La loi sur "la sécurisation de l'emploi" approuvée dans la douleur au Sénat

 |   |  589  mots
Pour Michel Sapin, le ministre du Travail, l'intention des sénateurs communistes est d'empêcher que le vote intervienne dans les temps prévus, a-t-il indiqué à l'AFP. C'est un objectif que nous ne pouvons pas accepter. Copyright Reuters
Pour Michel Sapin, le ministre du Travail, l'intention des sénateurs communistes "est d'empêcher que le vote intervienne dans les temps prévus", a-t-il indiqué à l'AFP. "C'est un objectif que nous ne pouvons pas accepter". Copyright Reuters
Le gouvernement souhaitait éviter que l'adoption du projet de loi sur l'emploi s'enlise. Il est passé en force par la biais du vote bloqué. Le texte adopté accorde plus de flexibilité aux entreprises (accord de maintien dans l'emploi, mobilité interne, refonte des procédures de licenciements...) tout en créant de nouveaux droits pour les salariés (accès élargi aux mutuelles, droits rechargeables au chômage, formation...).

Le débat a été particulièrement houleux mais le texte sur l'emploi, préalablement négocié entre syndicat et patronnat, a été adopté dans la nuit de samedi à dimanche par le Sénat. La loi a été votée par 172 voix contre 24. Le Parti Socialiste (PS), le Rassemblement démocratique et Social européen (RDSE) et les centristes ont voté pour. L'UMP et les écologistes se sont abstenus. Seuls les communistes ont voté contre ainsi que Marie-Noëlle Lienemann (PS).

L'examen du projet de loi s'éternisant, le gouvernement avait décidé de procéder à un vote bloqué afin d'empêcher les scrutins publics demandés quasi systématiquement par le groupe Communiste républicain et citoyen (CRC) et qui nécessitent chaque fois une interruption de séance. Le Sénat a donc procédé à un vote unique sur l'ensemble du texte, à la fin de l'examen des amendements.

"Vous avez bradé le code du travail"

Furieux, les communistes ont quitté l'hémicycle."Il s'agit d'un coup de force pas seulement contre la démocratie parlementaire, mais aussi contre le monde du travail", s'est indignée la présidente du groupe CRC, Eliane Assassi. "Nous en reparlerons", a-t-elle menacé. "Vous avez bradé le code du travail et les droits des salariés", a lancé Dominique Watrin (CRC, communistes).

De leur côté, les élus du centre et du RDSE se sont en revanche réjouit de cette approbation. "Ce texte représente un tournant avec la flexi-sécurité à la française" a déclaré Jean-Marie Vanlerenberghe (UDI-UC). "Le texte est équilibré" a assuré Françoise Laborde (RDSE). La socialiste Christiane Demontès y voit quant à elle "une avancée pour les salariés". Le ministre du Travail, Michel Sapin, s'est montré soulagé par l'issue de ce vote: "C'est un moment de progrès, ce sont des opportunités nouvelles dans le dialogue social qui s'ouvrent" a-t-il déclaré.

"Un nouveau couac dans la majorité sénatoriale"

Estimant qu'il s'agit d'"un nouveau couac qui met en évidence les fortes tensions au sein de la majorité sénatoriale", Marie-Thérèse Bruguière et les sénateurs UMP ont estimé que "le gouvernement veut museler les communistes en accélérant les débats". "Le gouvernement panique une nouvelle fois après l'accélération inédite de la procédure concernant le projet de loi sur le mariage pour tous". La gauche ne dispose que de six voix d'avance au Sénat et le gouvernement a besoin de toutes ses composantes pour faire passer ses textes. Le groupe CRC, fort de 20 membres, a déjà fait échouer l'examen de plusieurs projets de loi au Sénat, comme les textes budgétaires pour 2013 ou la réforme des scrutins locaux.

La "clause de désignation" supprimée

Le projet de loi de "sécurisation de l'emploi" transpose l'accord du 11 janvier (ANI) signé par le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) mais refusé par FO et la CGT. Il accorde plus de flexibilité aux entreprises (accord de maintien dans l'emploi, mobilité interne, refonte des procédures de licenciements...) tout en créant de nouveaux droits pour les salariés (accès élargi aux mutuelles, droits rechargeables au chômage, formation...).

Principale modification, le Sénat a supprimé la "clause de désignation" permettant aux partenaires sociaux de désigner l'organisme assureur qui prendra en charge la généralisation de la complémentaire santé prévue par le texte. Les autres amendements adoptés sont mineurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2013 à 0:43 :
Une pensée pour tous ces salariés qui vont affronter ces nouvelles mesures de "maintient de l'emploi" ,de délocalisation contractuelle (bah pour la famille ,hein c'est pas grave),de procédures de licenciements pour délits de sale gueule ou individu trop "bizarre" grandement facilité par les nouvelles procédures de licenciement ,quand on connait le salaire médian en France et le niveau de vie réelle qui en découle .. il ne fait aucun doute que le terme même de mesures politiques ,voire économiques n'a aucun sens ....

J'imagine que dans ces accords ,on pourra faire varier le salaire des salariés en fonction des impondérables de la loi du marché ..Mais de quel salarié parle-t-on au fait ???
Ah ouai ceux du privé ,tant qu'à faire autant fragiliser la majorité des salariés .

Tous dans le même bateau hein ...enfin ça dépend du billet .!
a écrit le 22/04/2013 à 10:50 :
Rien de nouveau sous le soleil. La précarisation du marché du travail a été décidé par Bruxelles avant l'élection d'Hollande. Nos élus nationaux ne sont que des marionnettes grassement payées pour retranscrire en France une politique décidée par des tehnocrates non élus à la solde de l'oligarchie. Ah quand les français se réveilleront.....
Réponse de le 22/04/2013 à 11:27 :
La législation du droit du travail relève de la seule compétence des États et pas de l'Europe.
Réponse de le 22/04/2013 à 11:49 :
"La législation du droit du travail relève de la seule compétence des États et pas de l'Europe." OUI, c'est ce que je dis. Bruxelles donne des instructions et François exécute. ET NON car le droit du travail "local" s'adapte aux directives européennes.
Réponse de le 22/04/2013 à 12:43 :
Non vous n'avez pas compris ; l'Europe n'a pas le pouvoir d'imposer en la matière. Ce textes c'est Paris qui l'a voulu.
a écrit le 22/04/2013 à 10:13 :
Alors que sur ce forum, je ne lis que de messages pour regretter que les mesures prises par les gouvernements de droite ou de gauche manquent de courage et ne s'attaquent pas au 3000 lignes du code du travail, voilà que lorsque c'est fait on critique encore ?! Pourtant le texte revient a " licencier des heures de travail plutôt que des personnes". En Allemagne la crise s'est traduite par quasiment pas de chômage ! A choisir il faut mieux se trouver avec un emploi et moins de revenus que sans travail ! Lorsque les discussions portaient sur cet accord entre syndicats salariés et patronaux, rappelez vous le nombre incroyables de messages pour dire que ce serait courageux mais que jamais cela pourrait se faire en France et presque uUn pour critiquer.
Réponse de le 22/04/2013 à 13:09 :
Esclave ou chômeur? Le choix est vite fait!
Réponse de le 22/04/2013 à 13:31 :
l'eclavage existe outre-rhin ?? on m'aurait menti ??
Réponse de le 23/04/2013 à 10:32 :
A @Michel : oui il existe avec les jobs rémunérés à 2.5? de l'heure...
a écrit le 22/04/2013 à 8:44 :
Je suis de "droite", chef d'entreprise, et libéral, dans le sens "libertaire", avec le souhait que tout le monde s'assume pleinement, individuellement ! Cette Loi est très très mauvaise pour les salariés ! elle augmente la précarité, les banques ne suivront pas le salarié licencié. Le seul salut à court moyen et long terme, pour l'entreprise et le salarié est de faire monter le niveau de compétence de tous par plus de formation. Sinon nous ne resterons pas au niveau minimum pour rester dans le top ten ! droite et gauche sont à la rue .... et notre système scolaire complètement dépassé ..... ! bien plus complexe qu'une simple complémentaire santé qui prendra peu de chose en charge ...!
Réponse de le 22/04/2013 à 9:39 :
Merci pour votre post qui résume bien ce que sera cet ANI. Sarkozy l'a voulu, Hollande l'a fait. Ce n'est pas faute à Gérard Filoche, mbre du Bureau Nal du PS et ancien Inspecteur du Travail d'avoir décortiqué ce texte et de l'avoir expliqué à cette bande d'incapables qu'est ce gvrnt (et je suis de la Vraie Gauche).
Réponse de le 22/04/2013 à 10:16 :
Faire monter le niveau de compétence par des plans de formation ? Sur le principe je suis d'accord mais vu le nombre de diplômés sur le carreau croyez vous que cela soit vraiment la solution qui fera baisser le chômage ?
Réponse de le 22/04/2013 à 11:32 :
Depuis des décennies l'Alternance dans beaucoup de pays ont permis de sortir des enfants de la précarité scolaire (je n'aime pas le mot "échec") en leur donnant la possibilité de se diriger sur les secteurs de leur choix et où ils ont la possibilité de se faire une place. Dans l'entreprise où je travaillais dans le secteur Tertiaire je siégeais à la Commission "Formation Professionnelle" en tant que syndicaliste. Avec mes collègues nous avions réussi à faire infléchir notre Direction en leur proposant de prendre des lycéens en Alternance jusqu'à leur diplôme. Si celui-ci était acquis, embaucher ceux-ci pendant au moins 3 ans (le temps de leur Alternance) ce qui "remboursait" l'entreprise de son implication et le diplômé de ne pas galérer. Après le choix était donné à l'employé de rester ou partir et en général il restait bien plus longtemps. C'était bénéfice pour tous. Et la Direction nous a suivis. Egalement ne pas empêcher le salarié de se former même si cette formation ne correspond pas au poste qu'il occupe. Le CIF, entre autres, est fait pour ça.
J'ai cru entendre que gvrnt reportait l'Apprentissage à partir de 16 ans. C'est une hérésie car l'enfant qui ne se sent plus dans le cursus scolaire général, préfère aller sur le Pro où il se retrouve.
a écrit le 22/04/2013 à 0:02 :
Ils ont montré une carotte : la mutuelle payée par l'entreprise et ils ont fait avaler tout le reste la précarisation généralisée comme en Allemagne. Le résultat dans quelques années il y aura la moitié des salariés qui seront classés travailleurs pauvres. Et la mauvaise cerise , c'est qu'une fois viré par l'entreprise plus de mutuelle.
Réponse de le 22/04/2013 à 9:42 :
Mes enfants avaient "trouvé" cette loi très intéressante et lorsque je leur ai expliqué exactement ce qu'il en serait, le 1er Mai ils vont manifester également pour ce texte félon
Réponse de le 22/04/2013 à 19:39 :
La mutuelle n'est ,de toute façon,qu'une forme d'escroquerie (encore pire que la "sécu" !) . Pourquoi y a-t-il TANT de mutuelles ET une nouvelle qui naît tous les TROIS jours ? (ou presque !)
Réponse de le 22/04/2013 à 19:39 :
La mutuelle n'est ,de toute façon,qu'une forme d'escroquerie (encore pire que la "sécu" !) . Pourquoi y a-t-il TANT de mutuelles ET une nouvelle qui naît tous les TROIS jours ? (ou presque !)
a écrit le 21/04/2013 à 20:50 :
Je comprend les sénateurs communistes : il faut soutenir la position de la CGT ... et quand on voit la raison du préavis de grève de la CGT pour le 6 juin prochain à la Régie des Transports de Marseille : la couleur du pantalon de leur nouvel uniforme ne leur plait pas !!! SI SI ! Ce n'est pas un poisson d'avril !! On voit bien que ces gens-là non aucune espèce d'intérêt pour la réalité économique !! ... c'est plutôt rassurant de voir qu'en France, malgré la crise, on sait encore se mobiliser pour les nobles causes et les vrais combats !! Et pire des insultes pour ces syndicalistes : "On va ressembler à des techniciens EDF !!!" Ces derniers apprecierons !!
Réponse de le 22/04/2013 à 9:41 :
Là vraiment c'est exagéré effectivement. Mais peut-être y-a-t-il autre point et les médias n'ont retenu que celui de l'habilement ? C'est déjà arrivé.
a écrit le 21/04/2013 à 19:28 :
à vous tous sur ce forum de la tribune, vous débattez sans cesse sur la défense de nos droits du travail en france mais finalement sur notre globe il y a bien plus de pays dictatoriaux que de pays démocratiques. Nous sommes finalement des ilots de démocratie dans un monde de brutalité. Notre futur proche n'est il pas de sombrer dans cette entropie. à méditer!!!
Réponse de le 22/04/2013 à 9:46 :
Mais heureusement que nous débattons "sans cesse" (quel joli mot) pour la défense de nos droits du travail ! C'est justement par ces débats et ces batailles que nous avons réussi à maintenir les congés payés et les qq droits qui nous restent. Quant aux pays dictactoriaux, ce sont nos pays dits "Droits de l'Homme" qui les maintiennent. A méditer
Réponse de le 22/04/2013 à 9:52 :
Tiens mon post ne s'est pas affiché. Heureusement que nous débattons "sans cesse" sur la défense de nos droit du travail, il est tellement malmené que ce soit d'un gvrnt de droite comme de gauche. Et heureusement également que nous nous battons "sans cesse" pour ces droits sinon qu'en serait-il de nos congés payés et de nos acquis qui sont tellement malmenés ?..... A méditer !
a écrit le 21/04/2013 à 18:21 :
On annonce 500 à 1 millions de chômeurs de plus cette année, on va sur les 7 millions. Dans les 3 millions on ne compte pas tout le monde. Il faut ajouter les fonctionnaires en excès et les pré retraites qui devraient être actifs. Les américains avaient 75% d?actifs, nous seulement la moitié.
Réponse de le 21/04/2013 à 18:40 :
Pour mieux prendre en compte les difficultés de travailler ( chômeurs découragés, formations sortant les chômeurs des stats...) un indicateur prend le problème a l'envers et compte parmi les 15-65 ans ceux qui travaillent ; ainsi 63,9% des francais travaillent, 73% des allemands, 7,1% des americains, 70,3% des britanniques, ; vous trouverez le tableau en page 2 (http://www.oecd.org/fr/std/stats-travail/QES_012013Fr.pdf)
Réponse de le 21/04/2013 à 22:19 :
Ce qui compte c'est de produire en France, même si c'est avec des machines plutôt que du travail...
a écrit le 21/04/2013 à 17:40 :
L?emploi et la pauvreté, c?est un échec total ! On vous envoie à la falaise et vous y allez ? On fait dans le mouton idiot et suicidaire ! le calcul, c?est vite vu : 27 milliards de déficit, fois six pour ceux qui ont appris à compter à l?école ça fait 162. Des experts nous annoncent 130. Salaires et pensions du public 120 en 2012. Y a pas 36 solutions car on oublie l?effet récessif. L?an dernier le gouvernement a fait fermer un bon milliers d?usines, c?est pas un hasard alors que nos voisins fonctionnent. Et cette année on annonce que le Moloch étatique va écraser 60 000 entreprises. Où est l?intérêt général ? Prendre 50 milliards sur l?entreprise c?est supprimer les profits, donc cela pose un problème aux investisseurs étrangers qui détiennent la moitié de la bourse, donc pour le CAC. De même pour les obligations, les deux tiers, allons-nous restructurer et spolier les épargnants ? Ainsi les fonctionnaires vont avoir un gros problème, les entreprises aussi, les salariés et les retraités puisque ça n?est pas financé, nous avons un flux de 700000 par ans, c?est un trou de 60 milliards tous les cinq ans. C?est pas du travail de fossoyeur de la France, de pelleteux de corps humains ?

Réponse de le 21/04/2013 à 18:32 :
Pas pour un fonctionnaires.
Tout ces braves gens sortent de l ENA
Réponse de le 22/04/2013 à 9:48 :
Vous parlez peut-être des Hauts Fonctionnaires ? car le fonctionnaire communal, territorial ne sort pas de l'ENA car il ne se battrait pas pour garder ses acquis qui se délitent peu à peu et que les gvrnts successifs (de droite comme de gauche) suppriment les postes ou bien ses fonctionnaires sont embauchés comme CDI et à terme deviennent précaires
a écrit le 21/04/2013 à 17:25 :
Fonctionnaires sans salaire, entrepreneurs sans investissement, salariés sans emploi, retraités sans retraites, investisseurs sans épargne, voila ce qu?on nous fait ! Le déficit condamne la société, voila de bien mauvaises politiques ! Parler emploi, c?est une bonne chose, on a toujours échoué !
a écrit le 21/04/2013 à 16:54 :
La sécurisation du travail est normale, comment tolérer l?emploi à viecontre l?insécurité à vie. Il n?existe pas de compensation salariale pour le statut des fonctionnaires. C?est un système inique. Il faut abolir le statut et le droit de grève dans le publique qui pose une dictature d?Etat de type totalitaire. On le voit clairment la fonction publique n?a que faire de l?intérêt général. Nous avons un gros Brejnev sorti de la naphtaline qui écrase les entreprises et obère l?avenir de la population avec rage et passion. On parle d?investissements, seulement c?est 3% seulement, 400 milliards de retard 30 par an. C?est cher payé le travail de cochon ! Il faut remettre ce pays en ordre et dans le droit chemin du développement. Quelle est cette démocratie qui fait de l?évasion fiscale, où les ministres font des comptes pendant qu?on parle d?une bérézina de l?industrie. On vous fait croire que c?est la mondialisation, en réalité on ment ! Nous avons un problème de productivité par archaïsme du fait du sous investissement et cela pose problème avec l?euro fort. Notre export est négatif. Le G20 parle de la croissance en Europe, normal ! Seulement si on met nos diplômés sur le carreau, ça ne fonctionnera jamais ! 25% des ingénieurs et qu?on ne dise pas qu?ils sont idiots ! Ainsi on annonce un marché automobile à -10% cette année, voila de bonne politiques, interdire la consommation ! Sur la loi il faut dénoncer les rouges au couteau entre les dents avec leurs amendements. Nous avons affaire à du terrorisme ! Le gouvernément des Rastignac qui autorise le football mais pas la création de richesse, c?est une aberration sur la Terre ! Le déficit permanent c?est la paupérisation générale ! Nous avons affaire à des oppresseurs. On déplore encore un suicide sur lieu de travail, nous devons sortir de ce système anti-humaniste, un non sens économique ! On peut gagner au PMU mais on bousille le PMI ! Pourtant l?Allemagne y arrive ! On candidate pour le coup de 12 : l?Angleterre vient de se faire dégrader ! Cette Europe est un caillou sans ressources minérales, il nous faut investir si nous voulons exister dans ce siècle. On parle de sauver la France, c?est peu dire ! Qu?on fasse une Pinard Party ! Lagarde au FMI, voila qui pose le doute de la moralité du monde politique. On confond démocratie et dictature d?Etat ! Voyez le gouvernément qui fait la manche auprès des Japonais pour payer la fonction publique. On nous dit dans la presse, que nous allons à la cessation de paiement, c?est les salaires et pensions du public qui sont en jeu ! Nos familles envoyées dans le fossé à la mode Europe du Sud ! La population demande la démission du président ! La consommation en panne, la baudruche se dégonfle, on a fait une petite fête, qu?on en juge ! On fait dans l?âne bête et méchant ! On ne fait pas entrer une économie faible en zone de monnaie forte, c?est un crime contre la société ! Quand le respect de la vie n?existe plus, on s?insurge ! On parle du patrimoine des élus et dans le même temps on fait vivre les gens dans des cages à lapins de 10 mètres carrés ! Voyez le problème suédois des années 90, on court à la catastrophe, il faut prévoir ! Schaubble nous dit qu?il faut réduire la quantité de liquidités, nous avons affaire à des charlatans de l?économie ! On parle de la sécession de la Catalogne, il y a des victimes, il doit y avoir des conséquences ! On voit les salariés faire irruption au PS, il faut aller demander la fin des privilèges à l?Assemblée ! C?est un régime féodal ! ö ministres intègres, on nous parle dans la presse de la faillite industrielle, est-ce là le but d?une société ? Nous avons des tortures sur salariés et un délit de langue de bois ! Lequel de ces citoyens allez-vous éliminer ou bien pousser au suicide ? On fait bouillir les français comme des homards ! On annonce 7 français sur 10 en dépression. Nous avons de pieux mensonges ! La popularité de l?exécutif qui porte bien son nom comme exécuteur de la France, 30 ans de laxisme? Vivement le printemps ! On administre une phlébotomie au peuple français qui n?est pas coupable pour la bulle immobilière ! Noyeurs du peuple, on compte noyer la population dans l?inflation ! Il faut aussi veiller à protéger les salariés de la maltraitance, on voit les abus de certaines entreprises. A la bête rouge et sanguinaire qui abat la société et écrase les entreprises, nous devons dire : je te bannis Seth de la cité des hommes ! Voldemor en personne à l??uvre, le chien totalitaire et ses janissaires extrêmistes de la déprédation économique. On liquide nos éléments créatifs, on supprime la liberté du travail, on fait une vraie fausse justice. Ce système ne résorbe pas la pauvreté, il fabrique du chômage. On nous fait une terre brûlée ! Ralliez le maquis !
Réponse de le 21/04/2013 à 17:22 :
Laissez moi deviner...vous êtes une une personne modérée et pondéré qui ne se laisse pas embarquer par ses sentiments ! C'est ca ?
a écrit le 21/04/2013 à 15:20 :
Voyons voir, vous voulez creer de l' employ - OK - eliminons les 35 heures pour commencer qui ont detruit toute capacite des petites entreprises d'embaucher qui que ce soit alors que ces entreprises creent 90% des emplois et abaissont les charges de 50% pour les salaires allant jusqu'a 2.000 Euros brute par mois, et de 25% au dela via une augmentation de la TVA (hors produits alimentaires) de 2 ou 3 points. Eliminons tout age legal de la retraite qui de tout facon de nos jours ne sert a rien puisque qu' il faut 43 ans de cotisation pour avoir la pleine retraitre (qui ell ememe n'est qu' en faite que de 65% du dernier salaire) et arretons de parler a des syndicats qui representent mois de 10% de l' employ salarie, et certainement mois de 5% de celui du secteur prive. Enfin, gelons tous les salaires de la function publique, des retraites au dela de 150% du SMIC ainsi que le SMIC lui meme qui detruit l' emploi tant que la dette de l' Etat ne sera pas redescendue a 60% du PNB. Si les employes de la function publique s'estiment mal payes, qu' ils aillents chercher un emploi dans le prive, ils pourront alors s'apercevoir a quel point en periode de crise grave ils sont en fait tres bien traites. Je sais, tout le monde va me dire que ces remedes liberaux sont odieux....blah, blah......bizarre tout de meme que tous les pays qui ont des resultats marco economiques a nous faire palir d' envie aient adopte ces mesures depuis des decennies. Et pour ceux qui n eveulent pas entendre de mesures structurelles de fond, OK - la prochaine fois que vous allez faire vos courses ou acheter des produits non alimentaires, acheter uniquement des produits francais - meme si ceux ci coutent plus chers et sont de moins bonne qualite que les produits etrangers. Dans un tel cas vous soutiendriez de maniere concrete et non hypothetique le " made-in" France et paierez direcetement pour les couts structurels du systeme a la francaise.

Dans le cas contraire, ne faisons rien, attendons une crise a la Grecque afin de se faire imposer des mesures 10 fois plus accablantes par les argentiers du FMI......il reste a la France 1 a 2 ans avant que cela n' arrive.
Réponse de le 21/04/2013 à 15:50 :
Les 35 h ont été approuvé par le MEDEF en contre-partie de l'annualisation du temps de travail. Si le MEDEF ne veut plus des 35 h alors qu'il tire un trait aussi sur la flexibilité des 35 h. D'ailleurs supprimer les 35 h ne changera rien au mouvement d'externalisation des entreprises françaises vers des salaires toujours plus faible hors de l'hexagone mais toujours en Europe car la France ne possède plus de frontière douanière.
Réponse de le 21/04/2013 à 16:23 :
A liberal : Les remèdes libéraux, grâce à la nouvelle loi sur le maintien de l'emploi, vont être appliqués à vous mêmes: baisse de salaire pour les CDI en cas de problème économique pendant 2 ans. La loi est passé au parlement et maintenant au sénat. C'est l'objet de l'article! Vous êtes content.
Réponse de le 21/04/2013 à 16:31 :
L'argument des 35h n'est valable que pou les gens sans arguments... les employés français sont parmis les plus productifs au monde. Dites nous franchement ce que changerait 3 ou 5 h de travail sur une semaine? Pas grand chose sinon que de voir s' installer plus de déconcentration et d'erreur, résultat qui paye les pots cassés? Le patron car il perd en productivité et en fiabilité sur ses produits finis.
En revanche, je pense que tout le monde est d'accord pour dire que les charges patronnales sont trop élevées, en reprenant la comparaison du dessus, nous sommes, français, parmis les plus contraints.
De plus, pourquoi s' attaquer aux fonctionnaires? Est-ce par jalousie? Pour vôtre gouverne, bien nombreux sont-ils à travailler plus que vos "fameux 35H" et n'ont pas d'heures sup' payées alors que leurs contrats sont basés sur ces 35h théoriques! Partout l'oeuvre étatique peut-être critiquées mais jamais nous n'étions mieux lotis, pour preuve: les privatisations des autoroutes, des places de pacages automobiles, la gestion de l'eau... A Brest, le contrat Véolia s'étant terminé, il n'a pas été reconduit, la métropole a créé sa propre "société" publique afin de garantir aux locaux une gestion efficace, transparente et financièrement raisonnable.
PROPOSEZ intelligent, concret et réalisable avant de gueuler comme de bon français! C'est plus constructif et moins sectaire!
Réponse de le 21/04/2013 à 16:55 :
Produire moins cher..Ok! Mais reussir à trouver des consommateurs c'est une autre histoire...!
Réponse de le 21/04/2013 à 17:15 :
A LIBERAL

Vous en avez des certitudes
La fin des 35 heures ? Faut aussi tout supprimer

http://www.francesoir.fr/pratique/emploi/35-heures-22-milliards-d%E2%80%99euros-par-an%E2%80%A6-pour-rien-63275.html

Réponse de le 21/04/2013 à 19:45 :
@ COURTEVUE
Oui, c'est vrai, il faut pouvoir vendre avant de produire. Malgré celà, avec un produit vendu au même prix, le fait de baisser les charges des entreprises leur assure plus de trésorerie leur permettant d' investir en R&D etou d'embaucher, au pire de ne pas débaucher...

Croyons en nous, restons dynamiques, arrêtons de rejetter la faute un coup à droite, un coup à gauche! Aidons nous! La morosité est largement palpable, et bien c'est l'heure de changer! L'ère du gaspillage touche à sa fin pour tout le monde, la refonte des systèmes ne se fait pas sans douleur et je fais aussi parti de ceux qui galèrent et qui se battent. A bas l'attentisme! Vive le mouvement!
Réponse de le 21/04/2013 à 22:28 :
Il était une fois un ouvrier allemand et un ouvrier français faisant le même travail avec le même nombre d'heures et touchant le même salaire. L'ouvrier allemand avait un salaire horaire supérieur à l'ouvrier français mais il était à temps partiel. L'ouvrier français lui travaillait à temps plein voire faisait quelques heures suppplémentaires mais il avait les 35 heures.
Moralité : regarder le réel est plus utile que regarder la loi
Réponse de le 22/04/2013 à 0:05 :
Think tank de l'UMP détecté : L'archétype même du type qui croise un patron tous les six ans ayant hérité de l'entreprise du papa... Ils se foutent des 35h! Les petits patrons, ce qu'ils veulent, c'est pouvoir virer comme ils embauchent si ça va mal. Où est-ce que ça bloque pour les salariés? En l'absence d'un CDI bien protégé, nos braves petits rentiers de l'immobilier qui forment 90% de la droite actuelle les invitent à habiter dans leur voiture : On veut de la souplesse dans les contrats des salariés, sauf quand on vit à leur crochet!
"Si les employes de la function publique s'estiment mal payes, qu' ils aillents chercher un emploi dans le prive, ils pourront alors s'apercevoir a quel point en periode de crise grave ils sont en fait tres bien traites." : Ne vous inquiétez pas, ils vous laisserons les meilleurs! Un peu de patience, certain attendent la fin de leur engagement décennal.
Réponse de le 22/04/2013 à 13:35 :
engagement décennal : ils n'ont pas le droit de démissionner avant ??? ... ou bien ont-ils trop à perdre en avantage acquis ??
Réponse de le 22/04/2013 à 14:15 :
Engagement décennal = pénalités financières a payer par les fonctionnaires qui partent avant 10 ans après leur formation. Dans certains cas, compte tenu que l'Etat cherche a diminuer le nombre de fonctionnaire, il est possible de négocier pour ne pas payer ces sommes.
a écrit le 21/04/2013 à 14:44 :
Une fois de plus ce gouvernement aux abois passe en force. C'est ça le vrai visage de Hollande, ce falot Sapin et toute cette clique.
Viva la revolucion !
Réponse de le 21/04/2013 à 19:58 :
Quand le gouvernement prend ses coroñes à deux mains les gens rallent... Quand le gouvernement réfléchi et propose des solutions les gens rallent parce que ça va pas assez vite... Quand le gouvernement ne fait rien les gens rallent...
a écrit le 21/04/2013 à 14:24 :
c'est l'ump qui a introduit le vote bloqué dans notre constitution en 2008 qui parle maintenant de muselage des debats et de passage en force lorsque le ps utilise cette instrument.
Réponse de le 21/04/2013 à 18:40 :
Au grand scandale de la gauche, à l'époque, qui jurait par tous les Dieux que cette méthode n'était pas la sienne et ne le serait JAMAIS... a vous de juger !!!
Réponse de le 22/04/2013 à 9:56 :
C'est vrai c'était même Martine Aubry qui avait dit que c'était honteux !!!! (wouarfff !!!)
a écrit le 21/04/2013 à 14:18 :
vous avez vote pour lui assumer votre choix par respect pour ceux qui non pas vote pout lui
a écrit le 21/04/2013 à 13:10 :
ce texte n'est que destruction du code du travai;
je déplore l'attitude du gouvernement s'acharnant a faire
voter un tel texte plus conforme à la droite et au Patronnat.
cette loi sera et mérité une loi valeur de sanction lors des prochaines
élections j'en suis sur.
moi même socialiste depuis 1968 sanctionnerai cette loi eu travers
les prochaines élections
Réponse de le 21/04/2013 à 15:24 :
En votant UMP ? Vous pensez que vous y retrouverez mieux ?
a écrit le 21/04/2013 à 12:43 :
Le Front de gauche, le PC, La CGT.. sont vent debout contre toutes mesures pouvant faciliter la création d'emploi. Maintenir une frange de la population toujours plus importante dans la misère est la seule façon pour eux d'espérer prendre le pouvoir.
Réponse de le 21/04/2013 à 14:30 :
"Le Front de gauche, le PC, La CGT." === Comme vous le dites si bien, ces "alimentaires" de cette généreuse république (socialiste) qui ne veut pas dire son nom, qui les accueille honteusement au parlement, avec 2% au suffrage universel, sans soulever la moindre curiosité des "journalistes", a de quoi dégouter les gens et surtout d'ouvrir les yeux de ceux qui vont voter en 2014 ! Messieurs les maires umps, préparez bien vos réponses sur les marchés pour 2014 et surtout abstenez-vous de tendre la main.
Réponse de le 21/04/2013 à 15:35 :
Au premier tour de la législative de l'an dernier, le front de gauche a atteint 6,91%, le NPA 0,98%, soit presque 8% bien plus que les 2% dont vous les créditez un peu rapidement. Ils ont 10 députés car ils se sont retrouvés 10 fois premiers au second tour des législatives. Il n'y a rien de curieux ou d'opaque.
Réponse de le 22/04/2013 à 11:38 :
Je ne connais qu'un seul Parti, EELV, qui était à 2% et qui a eu un groupe à l'Assemblée Nationale, alors que le FDG avait fait 12% n'a eu que 10 députés. Forcément, le PS avait besoin des Verts pour faire passer ses lois scélérates
Réponse de le 28/01/2016 à 12:43 :
la solution taxation des retraités possédant leur logement ,montant locatif du bien en soustraction de la retraite cnav,les baby boum cause de la crise
a écrit le 21/04/2013 à 12:30 :
Un problème de légalité: Si on signe un contrat à certaines conditions, la protection de la loi en faisant parti (mobilité géographique par exemple), n'est-ce pas la législation à la date d'embauche qui devrait s'appliquer, afin d'éviter une modification rétroactive du contrat? Ou bien considère-t-on qu'il n'y a pas rétroactivité et que la nouvelle loi s'applique dès la publication au Journal Officiel? Question subsidiaire, les salariés qui ont signé un contrat avec une clause de mobilité abusive (pas de délimitation du territoire) ont-il intérêt à faire valoir la nullité de cette clause devant un tribunal avant que la clause ne redevienne valide avec la nouvelle loi?
Réponse de le 21/04/2013 à 17:15 :
Cette loi de maintien dans l'emploi (transcription de l'accord du 11 janvier 2013 entre les partenaires sociaux, (syndicats patronaux et salariaux) va être inscrite au JO. Et automatiquement dans la Code du Travail. Elle s'applique à tous les salariés CDI donc, embauchés avant et après. Vous connaissez beaucoup qui ont sur leur contrat de travail inscrit "le lieu de travail de Mr ou Mme sera situé exclusivement à ....)? ça n'existe pas. Que le salarié ayant une clause de mobilité abusive, s'il l'a fait sauter, ça ne va pas changer que lui aussi est soumis au Code du Travail et donc à la loi qui vient d'être promulguée, de la même façon que celui qui n'a pas de clause de mobilité. Il faut vous enlever de la tête que la loi, ne serait appliquée qu'au personnes ayant une clause de mobilité abusive ou légale ou que le fait que votre contrat est antérieur à la loi.
a écrit le 21/04/2013 à 12:11 :
Comme on dit l'histoire jugera. Mais il est fort à parier que les attentes seront déçues. L'objectif d'un patron est de gagner de l'argent, ça ne va pas plus loin que ça. Donc pour arriver à ce but il utilisera tout ce que la législation lui permet de faire en faisant en sorte que toute décision soit à son avantage. Dans l'histoire le salarié n'est qu'un outils qui doit rapporter sans trop coûter, une fois usé ou inutile on le jette. Alors on verra si ces mesures sont favorables au bien être du salarié ou permettront simplement de livrer des chiffres plus politiquement positifs. La précarité n'a jamais été une bonne chose pour l'économie à long terme.
Réponse de le 21/04/2013 à 14:20 :
Il faudra bien un jour que les éléments de base du savoir économique fasse réellement partie intégrante du socle éducatif, car il est navrant de fonder aujourd'hui encore la relation salarié/employeur en terme manichéen d'antagonisme. C'est méconnaître les réalités complexes et humaines qui se nouent au sein des entreprises entre salariés et patrons. Les uns comme les autres arcboutés pour assurer le succès de l'entreprise; succès dont dépendent l'avenir de l'mploi pour les uns et des investissements/profit pour les autres
Réponse de le 21/04/2013 à 14:27 :
Un patrion sans main d'oeuvre ne peut rien faire, voila pourquoi les politiques umps sont pour l'immigration massive,car comme ça le patronat peut s'en mettre plein les poches en donnant des salaires de misére aux français, bien sur quelqu'un qui vient du tiers monde le salaire lui va trés bien, car une fois qu'il envoie dans son pays 1000? chez lui ça équivaut à 4ou 5000? en france, alors il ne va pas refuser le' salaire français.
Réponse de le 21/04/2013 à 16:57 :
L'UMP et le PS ne sont pas pour l'immigration massive. Pourquoi mentir ? Pourquoi noircir le tableau...si c'est pour faire de la politique politicienne comme nos hommes politiques, au mépris de la réalité, vous ne valez pas mieux qu'eux.
a écrit le 21/04/2013 à 11:33 :
Ce n'est uniquement que la continuité de sarkosy, un coup ump un coup ps, umps quoi.
a écrit le 21/04/2013 à 11:29 :
L'art de gérer le chômage plutôt que de protèger l'emploi, mais... c'est la mondialisation!! Il n'y a pas si longtemps, la France était une entité soudé que l'on pouvait, assimilé à une entreprise, adapté à l'univers extérieur pour exporter! Maintenant c'est un puzzle inconsistant!
a écrit le 21/04/2013 à 11:29 :
champagne!!

le syndicat des forges retrouve toute sa puissance du debut du 20em siecle en elargissant son terrain de jeux sur les malheureux salariés qui n'ont pas eu la chance d'heriter d'un empire industriel et financier!!
merci la pseudo gôche!
a écrit le 21/04/2013 à 11:25 :
quelle honte ce gouvernement!! mais je ne voterai plus jamais pour les socialistes, ils détruisent le CDI, on va etre heureux quand nos salaires vont etre baissé de 20%,
et ils se pretendent de gauche!!
Sapin il a du verser sa larme au décès de thatcher
a écrit le 21/04/2013 à 11:20 :
La gauche mène une politique de droite sans complexes, alors que la droite aurait hésité à la mener.
Réponse de le 22/04/2013 à 9:44 :
D'ailleurs cela se remarque rien qu'à sa montre en or, agrémentée d'un bracelet en caïman !
a écrit le 21/04/2013 à 11:09 :
Après avoir lu l'article, quelles sont les dispositions adoptées ? Pour qui et dans quelles conditions ? Quand seront-elles applicables ?
Comment peut-on critiquer un projet de loi qu'on ne connait pas précisément et qui, comme toute loi en France, a plus de chance de ne jamais être appliquée dans sa version actuelle, voir de n'être jamais appliquée ?
Réponse de le 21/04/2013 à 12:13 :
Effectivement, mais s'ils ont adopté le projet sans modification on sait à quoi s'attendre. mais vous avez raison, il faudra voir son application.
Réponse de le 21/04/2013 à 12:41 :
Cette loi est la reprise de l'accord du 13 janvier 2013. Comme vous savez, pour qu'un accord soit applicable il faut une loi. Voilà c'est voté. Pourquoi espérez-vous encore. C'est comme ça. Moi je le sais depuis janvier et même avant quand il a été fait mention de la rencontre des partenaires sociaux. Il fallait suivre l'actualité économique et non les divertissements en tout genre. En CDI, on risque de voir son salaire baissé pendant 2 ans, donc prévoir. Au moins, vous, vous savez, mais la grosse majorité des Français, ne le sait. Comme on dit, vaux mieux prévenir que guérir, nul n'est sensé ignoré la loi, l'information est disponible, si on lit les médias économiques. C'est passé inaperçu depuis janvier, sauf pour les gens qui s'intéressent à leur propres affaires et non celles des autres. Même là, que la loi est passé, c'est passé inaperçu. Au moins, vous, vous savez.
a écrit le 21/04/2013 à 10:55 :
la droite en rêvait la gauche l'à fait!!
Réponse de le 21/04/2013 à 11:27 :
Bien résumé en effet
a écrit le 21/04/2013 à 10:40 :
L'UMP qui défend les communistes, on aura tout vu ....
Réponse de le 21/04/2013 à 11:16 :

le contraire aurait été anormal .. notre Président ne fait qu accélérer sa chute aux sondages
a écrit le 21/04/2013 à 10:35 :
En quoi c securisant pour l'employes de devoir accepter d'etre mute a 500 bornes de chez lui sinon il sera licencie?.....
Quand aux nouveaux droits il n'ya rien de securisant dans le parcours professionnel,ou les employeurs pourront mettre les employes qu'elles désirent licencier,devant un choix impossible a faire(mobiliter tres loin de chez soi, baisse de salaires(comment tu fais pour payer ton loyer? au lieu de prendre ex sur l'allemagne qui pour une fois avec le chomage partiel ou tu gardais ton salaire était plus intelligent....Mais non en France on prend ce qu'il ya de pire))
A la place de parler de licenciements on dira que l'employes faisaient preuve de mauvaise volonte,ou comment faire passer les coupables pour des victimes
Réponse de le 21/04/2013 à 11:45 :
En France, avec la nouvelle loi, ils peuvent baisser le salaire pendant 2 ans, c'est énorme, réellement une catastrophe, rien à voir avec le chômage partiel actuel qui est vraiment temporaire, là c'est vraiment très long. Quand tu es en CDI difficilement obtenu, il faudra bien anticiper, car une baisse de salaire pour 2 ans est possible et que faire les charges ne diminuant pas. En étant en CDI, la personne peut se retrouver sans pouvoir payer, car personne ne compense la différence. Avant il existait le chômage partiel en cas de baisse d'activité temporaire. Mais le cas présent est différent. Tandis que là baisse direct de salaire et tu travailles le même nombre d'heures. C'est sûr que l'assurance chômage va faire des économies énormes comme ça, si même les salariés qui ont un CDI n'ont pas de garantie de conserver le salaire ou une partie qu'ils ont signé durant leur CDI. Voilà ce qui arrive quand, ceux qui passe leur temps à critiquer les chômeurs (ceux qui sont embauchés en CDI et qui avaient des garanties de salaire tant qu'ils étaient en CDI et même des garanties de quasi salaire en cas de chômage partiel) , à réclamer en disant que l'on donne aux chômeurs trop d'aide, ce qui vient de personnes jalouses des chômeurs (on se demande pourquoi, ils n'était pas obligés de signer un CDI et aurait pu rester chômeurs) eh bien aujourd'hui les CDI subiront le même sort de précarité. Bravo. Bravo. Voilà ce qui arrivera à tous ceux qui réclament des économies, que les chômeurs sont fainéants eh bien qu'ils travaillent pour moins eux mêmes en CDI, comme ça cela fait des économies pour l'Etat. Ils l'ont voulu, ils l'ont eu. En tout cas, la branche chômage, va faire du superavit, ça c'est certain. C'est le bâton qui leur revient sur la tête aux critiqueurs. Pour ceux qui ne sont pas embauchés en CDI, cela ne change rien, ils n'ont pas d'emploi fixe et sont au chômage. Par contre maintenant quand tu as un emploi, tu peux commencer à incorporer cette nouvelle donnée, lors de tout investissement, achat voiture, appartement, crédit consommation, crédit vacances. Essayer maintenent d'acheter une voiture avec un CDI nouveau style en poche, ou un appartement, on verra le résultat. Cette nouvelle loi, est méconnu par la plupart des français. Eh bien, ils vont se payer des "bonnes surprises" quand leur employeur dira "On baisse le salaire pendant 2 ans". Triste France des embauchés, qui s'occupe des affaires des autres (personne sans emploi) au lieu de s'occuper des siennes. ça va clouer le bec à plus d'un, puisqu'ils vont devoir penser à chaque fois qu'ils vont faire un crédit ou une dépense.
a écrit le 21/04/2013 à 10:21 :
Passage en force... Décidément, ce gouvernement s'éloigne de plus en plus de la démocratie !
a écrit le 21/04/2013 à 9:06 :
Depuis des décennies, les débats sur le chômage (et l'emploi donc) se succèdent et personne n'a trouvé le remède : de droite comme de gauche, économistes et journalistes, politiques et professionnels, ne cessent de proclamer et, surtout, de s'entredéchirer : quel affligeant spectacle, sachant que la crédibilité des uns et des autres est entachée, et que les victimes sont impuissantes. Face à ce spectacle de marionnettes, seule la voie d'une union nationale est apte à crédibiliser une autorité respectable, est-ce un v?u pieux ?
a écrit le 21/04/2013 à 8:06 :
c'est bien le probleme français l'état qui en est incapable veut se méler de tout .si l'accord a été signe par respect il ne doit plus etre touché .
Réponse de le 21/04/2013 à 9:22 :
vivement que nous soyons tous licencier par cet loi, nous serons tous heureux à la maison
a écrit le 21/04/2013 à 7:32 :
et avec tout cela 2016 arrive très vite
a écrit le 21/04/2013 à 1:44 :
Hollande se sarkozyse.
a écrit le 21/04/2013 à 0:14 :
L'aile gauche du PS on s'en fout. La démagogie ça suffit.
a écrit le 20/04/2013 à 22:33 :
C'est ça un gouvernement de Gauche ...!
C'est le MEDEF qui doit être content.
a écrit le 20/04/2013 à 22:29 :
Chaque jour qui passe, et pour tout sujet où il se sent gêné aux entournures (mariage pour tous, date des élections 2014 repoussées en 2015, texte sur l'emploi, ...) le gouvernement veut aller en force, à l'extrême limite des institutions et de la démocratie. Cela montre d'une part l'amateurisme, mais aussi le dogmatisme et l'enfermement dans ses erreurs. Et après on nous parle de confiance, c'est se moquer des Français.
a écrit le 20/04/2013 à 22:15 :
... pour tous et maintenant ce projet de loi, le gouvernement PS en place fait plus que s'enliser. Car même si le premier texte est SUR d'être adopté et promulgué (quoi qu'en pensent ses détracteurs), il en laissera des traces politiques indélébiles. Il en sera de même pour le second texte, qui coupe le PS de son aile gauche. Décidément...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :