Présidentielle 2017 : 5 chiffres surprenants sur le vote des Français de l'étranger

 |   |  348  mots
Le seul pays dans lequel Emmanuel Macron est battu par Marine Le Pen est... la Syrie.
Le seul pays dans lequel Emmanuel Macron est battu par Marine Le Pen est... la Syrie. (Crédits : DR)
Confirmant la tendance du premier tour, qui a vu 40% des Français de l'étranger voter pour Emmanuel Macron, le second tour signe la victoire écrasante du candidat chez les expatriés.

Emmanuel Macron a été élu président de la République Française le 7 mai 2017 avec 66,1% des suffrages exprimés, pour l'ensemble des Français inscrits sur les listes électorales. Si l'on se penche plus spécifiquement sur le vote des Français de l'étranger, on s'aperçoit que le vote des expatriés comporte quelques particularité. En premier lieu, Emmanuel Macron a obtenu une écrasante majorité des suffrages exprimés, avec 89,31% des voix contre 10,69% pour Marine Le Pen, pour une abstention très élevée de 54,16%. Mais si l'on se penche sur les résultats par pays, c'est encore plus surprenant.

Macron devant dans 99% des pays

Emmanuel Macron séduit donc les expatriés de tous les pays, obtenant des scores très élevés aux quatre coins du monde. Le seul pays dans lequel Emmanuel Macron est battu par Marine Le Pen est... la Syrie. Mais ce résultat doit être relativisé, car sur les 807 personnes inscrites sur les listes électorales en Syrie, seulement 15 ont été en mesure d'aller voter (9 pour Marine Le Pen, 6 pour Emmanuel Macron)

79,10%

Avec ses 15 votants, la Syrie est sans mal le pays dans lequel le taux de participation aura été le plus faible, avec seulement 1,86%. A contrario, c'est en Ouzbékistan que la participation a été la plus élevée, avec 53 des 67 personnes inscrites s'étant déplacées pour voter, pour un taux de 79,10%.

67.583

C'est le nombre de Français expatriés en Suisse qui sont allés voter pour ce second tour de l'élection présidentielle. C'est le plus gros contingent de votants hors Hexagone, mais c'est tout sauf une surprise car la Suisse est également le pays dans lequel les Français s'expatrient le plus. Le taux de participation n'est d'ailleurs que de 53,04%. Les Français de Suisse ont voté à 85,51% pour Emmanuel Macron.

44 pays

Emmanuel Macron a dépassé les 90% de suffrages exprimés dans 44 pays du monde. Il atteint notamment 100% en Libye (avec seulement 16 votants) 96,64% en Algérie et 95,02% en Allemagne.

Lire aussi : Vote des Français de l'étranger : 40% pour Macron... 6% pour Le Pen

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2017 à 4:02 :
normal que Marine l'emporte en Syrie...
c'est le front de lutte contre l'islamisme
comme Trappes et
clichy sous bois où
elle gagne des points de % aussi.

de même Macron gagne dans les
pays du Maghreb. dont beaucoup de "double nationaux" sont
sans doute des arabes d'origine et ennemis naturels du fn ...
a écrit le 12/05/2017 à 10:50 :
C'est facile à comprendre. Il y a une raison structurelle, parce que les expatriés ne sont pas l'image fidèle de la société française: il n'y a pas d'ouvriers, peu d'employés pas d'agriculteurs et peu de professions intermédiaires. Donc les catégories qui votent le plus Le Pen ne sont pas représentées. En plus les expatriés ont un niveau moyen de diplomes beaucoup plus élevé que les métropolitains. Ensuite il faut mentionner les projets de Le Pen d'interdire la double nationalité aux expatriés extra-européens qui concernent beaucoup d'entre eux ou leurs proches, et qui la rendent très impopulaire. D'ailleurs elle n'a même pas fait campagne auprès d'eux.
a écrit le 11/05/2017 à 7:53 :
Il faudrait quand meme qu'un jour prochain la France et les Francais (avec dix ans de decalage) acceptent d'appeler un chat un chat!!! Cela fait bien une decade que la majorite des Francais qui vivent a l'etranger ne sont plus des "expatries" mais des emigres en concurrence avec tous les autres, qu'ils soient serveurs, traders, avocats ou ingenieurs commerciaux ou techniques (informatique etc.)!
Ce n'est pas par hasard que la quasi totalite des compagnies aeriennes acceptent depuis cinq ans l'enregistrement de plusieurs valises par passager!
a écrit le 10/05/2017 à 21:29 :
Certainement que les expatriés ont un esprit encore plus universaliste et progressiste.

Il y aurait entre 2 et 3 millions de Français qui vivent et travaillent à l’étranger, dont plus de 35 % dans des pays de l'UE.
C'est sur que si l'on commence à fermer les frontières, cela risque de bloquer dans tous les sens. La part d'expatriés augmente et certainement qu'ils y trouvent leur compte. Beaucoup vivent en Suisse.
Les flux migratoires ont toujours existé et varient suivant les périodes. Cela fait partie intégrante de l’évolution humaine.
C'est aussi cela la mondialisation.
a écrit le 10/05/2017 à 21:14 :
Il mérite plus de voix Macron
a écrit le 10/05/2017 à 17:17 :
Facile pour les expatriés de voter macron sans avoir à craindre ou subir ses délires fiscaux lesquels vont s'abattre sur les autochtones courageux qui restent pour faire front alors que bon nombre de ces émigrés sont aussi partis pour des raisons fiscales.
Un coup de poignard dans le dos ou invitation à faire comme eux ?
A quand la fiscalisation des expatriés sur le modèle américain pour les faire réfléchir ?
Là il y a du pognon à faire. Donc mélenchon avait hélas raison, il faudra donc sans doute se résoudre à y penser lors d'un prochain vote.
Réponse de le 10/05/2017 à 17:55 :
No2r: j'ai toujours considéré qu'il était anormal que les gens qui ne paient pas d'impôts sur le revenu en France aient le droit de voter. Il faudrait une participation minimale de 50 ou 100 euros, ne serait-ce que pour amortir les frais engendrés par le vote. Quant à la fiscalisation, les expatriés paient des taxes et impôts là où ils résident. La plupart se sont expatriés pour trouver du travail et ne sont pas plus riches que cela, mais la fuite des cerveaux, c'est la faute des socialistes, pas la leur :-)
Réponse de le 14/05/2017 à 7:11 :
Réponse à patrickb

Votre conception du suffrage est absurde et totalement contraire à la nature même du suffrage universel. C'est un droit attaché à la citoyenneté et non un privilège réservé aux riches. Vous revenez à la logique censitaire du XIXe siècle. C'est une vision oligarchique et non démocratique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :