Industrie : qui sont les leaders en Europe ?

 |   |  602  mots
L'Irlande, la Hongrie et la République Tchèque sont les champions de l'industrie en Europe.
L'Irlande, la Hongrie et la République Tchèque sont les champions de l'industrie en Europe. (Crédits : © Felix Ausin Ordonez / Reuters)
[Graphique] La place de l'industrie dans l'économie européenne perd du terrain sur les 20 dernières années. Si de nombreux pays ont souffert d'une désindustrialisation croissante, d'autres ont préservé un tissu industriel relativement important.

L'Europe connaît une désindustrialisation croissante depuis plusieurs décennies. Ce processus s'est amplifié ces dernières années en raisons de causes multiples comme la baisse de la demande intérieure pour les produits industriels, les délocalisations, une fiscalité défavorable ou des difficultés à recruter. Par ailleurs, les pays d'Europe de l'Est se sont spécialisés dans la sous-traitance en mettant en avant leur compétitivité coût.

Bien que l'industrie pèse toujours dans l'activité économique de l'UE en termes de production, de nombreux pays sont bien en dessous de la moyenne européenne en ce qui concerne la part de l'industrie dans le PIB des pays. Pour établir une comparaison entre les membres de l'UE, Eurostat utilise la valeur ajoutée brute (VBA)* qui correspond à la valeur de la production moins les consommations intermédiaires.

L'industrie en baisse dans la majorité des pays de l'UE

L'observation des données européennes publiées ce 27 octobre indique que l'Irlande domine largement le classement des pays les plus industriels (voir premier graphique) suivie de quelques pays d'Europe de l'Est et de l'Allemagne où le secteur pèse encore 25% de l'ensemble des richesses produites dans le pays. A l'inverse de Chypre, du Luxembourg ou de Malte qui présentent des tissus économiques beaucoup plus centrés sur les services ou les activités financières pour le cas du Luxembourg par exemple.

Pour l'Irlande, l'augmentation récente de la richesse produite par l'industrie est l'une des conséquences de la révision des comptes nationaux survenue en 2015. Cette révision a permis de réévaluer le PIB irlandais de façon significative comme le souligne une récente note du Trésor. Ces données sont donc à interpréter avec prudence sachant que "l'institut irlandais de la statistique (CSO) a lui-même reconnu que le chiffre de 26,3% ne reflétait pas la dynamique de l'économie nationale."

L'autre fait remarquable est que la France et le Royaume-Uni en bas de tableau sont quasiment au même niveau que la Grèce, autour de 14%.

[Graphique interactif] : vous pouvez changer d'indicateur sur la visualisation grâce au sélecteur situé en bas à gauche.La construction n'est pas prise en compte.

L'observation des variations sur 20 ans indique qu'une grande majorité des pays de l'UE ont vu la part de l'industrie diminuer. Les variations à la baisse les plus importantes concernent le Luxembourg, Malte et Chypre. La part du Royaume-Uni a également baissé de 40,1%.  Seuls cinq pays ont connu une variation à la hausse sur ces 20 dernières années avec une mention spéciale pour l'Irlande. Ces variations permettent d'appréhender en partie le déplacement et la délocalisation des activités industrielles au sein de l'Europe.

Quels sont les champions de l'emploi industriel ?

Sur les 20 dernières années, la part de l'industrie dans l'emploi total a diminué dans tous les Etats membres (voir second graphique). Les plus fortes baisses ont été enregistrées à Malte, au Luxembourg et au Royaume-Uni. En France, la part de l'emploi industriel dans le total a connu une baisse de 32% entre 1995 et 2015.

Les pays les moins touchés par la baisse de l'emploi industriel sont la Lettonie, la Pologne et la République Tchèque.

 [Graphique interactif] : vous pouvez changer d'indicateur sur la visualisation grâce au sélecteur situé en bas à gauche. La construction n'est pas prise en compte.

 (*)La valeur ajoutée brute correspond à la valeur de la production moins la consommation intermédiaire. La valeur ajoutée brute de l'économie totale représente généralement plus de 90% du PIB de celle-ci.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2016 à 22:25 :
On se rend facilement compte que ce type de mesure ne tient pas la route. Penser que l'industrie française et britanniques sont au niveau de l'industrie grecque et pas loin de Chypre est un simple non- sens. En réalité, le calcul en VA omet presque tous les déterminants des industries sophistiquées. Encore faut-il que l'on s'accorde sur le niveau de VA !!! Eurostat donne pour FR, un peu plus de 11%, alors que la WBk donne 19,5%... En réalité, la seule mesure qui est réelle et non manipulée, c'est la valeur de la production industrielle : l'Insee la donne pour 2015 : € 889 milliards... Soit 40% du PIB... Tout le reste, c'est de la foutaise...
Réponse de le 30/10/2016 à 15:09 :
Tout à fait d'accord, ce genre de comparatif n'a aucun sens, comparer la part de VA de l'industrie dans le pib, ne peut pas tenir compte de la capacité du pays à avoir développé d'autres VA dans l'agriculture ou les services
Par ailleurs, la part des emplois est aussi dépendante de la productivité dont on ne peut rien déduire de ce genre de comparaison.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :