Formation professionnelle : le texte adopté par l'Assemblée nationale

Les parlementaires ont validé le texte de compromis visant à faciliter l'accès à ces formations pour les demandeurs d'emplois et les salariés peu qualifiés.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L'Assemblée nationale a adopté, dans la nuit de mardi à mercredi, le texte de compromis entre députés et sénateurs sur la formation professionnelle qui vise à en faciliter l'accès aux demandeurs d'emplois ou aux salariés peu qualifiés.

UMP et Nouveau Centre ont voté pour, le PS et le PCF ont voté contre le texte élaboré par la commission mixte paritaire (CMP).

Le Sénat se prononcera à son tour ce mercredi pour une adoption définitive du texte.

Ce texte met en avant la sécurisation des parcours professionnels et la simplification de la formation professionnelle, défendus par le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez.

A la dernière minute, le gouvernement a fait voter un compromis sur l'accueil, à titre expérimental, des apprentis en rupture de contrat de travail dans des centres de formation d'apprentis (CFA).

En attendant de trouver un emploi, ces derniers seront accueillis dans des CFA volontaires, durant deux mois et non quatre comme le proposait le Sénat.

L'expérience, évaluée par un comité de quatre élus, évaluera cette expérience menée jusqu'au 31 octobre 2010.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.