Sèchement battue, Le Pen veut renouveler l'extrême-droite

 |   |  544  mots
Vaincue, la candidate du FN se projette déjà vers les législatives. (Photo : Marine Le Pen, ce dimanche 7 mai 2017, au Chalet du Lac, dans le Bois de Vincennes, Paris 12e)
Vaincue, la candidate du FN se projette déjà vers les législatives. (Photo : Marine Le Pen, ce dimanche 7 mai 2017, au Chalet du Lac, dans le Bois de Vincennes, Paris 12e) (Crédits : Reuters)
La candidate du Front National se projette vers les législatives et appelle à un rassemblement des « patriotes ». Dans une ambiance tendue, son annonce a été cependant très bien accueillie par ses partisans présents à sa soirée électorale.

Sans surprise, à l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, un fort sentiment de déception dominait au Chalet du Lac, dans le douzième arrondissement parisien, où Marine le Pen a rassemblé ses plus proches soutiens. Recueillant « seulement » 34,5% des suffrages, le Front National, qui s'était imposé comme le premier parti de France lors des dernières élections locales, vient, il faut le dire, de subir une lourde défaite. Consciente de la situation, Marine Le Pen a donc décidé de réagir et appelle à un renouvellement de son mouvement. Dans la perspective des élections législatives et afin de relancer la dynamique de l'extrême-droite, elle «  propose d'engager une transformation profonde ».

« J'appelle tous les patriotes à nous rejoindre afin d'engager ce combat décisif qui nous attend dès ce soir », a indiqué la présidente du FN dans son discours, quelques minutes après les résultats.

Alliance avec Nicolas Dupont-Aignan

Son bras droit Florian Phlippot a, lui, « remercié les 11 millions d'électeurs patriotes » qui ont porté le FN à « un niveau inédit ».

« Nous sommes la première force d'opposition à Monsieur Macron », a-t-il ajouté.

A quelques semaines du premier tour des législatives, la stratégie de nouveau FN est donc claire : miser sur une « recomposition politique de grande ampleur », qui va s'appuyer sur « un clivage entre les patriotes et les mondialistes ».

Ces mots prononcés par Marine Le Pen ont été applaudis par les militants FN présents dans le douzième arrondissement parisien. L'alliance avec Nicolas Dupont-Aignan du mouvement Debout la France est notamment très appréciée :

« Il faut rassembler ceux qui font passer leur pays avant ! », nous indique un militant frontiste, casquette rouge « Make America Great Again » - le slogan de Donald Trump - vissée sur la tête.

Un climat de défiance vis-à-vis des médias

Mais la perspective des législatives n'a pu évacuer l'immense déception qui habitait les militants ce dimanche soir au Chalet du lac. Trop déçus, la larme à l'œil, certains préféraient ne pas répondre aux questions des journalistes présents dans la salle. D'autres militants, très frustrés par la victoire d'Emmanuel Macron, qu'ils définissent comme « le choix de la continuité », n'hésitaient pas à rejeter la faute sur les médias et leurs journalistes « qui exécutent les ordres de leurs maîtres, les mondialistes ».

La climat de défiance vis-à-vis des journalistes était en effet très fort ce dimanche soir. A quelques minutes de l'arrivée de la candidate, un journaliste audiovisuel avait déjà été exclu de force par le service d'ordre de la candidate. En parallèle, confinés en salle de presse ou à l'extérieur, les journalistes de presse écrite n'étaient pas autorisés à accéder au QG de Marine Le Pen jusqu'à 19h45. De manière totalement arbitraire, seuls les journalistes télé et radio ont pu dans un premier temps accéder à l'intérieur du Chalet du Lac. L'accès a toutefois été ouvert à la presse écrite à quelques minutes de l'annonce des résultats. Après une campagne rude, la tendance ce dimanche n'était donc pas à l'apaisement entre le parti d'extrême-droite et les médias...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2017 à 10:40 :
Madame LePen n'a aucun "charisme" et surtout pas la verve de son père. Le "vieux" était un tribun, pas un porte-parole des orientations du Parti. Le problème des "tribuns", c'est qu'emportés dans leurs élans, il leur est facile de déraper... et le "vieux" a souvent fait des sorties de route! On lui a dit de sourire, ce n'est pas dans sa nature, son expression est au mieux narquoise, au pire agressive. Elle harangue plus qu'elle ne parle. Ses intonations sont dissonantes. Elle se force à être convaincante, si on observe bien on sent qu'elle n'est pas convaincue. Comment alors convaincre quand on ne l'est pas soi-même, sauf à prêcher encore et toujours pour ceux qui sont déjà convaincus? Quant au fait de dénoncer la presse, c'est une caractéristique des partis populistes, faschistes...
a écrit le 08/05/2017 à 17:07 :
Le FN est mort, le test est réussit et le score est énorme si on part de la propagande permanente sur l'Allemagne, film, reportage, analyste ... alors que la France n'a jamais élu de fasciste au scrutin universel et du lamentable "débat" ou MLP était à la rue alors que défendre une monnaie nationale est portant simple avec 10 pays hors Euro et en Europe !!!
Nouveau nom et nouveau leadership sinon c'est le retour garantie des vieux du LR qui vont nous refaire le coup d'un discours dur et après d'un programme de gauche bien mou avec rien .
Pour Macron c'est partie avec des manifs, vive la république !
a écrit le 08/05/2017 à 15:41 :
Je suis d’accord faire un tel score en ayant été si mauvaise lors du débat télévisé nous donne une bonne idée de l’état de notre pays. Son degré d’impréparation sur les questions économiques et notamment l’EURO a plus que fait peur à nos concitoyens. LE FN n’ avait pas de plan pour la sortie de l’Euro , aucune feuille de route. Elle émit le souhait de réduire le prix des médicaments sans s’être poser la question de savoir quel pourcentage de médicaments que nous consommons est importé, ridicule. Passer au Franc quel bonne idée…admettons. On introduit une parité 1 Franc pour 1 Euros et ensuite les devises flottes donc le Franc perd au bas mots 20% de sa valeur.
Sachant- que nous importons ( le pétrole, les médicaments etc.)
- que nous taxons les importations
- qu’il y a un retour de la croissance mondiale ( donc une hausse des prix)
On se retrouve à créer et importer de l’inflation et par conséquent de détruire du pouvoir d’achat. D’autant que pour juguler l’inflation il faudra augmenter les taux d’intérêts de la Banque de France et mettre bien entendu mettre en place un contrôle des capitaux ( en gros vous avez 100k en cash et bien pour éviter que vous les transfériez chez Deutsche bank et que les Banques Francaises n’aient plus de capitaux l’état vous interdit d’y toucher).
Quels arguments Marine nous a elle opposés....Et bien nous allons construire des usines et les autres pays sortiront de l’Euro…. bien sur elles vont sortir de terre du jour au lendemain et les autres pays vont nous suivre les yeux fermés sur le chemin de l’inflation et des taux intérêts élevés. Pour rappel les besoins de refinancement des états pour 2017 ( cad combien ils ont besoin d’emprunter) : Allemagne 160milliard France 210 milliard Espagne 120 milliard Portugal 16 milliard et avec comme gagnant l’Italie 250milliard. Vu les niveaux ridiculement bas des taux d'intérêts, l'idée de sortir de la zone Euros n'a jamais effleuré l'esprit de quelconque dirigeants en Europe.
Ce débat fut une débâcle à croire que le FN ne souhaitait pas gagner. Maintenant attendons la pathétique justification du revirement annoncé sur l’Euro après nous avoir vendu le contraire pendant des mois.
a écrit le 08/05/2017 à 12:42 :
Si MLP veut un jour gouverner, il lu faudra faire preuve d'une vraie connaissance des dossiers, et, en s'inspirant de Gianfranco Fini en Italie, transformer son parti en un mouvement de centre droit pro-européen (au point que le parti de Fini est apparu comme le parti le plus responsable et le plus modéré des coalitions de Berlusconi). Sans cette transformation, elle est définitivement non-éligible, et ses électeurs resteront les dindons de la farce qui comptent pour du beurre.
a écrit le 08/05/2017 à 10:51 :
Depuis un an, une trêve des impôts,augmentations et taxes en tout genre, un déferlement d'allocations pour le dernier sprint.Un airbag anti-extrême a été déployé juste à temps, cependant la tendance reste inquiétante pour 2022.
a écrit le 08/05/2017 à 10:46 :
François Asselineau (UPR) :
"Emmanuel Macron est hélas élu pour cinq ans. Il va pouvoir appliquer servilement les Grandes orientations des politiques économiques de la Commission européenne dont j'ai été le seul à alerter les électeurs pendant la campagne présidentielle.

