Arnault en Belgique : "des activités parfaitement réelles" assure LVMH

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bernard Arnault et LVMH conduisent "des activités économiques parfaitement réelles en Belgique", indique la communication du groupe Louis Vuitton Moët Hennesy, répliquant aux déclarations du secrétaire d'Etat belge à la lutte contre la fraude dans la presse belge.

Dans un communiqué, publié aujourd'hui "le groupe LVMH et le groupe Arnault (...) rappellent que les sociétés du groupe Arnault et du groupe LVMH ont des activités économiques parfaitement réelles en Belgique où elles sont implantées, pour certaines d'entre elles, depuis plusieurs décennies". "Toutes leurs activités sont parfaitement conformes en particulier aux lois fiscales du Royaume de Belgique ainsi qu'au droit international" indiquent-ils en évoquant leur "surprise" à la lecture des "allégations publiées par certains organes de presse". Le secrétaire d'Etat belge à la lutte contre la fraude, John Crombez, a déclaré dans le quotidien néerlandophone De Tijd que "si Bernard Arnault travaille en Belgique avec de véritables sociétés boîtes aux lettres, nous devons le signaler au fisc français". 

"Bernard Arnault, pour sa part, rappelle à toutes fins utiles, qu'il est et reste résident français" stipule également le communiqué, en référence à une possible demande de naturalisation en Belgique. Selon l'agence de presse Belga et le quotidien belge L'Echo, version francophone de De Tijd, le gouvernement belge envisage de transmettre à la France le dossier fiscal de Bernard Arnault qui disposerait en Belgique de plusieurs sociétés "boîtes aux lettres". La demande de naturalisation de Bernard Arnault avait déclenché en septembre une vive polémique en France, bien que la première fortune française ait récusé tout geste "politique" et affirmé qu'il continuerait à payer ses impôts en France.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2012 à 19:08 :
Je ne crois pas que ça soit intéressant de partir. Finalement début 80, dans tous les pays le taux marginal tournait entre 80% pour les USA, 60 pour la France, 95 au Japon, 60 au RU, 55 pour l'Allemagne et ça a diminué entre 42 et 45 voire 50... donc bon.
a écrit le 24/12/2012 à 11:54 :
il a raison, la gauche ne cesse de fustiger, critiquer les entreprises, ce diable qui fait travailler les français, quelle horreur ! il dit ok, au revoir ! la gauche ne vit que par ses politiques et fonctionnaires qui sont au chaud et critiquent tout, ils n'ont même pas conscience que c'est la richesse créée par le monde du travail qui abonde leur paye pour une présence de 35h max et aucun objectif ni résultats ! si donner son argent à ce gouffre de la dépense publique ne fait que les encourager à toute absence de gestion et d'effficacité, il est d'intérêt général de fuir pour diminuer les ressources de ces parasites et les obliger à commencer à gérer
a écrit le 23/12/2012 à 10:45 :
Ais si la Belgique commence a transmettre ses dossiers fiscaux à la France ça va faire mal. Bon ils semblent que les Belges ne veuillent pas se satisfaire de Millions qui dorment sur des comptes , ils veulent de l'activité en Belgique , et là cela va poser problème , l'activité est encore plus taxée qu'en France !
Réponse de le 23/12/2012 à 19:29 :
C'est sûr, faire simple boîte aux lettres pour la Belgique ce n'est pas l'idéal. Le résultat c'est que ça ferait plutôt baisser la côte de l'opinion publique belge vis à vis de son gouvernement. La fonction de boîte aux lettres ne contribue pas à créer des emplois en Belgique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :