L'Assemblée a voté le projet de loi de finances 2011

 |   |  310  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'ensemble des députés UMP et Nouveau Centre ont approuvé le budget présenté par le gouvernement pour 2011. Le texte doit maintenant être approuvé par le Sénat.

Les députés ont adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par 169 voix contre 68 l'ensemble du projet de loi de finances pour 2011 que le Sénat examinera à son tour à partir de ce jeudi après-midi.

Les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) ont voté pour. Les groupes de l'opposition de gauche ont voté contre ce projet de budget présenté par Christine Lagarde, ministre de l'Economie, et François Baroin, ministre du Budget.

A l'issue de cet examen par les députés, le déficit du budget de l'Etat, fixé à 91,993 milliards d'euros dans le texte initial, s'établit à 91,620 milliards d'euros contre 152 milliards en 2010.

La fin du débat budgétaire, mercredi soir, a été marqué par un vent de fronde. Les députés ont vivement protesté lorsque François Baroin, au nom de la rigueur budgétaire, a demandé une deuxième délibération dans le but de rejeter des amendements votés en séance publique contre son avis.

Contrairement aux autres années, le gouvernement a demandé le rejet non pas d'une poignée d'amendements mais de dizaines. Après une réunion des députés de la majorité avec le ministre du Budget, le gouvernement a accepté de revenir sur quelques-unes de ses demandes.

Mais il a imposé que les pensions de retraite des anciens combattants soient revalorisées d'un point à partir du 1er juillet 2011 et non pas de deux comme l'avaient décidé à l'unanimité les députés.

En signe de protestation, le groupe du Nouveau centre a refusé de participer au vote de ces amendements gouvernementaux de suppression tandis que les élus communistes et apparentés quittaient l'hémicycle.

Le projet de loi de finances prévoit de ramener le déficit public de 7,7% du produit intérieur brut fin 2010 à 6% fin 2011, l'objectif étant d'atteindre un déficit de 3% fin 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :