Une cure d'austérité en équipe de France de football ?

Le président de la Fédération française de football a annoncé vendredi que les joueurs de l'équipe de France ne toucheront plus de primes sur les matchs éliminatoires en cas de non qualification pour la Coupe du monde 2014. Ils renoncent par ailleurs à la prime en cas de victoire en match amical. Seule la prime à l'image, qui a d'ailleurs été revue à la hausse, est maintenue sans condition de résultats.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Plus de bonus sans résultats... enfin presque. Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a annoncé vendredi que les joueurs de l'équipe de France ne toucheront plus de primes sur les matchs éliminatoires s'ils ne se qualifient pas pour la Coupe du monde. Tout un symbole après un Euro 2012 à oublier et à quelques heures de la première rencontre de groupe face à la Finlande. En outre, les Bleus renoncent aussi aux primes en cas de victoire en match amical.

Toutefois, en guise de consolation, la prime de droit à l'image a elle été revue à la hausse: elle sera désormais de 15.000 euros par match au lieu de 10.000 précédemment. En conséquence, à quelle somme vont-ils réellement renoncer ?

8 millions d'euros à se partager en cas de qualification

S'ils décrochent leur billet pour le Brésil, où se déroulera la Coupe du monde 2014, les joueurs se partageront 30% de la somme versée par la FIFA. "Cette somme devrait être de 8 millions d'euros, soit environ 2,4 millions pour l'équipe", a précisé Noël Le Graët. En supposant que le nouveau sélectionneur, Didier Deschamps, utilisera le même nombre de joueurs que Laurent Blanc lors de la précédente campagne de qualification pour l'Euro 2012, soit une trentaine, la prime par joueur serait donc de 80.000 euros au total. Une somme dérisoire quant on sait que le salaire annuel moyen des joueurs de l'équipe de France était en juin dernier de 4,1 millions d'euros !

Jusqu'à 18.000 euros par joueur pour une victoire en match amical

En cas de victoire en match amical, la prime était jusqu'à présent de 10.000, 12.000 ou 18.000 euros selon le classement mondial de l'adversaire. Pour les prochaines rencontres de ce type, l'équipe de France rencontrera le Japon, l'Italie et l'Allemagne. Pour le premier adversaire (23e au dernier classement FIFA), on peut donc supposer que les joueurs auraient remporté 12.000 euros chacun en cas de victoire. Et s'ils parviennent aussi à battre la "Manschafft" et la "Squadra Azzura", respectivement 2e et 6e du classement mondial, se sera 26.000 euros de plus.

Sachant que neuf autres matchs amicaux doivent être organisés avant la Coupe du monde et en fixant la prime moyenne à 12.000 euros, le total s'établissait donc à 146.000 euros par joueur. Une somme à prendre avec des pincettes puisqu'il s'agissait du maximum pouvant être engrangé par un footballeur français ayant participé à tous ces matchs avec 100% de victoires à la clé.

Des joueurs pas vraiment perdants

Dans le cas, hautement improbable, où l'équipe de France remporterait tous ses matchs amicaux, mais ne parviendrait pas à se qualifier pour la Coupe du monde, notre joueur "chouchou du sélectionneur" verra donc s'envoler 226.000 euros. Mais le versement des droits à l'image, indépendant des résultats, lui rapporteront... 300.000 euros, contre 200.000 euros avant le relèvement de 50% de cette prime.

Si pour la FFF, l'opération "représente une économie très forte (...) de l'ordre deux millions d'euros par an", selon son président, l'impact sera donc relativement limité pour les joueurs. Les quatre footballeurs qui représentaient l'équipe face à la fédération, à savoir Hugo Lloris, Rio Mavuba, Franck Ribéry et de Karim Benzema, semblent donc aussi à l'aise balle au pied que sur le terrain des négociations.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 08/09/2012 à 18:13
Signaler
Ca devrait etre juste un honneur de jouer en équipe nationale, défendre les couleurs, mouiller le maillot......

à écrit le 08/09/2012 à 14:29
Signaler
faut pas vous leurrer, la France n'a jamais été dans le passé une grande équipe de football. Mais grâce à une école de football sérieuse elle a pu dénicher de jeunes prodiges du football. Ce n'est pas la France qui les a donné cette valeur financière...

à écrit le 08/09/2012 à 11:39
Signaler
ce qui est fou c est qu on se sente encore obliger de payer ces millionnaires pour jouer au foot. On devrait le proposer de juste rembourser leurs frais (putes comprises, il faut quand meme pas etre vache) S ils sont pas d accors, il y a surement pas...

à écrit le 08/09/2012 à 3:42
Signaler
moi je ne regarde plus les match de foot je me suis dirigé vers le rugby un sport d'hommes et pas de lopettes !

à écrit le 07/09/2012 à 20:18
Signaler
Tout a fait d accord avec vous et bien trop chere paye pour jouer au ballon

à écrit le 07/09/2012 à 19:23
Signaler
L'équipe nationale aurai du être le sommet de la fierté d'un joueur de football et être récompenser pour cela; ce qui devrait imposé de les choisir parmi les équipes jouant en France. Alors que maintenant nous ne cherchons que des jongleurs mercenair...

le 08/09/2012 à 9:10
Signaler
Elle est bien belle votre logique mais comme partout le foot est mondialisé, donc meme si ca me navre autant que vous c est pas en prenant des joueurs de L1/L2 Francaise dont beaucoup d"equipe ne verrons jamais un quart de finale europeen, donc ne se...

le 08/09/2012 à 9:29
Signaler
Visiblement c'est toujours les plus riches qui on le plus de chance!?

le 08/09/2012 à 9:35
Signaler
C'est bien ça le problème du foot mondialisé : comment trouver une cohésion à des individus sans frontières qui n'ont aucune notion de la nation et qui viennent en équipe de France pour faire monter leurs salaires. Le libéralisme béat de Réaliste a ...

le 08/09/2012 à 12:00
Signaler
@Irrealiste, je ne suis pas beat de Liberalisme, par contre vous etes beat de B..... Comme je l ai explique On a laisser a Jacquet le temps de construire une equipe, avec pourtant deja a l epoque des Thierry Henri qui jouaient a Arsenal puis en Espag...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.