Les personnes en longue maladie, sont malades qu'ils soient fonctionnaire ou non! Les fonctionnaires perdent progressivement leur rémunération comme tout le monde! La fraude n'est pas plus importante dans le public que dans le privé et sur les longues maladies cela me semble compliqué de simuler!

Le délire des administratifs qui ne servent à rien! Virez les comptables, les ingénieurs, les gens du marketing, des RH, du SI d'une entreprise vous verrez si les fonctionnels ne servent à rien!
Réponse de le 10/12/2016 à 3:26 :
il faut diminuer tous les inutiles rentiers : médecins incapables, prof incompetents (95%) flics créateurs de chomage et de pauvreté !!! bref il y du monde !!!! et si je dis cela c'est que nous sommes chaque jour victime de ces gens là !!!!!
a écrit le 09/12/2016 à 21:01 :
Les français sont habitués à la morphine et à la démagogie des politiciens.
Résumons, l'état emprunte 100 milliards d'euros par an pour boucler son budget.
Il n'a plus les moyens de payer nos 5,5 millions de fonctionnaires.
La sécu contrairement à ce que dit Touraine n'est pas à l'équilibre. Pire encore, on met la
dette sous le tapis , la Cades structure étatique qui récupère la dette de la SS a 90 milliards de dettes.
En fait , qui pourrait pendant des années , aller chercher tous les mois à sa banque de quoi payer ses loyers. Intenable, ce que propose Fillon, c'est de garantir la survie d'un système mortifère qui à terme va conduire au dépôt de bilan. Dire le contraire, c'est mentir sur la situation réelle des finances publiques qui fleurte avec 2200 milliards de dettes , 100 % du PIB. Une situation qui pourrait dégénérer rapidement et conduirait à plus de sécu du tout et une mise sous contrôle de la France par le FMI et l'UE.
Réponse de le 09/12/2016 à 22:47 :
Baratin qui n'a pas de sens et méprise les fondements de l'économie.

Tout d'abord les 100 milliards de défit c'était plutôt sous le gouvernement FIllon. Maintenant c'est plutôt 65!

Le charges sont diverses et vont bien au delà des fonctionnaires. Ce sont les cadeaux sous forme de dépenses fiscales qui plombent le budget!

Le budget de la sécu est quasiment à l'équilibre et a été divisé par plus de 20 par Touraine par rapport à l'époque Fillon!

En économie vos dépenses peuvent augmenter vos recettes... évitez de raisonner comme un épicier!

Il reste que la dernière phrase qui mériterait d'être discutée.
a écrit le 09/12/2016 à 20:33 :
Je me demande si son programme ne sera pas pire : après tout, il voit son manoir comme une maison de campagne ! XD
a écrit le 09/12/2016 à 20:17 :
avec un tel programme il se fera laminer en 2017 et c'est tant mieux ; on subit ses brillantes réformes de l'époque ou il était premier ministre
a écrit le 09/12/2016 à 20:09 :
vous n'avez pas évoqué
- la fin des 35h, et le passage possible à 48h sans augmentation automatique de salaire.
- La retraite à 65 ans
- La suppression de l'ISF, remplacée par deux points de TVA pour tous
- le plafond de l’indemnisation chômage à 75% maximum du dernier salaire (mais à 7184 brut par mois pour les cadres....).
...

Toutes réformes qui seront je pense très populaires.
Réponse de le 10/12/2016 à 3:33 :
la fin des 35 h c'est bien !!!
la retraite à 65 ans c'est souhaitable !!!
la suppression de l'isf est indispensable et le remplacement de 2 points de tva : c'est inévitable si on veut diminuer drastiquement les charges des entreprises
la limitation des indemnisation chomage est souhaitables : il n'y pas de manque de travail sauf des milliers de gens qui ne veulent pas travailler !!!
Réponse de le 10/12/2016 à 11:42 :
@Bertrand
Chacune de vos réponses est aussi idiote que la précédente.
comment pouvez vous dire qu'il y a du travail, que les chomeurs sont des gent qui refusent de travailler et prèfèrent etre assistés. Il y en a certainement mais cela doit etre une minorité. Le plafonnement de l'indemnité chomage est déjà à 75% et le taux appliqué à la grande majorité des chomeurs est 57%.
Comment pouvez vous nier que les gains de productivité n'ont aucun impact sur l'emploi. Idem sur la mondialisation. Nous ne sommes plus au 20eme siècle. On doit partager le travail avec beaucoup plus de pays que précédemment
La fin des 35h, les entreprises n'en veulent pas. Sinon, il y a longtemps que les gouvernement de droite les auraient supprimé. Dans les 35h, il y a pas mal d'avantage pour les entreprises: exonération de charge, forfait jour pour les cadres, annualisation du temps de travail ce qui permet aux entreprises de lisser la durée du travail suivant leurs besoins. Par ailleurs la loi s'appelle 35h mais le temps moyen de travail de la France est plus proche des 39h. Mathématiquement les 35h devraient se traduire par 24 jours de RTT. les entreprises accordant ce nombre de jour sont rares. C'est plutot autour de 10, sauf peut etre la fonction public et quelque trés grand groupes
Les solutions simples, disons celles échangées derrière un comptoir, ne sont pas des solutions miraculeuse. Le problème est beaucoup plus complexe
Réponse de le 10/12/2016 à 17:13 :
65% des électeurs potentiels de fillon sont des retraités qui ont PROFITE de TOUT !!!: retraite à 60 ans voir même avant en préretraite, allocations familiales à tout va grace au babyboom, sécu pour leur payer leurs cures, plein emploi, accession à la propriété facilitée ect ect et CE SONT EUX qui voudraient EGOISTEMENT supprimer , comme bertrand, tout ces "avantages" aux jeunes générations qui LES ENTRETIENNENT aujourd'hui ( je précise : je suis à la retraite en 2017 !!) Ils n'ont certainement ni enfants ni neveux/nièces ou alors, je les plaints !!!!
Réponse de le 12/12/2016 à 13:08 :
@bertrand
"il n'y pas de manque de travail sauf des milliers de gens qui ne veulent pas travailler !!!"
Données 2016 en France : environ 26 millions d'actifs ayant un emploi, 5 millions de chômeurs, environ 400 000 emplois vacants (et encore, il faut voir la tête d'un certain nombre de ces "emplois"), environ 30 millions de déclarations URSSAF d'embauche par an (ce qui inclut les CDD).

Propositions Fillon :
- Faire travailler les gens plus d'heures pour éviter d'avoir à ouvrir des postes supplémentaires.
- Faire travailler les gens jusqu'à un âge plus avancé, pour retarder le moment où ils libèreront la place pour les suivants.
- Supprimer 500 000 jobs dans la Fonction Publique et créer ainsi mécaniquement 500 000 chômeurs supplémentaires.

Chacune de ces propositions a pour effet direct d'entretenir ou de faire augmenter le chômage, et pas d'un peu.

"Oui mais dès que Fillon accèdera au pouvoir, les entreprises vont instantanément créer 8 millions de jobs en France, ça compensera et donc le chômage va diminuer".
Vous pouvez croire ça, mais en période de croissance mondiale atone, miser là-dessus, c'est être, oui, un Bisounours!
a écrit le 09/12/2016 à 19:41 :
Avec sa stratégie du choc, l'homme de fer ( école Thatcher) a fait référence au Blitzkrieg pour faire passer ses réformes devant le Parlement, " en utilisant tous les moyens que donne la constitution de la 5 ème République " : ordonnances, votes bloqués, 49.3 ...Tous aux abris !
https://www.youtube.com/watch?v=s4Z2ahTnReg
a écrit le 09/12/2016 à 18:37 :
Il faut arrêter la CMU et le tourisme médical. On est en train de mettre la sécurité sociale en faillite au détriment des citoyens français. Quand on voit la population située derrière monsieur VALS lors de son élocution TV et que l'on se rappelle les drapeaux étrangers déployés lors de l'élection de HOLLANDE on ne peut plus continuer.
Réponse de le 10/12/2016 à 0:45 :
Je suis a la cmu je suis pourtant bien travailleur !!
et je suis francais ! arreter la cmu = pour moi ne plus soigner mes sciatique ..ce que fillon lui peut sans probleme et mieux il peut lui s'arreter de travailler.. ne plus aller voir un opthalmo..dents etc .
il faut surtout arreter vos betises de petit égoiste
Réponse de le 10/12/2016 à 17:31 :
@pat : il faut aussi faire soigner vos YEUX !! : " On est en train de mettre la sécurité sociale en faillite au détriment des citoyens français....."

C'est clair pourtant, cet intervenant parlait pour le tourisme médical des étrangers venant se soigner à nos frais, pas des nationaux disposant de la CMU !
Réponse de le 11/12/2016 à 11:56 :
Je n'avais pas corrigé le premier commentaire. Je suppose que notre électeur FN voulait évoquer l'aide médicale d'Etat et non la CMU!

Évidement c'est compliqué d'argumenter quand on ne sait pas de quoi on parle.
Réponse de le 12/12/2016 à 12:59 :
La vie est si simple au FN : "arrêter la CMU et la Sécu reviendra à l'équilibre".
Votre idée a des implications morales et éthiques, heureusement que vous êtes imperméable à ces concepts.
Elle a aussi des impacts sanitaires, notamment la prolifération de maladies non-traitées, ainsi que des complications médicales (plus on intervient tard, plus ça coûte cher). Mais ça, c'est un truc d'experts, de gens éduqués, qui sont presque tous des bobo-écolos-bisounours de gauche, on sait mieux qu'eux, hein?
Il reste donc un tout petit problème : le coût de la CMU (800 millions d'après Le Figaro, qui a probablement multiplié par 15 le coût réel) et de l'AME est ridicule face au déficit de la sécu (4,2 milliards d'euros en 2017 en hypothèse positive).

Vous savez quels sont les montants qui sont de la même taille voire plus grands que le déficit de la Sécu? J'en connais au moins deux :
- La fraude des entreprises aux côtisations Sécu.
- Les remises de côtisations accordées aux entreprises mais non compensées par injections d'Argent Public dans les caisses de la Sécu.
On pourrait donc chercher de ce côté-là, soyons fous.

Après, vous pouvez toujours tenter votre solution, assimilable à une tentative de fermer une bouche d'égouts avec un bouchon de champagne, mais ça risque de ne pas fonctionner.
a écrit le 09/12/2016 à 18:21 :
Vote partisan d'une minorite de personnes qui effectivement n'ont que faire des autres qu'ils qualifient de fainéants, de profiteurs, de parasites et j'en passe. FF devra corriger son programme s'il veut avoir une chance d'être élu. Autremement les 66 % de la primaire vont se transformer en 10% au niveau national.
a écrit le 09/12/2016 à 18:17 :
Ses électeurs ont voté pour sa jolie gueule rétro. Son programme ils ne l'ont pas lu.
Nous sommes dans la société du spectacle.
La réponse au sondage est du même ordre : touche pas à mes sous.
Réponse instantanée, sans contexte ni prise de recul.
C'est la photo de notre société.
a écrit le 09/12/2016 à 18:10 :
Son programme sur la réduction du nombre des fonctionnaires sera moins grave car progressif.Par contre sur la suppression quasi certaine de la sécurité sociale pour les classes moyennes, les conséquences seront dévastatrices, cotisations mutuelles multipliées par 3 ou 4, mise au chômage des kinés et des professions paramédicales. La santé des français se dégradera rapidement et cerise sur le gâteau les plus modestes qui auront une couverture gratuite n'auront pas envie d'améliorer leur situation car il tomberont dans le slogan "travaillez plus pour vous payer une mutuelle. Le pire c'est que F Fillon a révélé son funeste projet entre les deux tours , laissant les journalistes sans réaction !
a écrit le 09/12/2016 à 18:02 :
Encore une preuve que les journalistes sont parti-pris contre la droite. Les gens de gauche ne vont pas voter pour lui alors quoi cela sert d'avoir leur avis? seul les personne de droite et les indécis intéresse Fillon.
Vous faite un article pour démontrer que le peuple est contre Fillon en jouant sur des sondages non pertinents.
a écrit le 09/12/2016 à 17:35 :
Une partie des Français rejettent les propositions Fillon parce qu'elles sont antisociale et qu'elles touchent au modèle Français de solidarité.
L'autre partie sait que ces réformes ne sont pas applicables, ce qui fait de Fillon un menteur. Un menteur qui a bien appris pendant 5 ans au contact de son maître: $arkozy de Nagy Bocsa.
Réponse de le 10/12/2016 à 3:36 :
le modèle social de la solidarité tue ceux qui travaillent alors cela suffit !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :