980 euros, c'est le montant mensuel moyen brut de l'indemnisation chômage

 |   |  235  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une étude du ministère du Travail montre qu'en septembre 2011, le montant moyen mensuel brut de l'allocation chômage s'élevait à 980 euros !!

La Dares (service statistiques du ministère du Travail) vient de publier une étude sur les demandeurs d'emploi indemnisables. Intéressant alors que le débat sur l'indemnisation du chômage s'ouvre de nouveau. Un récent rapport de la Cour des comptes préconisait une baisse de l'indemnisation pour les cadres percevant de fortes indemnités. Et Laurence Parisot (Medef) milite ouvertement pour un retour de la dégressivité des allocations, non seulement pour inciter davantage les demandeurs d'emploi à retrouver du travail mais aussi pour apurer la dette del'Unedic (qui gère l'assurance chômage), qui devrait dépasser 18,4 milliards d'euros à la fin de l'année. Une nouvelle convention d'assurance chômage (fixant le montant des allocations, les droits et les devoirs des chômeurs) doit être négociée d'ici la fin del'année par le patronat et les syndicats.

Une indemnisation moyenne de 980 euros

C'est dans ce contexte que la Dares relève que près de 40 % des indemnisables par l'allocation de retour à l'emploi  l(ARE) pratiquaient une activité réduite. En septembre 2011, ceux qui cumulaient un revenu d?activité avec leur allocation ont été indemnisés en moyenne 677 ? par l?ARE. Ceux qui ne pratiquaient pas d?activité réduite ont perçu quant à eux 1 055 ? en moyenne. Au total, les allocataires de l?ARE ont perçu en moyenne un montant brut de 980 ? !!! Un montant qui n'a quasiment pas évolué depuis.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2013 à 8:41 :
BEN OUI ,MAIS EN Y REGARDANT DE BIEN PRES .MOI RETRAITEE APRES 40 ANNEES MON MARI 42 ANS DE TRAVAIL ,JE SUIS AUN REGRET DE DIRE QUE L'ON A PAS PLUS !!!!!!!!LE PIRE C'EST QU'UNE BONNE QUANTITE N'ON PAS ENCORE TRAVAILLE .DEMANDONS UN PEU A NOS CHEFS DE TOUT POIL QUI NOUS GOUVERNENT DE REVOIR LEUR SALAIRE ,,,,!!!CA FERAIT CELA DE GAGNER POUR D'AUTRES QUI EN ON GRAND BESOIN. OUI ILS VONT LE FAIRE C'EST PREVU MAIS PAS AVANT 2017 .MOI D'ABORS LES AUTRES APRES . QUELLE HONTE QUE DEGOUT .
a écrit le 22/02/2013 à 18:26 :
Le chômage est indemnisé pour la perte d'un emploi que la république ne sait pas procurer à ses citoyens comme elle lui avait promis par le pacte social, au niveau de 560 euros par mois pour l'essentiel des cas, qui correspond aux "fins de droits". Tandis qu'une frange petite mais active touche parfois jusqu'à 7000 euros par mois pour ne plus travailler, cela sur la base de salaires passés plus importants bien entendu. Ces points restent à éclairer tant pour les faux salaires, que pour le plafond de ces situations. La moyenne ne correspond à rien puisque l'on ne peut en tirer aucune analyse sauf à la limite une comparaison superficielle internationnale.
Réponse de le 23/02/2013 à 11:27 :
@ Corso si je peut me permettre les chômeurs en fin de droit son à moins de 560 euros par 15,34 par jour c'est ce que touche un chômeur en fin de droit, quand au autre je ne sais rien et je ne tiens pas à le savoir tout dépend de leur carrière quand hélas ils ont été licencié et qu'il commence leur nouvelle carrière de chômeur, juste à titre d'information et le pire je sais ce que je dis, je suis en fin de droit depuis 2 ans.
a écrit le 22/02/2013 à 16:12 :
c'est tout simple, des choux des navets , des carottes , cela fait un prix moyen au kilo, très significatif !!

pour celui qui fait la calcul !! un coût moyen indemnisé à l' heure non travaillée serait incongru ????
a écrit le 22/02/2013 à 13:33 :
Pourquoi parmi tous les critères statistiques on nous ressort toujours la MOYENNE tandis que la MEDIANE est bien plus représentative du montant réel d'indemnisation de la majorité des chômeurs. La moyenne est un bon outil statistique pour GONFLER les chiffres.

Exemple: A = {1,1,1,7] => Moy(A) = (1+1+1+7)/4 = 2,5; Med = (1+1)/2 = 1.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:26 :
L'écart-type serait aussi le bienvenu; mais c'est trop leur demander...
Réponse de le 22/02/2013 à 14:47 :
C'est la moyenne pondérée qu'il faut nous servir.
Réponse de le 22/02/2013 à 15:13 :
@Michel: moyenne ou médiane, les deux ne reflètent aucunement la réalité. Le fait est qu'il vaut mieux être au chômage en France qu'en Éthiopie (par exemple), mais il est vrai aussi que les gens cotisent pour leur assurance chômage.
Réponse de le 22/02/2013 à 15:15 :
@Michel..suite: il faudrait donc peut-être plafonner à la fois les cotisations et les prestations :-)
Réponse de le 22/02/2013 à 15:28 :
@Bertrand

Pondérée par quoi?
Réponse de le 22/02/2013 à 15:32 :
@Patrickb

S'il faille faire de la statistique autant définir un critère le plus fidèle à la réalité pour une majorité de la population considérée. Comparer la France et l'Ethiopie n'a aucun sens à l'échelle nationale sinon de taire toute contestation concernant la répartition des richesses du pays.
Réponse de le 22/02/2013 à 23:17 :
On s'en fout de la moyenne puisqu'il y a effectivement des chômeurs qui touchent injustement 5000 euros par mois ou plus. Quand on fait sérieusement des statistiques, on s'intéresse à la MEDIANE et on donne si possible l'écart-type. Donner la moyenne relève au mieux de l'amateurisme, au pire de la désinformation.
Réponse de le 22/02/2013 à 23:57 :
Faudrait revoir vos cours de stats. La médiane n'est aucunement meilleure que la moyenne.
Les deux sont de bons indicateurs mais dépendent du type de données que vous étudier, plus exactement de leur répartition.
Si vous avez des valuers pas homogènes, c'est-à-dire des valeurs très éloignées du nuage de points (c'est le cas de votre exemple), la médiane est la plus appropriée, car moins sensibles aux valeurs aberrantes.
Dans le cas contraire, la moyenne est meilleure en plus d'être plus facile à calculer.
Dans cette article, on ne connait pas la répartition de l'indemnisation ...
a écrit le 22/02/2013 à 13:19 :
Il serait bon d'éviter les moyennes peu représentatives et passer aux médianes qui donnent 50% de la population au dessus, 50% dessous ce qui est beaucoup plus parlant .
Réponse de le 22/02/2013 à 14:05 :
En effet, vous m'avez pris de vitesse. ;-)
a écrit le 22/02/2013 à 12:52 :
Vous ne trouvez pas que c'est cher payé pour se tourner les pouces et ne rien faire par rapport aux travailleurs qui souffrent tellement qu'ils continuent eux à travailler ? Encore un petit effet les Hollandistes et sa clique on arrive bientôt au smic ainsi toute le monde pourra aller à Pole emploi !
Réponse de le 22/02/2013 à 13:13 :
Sans compter que souvent certains font du black. Trop cest trop, baisse des allocations et augmentation du SMIC !!!!
Réponse de le 22/02/2013 à 13:26 :
Les indemnisations chômages ne dépendent pas des décisions de F Hollande ! Quand à votre remarque sur les travailleurs qui souffrent, vous semblez renier les paroles de votre maître : le PDG de Titan qui ne confirme guère vos dires .....
Réponse de le 22/02/2013 à 13:37 :
Ok pour une baisse des allocations... Mais dans ce cas, baisse des cotisations et repercution sur le salaire net!
Réponse de le 22/02/2013 à 14:11 :
Lorsque je lis les commentaires ci-dessus dans cette période de dégraissage des entreprises pour cause de crise économique peut-être que vous ferez parti de la prochaine charrette et serez bien content d'avoir quelques indemnités de Pôle Emploi pour survivre quelques mois à moins que vous soyez des fonctionnaires assistés à la sécurité de l'emploi...
Réponse de le 22/02/2013 à 14:35 :
Je suis au chômage à compter du 31 mars prochain... peut-être qu'en le sachant vous considérerez mon commentaire différemment ;)
Réponse de le 22/02/2013 à 18:51 :
Il s'agit d'une assurance chômage et non d'une indemnisation par l'Etat . Les cotisations sont proportionnelles à votre salaire et votre indemnisation est proportionnelle aux salaires antérieurs.
a écrit le 22/02/2013 à 12:46 :
Curieux comme on ne parle jamais du déficit du régime des intermittents du spectacle. Rien que sur 2009 un milliard d'euros de déficit (Francis Kessler Maître de conférence Paris Sorbonne). Cour des comptes en 2008 : les intermittents représentent en 2005 plus de 30% du déficit de l'assurance chômage, alors qu'ils représentent 3% des demandeurs . Imaginez un déficit pareil qui s'accumule tous les ans et sur 18 ans par exemple. CQFD !!!!!
Réponse de le 22/02/2013 à 13:38 :
+1 000 000
Réponse de le 22/02/2013 à 13:58 :
Rien de plus normal : les intermittents votent à gauche à 99,99%.
On ne parle pas non plus des niches accordées aux journalistes qui eux aussi portent majoritairement la bonne parole du peuple de gôche.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:54 :
Chuut...! Sujet TABOU. Ne pas parler des intermittents, et ce soir c'est les Césars à la télé; le bon peuple est invité à regarder les acteurs millionnaires s'auto-congratuler, pleurer et rire ensemble. Et conspuer solidairement l'ingrat producteur qui a osé mettre un pavé un mare en dénonçant une ineptie bien française !
Réponse de le 22/02/2013 à 19:11 :
Je suis d'accord parce que c'est vrai!
Par exemple, il y a des endroits où les gens du spectacle travaillent bien: comme le théatre du Chatelet où la programmation qui était intellectuelle a su s'adapter pour devenir comme à la télé. Et au moins , c'est cher les places!
Les gens qui intermittent devraient comprendre que la vie c'est l'offre et la demande et que si les gens préfèrent les choses moins bien, c'est que c'est mieux! En vrai.
Réponse de le 22/02/2013 à 23:19 :
+1
Quand on a du talent, on nez pas intermittent; quand on a du talent, on guagne de l'argent.
a écrit le 22/02/2013 à 11:09 :
il faut décomposer ! ça ne veut rien dire.. ou alors si ! que c'est peu . un bon camenbert serait plus parlant . QUELLE CATEGORIE TOUCHE QUOI ? c'est comme la PAC c'est le prince de monaco qui touche le plus gros pactole ! après , noyé dans la masse , nous entendons que les agriculteurs reçoivent peu donc il faut comprendre qu'ils n'exagèrent pas sur les aides publiques pour un dur labeur .. eh couillon ! le prince est servi en premier ! reste plus que le papier des bonbons !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :