AF83 veut croître en France et dans la Silicon Valley

 |   |  310  mots
AF83, c'est le vol direct Paris-San Francisco ; c'est aussi le nom de la société créée en 2006 par Louis Montagne, ingénieur des Arts et Métiers, et Stéphane Distinguin, diplômé de l'ESCP-EAP. La jeune SSII spécialisée dans le développement d'applications Web vient de lever 800.000 euros auprès de SFR Développement, de Paris Angels Capital et Paris Business Angels. La société, qui compte 53 ingénieurs et designers à Paris et à San Francisco, veut dynamiser ses trois activités : le développement d'applications Web et de plates-formes communautaires, le conseil technologique et l'édition de logiciels libres. UC Engine, le premier outil libre édité par AF83 sert à connecter des applications Web en temps réel comme les systèmes de tchat sur Internet et les systèmes de visioconférence. Équipes et réseau renforcésLa PME a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 3,8 millions d'euros. Mais « l'activité récente d'éditeur de logiciels devrait croître, et nous prévoyons donc un chiffre d'affaires 2011 de 5 millions d'euros, dont 10 % issus de l'édition et des services d'intégration. Nous avons créé une structure d'ingénierie et d'éditeur pour mettre en valeur nos travaux de R&D », explique Louis Montagne, directeur général de la PME. La levée de fonds va lui permettre de renforcer ses équipes et son réseau d'intégrateurs, d'accélérer la commercialisation du produit UC Engine et de développer sa jeune filiale AF83 Inc. à San Francisco. « Pour évoluer, nous avons besoin de l'écosystème américain, plus large que le marché français. Nous allons mettre en place un réseau d'intégrateurs à qui nous proposerons des projets collaboratifs ?open source? à réaliser », explique Louis Montagne, par ailleurs secrétaire de l'association Silicon Sentier qui regroupe 100 start-ups innovantes d'Île-de-France. Clarisse Burge

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :