La Tribune

La Poste a dévoilé son offre de crédit à la consommation

latribune.fr  |   -  884  mots
La Banque Postale s'y lance le 1er avril en partenariat avec la Société Générale, choisie fin 2008 à l'issue d'un long processus de sélection. Elle a dévoilé ce mardi matin le détail de ses offres. Découvrez le dans cet article.

La Poste avec sa filiale bancaire La Banque Postale, a dévoilé ce mardi sa stratégie de lancement dans un nouveau métier : le crédit à la consommation à laquelle elle travaille depuis deux ans depuis qu'elle a obtenu le feu vert, fin 2007, pour s'y développer. Elle va l'effectuer à partir du 1er avril en partenariat avec la Société Générale, choisie fin 2008 à l'issue d'un long processus de sélection, toutes les grandes banques privées rêvant de s'associer à la banque Postale et ses 17.000 points de contact.

Le président du directoire, Patrick Werner, se veut particulièrement attentif à "la prévention et la gestion du surendettement". La Banque Postale ne propose donc pas de crédit renouvelable, au moins dans un premier temps.

Dans ce nouveau secteur, elle vise, d'ici dix ans, une part de marché de 5% à 6% des encours selon Patrick Werner soit environ dix milliards d'euros à l'horizon 2020. Il reconnait que "ce chiffre est moindre que notre part de marché naturelle" (9ù à 10% sur les dépôts à vue) car "c'est un marché qui est déjà occupé et sur lequel nous sommes les derniers à arriver".

Le périmètre de la Banque Postale continue donc à s'élargir. Nicolas Sarkozy a récemment émis le souhait qu'elle se développe aussi dans le crédit aux entreprises. Parllèlement, son ex semi-monopole sur le Livret A (partagé avec les Caisses d'Epargne et avec le Crédit Mutuel pour le Livret Bleu) a disparu, la commercialisation du livret d'épargne préféré des Français avec 48 millions de détenteurs a été ouvert à la concurrence.

"Avec des pratiques pédagogiques, responsables et une offre simple, accessible et transparente, La Banque Postale souhaite restaurer la confiance des clients dans le crédit à la consommation. Pour le démarrage de cette nouvelle activité, l'offre se compose de prêts personnels et de rachat de crédits, souples et modulables" souligne--elle dans son communiqué..

Pour souligner sa démarche éthique, la banque Postale pércise que "dès la demande de crédit, elle remet au client un guide pédagogique expliquant clairement que le crédit à la consommation est fait pour aider à financer des moments importants et qu'il ne doit pas devenir un mode de vie. Il peut être accordé ou refusé, dans l'intérêt du client. Au moment de l'octroi du prêt, un dossier d'accueil clair et complet est envoyé au client. Il reprend tous les détails du prêt accordé avec le tableau d'amortissement et est accompagné d'un mode d'emploi pour répondre aux questions qui peuvent se poser tout au
long de la durée de vie du prêt."

Elle précise qu'outre un dispostif strict de contrôle a priori des revenus des demandeurs afin d'éviter qu'ils ne se surendettent, "la Banque Postale a également mis en place des mesures pour accompagner ses clientset ainsi détecter des signaux potentiellement précurseurs de difficultés à venir dans le remboursement du prêt. Un « point budget » avec un conseiller sera ainsi proposé gratuitement chaque année à tout client ayant souscrit un crédit à la consommation. Il permet de faire, par téléphone, un point sur la situation personnelle du client au regard du crédit en cours. En complément, un service dédié aux clients rencontrant des difficultés pendant la durée de leur crédit à la consommation est chargé d'assurer un suivi personnalisé fondé sur l'écoute et la pédagogie."

Proftant de l'expérience vécue par ses concurrents, critiqués pour certaines pratiques en matière de crédit à la consommation et qui ont dû se doter de dispositifs de contrôle pour y répondre, la Banque Postale Financement annonce avoir passé un accord expérimental avec l'association CRESUS, pour agir en tant que relais de proximité auprès des clients fragilisés. Une association econnue d'utilité publique et engagée depuis 18 ans dans l'accompagnement et la prévention du risque de surendettement et d'exclusion qui s'est faite notamment entendre lors du récent débat sur la loi lagarde visant à mieux encadrer le crédit à la consommation en France.

Dans le détail, l'offre de la Banque Postale prévoit de financer des projets (achat d'un véhicule, équipement du foyer, petits travaux...), ou faire face à des besoins spécifiques (rachats de crédits en cours), avec une assurance emprunteur avec "une tarification parmi les plus basses du marché. Au démarrage de cette nouvelle activité, l'offre est constituée de deux gammes de prêts amortissables : le prêt personnel et le rachat de crédits. Les prêts personnels amortissables de La Banque Postale sont accessibles à partir d'un montant de 1 500 Euros permettant de financer : l'achat d'une automobile, jusqu'à 50.000 Euros sur 12 à 72 mois, des travaux, jusqu'à 21.500 Euros sur 12 à 84 mois, d'autres projets, jusqu'à 21.500 Euros sur 12 à 60 mois."

Courant 2010, cette gamme doit être complétée d'offres destinées aux jeunes (prêt étudiant, prêt apprenti, prêt intérimaire, prêt permis à 1 Euro...) accessibles à partir d'un montant de 1.000 Euros.

Quant à loffre de rachats de crédits, elle va du achat de crédits à la consommation (prêts personnels et/ou crédits renouvelables) jusqu'à 100.000 Euros sur 180 mois au regroupement de crédits (consommation et immobilier) jusqu'à 150.000 Euros sur 180 mois.

Réagir

Commentaires

titeyo  a écrit le 31/03/2010 à 17:28 :

Vous n'êtes jamais contents ; Si La Banque Postale décidait de prêter à tout le monde sans étudier les revenus, sans étudier la solvabilité des gens, vous crieriez au scandale. Là où elle décide de ne pas mettre les gens dans l embarras en leur accordant un crédit alors qu elle n'aurait pas dû le faire, vous criez aussi au scandale !!!

moa  a écrit le 30/03/2010 à 19:14 :

Pour aie !! L'idée n'est pas de rattraper les boulettes des banques qui pretent a tort et a travers mais de ne pas faire les mêmes erreurs, nuance ! La poste ouvre deja des comptes à tout le monde quelque soit les revenus et la situation bancaire, elle est loin de refuser les clients qui ne sont pas solvables

Comparaconso.fr  a écrit le 30/03/2010 à 13:10 :

La Banque Postale se met de plus en plus à proposer du crédit à la consommation.

Adam des Halles  a écrit le 30/03/2010 à 11:01 :

Serait-ce un poison d'avril? ADH

Aie !!  a écrit le 30/03/2010 à 10:07 :

Les autres banques ne vont pas tarder à réclamer une action pour concurence déloyale !!.. une mane qui se réduit... UNE !! ...Mais... La poste va "filtrer" les demandes et accorder le crédit aux 'solvables', les autres resterons auprès des organismes à taux maxi... On va se retrouver dans la situation où les moins solvables payeront le plus... si ils le "désirent" de ce fait, ca va peut être réduire le nombre de surendettés ??