La Tribune

Qu'est ce qu'une crise de liquidités ?

latribune.fr  |   -  265  mots
La liquidité d'une valeur mesure le volume de titres qu'il est possible d'échanger sans dommages sur une période donnée. Plus la capitalisation boursière et la notoriété d'une société sont faibles, plus le montant des transactions constatées quotidiennement risque d'être réduit. Conséquence : les acheteurs désirant acquérir un grand nombre de titres doivent passer leurs ordres de façon graduée, étalée sur plusieurs jours. À l'inverse, les vendeurs doivent prendre leur mal en patience pour se débarrasser de leurs titres, sous peine de plomber les cours en déséquilibrant le rapport entre l'offre et la demande. Ainsi, les fonds investis en petites valeurs, peu liquides, sont confrontés à un vrai problème lorsqu'ils sont amenés à réduire leurs positions rapidement. Ce fut le cas en janvier 2008. De nombreux épargnants, et plus grave, les fonds de fonds, décidèrent en pleine crise de vendre leurs parts de FCP. Les gérants furent donccontraints de céder des titres pour rembourser leurs souscripteurs, dans des conditions de marchés déplorables. EFFET BOULE DE NEIGE La vente d'actions peu liquides alimenta la baisse des cours, qui aggrava l'inquiétude des investisseurs, renforçant le courant vendeur. Même bradés, les titres n'ont plus trouvé preneurs. L'effet boule de neige fut désastreux. Les fonds de Richelieu Finance, pesant plus de 1 milliard d'euros, et investis en valeurs moyennes, ont subi de plein fouet ce phénomène. La société de gestion y a perdu son indépendance, et de nombreux clients.
Réagir