Au cours des mois et des années qui viennent, les Français vont pouvoir constater que tout ce que j'ai dit va se révéler exact."


La révolte des paysans de notre temps, des serfs Macronisés et ubérisés, exigeant une refondation de la République, par la VIème République, a été stoppée. Pourtant la révolte grondait et était organisée de manière Révolutionnaire (La « Révolution Citoyenne »). L’espoir de retrouver le chemin des « jours heureux » animait les militants de manière enthousiasmante. Et les brèches du château étaient nombreuses (Crises sociales, écologiques, financières, économiques, politiques) à quoi s’ajoutaient les casseroles du royaume, qui touchaient les dominants. Pourtant le système a trouvé les moyens de « sauver le château » et la cour qui y vit dedans. Comprendre les raisons de cette situation est important avant que de se projeter dans l’avenir du « Que faire ? », chère à Lénine…
a écrit le 08/05/2017 à 10:04 :
Le FN est mort hier soir. Marine veut créer un nouveau parti de droite plus présentable avec l'aide de Dupont-Aignan. De son coté Macron voudrait siphonner les RI et le PS pour créer une force au centre. Les français vont-ils adhérer à ses projets ou vont-ils retourner dans leurs familles respectives. Ces élections glauques que nous venons de vivre , ne permet pas de donner une réponse claire à cette question.
a écrit le 08/05/2017 à 9:54 :
Malgré un débat calamiteux, le FN a tout de même réussi à doubler son résultat, ce qui en dit long sur l'état de ce pays. Aurait elle fait mieux, voir même gagner, peut-être.! Mais avec qui aurait elle gouverné.? quel parti aurait accepté de la rejoindre pour gouverner.? A mon avis, aucun. Elle se serait retrouvée totalement isolée, avec tous les médias, l'Europe, l'establishment, le monde du show-biz, etc, contre elle, dans une situation intenable donc dans l'impossibilité de gouverner, sans compter les manifestations dans tout le pays. En réalité, le FN ne veut pas du pouvoir, du moins, pas pour l'instant. La prochaine étape consistera à essayer d'avoir plus de maires, plus de députés, plus d'élus dans les régions, de manière à étoffer son parti pour 2022. Mais le FN doit changer son logiciel et se rapprocher de l'aile droite des Républicains s'il veut un jour prétendre gouverner et seule MMLP pourra entamer ce rapprochement. Le débat télévisé s'est terminé de manière incroyablement bizarre comme si la peur s'était brusquement emparée de la candidate FN. Dans tous les cas, je souhaite bonne chance et bon courage au nouveau président, il en aura bien besoin et la France aussi.
a écrit le 08/05/2017 à 9:38 :
On est au FN, car dans un autre parti autrement après une telle déroute elle aurait du démissionner et abandonner le leadership du parti à quelqu'un d'autre. Sa prestation lamentable lors débat avec Emmanuel Macron lui a fait perdre pas de mal de voix. Mais honnêtement même en cas de bonne prestation elle aurait eu du mal à dépasser les 40% car il n'y a pas de crise macroéconomique majeure aujourd'hui en zone euro grâce à l'action de la BCE qui,pour le moment, ne rend pas facile la justification d'un FREXIT. Mais je n’exclurais pas que le quinquennat de M. Macron soit marqué par le retour d'une crise économique majeure au sein de la zone euro. Même dans ce cas il faudrait éviter que les frexiteurs soient représentés par quelqu'un comme Marine Lepen, car ce serait pour eux un facteur très handicapant.
Réponse de le 08/05/2017 à 11:20 :
J'ai bien un gars qui maitrise ses dossiers, qui connait les traités européens par coeur, dont le slogan était: "le candidat du Frexit"
S'apelle Francois A. C'est vous qui voyez
a écrit le 08/05/2017 à 8:47 :
Pour renouveler l'extrême-droite il faut qu'elle dégage, sa stupidité fait perdre de 5 à 10% à son camp.
a écrit le 08/05/2017 à 8:28 :
"sèchement battue" ! 1) Faut pas exagérer non plus, elle double le score du FN. Ce n'est donc pas anodin, même si en effet certains ont voté contre le système actuel plus que pour elle. 2) le FN et d'autres partis sont battus, il faudra donc qu'ils en tirent les conséquences. Dans le système anglosaxon, normalement, ils démissionnent pour laisser la place à d'autres pas encore usés. On devrait en effet assister à un repositionnement de tous les partis :-)
a écrit le 08/05/2017 à 7:45 :
Changer la devanture ne changera pas la nature des produits proposés. Ce n est pas un lifting de façade qui nous fera oublier que la bataille de fond de l extrême droite reste la défense de la race blanche et la mort de la République.
Réponse de le 08/05/2017 à 8:24 :
Excellent quand on vient de voter pour Hollande avec un nouveau nom marketing, rpr - ump - lr ... bref ! En Marche nouvelle version du PS ... Evidemment qu'elle doit se débarrasser du nom pour qu'il reste collé à son Père ! Macon ça peut marcher je lui souhaite de réussir pour notre pays.
Réponse de le 08/05/2017 à 8:25 :
@Pipo : Donc, si on reformule votre post, vous expliquez que les autres partis veulent la disparition de la "race" blanche (c'est votre mot) et imposer une République qui n'existe pas (sinon, il n'y aurait pas besoin de l'imposer) ? C'est peut-être un peu brutal comme jugement...
Réponse de le 08/05/2017 à 8:54 :
au contraire. le but de Marine le pen est d arriver au pouvoir, comme Fini en italie. POur cela ila transformer le parti de mussolini en parti de droite "classique".
Et c est exactement ce qu elle veut faire. Exit le nom, exit papa trop genant, exit les supporter de vichy ou OAS (bon ca devrait pas etre trop dur vu leur age)
a écrit le 08/05/2017 à 7:30 :
NDA a la tête du FN et il sera au pouvoir.
Les Lepen sont payés pour saboter le FN
Réponse de le 08/05/2017 à 8:25 :
100% !
a écrit le 08/05/2017 à 0:40 :
Félicitations à Marine Le Pen et à ses équipes militantes, qui ont mené une campagne électorale inspirante avec énergie, ténacité et cohésion ! Bravo à Nicolas Dupont-Aignan pour son apport à l’élan patriote et républicain !
J’ai l’agréable sentiment que ma contribution financière à la campagne de Marine Le Pen a été bien utilisée (j’aimerais en dire autant de mes impôts...).

Un socle politique a été bâti et des lignes directrices ont été tracées pour guider le projet des Patriotes au service du peuple français. Ce projet pour une France souveraine, prospère, respectée, durable, rayonnante doit maintenant être consolidé, approfondi et expliqué, en capitalisant sur la compacité et la vitalité du groupe politique que, nous, électeurs de Marine Le Pen, constituons.

Objectivement, l’accident majeur de la campagne fut le débat du second tour, dans la dernière ligne droite ; la phase la plus critique après tant d’efforts. Il a fait s’évaporer des millions de voix d’électeurs prêts à soutenir le programme présidentiel de Marine Le Pen et a affecté le moral de nombre d’électeurs qui, malgré tout, lui ont accordé leur vote. Cet échec singulier doit être analysé avec rigueur par Marine Le Pen et ses cadres ; car il est inenvisageable que cela se reproduise dans l’avenir si nous voulons construire une véritable alternative politique pour le peuple français, solide et exaltante.
Réponse de le 08/05/2017 à 7:14 :
MLP est incompetente et l'a prouve lors du dernier debat. Sa haine arrogante l'a disqualifiee. Elle peut repeindre la facade, changer de nom, la recette est eculee.
Ce parti auquel vous adherez (c'est votre droit) est en retard d'un siecle. Ce n'est pas elle qui pourra sortir votre pays du chaos dans lequel il baigne. Fermer les frontieres du territoire reviendra a l'isoler davantage. Le commerce exterieur est exangue, la situation economique catastrophique.
La mondialisation est omnipresente. Ouvrez vos yeux au lieu de vous renfermer sur vous meme. Ou votre pays deviendra un "neant".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :