Wall Street finit sans direction

 |   |  594  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Bourse de New York a fini sans direction jeudi, bénéficiant d'un rééquilibrage des portefeuilles en fin de trimestre malgré une certaine nervosité au sujet de la reprise économique mondiale: le Dow Jones a gagné 0,15% tandis que le Nasdaq a cédé 0,31%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a pris 19,61 points à 13.145,82 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, reculait de 9,60 points à 3.095,36 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a abandonné 0,16% (-2,26 points) à 1.403,28 points.

Les trois principaux indices de Wall Street ont ouvert en net repli avant de regagner quelques gains et de se rapprocher de l'équilibre en fin de journée, le Dow Jones repassant dans le vert en toute fin de séance.

"Le marché a été très résistant tout au long du trimestre et après un recul au cours des trois dernières séances, certains pensent que nous avons suffisamment reculé", a constaté Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Quelque peu démobilisés par des statistiques américaines légèrement moins bonnes que prévu aux Etats-Unis, "les courtiers sont revenus à l'attaque en fin de séance, après avoir engrangé des profits pendant la (brève) période de repli, dans le but d'investir davantage de liquidités avant la fin du trimestre" vendredi, a-t-il détaillé.

Les chiffres des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 24 mars, qui ont poursuivi leur baisse en atteignant leur niveau le plus bas depuis quatre ans, ont échoué à rassurer le marché.

En outre, la croissance économique des Etats-Unis s'est accélérée au quatrième trimestre mais a été freinée plus qu'on ne le pensait par le commerce extérieur du pays.

Au-delà d'un simple rebond technique, de nombreux analystes estimaient que le soutien des investisseurs était surtout lié à une confiance réelle dans le marché américain à plus long terme.

Cependant, des signes de ralentissement économique en Chine et des craintes persistantes pour la crise de la dette en zone euro alimentaient toujours leurs angoisses.

"Une économie ralentie en Chine pourrait représenter un sérieux problème pour les multinationales américaines (...) qui sont déjà confrontées à des conditions économiques chaotiques en Europe", a ajouté Frederic Dickson, de D.A. Davidson.

"La crise de la dette en zone euro reste au centre de l'attention", principalement en Espagne et en Grèce, et continue à angoisser les investisseurs, ont fait valoir les analystes de Charles Schwab.

Lanterne rouge du DJIA, le distributeur américain de produits électroniques Best Buy a chuté de 6,95% à 24,77 dollars après avoir annoncé la fermeture de 50 magasins aux Etats-Unis, à la suite de ventes trimestrielles inférieures aux attentes.

Les valeurs financières ont fini dans le rouge: Bank of America a baissé de 2,26% à 9,53 dollars, suivie de Goldman Sachs (-2,06% à 123,76 dollars), Wells Fargo a cédé 1,54% à 33,94 dollars, Citigroup a lâché 1,48% à 36,51 dollars, et JPMorgan Chase a perdu 1,30% à 45,67 dollars.

Illumina, groupe américain spécialisé dans l'équipement pour la recherche biotechnologique, a pris 5,05% à 52,40 dollars. Il est la cible d'une offre publique d'achat hostile de la part du géant pharmaceutique suisse Roche qui a annoncé jeudi qu'il relevait son OPA de 15%, à 51 dollars l'action, contre 44,50 dollars auparavant.

Le numéro un mondial des hydrocarbures, Exxon Mobil, a perdu 0,26% à 86,08 dollars. Son concurrent Chevron a cédé 0,91% à 106,85 dollars. Le leader de l'alumium Alcoa a rebondi après une ouverture en baisse, prenant 2,03% à 10,03 dollars.

Le groupe de médias américain News Corp. qui, selon le Wall Street Journal, étudie le lancement d'une chaîne câblée de sports aux Etats-Unis, a lâché 1,52% à 19,44 dollars.

Le géant de l'informatique Apple a reculé de 1,26% à 609,86 dollars, son concurrent Amazon est monté de 1,72% à 204,61 dollars. Microsoft a perdu 0,22% à 32,12 dollars et le portail Yahoo! s'est replié de 0,13% à 15,30 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :