Le chômage : "un navire lancé à pleine vitesse" selon Michel Sapin

 |   |  260  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
"Un navire lancé à pleine vitesse", c'est la métaphore qu'a choisi Michel Sapin pour qualifier un chômage très difficile à faire ralentir, alors que la Dares doit publier ce soir les derniers chiffres concernant les demandeurs d'emploi.

La Dares doit publier ce soir à 18h00 les derniers chiffres du chômage. Et, coutumier de l'exercice, Michel Sapin est venu casser le suspens. Ils ne seront pas bons. Mercredi, le ministre du Travail a même comparé le chômage à "un navire lancé à pleine vitesse" pour expliquer que les résultats vont mettre du temps à arriver. Car selon lui, il faut que les politiques lancées en ce moment "aient porté leurs fruits.

Jean-Marc Ayrault confirme

"Cela fait 17 mois que le chômage augmente, les chiffres ne peuvent pas être bons", a confirmé le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ce matin au micro de France Inter. Sans évoquer l'inversion de la courbe d'ici à la fin 2013, pourtant martelée comme objectif depuis des semaines et rappelée par Michel Sapin mercredi matin. Seul les contrats d'avenir, utilisés comme mesures d'urgence pour lutter contre le chômage des jeunes ont été rapidement citées. Sans plus.

Ménager l'opinion

L'heure est à la communication, tant la tendance n'est pas près de changer. Dimanche, Michel Sapin avait déjà commencé un travail pour préparer l'opinion. De quoi gagner du temps et éviter un choc dans l'opinion, exactement comme avait tenté de le faire le ministre du Travail lors de la dernière publication des chiffres du chômage en septembre lorsque l'Insee avait annoncé le passage du cap des 3 millions de chômeurs fin août. Une manière aussi d'anticiper des chiffres que le ministre du Travail a pourtant affirmé ce matin ne pas encore connaître. Réponse à 18h00.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2012 à 17:14 :
une nouvelle fois une erreur que les Français vont payer très chère, à croire qu'ils aiment ça
a écrit le 25/10/2012 à 13:30 :
Eh oui Monsieur SAPIN , votre gouvernement a encore chargé le navire , alors qu'il a heurté la partie émergente
de l'iceberg (1800 milliards) de dette publique , la partie immergée (10.300 milliards de dette retraite étant solide et bien en place pour le moment.
A la barre un capitaine sans beaucoup d'expérience ( voir la gestion de son département , adoubé de piètres
mécaniciens )(cf la cohésion et l'entente qui règne au sein de l'équipage)
une tempète sur les marchés financiers et après le FRANCE de SAINT NAZAIRE , C'est le paquebot national FRANCE qui sera livré aux cormorans " Ne m'appelez plus jamais FRANCE , la FRANCE et certains de
nos prestigieux dirigeants m'ont laissé tombé "
a écrit le 25/10/2012 à 11:52 :
retraité ratp : et les retraités de moins de 2000 euro, à 900 voir moins, vous y avez pensez.
a écrit le 25/10/2012 à 11:45 :
@ retraité de la ratp : donc grève de la faim, grève des parcours en voiture avec mammy retraité car grève d'achat d'essence, grève de paiement des factures edf/gdf, téléphone, internet, et autre la liste serais longue à énumérer, avec une retraite de 2000 euro, comment font les gens qui travaillent au SMIC et les autres................
a écrit le 25/10/2012 à 6:04 :
nous,retraités ,sommes aussi des donneurs d'ordres auprès des artisans ou autres.exigeons une augmentation de nos petites retraites,sinon nous ferons la grève des dépenses!
a écrit le 24/10/2012 à 18:39 :
Il faut dire à Sapin et à Hollande qu'il existe une crise depuis quelques années.
a écrit le 24/10/2012 à 18:37 :
LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT !!!!!!!
a écrit le 24/10/2012 à 18:07 :
Effectivement, le navire France a heurté l'iceberg à pleine vitesse. Les passagers de 3ème classe sont déjà noyés dans les eaux froides du socialisme, alors que ceux de 1ère classe, quelques ponts plus hauts, ont revétu leur smoking et s'apprêtent à passer à table. Le Champagne bien frais coulent encore aujourd'hui à flot dans les administrations, l'orchestre joue une douce mélopée. Bref, il va bientôt y avoir de nombreuses victimes
a écrit le 24/10/2012 à 16:02 :
Et oui le chomage ne va pas diminuer bien au contraire et avec un gouvernement pareil qui aurait envie de créer des entreprises. Ceux qui ont les moyens d'entreprendre partent le faire ailleurs qu'en France,
a écrit le 24/10/2012 à 15:46 :
Ils vont bientôt nous sortir leur costume de clown made in France !
Virez les tous ! Tous des tocards !
a écrit le 24/10/2012 à 15:32 :
Que de belles paroles sans aucun intérêt. Ils devaient redresser la France. Sapin avouent qu'ils en sont incapables et qu'ils ne savent même pas par ou commencer. Il faudra quand même dire un jour la vérité aux Français, une petite majorité vit aux crochets d'une grosse minorité.
a écrit le 24/10/2012 à 15:29 :
Il est content notre Sapin socialo,c'est le paradis promis.
a écrit le 24/10/2012 à 15:06 :
hors de question de rester moisir ici pour des boulots payés au lance pierre qui me permettent tout juste de payer le loyer du 20 m2 miteux que je loue à un retraité tranquillement installé dans son canapé quelquepart sur la cote d'azur !!! marre de ce pays !
Réponse de le 25/10/2012 à 19:48 :
moi aussi je pars on auras tout lu on rigole bien sur certain commentaire d'internaute, bon les mien ne sont pas génial, mais je ne fais pas part des éventuels bien immobilier que j'ai, de toute façon j'en ai pas......................
a écrit le 24/10/2012 à 14:58 :
Il faut avoir conscience qu'Oseo ex Anvar a une lourde responsabilité dans le désastre industriel, depuis plus de 10 ans l'ex Anvar devenue oseo innovation a "flingué" d'importants projets innovants créateurs d'emplois et a forts potentiels d'exportation en négligeant totalement les dossiers qui lui ont été présentés par des porteurs de projets indépendants ... les CRITT des sortes d'officines dans lesquelles Oseo ex anvar trempe n'ouvrent pas même les dossiers présentés. ALORS QUE VOULEZ VOUS, pour que ca continue a aller de MAL EN PIS, il n'y a qu'à maintenir ces officines Oseo et autres agences blas blas banquets, aves leurs faux centres d'auto-proclammés experts qui en réalité n'ont absolument aucune compétence mais nesont que des diplômés frustrés de n'avoir jamais rien fait de leurs diplômes par ailleurs évantés, dépassés, as been ...
a écrit le 24/10/2012 à 14:55 :
à part quelques propos haineux sur les riches et la finance, force est de constater que sur beaucoup de blogs ou de forums la grande majorité des commentaires relève "la folie " de ce gouvernement à taxer encore plus les entreprises, et ceux qui paient des impôts (seulement 1 foyer fiscal sur 2) alors que nous sommes en récession et que le chômage va continuer d'augmenter
l'attitude ce gouvernement est suicidaire et relève je pèse mes mots de la Haute Cour de justice; n'en déplaise aux bobos, écolos, marxistes du Front de Gauche la réalité va nous sauter à la figure dans quelques mois; à ce moment là nous serons obligés de subir ce que les Grecs, Portugais, Espagnols, Italiens subissent
Réponse de le 24/10/2012 à 17:40 :
Vous avez raison , la Haute Cour pour tous ceux qui depuis 50 ans ont cassé ce pays !
a écrit le 24/10/2012 à 14:35 :
encore un adepte du "c'est pas moi " quand ça va pas et du "c'est grâce à moi " si ça va bien ..... et dire que ces gens nous dirigent.
a écrit le 24/10/2012 à 14:00 :
Bon nous y voilà avec ces socialos qui ont Bavé, Hué, Déliré totalement avec Sarkozy (ce serait la folie totale en ce moment) pourtant Hollande ne change strictement rien au traité, à la stratégie le seule truc qu'il fait c'est des impôts waooo bravo, la droite l'a fait aussi ! c'est du grand n'importe quoi à tout les niveaux on devient homophobe tellement on nous prend la tête avec ça et maintenant un ministre qui se gave nous dit "bon les gars ça va pas aller mieux alors bon tant pis", mais ils servent à quoi au juste ?????
a écrit le 24/10/2012 à 13:37 :
que peut faire un sapin planté derrière un bureau au chaud et qui n' y connait rien , face à un navire ....
a écrit le 24/10/2012 à 13:24 :
Le chômage augmentera encore, parce que le système économique en place est au bout du rouleau, gangrené par la finance. Tant qu'on ne reviendra pas à un contrôle du secteur Banco/financier, les problèmes vont s'accumuler. Si rien ne change, au bout: Révolutions ou/et guerres. Ca finit toujours comme cela, il n'y a pas de raison que cette fois-ci ça finisse autrement.
Réponse de le 24/10/2012 à 20:02 :
@JB38: tout à fait d'accord, mais gaut pas non plus oublier les politiques parce que la crise est bien le résultat de leurs décisions et pas celles de mon boulnager ou de mon charcutier !!!
a écrit le 24/10/2012 à 13:24 :
Le chômage augmentera encore, parce que le système économique en place est au bout du rouleau, gangrené par la finance. Tant qu'on ne reviendra pas à un contrôle du secteur Banco/financier, les problèmes vont s'accumuler. Si rien ne change, au bout: Révolutions ou/et guerres. Ca finit toujours comme cela, il n'y a pas de raison que cette fois-ci ça finisse autrement.
Réponse de le 24/10/2012 à 14:53 :
Avec un grand coup d'accelerateur ces 5 derniers mois, la cote de l'ex URSS est en vue.
Bientot: 0 chomage, 0 inflation et la baguette a 3 roubles.
Pas belle la vie?
Réponse de le 24/10/2012 à 18:03 :
@soyons opt..: la baguette est à 9,15 roubles, le chômage est en effet près de 0, mais l'inflation d'environ 10 %, car les salaires sont en forte hausse tous les ans. Pour ton info, parec que je sais que tu parles de la Russie sans savoir, du temps de l'Union soviétique, on leur donnait un logement après 15 ans de service. Ce qui fait qu'aujourd'hui, quasimment tout le monde est propriétaire de son logement, donc pas de loyer. La Russie a certes des problèmes à traiter, mais c'est à mon avis à l'heure actuelle un pays d'avenir où l'on vit mieux qu'en France.
Réponse de le 24/10/2012 à 18:09 :
Tout a fait d'accord avec JB38, toutefois, je rectifie la fin sur une finalité plus réaliste : pas de révolution, non pire, un peuple anarchique qui n'aura plus aucune foi dans les lois du pays et donc ne les respectera plus. Bref, vols, viols, crimes, meurtres, agressions... Voilà un petit rappel des conséquences du non respect du partage des richesses et d'une politique mondial ultra libéral et cupido-capitaliste !
Réponse de le 24/10/2012 à 18:25 :
@soyons opt..: suis le lien si les prix t'intéressent. Il y a aussi Auchan, mais comme par hasard ils ne publient pas leurs prix en ligne. De toute manière, je n'achète que dans des magasins russes, parce qu'il faudrait pas non plus que les Français viennent polluer l'air que je respire librement ...quoi que certains en disent :-)
http://www.okmarket.ru/customers/catalogs/view/478/
a écrit le 24/10/2012 à 13:10 :
Un navire à pleine vitesse avec un capitaine de pédalos ,ça craint
a écrit le 24/10/2012 à 12:56 :
Alors Michel ? Toujours la faute à Sarkozy ??? La crise n'existe pas ?
Réponse de le 24/10/2012 à 13:36 :
Oui la crise des voyous de la finance, clients des cabinets d'avocats !!!
a écrit le 24/10/2012 à 12:43 :
A part faire des constats d' évidence, il compte faire quelque chose ce gouvernement ?
a écrit le 24/10/2012 à 12:33 :
Un navire à pleine vitesse vers les rochers : et ils y font grimper 60 000 fonctionnaires de plus ....L Etat est devenu fou
a écrit le 24/10/2012 à 12:17 :
L'image est bonne : le chômage ressemble bien à un navire lancé à pleine vitesse ! On peut même compléter l'image, on a un capitaine du même genre que celui du Concordia, et il est en train d'accélérer alors qu'on va droit sur les rochers !!!
a écrit le 24/10/2012 à 12:13 :
C'est bien de constater mais il faut agir.vite et très vite ! Ceux sont vraiment des amateurs !
Leur seule réponse est la création d'emplois d'avenir ! C'est encore des emplois publiques et de la dette supplémentaire ! Rien pour aider les entreprises !
a écrit le 24/10/2012 à 12:10 :
Mr.Sapin me rappel le commandant Schettino du Concordia.Un bavardeur et farceur.
Avec l'equipe Moscovici,Montebourg,Sapin,etc.on finira justement comme le Concordia.....
Réponse de le 24/10/2012 à 13:14 :
Et puisqu'on est dans la marine, vous pouvez ajouter dans la liste, notre capitaine de pédalo !
a écrit le 24/10/2012 à 11:49 :
Mais alors c'est quand le changement ? Au début de l'année la crise n'était qu'une invention !
a écrit le 24/10/2012 à 11:49 :
Le chômage choisi comme variable d'ajustement par un certain Michel Sapin en son temps comme encore aujourd'hui. Cela semblait encore crédible lorsqu'il s'agissait de celui des ouvriers aménés à "disparaître", défendus par les complices du Parti communiste qui se ralliaient finalement au secpnd tour comme toujours, la posture laissait espérer un avenir radieux aux bobos de gauche, petits profs et fonctionnaires, assez pour gagner une élection compte tenu de leur nombre et de leurs conjoints. C'est ce prisme que l'on a fait miroiter lors de la dernière élection face à un Sarkozy perdu dans sa tête. On a menti. Hollande a menti. Le processus habituel se poursuit, c'est celui de l'enrichissement sans raison d'une petite élite, Les classe moyennes vont pointer au smic.
a écrit le 24/10/2012 à 11:49 :
Le "Crash stop" existe même sur les navires.Encore faut il avoir un commandant à bord !!!
a écrit le 24/10/2012 à 11:48 :
Ce qui pourrait nous faire penser que "la CRISE" n'en est qu'à sa genèse.
a écrit le 24/10/2012 à 11:37 :
Lancé à pleine vitesse ? Non c'est plutôt qu'il coule...
a écrit le 24/10/2012 à 11:21 :
dès la fin des études je pars. A quoi bon rester dans un pays où je devrais payer un loyer de fou ou m endetter sur 25 ans pour un appart minable ... et n'avoir quasiment plus de reste à vivre ou pas etre capable d'épargner le moindre euro....bref avoir une vie de miséreux pour moi et mes enfants....et en plus payer des cotisations qui ne sont que du vol, car le jour venu; je n'aurai pas de retraite !!! donc voilà, quitte à galérer, autant galérer dans un pays où j'ai au moins l'espoir de vivre correctement jusqu'à ma mort. Les séniors, arretez de nous mentir ! Arretez d'entretenir cette illusion pour nous garder le plus longtemps possible et qu'on continue à financer vos avantages à coup de dette publique supplémentaire et de ponctions de dingue sur nos salaires. votre retraite est ré-évaluée chaque année et vous osez encore vous plaindre quand on vous demande 0.3% de participation pour financer la dépendance !!! c'est triste à dire mais ma décision est précise, et la majorité de ma promo pense la meme chose....bon courage à ceux qui resteront jusqu'à la fin.

Réponse de le 24/10/2012 à 11:38 :
Bravo vous êtes lucide!!!!!!!!!!
Réponse de le 24/10/2012 à 12:02 :
Puis je savoir quelles études vous faites? merci
Réponse de le 24/10/2012 à 12:19 :
Il est sûrement pas prêt de les finir...
Réponse de le 24/10/2012 à 12:53 :
Vous avez raison, allez aux US, en UK, Australie, Canada, Brésil, Allemagne....les jeunes diplômés sont mieux accueillis qu'en France où ils sont maintenus dans la précarité. La France est devenu un pays de vieux, vivant aux dépens des actifs et cannibalisant tous les avantages au détriment des jeunes.
Réponse de le 24/10/2012 à 13:03 :
Parce qu'un appartement à Londres, New-york ou Pékin, ça ne coûte rien? Parce que les études pour les enfants dans ces pays ça ne coûte rien? Parce que pour se soigner ça ne coûte rien? Parce que pour espérer une retraite il faut faire confiance aux fonds de pensions?
Parce que l'herbe est plus verte ailleurs et qu'il y en a plus? L'herbe c'est toujours de l'herbe et quand les moutons sont passés, il ne reste rien.
Réponse de le 24/10/2012 à 13:07 :
J'ai fais le même choix et je ne le regrette pas..

Et pourtant ma situation est cocasse ? A deux ans et demi j?ai intégré l?école publique. Je l?ai quitté a 22 ans. J ai bénéficié d?une bourse de la chambre de commerce de Paris. J?ai bénéficié des APL pendant deux ans et demi. Qu?ai-je apporté : 1 an de stage et trois petits boulots étudiants (6 + 1 + 1 mois au SMIC). 3 ans après mon exil, et si je perds mon emploi, je bénéficierai du chômage en France.

Terrifié par le mot ambition, en France ce n?est pas l?apprentissage et les perspectives de carrière qui ont motivé mes recherches d?emplois mais la recherche du compromis : le plus de vacances sans challenge intellectuel au meilleur salaire. Puis la raison a pris le dessus et je suis parti. Non je ne serai pas tiré vers le bas.

Exaspéré par les comportements radicaux et illogiques de ceux qui ne veulent admettre que nous sommes dans un univers dynamique et que l?homme a oui, la capacité de s?adapter. (Ceux qui refusaient les reformes du droit du travail ne sont-ils pas ceux entrain de souffrir ? le made in France vs. le pouvoir d?achat ? etc.)

Agacé par la perversité de certaines de nos lois (impact de la trêve hivernale sur l?accès aux logements des classes moyennes, etc.) et les abus de nos classes politiques (cumul des mandats, etc.)

La France et les Français doivent accepter que c?est le contexte qui prévaut et non les acquis, que l?adaptation est une qualité et que la diversité est une force et non une menace.

Le monde est un ensemble de force dont les interactions sont complexes. Il n?est ni blanc ni noir. Il n?y a ni méchant ni gentils. Il ne sert a rien de se plaindre et de défendre des causes perdues d?avances. L?important c?est de comprendre le contexte pour trouver des solutions.

Je n?attends pas qu?on coupe des têtes pour revenir. J?attends un changement de mentalité. L?union fais la force, comme dirait nos voisins belges, changeons ensemble, sans discrimination, pour affronter ce nouveau monde qui a tant a nous offrir.
Réponse de le 24/10/2012 à 13:23 :
@JB38 : J'ai travaillé 22 ans au Royaume Uni. Et vous racontez un peu n'importe quoi. Lorsque vous êtes salarié, votre employeur vous paye une mutuelle privée qui couvre absolument tout. Lorsque vous êtes à la retraite, vous avez droit à la sécu (qui fonctionne) et vous pouvez prendre nue mutuelle privée dont le coût est faible. Pour la retraite, vous cotisez à un fond de pension, et la boite le fait aussi. Mais surtout les charges sociales (patron+employé) sont très faibles (10%). Quant au prix de l'immobilier, il est très élevé dans les villes que vous citez, et en tant qu'étudiant ou débutant, on est obligé de partager un appartement. Mais je crois qu'à Paris c'est à peine mieux.
Réponse de le 24/10/2012 à 13:28 :
On aimerait savoir "où" c'est bien et "pourquoi", les principaux avantages.... Merci
Réponse de le 24/10/2012 à 14:44 :
Vous ne devais pas lire assidument ce journal, pour memoiurire la semaine derniere est parru un article sur un medicament, donc le prix du "de marque" etait de plus de 40 euros, son generique Francais est vendu entre 26 et 30 euro quand le meme generique vendu en Angleterre est a 2,60! Choquant n est il pas? y en amarre des 68ard et assisté deu publiqque qui refusent d ouvrir les yeux la réalite!
a écrit le 24/10/2012 à 11:19 :
@ppa3775am- Ce n'es pas de l'incompétence, mais le résultat du lobbying des élites fonctionnarisées qui ne veulent en aucun cas qu'on baisse le coût du travail en France de peur de perdre les avantages de la dépense publique incontrôlée.
a écrit le 24/10/2012 à 11:09 :
@malcomprenant

il manque les moules marinières !! ( mais c' est les hollandaises les plus goûteuses !! )
les culottes petit-bateau .. pour madame Pulvar et quelques ministresses !!!
et la coupe sera pleine !!!!
a écrit le 24/10/2012 à 11:04 :
Je suis d'accord avec Sapin, le bateau est lancé à pleine vitesse et dans quelques temps il va se fracasser contre les rochers, et là, ça va faire mal.
a écrit le 24/10/2012 à 11:02 :
C' est bien ce que l' on avait vu : mais avec un capitaine de pédalo, et un ministre très folklo !!!
a écrit le 24/10/2012 à 10:52 :
L' incompétence socialiste est aussi lancée en pleine vitesse !
a écrit le 24/10/2012 à 10:52 :
Aucun gouvernement n?a pris la mesure de la paupérisation par le chômage qui est en route. Le nouveau gouvernement suit exactement la voie du précédent en ne voulant pas entendre parler de la baisse du coût du travail en France. Les énarques et hauts fonctionnaires ne veulent pas que l?on s?attaque à la baisse de la dépense publique car ils se « gavent « depuis des années sur la « bête ». Notre nouveau gouvernement aggrave encore la maladie du chômage car il ponctionne 10 milliards de plus aux entreprises. Il faut d?urgence prendre des mesures impopulaires mais qui sauveront la France de la chute et la liste n?est pas exhaustive. Diminuer le nombre d?élus, limiter les primes aux plus hauts fonctionnaires qui sont devenus indécentes par ces temps de crise, supprimer les dépenses de communication et d?audit dans les ministères, supprimer une grande partie de la formation professionnelle ruineuse dont une grande partie n?est pas efficiente, ramener nos troupes et nos établissements scolaires sur le sol français , etc etc !
a écrit le 24/10/2012 à 10:31 :
Pour les chômeurs ça sent le Sapin !
a écrit le 24/10/2012 à 10:24 :
Encore la faute à Sarkozy tout ça !
a écrit le 24/10/2012 à 10:21 :
Y a une semaine, Flamby disait que la fin de la crise est "proche"...
a écrit le 24/10/2012 à 10:17 :
Serait-ce le Titanic?
Réponse de le 24/10/2012 à 12:58 :
Le naufrage grotesque du Concordia avec son capitaine d'opérette est mieux adapté ! En plus le navire éventré est toujours visible et son évacuation va couter quelque centaines de million d'Euros...
a écrit le 24/10/2012 à 10:12 :
Contrairement aux théodosiens du socialisme et surtout ceux de fin du 19ème S, ceux du PS français n?ont jusqu?à présent produit aucune approche explicative du fonctionnement du capitalisme devenu mondial et sa finalité : la production du profit et son accumulation au niveau des secteurs productifs où se combine le Capital et le Travail. Il ne retient de système de production que la répartition quitte même à ce qu?elle se face sans croissance et sans excédents du budget. Plus encore le PS a nié et personnalisé pour les naïfs, pour l?objectif d?accès au pouvoir coute que coute, la crise objective presque le remake de celle 1929, du mode de production ,d?accumulation et de répartition dans une économie mondialisée aussi les questions de la compétitivité terme qui exprime en fait permettre plus de marges aux entrepreneurs, par moins de pression fiscale, pour qu?ils accumulent et investissent c?est de facto trouver les moyens de réduction des charges du travail et de soutenir l?innovation pour éviter la délocalisation installées et ouvrir de nouveau secteurs pour le capital par conséquent création de plus d?emploi. Par leur formation « ENAiste » et n?avoir dans leur grande majorité jamais géré des entreprises les cadres du PS et ses alliés privilégient plus l?expansion des postes de l?administration comme emploi plutôt que de les réduire, le discours retentissant parfois dans la méconnaissance des dossiers et entreprend de faire le contraire des autres pays de l?UE, certains pays le font dans la douleur, de plus certains de ses ministres prônent dans une vision étroite et désuète, contre même les intérêts stratégiques de la France, l?adoption du protectionnisme économique dont le suivi faut il le rappeler fut historiquement fut une des bases des conflits désastreux pour les pays de l?Europe et le monde.
a écrit le 24/10/2012 à 10:07 :
Un navire lancé à pleine vitesse avec pour capitaine un capitaine de pédalo et comme second Montebourg et sa belle marinère
a écrit le 24/10/2012 à 9:57 :
Y cause bien l ministre
C'est rassurant!
a écrit le 24/10/2012 à 9:52 :
artus ft une prevision de croissance a -1.5% l'an prochain... ils vont rigoler les francais !!!
Réponse de le 24/10/2012 à 13:07 :
On peut toujours critiquer, churchill, et pour rester dans la consonance anglaise, je n'ai pas l'impression que chez les rosbifs ce soit bien meilleur que chez nous.
Réponse de le 24/10/2012 à 13:14 :
les rosbifs en ont plus dans la culotte et ne gemissent pas pour un oui ou pour un non
a écrit le 24/10/2012 à 9:51 :
lol
Réponse de le 24/10/2012 à 13:10 :
C'était du second degré, mais en me relisant, je trouve que ça ressemble à ce qu'on peut lire dans pas mal de journaux.
Le pb pour nos élites, c'est que le bouc émissaire a été tondu (les riches), et que leurs choix vont continuer à tirer le pays dans l?abîme.
Franchement, je crois que les mesures à prendre sont tellement coercitives et dures qu'aucun gouvernement élu n'osera.
Nous devrons donc patiemment attendre le FMI et surveiller les Melenchon and co. qui vont surfer sur le désastre qui vient.
a écrit le 24/10/2012 à 9:37 :
La métaphore est bien trouvée. Mais alors, Sapin, qui est aux commandes sur la passerelle ? Pourquoi cette rage fiscale insensée ? Etait-il besoin d'accélérer le vieux rafiot en détresse, en augmentant inconsidérément l'épaisseur de l'Etat providentiel obèse responsable du chômage et de la récession du pays ? Non, évidemment ! Il est toujours possible de faire machine arrière toute, en réduisant massivement les dépenses publiques. Au moins 50% !
Réponse de le 24/10/2012 à 13:12 :
Je pense qu'il est trop tard. On est déjà dans les rochers.
a écrit le 24/10/2012 à 9:30 :
Chomage, chomage, on s'en fout.
L'essentiel c'est d'avoir pu coincer les riches et les rentiers.
Tout ce fric insolent alors qu'il y a de la misère partout dans notre pays, heureusement que c'est terminé.
Je propose même une taxe à 100% (hors CSGRDS) pour les salaires au dessus de 2 millions d'euros.
Réponse de le 24/10/2012 à 10:32 :
je ne pense pas que les "riches" resteront gentiment en France pour payer tant d'impôts. Perso, je ne juge pas une personne qui s'est enrichi en travaillant comme un força et cet argent, il l'a mérité alors que d'autres l'ont gagné malhonnètement. Dans ce cas difficile de taxer justement mais, dans cette période de crise, il faut donner la possibilité aux entreprises de s'en sortir car c'est eux qui nous font vivre..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :