De nouveaux amendements au projet de loi sur les retraites

 |   |  433  mots
(Crédits : Reuters)
Les femmes ayant élevé trois enfants ne bénéficieront pas d'une décote d'âge pour la retraite, a indiqué Eric Woerth ce mardi au Parisien. En revanche, le Sénat déposera des amendements sur l'égalité salariale, ainsi que sur les chômeurs âgés et les travailleurs handicapés, a déclaré le ministre du Travail.

Après l'approbation par les députés du projet de loi réformant les retraites le 15 septembre, c'est au tour du Sénat d'examiner le texte, à partir du 5 octobre. En parallèle, jeudi 23 septembre, sont prévues des grèves et manifestations, à l'appel des syndicats, dont certains comptent sur les débats au Sénat pour obtenir des changements substentiels au projet de loi.

"L'équilibre général du texte repose sur le passage à 62 ans de l'âge de la retraite et à 67 ans de l'âge d'annulation de la décote", a de nouveau martelé le ministre du Travail, Eric Woerth, dans un entretien au quotidien Le Parisien paru ce mardi.

Le ministre exclut ainsi de fait l'idée d'un maintien de la retraite à taux plein à 65 ans pour les femmes ayant élevé trois enfants. "Les femmes concernées ont généralement arrêté de travailler il y a vingt ans en moyenne, le plus souvent par choix. Elles sont deux fois moins concernées par le minimum vieillesse, ce qui veut dire concrètement qu'il ne s'agit pas des femmes aux revenus les plus modestes !", a-t-il justifié.

A contrario, Gérard Larcher, président du Sénat, a émis la semaine passée sur LCI la possibilité de maintenir à 65 ans au lieu de 67 ans l'âge de départ pour bénéficier d'une retraite à taux plein pour les personnes - hommes ou femmes - dont la carrière a été interrompue pour élever leurs enfants.

Quelles marges de manoeuvre pour les sénateurs ?

Sur quels sujets les sénateurs disposeront-ils en réalité des "marges" de manoeuvre promises par Nicolas Sarkozy ? "Au Sénat, je souhaiterais que l'on puisse avancer sur trois sujets en particulier", a expliqué Eric Woerth : les personnes handicapées, les chômeurs âgés et les disparités salariales entre hommes et femmes.

"Le président de la république souhaite augmenter le nombre de personnes handicapées pouvant bénéficier d'un régime de départ anticipé à la retraite. Nous allons nous y atteler", a indiqué le ministre. "Nous devons par ailleurs répondre aux craintes des chômeurs âgés qui comptaient pouvoir prendre bientôt leur retraite" et "enfin, nous devons aller au bout du débat sur l'égalité hommes-femmes face à la retraite". "Sur ces sujets, il y aura des amendements soit du gouvernement, soit de la majorité sénatoriale", a promis Eric Woerth.

Après la mobilisation du 7 septembre contre le projet de loi, le gouvernement avait déjà annoncé une nouvelle allocation pour les chômeurs âgés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :