Vers la création d'un réseau européen de communications ?

 |   |  370  mots
Nous devons faire davantage pour la protection des données en Europe, cela ne fait aucun doute, a affirmé Angela Merkel, dans son allocution hebdomadaire. REUTERS.
"Nous devons faire davantage pour la protection des données en Europe, cela ne fait aucun doute", a affirmé Angela Merkel, dans son allocution hebdomadaire. REUTERS. (Crédits : Reuters)
Angela Merkel, qui rencontrera François Hollande mercredi, prône une meilleure protection des données en Europe, après les révélations sur la surveillance des télécommunications par les services d'écoutes américains.

Angela Merkel a annoncé samedi qu'elle évoquerait mercredi avec François Hollande la création d'un réseau européen de communications, afin d'éviter que les données personnelles transmises via Internet transitent par les Etats-Unis.

La chancelière allemande, qui rencontrera le président français à Paris, prône une meilleure protection des données en Europe, après les révélations, tout au long de l'année 2013, sur la surveillance des télécommunications dans le monde par les services d'écoutes américains, la NSA. Le propre téléphone portable d'Angela Merkel aurait d'ailleurs été piraté par les Etats-Unis.

Dans son allocution hebdomadaire, téléchargeable sur internet, la chancelière conteste le fait que des entreprises telles que Facebook ou Google basent leurs opérations dans des pays n'offrant qu'une faible protection des données personnelle, tout en ayant des activités dans des pays où la législation sur ce plan est plus stricte.

"Nous allons discuter avec la France de la manière dont nous pouvons conserver un degré élevé de protection des données", dit-elle. "Surtout, nous allons aborder la question de fournisseurs d'accès européens offrant une sécurité à nos citoyens, afin que personne n'ait à envoyer des courriels et d'autres informations de l'autre côté de l'Atlantique. Il serait préférable de créer un réseau de communications à l'intérieur même de l'Europe", ajoute-t-elle.

Marquée par les précédents des régimes nazi et communiste, l'Allemagne a été choquée par les révélations de l'ex-consultant Edward Snowden sur la surveillance américaine des télécommunications à travers le monde. Le gouvernement allemand tente en vain de conclure un accord avec les Etats-Unis dans le domaine de l'espionnage réciproque. "Nous devons faire davantage pour la protection des données en Europe, cela ne fait aucun doute", insiste Angela Merkel.

Entre autres sujets, la chancelière allemande dit qu'elle évoquera aussi avec François Hollande un renforcement de la coopération franco-allemande dans le domaine du changement climatique, en prévision de la conférence internationale prévue à Paris en 2015, ainsi que les questions de sécurité internationale, en particulier en Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 13:30 :
On va changer big brother NSA pour big brother DCRI, ça va tout changer.
a écrit le 17/02/2014 à 16:18 :
On va en revenir au rapport sur les autoroutes de l'information, dont les libéraux en peau de lapin ont fait des gorges chaudes sans voir qu'il disait l'exacte vérité : manque de qualité de service et de sécurité sur internet, nécessité de déployer un peu plus pour avoir les fameuses autoroutes...
a écrit le 17/02/2014 à 15:16 :
L'internet, c'est des communications en clair, donc écoutables par tout le monde, sauf quand c'est crypté (htpps).
Les données ont une valeur, et elles appartiennent toujours à quelqu'un : on ne devrait pas les laisser stocker n'importe où, là où çà arrange les prestataires de services.
C'est pourtant simple, tout çà, bon sang !
a écrit le 17/02/2014 à 13:13 :
A quand l'anonymat des adresses IP. Quand je vais chez le libraire personne note ce que je lis.
Réponse de le 21/02/2014 à 13:33 :
Tu peux la rendre anonyme, grâce à des logiciels dédié, mais ça n'a que peut d'utilité car il faut penser à les lancer à chaque usage et ça ralenti la connexion.
a écrit le 16/02/2014 à 18:09 :
Est oui, pour nous protéger ils nous faut beaucoup, des télécommunications , des réseau internet, la geoloçalisation, et une bonne défense commune.... Mais bon pour tous cela ils vas falloir attendre.... Merci à nos politiques incapable de trouver un terrain d'accords sur se sujet des plus important....
a écrit le 16/02/2014 à 14:06 :
Il est erroné de penser qu'on s'assurera une sécurité par les réseaux, qui sont par construction du gruyère. La seule et unique méthode d’être protégé est de communiquer de manière sécurisée de bout en bout. Le monde de la pègre le sait parfaitement, mais manifestement nos dirigeants n'ont pas un début d'échantillon de compréhension en ce domaine...
a écrit le 16/02/2014 à 12:19 :
Pas besoin d'etre inscrit à Twitter, FaceBook, Likedin, Google, etc, pour etre surveillé. Ces societés sont presente sur 99% des pages du web et recolte tes données sans que tu le saches, sans que tu y soit inscrit.
a écrit le 16/02/2014 à 12:17 :
Techniquement ca n'a aucun sens. Le but caché est la surveillance et la censure des européens. Angela vient de l'allemagne de l'Est, elle sait quoi.
a écrit le 16/02/2014 à 11:47 :
Aux USA , il y a déjà des sondages : êtes-vous prêt à payer pour garder vos données personnelles privées...
En France , il y a 20 000 000 000 d'andouilles qui vont bientôt devoir raquer.

Bof , c'est leur problème. J'ai vu venir. Je ne suis ni sur Face , ni sur Link , ni sur Twit.
a écrit le 16/02/2014 à 11:04 :
Bon une solution écolo des pots de yaourts et de la laine !
Réponse de le 16/02/2014 à 16:07 :
Une meilleur solution un système d'exploitation et des moteurs de recherche (made in Europe) différents,le sujet bizarrement à toujours été strapé au niveau européen.Étrange non.
a écrit le 16/02/2014 à 9:50 :
C'est sûr, il faut mieux protéger les données personnelles !
Exemple : le scandale actuel en allemagne avec le député SPD, qui avait un ordinateur personnel bourré d'images pédophiles. Si les données avaient été mieux protégées, nous ne saurions pas qui sont réellement les pourritures qui nous gouvernent et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Réponse de le 18/02/2014 à 12:02 :
Bonjour,

ça n'a rien à voir : évidemment qu'il faut poursuivre la criminalité sur la toile, mais cela ne justifie pas une surveillance généralisée telle que celle qu'exercent Google et consorts aujourd'hui. En l'espèce, il s'agit d'une enquête liée à une coopération policière internationale, qu'il n'est pas question de supprimer.

Vincent
a écrit le 16/02/2014 à 5:24 :
On évalue en France à 30 milliards par an le sous investissement en technologie. Notre appareil productif serait obsolète et on nous sort un grand plan de 12 milliards sur une décennie? On déglingue bien l'industrie puisque qu'on parle des redressements?
a écrit le 16/02/2014 à 5:16 :
C'est pas avec des ronds-points qu'on fera vivre la population. On nous fait dans cette Europe en échec sur la croissance, en surendettement et en chômage de masse, une TERRE DE DETRESSE! C'est un radeau de la méduse! On y torture les gens au travail à tel point qu'ils se suicident... pourquoi ne pas chanter la petite chanson. Le petisme économique se porte bien avec des grands parlements régionaux, autant de communes que toute l'Europe réunie, et de toutes petites croissance! On fait dans le parasitisme anti-social vu le niveau des IDH, une dépense sans résultats en terme social, contre performant en terme économique! Un non sens social! Puisqu'on parle échec de l'Europe, c'est un suicide collectif organisé par l'administration? Quelle est la proportion de chômeurs hors retraités, étudiants et hors paperasseries? Pourquoi a-t-on une administration de l'emploi en double? Quelles régions ou quels départements on supprime? On réforme les taxis mais on permet le pantouflage administratif?
a écrit le 15/02/2014 à 22:45 :
Sans pognon ca vas être dur a mettre en place. Si les serveurs sont comme dans l'administration ce sera une page web toute les 5 minutes ! Génial l'europe encore une nouvelle façon de nous fliquer...
Réponse de le 15/02/2014 à 23:34 :
Il est vrai qu'il vaut mieux être fliquer par les US...
Réponse de le 16/02/2014 à 16:56 :
@yvan

Les USA ne gèrent pas vos impôts direct ou indirect, et si vous êtes fonctionnaires votre emploi.
a écrit le 15/02/2014 à 19:55 :
Comme le projet pathetique de concurrent au GPS le programme europeen Galileo, lancé il y a 15 ans et toujours a l'etat embryonnaire ...
a écrit le 15/02/2014 à 19:00 :
Le truc le plus "trash" de l'histoire ... les gens veulent garder leur intimité ... ils sont sur fessesbouc, touitheure etc ...........
Réponse de le 15/02/2014 à 23:35 :
Au plus j'en parle, au plus je me rends compte que je ne suis pas le seul à ne pas être sur ces "sociaux"...
a écrit le 15/02/2014 à 18:36 :
Le réseau européen existe déjà car des millions de kilomètres de fibre optique sont déployés sur le territoire européen. Le fait que les américains y aient accès suppose une complicité interne. Comme le dit l'adage: protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge!
Réponse de le 15/02/2014 à 18:55 :
Votre raisonnement me semble juste .... mais il faut des protections sur les destinataires style enigmail ... etc ... Les téléphones portables n'en parlons pas ce sont des ... machins ouverts ... pour ne pas en dire plus !
Réponse de le 15/02/2014 à 19:25 :
Effectivement, cela requiert de la culture numérique autant de la part des particuliers que des professionnels. D'autre part il serait important d'informer les utilisateurs d'accès internet lorsque leurs données transitent hors d'Europe par exemple par une redirection DNS vers une page HTML indiquant l'origine de la machine auxquels ils ont accès suivi d'un hyperlien d'accès direct présentant l'adresse IP. De manière plus politique il serait possible de mettre en place un accord de "libre échange numérique" impliquant une non surveillance (sans preuve du contraire) entre l'Europe et les autres états. Sans un tel accord (même en cas de contournement), la connexion serait rompu obligeant les opérateurs à filtrer d'une liste blanche les machines correspondantes. Le savoir c'est le pouvoir et nos dirigeants ne le savent que trop bien. Je doute de la sincérité des technocrates européens concernant notre protection numérique.
Réponse de le 15/02/2014 à 23:38 :
La France est le pays qui a le réseau ADSL le plus performant car fiable. Même le bas débit passe bien. Soit, nous sommes aussi le pays dans lequel il y a le moins d'émetteurs WIFI longue distance. Car c'est le seul moyen de ne pas être trop espionné.
a écrit le 15/02/2014 à 18:25 :
Téléphone, écrans plats , etc ... sont ni plus ni moins des ordis, nous pouvons même nous faire espionner par les consoles de jeux (que je n'ai pas) .... alors... pourquoi l'union européenne ne met pas un grand coup de pied dans la fourmilière ! (parano ... non ... réaliste)... mon petit garçon, 8 ans est sous linux ... je ne veux pas qu'il soit client de ses jeux à c..!
a écrit le 15/02/2014 à 18:18 :
Belle manoeuvre politique pour légitimer la surveillance du peuple européen par Bruxelles...
Réponse de le 15/02/2014 à 18:26 :
C'est possible ! hélas
Réponse de le 15/02/2014 à 18:32 :
vaut il mieux être surveiller au niveau européen ou les USA ... quizz du truc ! je suis bardé en informatique (hors windaude) ... la sécurité devient dure à assumer .... je vois même des cookies arriver depuis la Russie !
Réponse de le 15/02/2014 à 18:45 :
@anonyme

Les USA n'ont aucun pouvoir local. A méditer...
a écrit le 15/02/2014 à 18:06 :
1er pas serait de créer un système d'exploitation européen ... à l'écart de windaube (que je n'utilise pas) !
Réponse de le 15/02/2014 à 23:54 :
La Chine a fait un coup d'essai avec Red Flag dérivé d'un système Linux cependant les chinois ont encore moins confiance en leur gouvernement qui régit leur quotidien qu'en Microsoft bien éloigné du pouvoir local.
a écrit le 15/02/2014 à 18:05 :
Ils espionnent pour nuire et pour voler. ça ne fait aucun doute, c'est leur motivation principale.
a écrit le 15/02/2014 à 18:02 :
va t' on vers une une subvention d’élevage des pigeons voyageurs ???? (le moyen le plus sure)
Réponse de le 15/02/2014 à 18:33 :
@ Gorillaz ;
Aux dernières nouvelles , dans l' armée Française il y a un service colombophile et il n' est pas en relation avec la restauration ....
a écrit le 15/02/2014 à 17:36 :
C'est avec des idées comme celles ci que l'Europe peut avancer. Et en rapportant ses idées que vous, les journalistes, vous vendrez des papiers ou des espaces pubs. Ce n'est pas avec les propos d'Arnaud, de Ségolène...et de beaucoup d'autres politiques de droite comme de gauche que vous ferez plus d'argent. En fait, je vous plains les journalistes. Rien avoir à se mettre sous la dent parce que nos politiciens français ne sont pas très "intéressants". Bon courage quand même.
a écrit le 15/02/2014 à 17:31 :
Bravo pour cette initiative ! il faut se méfier du danger que nos données personnelles détenues par des groupes privés ( comme par des Etats) échappent à toute réglementation . Ce sont nos libertés qui sont en jeux , au final le fonctionnement démocratique ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :