Comment la fin du AAA va se faire sentir dans les poches des Français

 |   |  575  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après les plans de rigueur de 2011, le gouvernement table sur la TVA sociale pour respecter sa trajectoire budgétaire. Mais, comme l'a souligné samedi le Premier ministre, d'autres ajustements ne sont pas exclus.

 Au-delà des réactions politiques diverses immédiates et attendues et de la polémique sur la légitimité du jugement des agences de notation, la question est bien de savoir ce que sanctionne au fond cette dégradation, alors que le gouvernement a lancé deux plans de rigueur en 2011, ce qui a valu aux parlementaires d'examiner quatre textes budgétaires en 4 mois.
"C'est une juste sanction", analyse l'économiste Nicolas Bouzou, directeur du cabinet Astérès, évoquant "30 ans de laxisme budgétaire ". Les 18 milliards d'euros d'économies votées pour 2012, adoucies pour certaines lors de débats parlementaires parfois surréalistes, arrivent donc un peu tard, jouent principalement sur les recettes et ont pu être jugées trop disséminées et timides. Cela étant, se pose la question des conséquences de cette dégradation sur les taux d'intérêt, et donc la charge de la dette prévue à 48,8 milliards d'euros en 2012. Bercy se veut confiant, la loi de finances pour 2012 intégrant une prévision à 3,7 % pour les taux à 10 ans, contre 3,06 % vendredi. Mais "ils pourraient monter jusqu'à 4 %", prévient Nicolas Bouzou. Pour lui, le pire pourrait être un processus de dégradation en chaîne (effondrement de la croissance, hausse du chômage) propre à accroître encore le coût de la dette.

Les économistes dubitatifs


A plus brève échéance, le gouvernement se retrouve bel et bien au pied du mur, malgré un déficit budgétaire pour 2011 revu à 91,5 milliards d'euros contre 95,3 milliards prévus et, partant, un déficit public plus proche des 5,5 % du PIB que des 5,7 %. Pour autant, les économistes restent dubitatifs. "Même en intégrant toutes les mesures de rigueur, le déficit public devrait être de 5 % en 2012 contre 4,5 % prévus", anticipe Mathieu Plane, économiste à l'OCFE, qui table sur un recul de 0,2 % du PIB en 2012, alors que le scénario bas du budget 2012 est à + 0,5 %. Du coup, le collectif budgétaire de février concernant la TVA "sociale" devrait non seulement entériner une nouvelle prévision de croissance (probablement + 0,5 %) mais aussi intégrer "un ajustement des comptes", indique Gilles Carrez, le rapporteur (UMP) du budget de l'Assemblée nationale. Ce qu'a confirmé François Fillon lors de sa conférence de presse de samedi : "Les mesures budgétaires que nous avons prises sont donc suffisantes à ce stade. Lorsque nous aurons une meilleure visibilité sur notre croissance, nous pourrons procéder à des ajustements. J'ai déjà indiqué que nous avions des marges de précautions dans le budget 2012.". De fait, Dans le cadre de la réserve de précaution de 7 milliards prévue en 2012 (qui consiste en fait en gels de crédits consommés en partie en cours d'année), 2 à 3 milliards de crédits devraient être annulés immédiatement.

10 à 15 ans pour récupérer le triple A


Mais le gros des économies viendra des modalités de mise en ?uvre de la TVA sociale fixées à l'issue du sommet social du 18 janvier. Et encore, tempère Mathieu Plane, "pour compenser les effets négatifs à court terme (hausse des prix), il faudra 9 mois", les effets vertueux ne jouant qu'ultérieurement. Rien à attendre donc avant fin 2012, d'autant que pour laisser le temps aux agent économiques d'anticiper cette réforme fiscale, Gilles Carrez préconise une application... au 1er janvier 2013. Pas de quoi donc convaincre les agences de notation. Mais, rappelle Nicolas Bouzou, il faut généralement entre 10 et 15 ans pour regagner un triple A.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2012 à 15:56 :
ils peuvent etre fiers nos deux comperes joli travail !! sarko a galvaude notre argent les caisses sont archies vides bien sur il va nous dire que ce n'est pas lui c'est la faute aux 35 heures pourquoi pas aussi a la guerre de cent ans tout cela a bon dos il a creuse le deficit a belle dents avec son gouvernement favorisant bien sur les petits copains de la haute, et maintenant il va essaye de taxer a tour de bras pour ramasser un peu de monnaie et mettre le bordel derriere lui avant de se faire virer,curieusement on entend plus mme bla bla vous savez la miss morano!pet etre a cours d'idees ou le patron lyi a dit de s'ecraser
a écrit le 16/01/2012 à 11:24 :
"Mauvaise politique économique suite aux lois Tepa, baisse de la TVA dans la restauration, avion "Air Sarko On" (360 Millions d'euros)etc,etc. Voila le résultats de cette politique. Ce n'est pas pour rien qu'on appelle Sarkozy le "Président des Riches". Il a tout simplement oublier les autres surtout ceux qui ne sont pas riches mais qui ont aussi le droit de voter. Vouloir faire en 4 mois ce qu'il n'a jamais fait en plus de 4 ans, c'est de la "Poudre aux yeux".Son bilan 620 Milliards de déficit en 5 ans c'est à afficher dans le livre des records.
a écrit le 16/01/2012 à 9:04 :
Mais qu'ont-ils donc tous à vouloir MONDIALISER???Qui veut faire du monde une seule et unique société? POUR QUI ET POURQUOI? Ecoutez le discours de Marine LEPEN à Rouen le 15 et vous aurez la réponse!!!!!!
a écrit le 15/01/2012 à 22:05 :
On veut des cartables on veut des cartables on veut des cartables pour nos dirigeants!!!
a écrit le 15/01/2012 à 18:36 :
30 ans a emprunter pour le social !.... entre autres , mais paradoxalement 30 ans a gaver l'actionnaire au lieu de mieux répartir la richesse.....
a écrit le 15/01/2012 à 17:57 :
@Plus rien : revoyez vos classiques cher Monsieur et ne croyez pas le monceau de conneries sur Wikipedia !
a écrit le 15/01/2012 à 17:05 :
Merci à l'Etat de vivre au dessus de NOS moyens. La dette s'élève à plus de 28000 Euros par habitant!!! des enfants aux personnes agées .. je ne vois pas comment ON va rembourser cette somme... ni de progrès dans leur recherche d'économie dans le train de vie de lEtat plutôt que l'augmentation des prélèvements....
Réponse de le 16/01/2012 à 6:19 :
@28000 euros, dépôt de bilan!!!!!!!!!!!
a écrit le 15/01/2012 à 16:50 :
tout à fait d'accord avec Vincent : le 10 mai 1981, la France a signé son arrêt de mort avec l'élection de François Mitterrand - dont au passage on rappellera qu'il n'a jamais mis Hollande ministre, même pas sous-secrétaire d'Etat, préférant l'envoyer "évangéliser" quelques terres corréziennes....
Réponse de le 15/01/2012 à 17:11 :
Je vous approuve 100% . Pourvu que les électeurs ne refassent pas la méme bétise qu'il y a trente ans car dans la situation actuelle nous irions à la catastrophe. Mais je crois encore au bon sens des français.
Réponse de le 15/01/2012 à 17:21 :
Vous dites n'importe quoi, la dette a commencé sous Giscard avec les divers chocs pétroliers http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France
Appuyez vous sur des faits au lieu de croire ''à vos vérités''.
a écrit le 15/01/2012 à 16:27 :

vont ils se remette en cause ,? RECONNAITRE LEURS ERREURS? reduire le train de vie de cet etat ? dubitatif

le francais ne veut pas etre assiste
a écrit le 15/01/2012 à 16:05 :
Trente ans de bétises suffisent. Il faut réformer et encourager les entrepreneurs qui eux donnent du travail. Pour commencer pas de comité d'entreprise à partir de 50 salariés, mais bien au-delà, et cela déjà créera des embauches.
Réponse de le 15/01/2012 à 16:25 :
le commité d'entreprise est il indispensable tout court?mieux vaut reverser directement l'argent en salaire
Réponse de le 15/01/2012 à 16:33 :
Et voila... Les même qui foutent tout le monde dans le trou a force de dérégulation en veulent encore un peu plus...

Et que vient faire le CE dans tout ca au fait ?

Et si les patrons, c'est grand "vertueux"... Baissaient leur salaire, à eux...
Réponse de le 15/01/2012 à 17:00 :
L'obligation de créer un CE à partir de 50 salariés décourage les entreprises de se développer pour ne pas dépasser ce chiffre.
a écrit le 15/01/2012 à 14:54 :
Le malheur de la France,à commencé en mai 1981 et non pas depuis avec l'élection de l'actuel président.
Réponse de le 15/01/2012 à 15:16 :
moi j'espere cher VINCENT qu'a la fin janvier quand t il va s'adresser aux francais qu'il aura le minimun de correction et honneté de nous dire qu'il ne se represente pas et qu'il laisse sa place à alain juppe je suis de droite moi aussi et j'ai voté pour lui en 2007 mais il faut arreter de nous casser les.. avec 1981
nous la droite sommes au pouvoir depuis 1995 alors nous aurions pu faire une réorganisation de plus sous chirac sarkozy à eu le ministere des FINANCES ?
et nous ne pouvons plus faire confiance à quelqun qui nous a dit le triple A impossible de le perdre sinon cela sera la CATHA !!!! pour moi 2012 sera tout sauf SARKOZY...
Réponse de le 15/01/2012 à 15:34 :
Mais cet actuel Président,n'a-t-il pas fait vendre notre OR pour 400 tonnes à un cours inférieur à 75% de la cotation actuelle??
Ce n'est pas une saine gestion pour ce M. BlingBlinG
Réponse de le 15/01/2012 à 15:40 :
Vous preconisez qu'aprés un ex minitre des finances qui a fait vendre notre OR à 25% de sa valeur actuelle,et qui malgré cela est devenu President,que nous recourrions à un élu-casserolle,qui certes ayant fait ses classes auprés d'un orfévre-touriste,a du métier pour enfumer l'electeur.
Soyons sérieux,le Futur sera celui des agences de notation,autrement dit le meillleur devoir financier.
Voilà de quoi arreter,les élucubrations.
Réponse de le 15/01/2012 à 18:49 :
donc pas sarkozy cbenvrai
a écrit le 15/01/2012 à 14:38 :
Il va falloir arreter de geindre pour un oui ou pour un non.
maintenant il va falloir travailler n'en déplaise aux syndicats,acheter intelligent et eviter le superflu,comme ces jeux,qui forment une génération d'ahuris.
Se replier sur son train de vie réel devient pour la France son objectif.Etre partout présent ,pour la gloriole est une dépense inacceptable.
Réponse de le 15/01/2012 à 16:27 :
transmis aux dockers cgt de marseille.ça va surement leur faire trèss peur
Réponse de le 15/01/2012 à 16:36 :
ceux qui travaillent 12 heures par semaine? ( pour 4500 euros nets/mois, de memoire? -- ca fait plus de 6000 bruts; mais la je ne sais pas si je ne confonds pas avec leurs cousins d'une raffinerie pas loin...)
Réponse de le 15/01/2012 à 22:04 :
Heureusement nos banquiers et nos financiers ne sont pour rien dans la spéculation des rentiers et encore moins dans la crise actuelle...
a écrit le 15/01/2012 à 14:23 :
faudrait quand même que les services de l'état leur achètent des cartables.....
Réponse de le 15/01/2012 à 17:06 :
Pourquoi ?
Réponse de le 15/01/2012 à 22:02 :
Ben l'image de présentation....de l'article est bidonnante non?
a écrit le 15/01/2012 à 14:21 :
cela représente quand 30ans de n'importe quoi dans notre pays et voir même dans l?Europe... Il y a peut être un moment ou il faudra mettre tous ces gens en taule...
En attendant c'est la faute des gens qui bossent...et des petites entreprises...
a écrit le 15/01/2012 à 14:09 :
juste quelques faits passés :
-30 décembre 1980, dernière loi de finances votée à l'équilibre en France, Premier ministre Raymond Barre. Giscard battu en 1981, Barre forcément s'en va. Un ringard disait-on alors à Gauche...
-15 septembre 2007, Fillon déclare être "à la tête d'un Etat en faillite". Il se fait conspuer à Droite, par sa propre majorité.
13 janvier 2012 = on perd le triple A. L'Histoire reste désormais à écrire....
a écrit le 15/01/2012 à 13:43 :
IL lui et ses ministres et députés ainsi que les financiers et gros actionnaires nous ont pris pour des cons ; a se rappeler lors des Présidentiels
Réponse de le 15/01/2012 à 17:07 :
T'as raison. En votant HOLLANDE, crois tu que tu seras moins dans la merde ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :