Plus de Français que d'Allemands en 2055 ?

 |   |  501  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors qu'en France on compte aujourd'hui 17 millions d'habitants de moins qu'outre-Rhin avec une population d'environ 65 millions d'habitants, en 2055 les Français pourraient dépasser les Allemands. Ces derniers seraient quelque 71 millions tandis que l'Hexagone hébergerait un petit million de plus, selon une étude de l'Ined.

Dopée par sa forte fécondité, la population française de 65 millions aujourd'hui pourrait dépasser celle de l'Allemagne (82 millions) vers 2055, explique une étude de l'Institut national des études démographiques (Ined) publiée ce jeudi. En 2010, la population française a augmenté de 5,3% alors que la population allemande a diminué de 0,6%, rappelle Gilles Pison, auteur de cette étude consacrée au "chassé-croisé démographique" entre la France et son voisin d'outre-Rhin.

"Sans l'immigration, la population allemande aurait diminué de 2,2% car les décès dépassent largement les naissances" alors qu'en France, "c'est l'inverse, les naissances dépassent les décès (802.000 contre 540.000 en 2010)", poursuit le démographe. Résultat, "les projections moyennes des Nations unies annoncent que la population de la France pourrait rattraper celle de l'Allemagne en 2055", retenant comme hypothèse que "la fécondité continue de remonter en Allemagne et en France, y atteignant respectivement 1,92 et 2,06 enfants cette année-là".

"La durée de vie continuerait de s'allonger de part et d'autre, avec une espérance de vie atteignant 85,5 ans et 86,5 ans en 2055, l'immigration étant supposée se poursuivre également dans les deux pays", ajoute encore Gilles Pison. La population française pourrait être alors de 72 millions et celle de l'Allemagne de 71 millions.

Le baby-boom a tout changé

Pourtant, l'Allemagne a longtemps été plus dynamique que sa voisine, marquée par une limitation des naissances plus précoce, dès le milieu du XVIIIème siècle, explique-t-il. Mais après 1945, "le baby-boom change brusquement la donne. La population française se remet à augmenter, à un rythme annuel proche de 1% au cours des années 1950 et 1960, contre 0,7% en Allemagne", où le baby-boom est "plus tardif" et plus court.

En 1964, la fécondité atteint 2,9 enfants par femme en France, 2,5 en Allemagne. Au début des années 70, la fécondité n'est plus que deux enfants par femme dans les deux pays, diminuant encore jusqu'à 1,3 en 1990 en Allemagne et 1,7 en France. Mais si le chiffre est remonté ensuite dans l'Hexagone (2 enfants par femme aujourd'hui), il est resté à 1,4 en Allemagne. "Depuis 1945, les Françaises ont un demi-enfant de plus que les Allemandes", résume le démographe.

Le poids de la période nataliste nazie

Pour expliquer ces différences, Gilles Pison cite d'abord "la politique familiale de la France" : "ancienne et d'une grande constance, elle a toujours fait l'objet d'un consensus politique" tandis qu'en Allemagne, "le souvenir de la période nataliste nazie a longtemps empêché le développement d'une politique semblable". Aujourd'hui, "si les Allemands dépensent autant que les Français pour financer la politique familiale", "l'offre de garde d'enfants en bas âge est moins abondante". De plus, en Allemagne, "la conviction (est) largement partagée qu'une bonne mère doit s'occuper elle-même de son bébé et ne pas partir travailler en le laissant à la crèche dans la journée". A noter que l'Allemagne a quand même vu sa population augmenter de nouveau en 2011 (+50.000 personnes), pour la première fois depuis 2002.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2012 à 21:13 :
Le problème ce n'est pas l'origine ou la couleur des nouveaux français ou que l' ensemble du pays produise plus d'enfants que l'Allemagne. Mais être capable d'apporter le bonheur et un vie agréable à tous les citoyens (Bonne éducation, retraite et système social adéquates, travail et logement garantis). En ce moment, avec 65 millions d'habitants, c'est déjà loin d'être le cas: pauvreté et inégalités ne font que croître. Nos politicons et nos médiacons devraient comprendre qu'il vaut mieux avoir 60 millions de citoyens heureux que d'en avoir 80 millions dont la moitié sera des exclus. Tout ce qui concerne ces médiocres ce sont les bulletins de vote...Désolé, futures générations françaises, vous allez hériter d'un drôle de "merdier". Jean-Claude Meslin Européen d'origine normande
a écrit le 29/03/2012 à 20:41 :
Il faut dire qu'avec l'immigration en France et le taux de natalité de ceux qui viennent s'y installer, ce ne sont pas les Françaises qui permettent à notre pays d'atteindre 2 enfants par femme... Il faut aussi souligner qu'en Allemagne, il faut justifier de revenus minima (66 000 euros) pour pouvoir s'y installer si l'on n'est pas citoyen de l'UE. Et le droit du sang s'y applique, tout comme en Pologne.
Réponse de le 30/03/2012 à 8:04 :
La limite de 66000 Eur. a été récemment abaissée pour aider les entreprises à pourvoir des postes vacants. Quandt au droit du sang, il a été sérieusement assoupli: un enfant né de parents étrangers acquière automatiquement la nationalité allemande, si l'un des parents réside en Allemagne depuis plus de 8 ans.
Réponse de le 31/03/2012 à 21:29 :
Ce ne sont pas les Françaises ??? Ca dépend dans quelles régions. En Pays de la Loire ou en Bretagne, la fécondité est de plus de 2 enfants/femme et ce n'est pas les quelque 1 ou 2 % de population étrangère qui explique ce phénomène ! A mon sens, la surnatalité des populations immigrées n'est significative que dans deux ou trois départements en France... Mythes et réalités...
a écrit le 29/03/2012 à 16:55 :
à l'heure de l'UE et de l'intégration des états de l'UE il vaudrait meiux parler de citoeyns euroépens....résidant en France et Allemagne:) Donc, nous serons plus d'Européens à vivre en Frenace qu'en Allemagne?
a écrit le 29/03/2012 à 16:21 :
ou habitants en france ?
Parceque certes le droit de la nationalité est on ne peut plus généreux en france, mais si l'on compare a ce qui se pratique dans la plus grande partie du reste du monde c'est une aberration et que d'autre part les politiciens n'ont jamais demandé aux français s'ils étaient d'accord.
a écrit le 29/03/2012 à 14:48 :
Si les français sont de la qualité de Mohamed Mehra, alors il faut revoir les courbes de la mortalité.
a écrit le 29/03/2012 à 14:32 :
sujet en or pour nos commentateurs chevronnés du déclin et d'un indispensable malthusianisme: on attend!
a écrit le 29/03/2012 à 12:12 :
Somme toute cela expliquerait que nous ayons un peu plus de chômage qu'eux? un taux de chômage allemand en recul à 6,7% de la population active, son plus bas niveau depuis la réunification, en 1990! Après le miracle japonais, suédois?l'allemand.
a écrit le 29/03/2012 à 9:59 :
Nous sommes en 2012 et se sont des prévisions pour 2055 donc 40 ans plus tard, d'ici là des événements peuvent changer.
a écrit le 29/03/2012 à 9:58 :
avec 7 milliards d'habitants sur la planete, moins on sera, mieux ce sera
a écrit le 29/03/2012 à 9:05 :
Effectivement beaucoup d'émigrés en Allemagne pas trop de naissance, pas les avantages comme en France.... C'est pas du racisme mais de la constatation.....
a écrit le 29/03/2012 à 8:50 :
Quelle poisse! À quand une politique qui éduquerait les populations immigrées pour qu'elles s'adaptent à notre culture au lieu de la diluer?

L'argument du renouvellement des générations est la plus grande aberration du monde moderne. Ce prétexte a été utilisé par nos politiques pour alimenter une croissance sans limites servant à combler des dettes abyssales contractées pour justement financer l'augmentation de la population et ses demandes insatiables!  Elle nous a également conduit à accepter/subir une immigration incontrôlée dont chacun de nous paye aujourd'hui les conséquences sociétaires.
1.2 enfant par couple n'a rien d'effrayant. Nos enfants pourront à nouveau vivre dans ces maisons jadis utilisées par nos parents et que nous avons été forcés de diviser en appartements sans cesse plus petits, nos villes seront moins embouteillées et polluées, la nature reprendra sa place aux périphéries des villes... 

a écrit le 29/03/2012 à 8:14 :
J'attends avec impatience le commentaire d'EIFFEL sur cet article!
a écrit le 29/03/2012 à 8:00 :
Plus de Français que d'Allemands ? y a-t-il beaucoup d'émigrés en Allemagne ?
Cela pourrait peut-être changer la donne,non ?
a écrit le 29/03/2012 à 7:47 :
D'abord l'immigration a été jugulée depuis 2007 et sera bloquée dans 2 mois grâce à Nicolas SARKOZY (pbsl) et la natalité vigoureuse est du à la confiance des Français et à leur esprit de conquête, la FRANCE colonisera toute l'Europe.
Réponse de le 29/03/2012 à 8:13 :
@Cavaliere manque d'ambition c'est crrément le monde qu'il faut coloniser!
a écrit le 29/03/2012 à 7:19 :
vu que de nombreux francais devront s expatrier pour fuir l absence de perspective en France, ca m etonnerait bien qu il y ait plus d habitants en france qu en RFA (qui elle va importer des francais)

Si ca continue comme ca, on aura en france que des vieux (retraites) et des jeunes qui ne peuvent partir (sous qualifies) qui auront le choix entre le RSa et un emploi sous paye. Une sorte de Grece
Et de temps en temps des emeutes
Réponse de le 29/03/2012 à 7:31 :
Vous avez raison, dans la liste de ceux qui ne peuvent pas partir, vous oubliez les fonctionnaires
Réponse de le 29/03/2012 à 10:37 :
Comme dans ce bouquin un peu spécial "les corps indécents" les jeunes ont tout intérêt à s'installer loin de la France et loin de l'Europe s'ils veulent avoir quelques perspectives. France No futur avec en plus une bombe à retardement constituée par une immigration extra-européenne massive.
Réponse de le 29/03/2012 à 20:43 :
En même temps, si on est jeune et chômeur en ce moment en France ou en Espagne, il vaut mieux partir en Allemagne ou en Pologne, je ne vois pas l'intérêt de rester dans l'Hexagone. Mais les Français sont casaniers, dans leur majorité.
a écrit le 29/03/2012 à 7:18 :
.....et plus de chômeurs aussi !!! Qui va payer les retraites ? Qui va soutenir les cadeaux sociaux ? Vite, courage ... fuyons !!
a écrit le 29/03/2012 à 7:15 :
Pourquoi l'état français n'adopte pas une politique incitatrice à l'établissement en Allemagne des employés laissés sur le carreau par la désindustrialisation en France ?
Ils auront clairement de plus en plus besoin de personnes qualifiées pour lesquels nous n'avons plus d'usines, les salaires sont très décents et la qualité de vie proche de la notre.
Il y a toujours la barrière de la langue, mais si cela marche bien, il pourrait y avoir création de communauté francophone et on pourrait leur fournir des cours de langue.
a écrit le 29/03/2012 à 7:08 :
Pascual (un prénom bien français si c'est le vôtre, n'est-ce pas ?), vous ne voulez pas déménager en Allemagne ? Cela nous est égal de passer un jour devant l'Allemagne en nombre d'habitants, par contre nous préférons avoir moins d'habitants, mais pas de racistes.
Réponse de le 29/03/2012 à 11:25 :
Malheureusement il se trouvera toujours quelques anti-racistes pour nous faire la morale.
Réponse de le 29/03/2012 à 13:30 :
Et toujours des racistes pour créer une mutinerie et faire couler le bateau, qui a déjà bien du mal en temps de crise. Liberté, égalité, fraternité, vive la France!
a écrit le 29/03/2012 à 6:43 :
Plus d'immigrés que de français vous voulez dire!!?
Réponse de le 29/03/2012 à 7:03 :
De votre part, Pascual...
Réponse de le 29/03/2012 à 7:19 :
c'est du pareil au même
Réponse de le 30/03/2012 à 1:35 :
délire collectif suivi d un engoument pour lire l avenir ! qui vivraverra.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :