Les allocations familiales seront bien supprimées en cas d'absentéisme

 |   |  226  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a assuré qu'il s'agissait d'une simple amélioration d'une mesure qui existe depuis 1959 et que la politique contre l'absentéisme scolaire était "globale et équilibrée".

Le décret d'application permettant la suspension des allocations familiales en France pour absentéisme scolaire a été publié dimanche au journal officiel et entrera en vigueur lundi.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a assuré qu'il s'agissait d'une simple amélioration d'une mesure qui existe depuis 1959 et que la politique contre l'absentéisme scolaire était "globale et équilibrée".

"Les uns et les autres cherchent à caricaturer la politique du gouvernement", a-t-il dit dimanche sur Europe 1. "Oui, je suis favorable à la suspension des allocations familiales" en cas d'absentéisme scolaire, a ajouté Luc Chatel.

Nicolas Sarkozy avait annoncé en avril lors d'un discours sur la sécurité que les allocations familiales seraient "systématiquement" suspendues en cas d'"absentéisme scolaire injustifié".

Selon le texte du député UMP des Alpes Maritimes, Eric Ciotti, un élève ayant été absent plus de quatre demi-journées par mois, sans justification, recevra un avertissement.

Le directeur de l'établissement en informera l'inspecteur d'académie qui rencontra les parents tout en saisissant le président du Conseil général afin que soit mis en place un contrat de "responsabilité parentale".

Si, au cours du mois suivant, l'absentéisme de l'élève est à nouveau constaté, l'inspecteur d'académie a alors "l'obligation" de saisir le directeur de la caisse des allocations familiales qui suspendra le versement des allocations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2011 à 22:19 :
beaucoup de bruit pour pas grand chose !!! ns en reparlerons dans un an
a écrit le 25/01/2011 à 18:55 :
Le PS n'a rien trouvé de mieux que d'annoncer que si en en 2012... etc. il rétablira les allocations même en cas d'absentéisme. Il y aura sans doute la régularisation de tous les "sans papiers" comme en 1981 et le reste. Puis le trou noir !!!
a écrit le 24/01/2011 à 16:57 :
Du nouveau avec du vieux! Cette mesure existe déjà. Mais on a désaisi les chefs d'établissements de ce pouvoir. Or qui mieux qu'eux, pouvaient le faire, en concertation avec l'assistante sociale, le (la)CPE? Il suffisait de prendre contact avec les A.F., d'en informer la famille... Je peux vous dire que c'était efficace et ne croyez pas que c'était fait à la légère... Ne croyait pas non plus que cet absentéisme soit uniquement lié à une absence d'autorité familiale, il cache parfois une économie "sous terraine", bien plus lucrative!
a écrit le 24/01/2011 à 13:27 :
je suis tout à fait d'accord, ceci existe depuis que je suis jeune, (je suis retraitée), donc ce gouvernement applique la loi.
Réponse de le 24/01/2011 à 16:48 :
Vous avez le droit d'être d'accord, par contre je ne pense pas que cette loi existait lorsque que vous étiez jeune. Il s'agit surtout d'une loi pour draguer la frange la plus réactionnaire du corps électoral dans laquelle il ya malheureusement de plus en plus d'anciens nostalgiques de la France d'antant. Le monde évolue il faut s'y adapter et ce n'est pas qu'en maniant le bâton comme en Tunisie qu'on y arrive! A développer les injustices on génère la révolution.
a écrit le 24/01/2011 à 2:54 :
C'est une mesure normale et juste, qui responsabilise les parents et leurs enfants qui en générale se foutent royalement de tout, malheureusement elle est bien trop laxiste et perd de son effet, laisser 4 demi journées/ mois à la suite de quoi on récolte un "avertissement" puis encore 4 demi journées le mois suivant avant de supprimer les allocations autant dire une mesure qui ne sera quasiment pas appliquée.... . Il aurait fallut faire 3 absences non justifiées / trimestre : à la 2ème on convoque les parents et à la 3 ème on supprime les allocations !! là par contre sa aurait été efficace
Réponse de le 24/01/2011 à 11:21 :
donc si l'enfant est malade (grippe, opération,...) plus de 4 demi-journée pendant 1 mois, il recevra un avertissement ?! dans ce cas, il mieux vaut supprimer les alloc. que de crever à l'école ;-)
NB : ce n'est pas sérieux (l'absentéisme est avéré lorsqu'on est absent plus de 15 jours par mois, et tous les mois)
Réponse de le 24/01/2011 à 13:29 :
vous pouvez justifier l'absence par des arrêts qui sont prescrit par le docteur, ou l'hopital. Il ne faut pas dire n'importe quoi.
Réponse de le 24/01/2011 à 14:27 :
joss vous êtes vraiment très formaliste (ou déjà conforme au moule) : chaque fois que vous êtes malade, vous allez chez le médecin (avez-vous pensé au trou de la sécu ?)
a écrit le 23/01/2011 à 22:18 :
Il est sain de rappeler que les aides sont soumises à certaines conditions qui sont rapidement oubliées, de ce fait, les aides sont considérées comme un dut et non plus comme juste retour à un comportement "exemplaire".
a écrit le 23/01/2011 à 20:19 :
On enfonce la tete sous l'eau de parents deja en train de se noyer .. En quoi cela va-t-il ameliorer les choses pour des parents depasses , absents toute la journee ou fragilises vis a vis d'enfants violents , incontrolables ou en echec ?? Quant est-il de nos politiques abonnes absents permanents parce qu'ils courrent cinq lievres a la fois ?La Republique exemplaire , commence par l'exemplarite tout en haut .. C'est une mesure populiste , indigne et inefficace .. La plupart de ces parents ont besoin de soutien , d'aide pour reprendre la main vis a vis de leurs enfants . Il est toujours plus facile de punir que d'eduquer . Comme il est plus facile de promettre que de realiser .
Réponse de le 24/01/2011 à 3:00 :
Leurs donner des allocations familiales ne les aide pas à rendre leurs enfants contrôlables, moins violent, moins absent à l'école, où à les sortir de l'échec..... l'assistanat n'a jamais aidé personne
Réponse de le 24/01/2011 à 13:31 :
tout à fait d'accord. De toute façon se sont les parents qui sont responsable, et pas la société ou bien le gouvernement. C'est trop facile maintenant .
a écrit le 23/01/2011 à 19:38 :
Ceci étant les allocations familiales ont réellement un intérêt à partir de trois enfants. Quand vous en avez qu'un, vous touchez réellement des "miettes" (je me demande même si des fois vous touchez quelque chose), deux c'est déjà un peu plus intéressant ; conclusion : c'est dans les familles où il y a réellement trois enfants voire plus que la sanction peut être dissuasive. Quid d'une famille de quatre enfants où vous avez un élève qui va en cours et un autre qui est toujours absent...
Réponse de le 24/01/2011 à 3:10 :
Très simple, si vous avez quatre enfants dont un toujours absent, et bien les alloc sont diminuées de 25%
Réponse de le 24/01/2011 à 11:14 :
Les parents d'enfants uniques ne touchent RIEN, donc leurs enfants continueront à sécher l'école sans problème .

Par contre, il faut prévoir des éducateurs pour venir à l'aide des mères isolées victimes d'enfants violents sans les pénaliser en plus financièrement. Certaines n'arrivent même pas à percevoir la pension alimentaire des enfants ni l'aide éducative du père .
a écrit le 23/01/2011 à 18:22 :
Effet de paroles qui ne sera JAMAIS appliqué, comme d'habitude !!! ils nous refont le coup à chaque fois !! des menaces et puis s'en va... dans l'oubli !!
a écrit le 23/01/2011 à 17:12 :
Signe de cette société ou les parents sont punis quand les enfants fautent . le monde à l'envers . La Terre au dessus du ciel...
Mise en immaturité de la population , Les parents s'abrutissent devant un smart phone a faire du jeu vidéo et mange et s'habillent comme des adolescents.
Le management et les écrans sont en train de broyer l'homme moderne.
Réponse de le 24/01/2011 à 3:07 :
Devant la loi (art.1384 alinéa 4) les parents sont solidairement responsables des actes de leurs enfants mineurs.... donc rien de bien anormal à ce qu'ils payent leur part de responsabilité ! Et si les parents étaient punis à chaque fois que leurs enfants fautent, ils gagneraient tous en maturité !
Réponse de le 24/01/2011 à 3:58 :
Votre point de vue est juste
Réponse de le 31/01/2011 à 12:36 :
No Comént
a écrit le 23/01/2011 à 17:04 :
Encore une loi de plus à empiler et qui ne sera pas appliquée
Réponse de le 24/01/2011 à 15:40 :
Tout à fait d'accord avec Pierre?Les profs feront tout pour détourner son application.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :