Citroën casse ses prix pour riposter à Renault

 |   |  423  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La C1 est proposée en octobre à moins de 7.000 euros. Comme la Renault Twingo. Fiat et Ford font aussi des promotions sur le bas de gamme.

Guerre des prix, deuxième round : Citroën réplique à Renault. Après avoir accusé la marque au losange de brader ses voitures, le constructeur aux chevrons offre ce mois-ci la petite C1 à... 6.990 euros (bonus écologique déduit, en version d'entrée de gamme). Au lieu de 9.450 jusqu'ici ! Soit au tarif exact d'une Twingo. Renault avait créé la surprise au 1er juillet dernier en lançant sa petite citadine à moins de 7.000 euros, avec une remise de plus de 30 %. Moins cher qu'une Dacia ! Du jamais-vu. La firme de Boulogne-Billancourt est d'ailleurs tellement satisfaite de ses promotions qu'elle a décidé de prolonger l'offre en septembre puis en octobre. Jusqu'à épuisement des stocks prévus, dont le chiffre est tenu secret.

Ces rabais constituent une réussite, puisque Renault regagne enfin du terrain sur le marché français ces deux derniers mois (+ 9 % en septembre), après avoir sévèrement chuté. Et ce, alors même que Citroën plonge (- 9,4 % le mois dernier). D'où la nécessité pour ce dernier de s'aligner. « Quand votre rival direct fait des offres pareilles, vous ne pouvez rester en retrait. Vos halls d'exposition se vident immédiatement », explique un spécialiste.

Nouvelle prime

Dans la bataille du plus petit prix, Fiat frappe encore plus fort : la Panda 1,2 Mylife est à 6.790 euros (bonus toujours déduit). 200 de moins que les Citroën et Renault. Contre un prix catalogue de 9.700 euros. Belle économie pour le client. Il est vrai que l'italienne (fabriquée en Pologne) est en fin de carrière et qu'une nouvelle mouture arrive début 2012. Ford n'est pas loin, pour sa part, avec une Ka à 7.390 euros. Au lieu de 11.910 au catalogue à définition équivalente (1,2 Titanium). Et à ce tarif là, c'est Byzance : verrouillage centralisé à distance, vitres avant électriques, climatisation, système audio CD MP3... Les primes à la casse ont en fait habitué le client à des prix bas. Le hic : les aides gouvernementales étant supprimées depuis le 1er janvier, ce sont les constructeurs qui y vont de leur poche. Renault présente ainsi son offre sur Twingo comme une nouvelle prime.

La bataille autour de la voiture la moins chère ne doit pas faire oublier la guerre à tous les niveaux de gamme. Peugeot propose aujourd'hui 4.500 euros de rabais sur le récent monospace 5008 (sous condition de la reprise d'un véhicule), et encore dans sa toute nouvelle version e-HDi 112. Renault va jusqu'à 5.000 euros pour son concurrent Scénic. Chez Ford, la berline familiale Mondeo se monnaye carrément 5.500 euros de moins, avec une offre de crédit à 0,9 % sur 48 mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2011 à 17:32 :
Ce qui est bizarre est de mettre sur le même plan une twingo et une c1 : une twingo me semble légèrement plus grande...
Réponse de le 12/10/2011 à 7:26 :
je vois pas de twingo man !
Réponse de le 28/10/2011 à 9:33 :
@jamesbond : Si, si, ferme les yeux...
a écrit le 11/10/2011 à 16:17 :
Renault devrait plutôt fabriquer des voitures qui se vendent et concurrencer wv au lieu de faire de la surenchère a très court terme.
a écrit le 11/10/2011 à 11:02 :
Ont-ils raison ? vaut-il mieux vendre peu avec de la marge que beaucoup sans marge ? A ce petit jeu les industriels français grappillent des parts de marchés mais à quel prix ?
Une politique de court terme qui certes maintien le niveau de production mais pénalise l'avenir en réduisant leur marge et donc le potentiel d'investissement recherche et surtout en maintenant un produit devenu obsolète l'essence et le diesel du fait de l'augmentation à moyen terme de ces carburants. Faute d'être en capacité de proposer des produits innovants à des prix abordables (hybride / électrique..) c'est comme si nous assistions à un "baroude d'honneur", quitte à disparaitre autant se précipiter en entrainant ses concurrents dans les Abymes. Pas sûr au final que les consommateurs y gagnent.
Réponse de le 29/10/2011 à 11:04 :
Cela tombe bien, vous pouvez acheter a petit prix des ce week-end une kangoo electrique...Vous parliez de quel constructeur exactement ?
a écrit le 11/10/2011 à 9:14 :
Politique suicidaire! Comment continuer à produire en France dans ces conditions? Le consommateur tue producteur, mais globalement, c'est le même...
Réponse de le 11/10/2011 à 10:48 :
On ne parle même pâs de production en France puisque la C1 est faite en Slovaquie comme ses clones 107 et Toyota Aygo. Sur le fonds d'accord, c'est une fuite en avant pour maintenir le CA mais cela plombe la rentabilité. uniquement pour maintenir artificiellemnt les parts de marché. mais Citröen a plus à gagner à développer sa gamme DS qu'à brader des C1.
a écrit le 11/10/2011 à 8:28 :
je ne sais pas pour la twingo, mais pour la C1, le prix proposé est conditionné à la reprise d'un véhicule de + de 8 ans destiné à la casse
a écrit le 11/10/2011 à 7:55 :
bienfaiteur, - bondy paris - 11.10.2011 à 08:54
toute les voiture de fonction des ville pollution. Illimité plus en plus de voiture de fonction dans les ville qui tourne en rond dans la ville plus en plus chers,La pollution désigne la dégradation Illimité Impôts locaux.. et un état de santé dégradé -le-plein-au-bio-gaz-cest-possible
Réponse de le 11/10/2011 à 9:43 :
Comprenne qui pourra...!
Réponse de le 11/10/2011 à 14:24 :
moi y en a pas tout compris quoi toi dire !!!
Réponse de le 11/10/2011 à 17:00 :
Si c'est bienfaiteur qui le dit !... :-)
Réponse de le 11/10/2011 à 17:01 :
C"est quoi ? c'est du chti'mi ?
Réponse de le 31/10/2011 à 15:45 :
Ce n'est pas du ch'ti, je pense que c'est plutôt du mec bourré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :