Marché de l'art : la plus ancienne représentation d'un cheval date de 37.000 ans

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La plus noble conquête de l'homme est l'animal le plus représenté dans l'art. A l'occasion des ventes de yearling, des courses et de la présence de nombreux amateurs à Deauville, voici une vacation entièrement dédiée au cheval.

La plus ancienne représentation d'un cheval remonte à près de 37.000 ans, une peinture préhistorique nichée dans une grotte italienne. Depuis, cet équidé est partout présent dans l'art, à tel point que c'est même l'animal le plus représenté. En sculpture, le cheval est essentiellement montré au pas, glorifiant le plus souvent un cavalier célèbre. 

En peinture, le portrait équestre met davantage l'accent sur le mouvement. De trait, de selle ou de guerre, il fait l'objet de collections nombreuses, souvent thématiques: courses, chasse, western, labours, batailles, orientalisme, portraits sont les plus recherchées.

A l'occasion de la grande semaine hippique de Deauville, la filiale locale d'Artcurial organise une vente entièrement dédiée à l'art équestre. On y trouve 330 lots de peintures, arts graphiques, sculptures, tapis, céramique, verrerie, orfèvrerie, Livres, jouets et photos, tous ayant comme sujet le cheval.

Ainsi, on peut signaler une "Encyclopédie Française du Cheval du sang" de 1951 (estimation 60 euros) qui débute la vacation ou une lampe en bois en forme de pied de cheval par Hermès (500 euros) qui clôture la séance. Et pêle-mêle, une huile de J.F. Herring "Jockey sur son cheval" (6.000 euros), une peinture de J.A Walker "La halte du cavalier" (4.000 euros), un crayon rehaussé de craie d'E.Girardet (1.200 euros), deux aquarelles de J. Audy "chevaux à l'écurie" (2.000 euros), une gouache de C.F. de Condamy "Piqueux et ses chiens" (5.500 euros), plusieurs bronzes de C. Fratin, P.J. Mène et I.J. Bonheur (de 1.000 à 20.000 euros), une enseigne d'écurie à décor de tête de cheval (1.000 euros), un jeu de courses mécanique (350 euros) ou un foulard en soie encadré du gagnant de debry de 1963 (800 euros).

Le 27 août, Artcurial, 14800 Deauville, renseignements: www.auction.fr
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2011 à 16:52 :
les femmes savent aussi bien monter que les hommes
a écrit le 20/08/2011 à 1:45 :
Je ne suis pas sûr de bien saisir la forme du cavalier.
L'image représente t-elle un cul-de-jatte ?
Réponse de le 20/08/2011 à 4:51 :
@ Redon: t'as jamais su que les femmes montaient en amazone ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :