Hollande précise (un peu) les contours de la future réforme des retraites

 |   |  753  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans son discours d'ouverture de la conférence sociale au Conseil économique, social et environnemental, le Président dela République a confirmé qu'il envisageait une hausse de la durée des cotisations retraite. Il a aaussi évoqué des mécanismes prenant en compte la pénibilité et la durée des études. Sur le front de l'emploi, il réitère, une fois encore, son objectif de stabilisation du chômage pour la fin de l'année. Il a évoqué un futur plan d'urgence pour répondre aux offres d'emploi non pourvues.

"Prolonger la durée de cotisation est la mesure la plus juste à condition qu'elle soit appliquée à tous et à tous les régimes", a déclaré François Hollande ce jeudi 20 juin dans son discours d?ouverture de la seconde conférence sociale. Les choses deviennent donc de plus en plus claires s?agissant de la future réforme des retraites attendue pour la fin de l?année.

La réforme des retraites se précise

Surtout quand le président ajoute que « l'allongement de la durée de cotisation doit aussi tenir compte de la pénibilité des tâches ». Il y aura donc bien aussi une sorte de « compte pénibilité », tel que prôné par le rapport Moreau. En revanche, nouveauté, François Hollande a évoqué un élément rarement avancé jusqu?ici : "l'allongement de la période des études qui appellera nécessairement un effort contributif calculé d'une manière différente d'aujourd'hui". Toujours au chapitre des retraites, François Hollande a de nouveau expliqué pourquoi il ne voulait pas retenir l?option d?une élévation de l?âge du départ à la retraite : « j'ai considéré que cela revenait à pénaliser ceux qui ont commencé tôt à travailler

L?objectif de la baisse du chômage en fin d?année de nouveau réitéré

Au chapitre de l?emploi, le président a estimé jeudi que "plus de 10% de la population active privée d'emploi" constituait un "gâchis pour l'économie", réaffirmant, une fois encore, son objectif d'"inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l'année". Pour ce faire, le président a demandé aux collectivités, entreprises et partenaires sociaux de s'impliquer plus fortement dans les deux dispositifs lancés pour les jeunes (emplois d'avenir et contrats de génération).

Il faut accélérer sur les emplois d?avenir

"Nous devons accélérer la montée en charge" des emplois d'avenir (contrats en partie subventionnés pour les jeunes peu ou pas qualifiés) dont 33.000 auront été signés "à la fin du mois de juin" sur un objectif de 100.000 d'ici la fin d'année, a-t-il dit en lançant un "appel de plus" aux collectivités locales et associations. Le président a rappelé qu'il avait "demandé au ministre du Travail de faire plein usage de toutes les souplesses prévues par la loi", pour embaucher y compris des jeunes diplômés dans les quartiers en difficultés et autoriser davantage d'emplois d'avenir dans les secteurs privés.

Un plan d?action pour les offres d?emploi non pourvues

Par ailleurs, relevant qu'il y a "200.000 à 300.000 recrutements" pour lesquels il n'y a pas de candidat, par exemple dans l'aéronautique, le chef de l'Etat a proposé "une action conjointe - Etat, Pôle emploi, régions, partenaires sociaux, organismes de formation et entreprises-", pour former les demandeurs d'emploi "rapidement". Il n'a pas exclu des incitations financières et des facilités de logement pour régler les problèmes de mobilité et les problèmes d'écarts de salaires.

Mieux articuler la prime pour l?emploi et le RSA

François Hollande a appelé le gouvernement à décider "d'une nouvelle articulation entre la prime pour l'emploi et le RSA activité pour favoriser autant que possible l'incitation à l'emploi". Il a souhaité que la prochaine réforme menée par les partenaires sociaux à l'automne sur l?assurance chômage soit l'occasion "de simplifier les mécanismes, de mettre en oeuvre les droits rechargeables prévus par la loi de sécurisation de l'emploi, de faire en sorte qu'il n'y ait pas d'inquiétudes nouvelles pour les demandeurs d'emploi"..

Des signes de reprise

Enfin, ne voulant pas sombrer dans le pessimisme, il a estimé qu?il y avait des "signes de reprise économique, en France et en Europe. François Hollande a aussi considéré « qu'au-delà de la crise, il y a un mal plus profond, qui est la défiance, le doute et le désarroi,. » Et en réponse aux syndicats qui accusent la politique d'austérité imposée par Bruxelles de conduire à la récession, le président a promis: "le sérieux budgétaire ne sera pas en France l'austérité."
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, n? pas semblé convaincu il a prévenu le président : "les injonctions de Bruxelles ouvrent la porte à des postures nationalistes dangereuses", en allusion aux succès électoraux du Front national.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2013 à 20:21 :
"Hollande" et "un peu"; c'est 2mots qui vont très bien ensemble. oui très bien ensemble.
a écrit le 26/06/2013 à 22:46 :
Un peu!
C'est péjoratif et ça n'est pas sérieux. Comme d'habitude.
a écrit le 23/06/2013 à 12:33 :
il laisse en place les régimes spéciaux des fonctionnaire set des politiques (1700e/m pour le public contre 1100e/m pour le privé, +4% d'augmentation de salaires dansle public contre 1% dans le privé), et donc saigne le privé pour financer le confort du public qui ne travaille que 35h, a l'emploi garanti... le roi de l'injustice c'est lui, aucun courage, que du sectarisme et de la protection de son électorat, surement pas le président de tous les français !!!
Réponse de le 26/06/2013 à 22:52 :
Très juste!
a écrit le 21/06/2013 à 23:02 :
la justice et les bonnes mesures, c'est de suite un seul régime de retraite, un seul régime de travail pour tout nouvel entrant, et on règle l'existant en convergeant assez vite. et on s'attaque à la colossale dépense publique, inefficace, incontrôlée, le cancer de l'économie... le reste c'est du bla bla inconséquent, qui ne résout rien, permet de patienter en attendant pire..
Réponse de le 22/06/2013 à 16:41 :
tout à fait d'accord, la justice c'est un seul régime pour tous, idem pour le régime de travail, la justice c'est maintenant !! sauf que flanby et ses troupes n'ont aucun courage, l'injustice c'est maintenant, la chômage c'est pour le privé qui finance le confort des politiques et des fonctionnaires !!!
a écrit le 21/06/2013 à 16:12 :
Voilà le changement promis par notre Président: on fige les six derniers mois pour le calcul du départ en retraite des fonctionnaires et on fait casquer le privé et les entreprises... En voilà une idée révolutionnaire pour la gauche!
a écrit le 21/06/2013 à 14:30 :
C'est la concertatin à la française: on fait faire des rapports biaisés, on les interprête à sa façon (le taux de remplacement n'est absolument pas le même car rare sont seux qui ont une carrière compléte dans le privé ce qui est la régle dans le public. Et puis du fait l'âge de départ plus tôt la durée moyenne de retraite est de 25 à 35% plus longue et le coût de cette retraite est de 266K? dans le privé contre 485k? dan le public et 759K? dans les régimes spéciaux) et on décide avant d'avoir écouté!
a écrit le 21/06/2013 à 11:05 :
...un peu, beaucoup, passionnément, à la folie....PAS DU TOUT !
a écrit le 21/06/2013 à 10:19 :
@ Goliath Encore un exemple de retraités super actifs les 3 juges du tribunal arbitral Tapie/Lyonnais: moyenne d'âge 79 ans, 400 000 euros pour quelques mois de boulot et encore 1 seul a tout fait...
Réponse de le 21/06/2013 à 11:17 :
Ben voilà! et des exemples comme ça, il y en a à la pelle ! voir, en passant l'âge avancé des députés et sénateurs...une " fabuleuse maison de retraites", où il fait bon vivre, en ne faisant pas grand chose, mais en palpant beaucoup !!!!
a écrit le 21/06/2013 à 9:44 :
pourquoi ceux qui travaillent de plus en plus depuis la mise en place des 35 heures continuent à payer au prix fort pour que ceux (qui ne devaient pas bénéficier des 35 h) puisse partir plus tôt et avec des pensions confortables. Il faut que l'on demande à MME AUBRY qui à mis en place la réduction du temps de travail pourquoi maintenant sont collègue MR HOLLANDE va allonger la durée de travail = allonger la durée de cotisation n'aurait t'elle pas commis une erreur dans son calcul????? Pour ma part la mesure la plus juste serait d'avoir les mêmes modalités de calcul pour tous les régimes et le même age de départ il s'agit de la mesure la plus simple. Pourquoi la piste de l'allongement est privilégiée, pourquoi est t'elle mise en avant???? on parle de l'affaire TAPIE qui à coûté à l'état quelques millions prétextant qu'il s'agit d'une décision injuste, mais on ne parle pas de l'affaire des régimes spéciaux qui à l'horizon !!!!!! se chiffre en milliard et non plus millions, traitons les plus grosses injustices d'abord. Je crois que pour l'affaire TAPIE les décisions sont prises, mais pas pour les retraites il s'agit encore une fois d'une tromperie électoral.
Réponse de le 23/06/2013 à 12:35 :
tout à fait d'accord, c'est l'injustice qui avance en creusant l'écart, les nantis sont consolidés, les travailleurs qui créent la richesse que les premiers gaspillent vont être encore mis à contribution, merci qui ? merci flanby
Réponse de le 26/06/2013 à 23:00 :
Normal! Le socialisme c'est un communisme de confort pour les bourgeois et les bobos.
Réponse de le 27/06/2013 à 21:26 :
BIEN VU BELLE FORMULE
a écrit le 21/06/2013 à 8:23 :
Pourquoi ne pas faire simple: pour une vraie justice , tout le monde part à partir de 60 ans (sncf,pompiers,armée,politique ect......) avec les mêmes conditions (nombre d'années à définir et paye des dix dernières années)Je crois que je rêve car pas grand monde ne voudra perdre ses avantages et donc l'injustice ne s'arrêtera pas demain. Politiques au pouvoir , ayez du courage pour réconcilier les français.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:10 :
ça dure depuis des lustres ce genre d'injustices !! sous les princes et rois.....et on continue : républiques, démocraties et bla bla bla ! (j'ai oublié le moyen âge serfs, vassaux, suzerains,et d'autres temps : toujours pareil! sauf le progrès nous a sauvés en quelque sorte, allégés nos vies quotidiennes...)
Réponse de le 21/06/2013 à 14:01 :
@citoyen: assez d'accord, mais il y a en France des gens plus égaux que les autres, en particulier les élus, qui seront d'accord pour que les autres paient, mais pas eux :-)
a écrit le 21/06/2013 à 7:57 :
si Hollande en est arrivé à la portion congrue dans les sondages,c'est dû à son entêtement à mécontenter et diviser les français tant sur ses décisions souvent arbitraires et l'appauvrissement de la population.
a écrit le 21/06/2013 à 4:34 :
Les jeunes diplômés n'ont déjà pas tous un avenir en France, très loin s'en faut, comment voulez-vous que les jeunes qui ne sont pas diplômés en aient un ? Les signes de reprises en France.. c'est dans la récession qui s'annonce qu'il faut les chercher à défaut de pouvoir les trouver.
Réponse de le 21/06/2013 à 14:08 :
@Michel: en quoi les diplômes changent-ils la donne ? C'est le dur labeur et la créativité qui rende certains plus aptes que d'autres à réussir et pas les diplômes, surtout quand on a bac + 4 et qu'on sait à peine lire et écrire (merci Jospin). On le voit bien aux US où la très grande majorité de ceux qui réussissent actuellement n'ont même pas de diplômes. Il faut en France que l'establisment arrête de subventionner les grosses boîtes et les copains qui mettent des bâtons dans les roues de ceux qui pourraient vivre de leurs talents.
a écrit le 20/06/2013 à 21:30 :
pour une fois je suis d'accord avec lui. oui il faut prolonger la durée de cotisation. c'est évident. et oui il faut pourvoir les emplois non pourvus.
Réponse de le 20/06/2013 à 22:24 :
la première mesure à prendre, c'est de mettre flanby en préretraite (avec maintien de son salaire, si c'est nécessaire)...
Réponse de le 21/06/2013 à 11:11 :
un flamby, ça se met au frigo !
a écrit le 20/06/2013 à 21:24 :
Rien sur la réforme des retraites des élus, parlementaires et tout le toutim.
Réponse de le 01/07/2013 à 20:18 :
ça va pas, non!!!! C'est eux qui votent les lois. Ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied.
a écrit le 20/06/2013 à 20:36 :
Les vulgaires marchands ne font pas partie de la noblesse d Etat ! Messieurs les riches pour les fonctionnaires, veuillez payer le déficit ! Pour le bac littéraire pour ceux qui sont pas illettrés, si on ne peut pas citer Chateaubrillant, 1000 pages, l outre-tombe, on peut toujours citer la recette, sur un malentendu, ça peut marcher. Pour le bac scientifique, puisque nous sommes bien classés selon l étude pisa, en tête de classe scientifique, 2PiR, c est quoi ? 2 pierres ? Pour le bac économique, doit-on faire croitre la dette ou le PIB ? Pour calculer les retraites, on met des billets dans les ordinateurs? y a qu?à faire un retrait de 1000 milliards à la BCE ! On entend dire que nous aurions là un président radin et qu on envoie des fusées dans l espace et pourtant y a des pauvres, même avec des diplômes !
a écrit le 20/06/2013 à 20:26 :
C est en effet, un bon sujet : seul un tiers des salariés d entreprises sont en activité à l age de la retraite. Dans le monde politique, on travaille parfois jusqu à 75 ans? en revanche on a un quart de jeunes sans travail, devront-ils travailler jusqu à 70 ans avec un niveau de vie qui se réduit au fur et à mesure que le nombre de retraités augmente, 700 000 par ans. Dans 5 ans, c est un trou de 50 milliards. Dans les bureaux on fait des bétises, on joue avec la vie, les victimes sont de plus en plus nombreuses. On oublie que près de 20% des employés sont à temps partiel. Il nous manque une bonne dizaine de millions d emplois? Si on parle croissance, il faut parler de façon dont on emploie les gens, or il se trouve qu on prend des diplômés pour des emplois sous qualifiés. On parle de réseaux pour trouver du travail, alors à quoi servent les anpe ? Reste la répartition du déficit, qui paye ? Combien pour les fonctionnaires dont les retraites partent en fumée, combien pour les entreprises dont nombre d usines ferment, combien pour les riches et combien pour les classes moyennes. Adieu le progrès pour tous ceux qui triment : condamnation à perpétuité à l impôt et au chômage ! C est cher payé pour faire du gras ! Et si on parle croissance, quid des emplois non pourvus et des conditions de travail? C est du travail de marchands de tapis ! Il n y a pas de politique de croissance ? Ne faudrait-il pas remettre le système à l endroit, c est les saturnales ! On nous annonce la sortie du socialisme, mais toutes les grandes organisations parlent d effondrement économique?
a écrit le 20/06/2013 à 19:09 :
Allonger encore la durée de cotisation à tous dans un souci d'égalité, un grand merci, ceci étant est ce que le salarié du privé à l'emploi non protégé et mis à la porte vers 55 ans(voir avant) verra son mode de calcul de sa retraite modifié pour tenir compte de ses dix où quinze années de galère probable avant d'atteindre l'âge de la retraite? dans un souci d'égalité face au décès pourquoi les veuves de fonctionnaire peuvent elles toucher 50%
de la pension de leur compagnon sans critère d'âge et sans conditions de ressources? Dans le privé pas avant 55 ans la réversion et sous conditions de ressources Alors Mr le président discrimination entre les veuves de salariés du privé et de fonctionnaires pourquoi cette injustice?
a écrit le 20/06/2013 à 18:51 :
Je ne crois plus aux hommes politiques depuis fort longtemps. Le dernier encore moins.
Mais, les emplois non pourvu, mérite 1 plan d'action. Ça c'est vrai. La taxe professionnelle pourrait être dévié pour cette objectif. Tout en faisant le ménage dans les myriades de centre régionaux et autres qui font perdre les moyens dans des frais de gestion astronomique...
Réponse de le 21/06/2013 à 11:13 :
pour votre 1ere partie du commentaire : admettons! mais pour la 2eme, c'est trop demandé, voyons,ça n'arrivera jamais!
a écrit le 20/06/2013 à 18:35 :
ben moi je suis étonné ça dure ça dure ces problèmes de retraite, de sécurité sociale, de dépendance, d'insécurité et encore bien d'autres. Mais qu'esce qu'ils font tous ces gouvernements de gauche de droite durant toutes ces années ? Les politiques devraient être payer aux résultats comme dans les usines. Je crois que cela marcherait beaucoup mieux !
Réponse de le 21/06/2013 à 11:12 :
Payé aux résultats ET avec apport de garantie sur leurs deniers personnels !!! Les postulants se déroberaient,pour la plupart ! Et ce serait une très bonne chose !!! Ne resteraient que les meilleurs (et qui ont du répondant !!!!!)
a écrit le 20/06/2013 à 17:56 :
ce discours aurait pu être celui de sarkosy, mot pour mot, ce qui en dit long sur l'impuissance des uns et des autres à sortir la France du pétrin. Il n'y a pas en fait de solution de rechange dans les partis politiques dominants et les différences qui pourraient éventuellement s'afficher ne sont qu'habillage ou subtilité de langage. Au demeurant chaque français s'accorde à dire que la situation doit changer pour sortir de cette impasse, mais aucun ne veut être touché par des mesures qui seraient susceptibles de changer sa situation personnelle.
Le courage n'étant pas la qualité première des "politiques", on connaît donc d'avance ce qu'il sortira de cette conférence sociale: des mesurettes pour épater la qualité et surtout destinés à ne froisser personne.
a écrit le 20/06/2013 à 17:40 :
C est le féodalisme : la précarité pour les uns, voire l exclusion sur la sécurité du public. C est un problème de statut entre les citoyens. De la même manière, nombre de jeunes n ont pas droit au travail et encore moins à la retraite. Qui parle d un système social ? Comment se règle le déficit ? Pour les emplois non pourvus, on parle de moutons à 5 pattes et d usines à gaz, c est peut être de la maltraitance. Peut-on accepter des contrats de 3 mois quand certains ont la carrière à vie ?
Réponse de le 20/06/2013 à 18:09 :
le probleme est la inutile de chercher ailleurs .. j ose esperer que les conseillers du PRESIDENTS lisent les commentaires des lecteurs du serieux journal LA TRIBUNE .....
Réponse de le 21/06/2013 à 9:45 :
"De la même manière, nombre de jeunes n ont pas droit au travail et encore moins à la retraite" : Ceci dit je ne connais pas beaucoup de jeunes déjà à la retraite... et sans être defaitiste, le mieux est d'attendre encore pour en parler : le problème actuel des jeunes n'est pas la retraite mais plutôt le 1er emploi.
a écrit le 20/06/2013 à 16:35 :
Hollande tient sa promesse d'une France de fonctionnaires paresseux, surpayés aux privilèges non limités et protecteur de cette monarchie de 5,2 millions d'individus et pour le reste des français de la société civile travaillé plus pour gagner moins jusqu'au la mise en bière, laminé par les taxes, impôts, chômage et... larmes...
Réponse de le 20/06/2013 à 18:17 :
Votre commentaire est parfait. D'ailleurs tout cve qu'il touche craque et je dirais que le même le climat il l'à perturbé, regardez ce qui tombe sur notre pays.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:48 :
Je ne suis pas privilégié, mais je veux mes congés bonifiés dans mon île paradisiaque tout frais payés pendant 3 mois car je le vaut bien.
Réponse de le 21/06/2013 à 8:24 :
Education nationale 4 mois de congé payé par an ,retraite calculer sur les 6 derniers mois !ect....Pas belle la vie.
a écrit le 20/06/2013 à 15:49 :
PAS DE FRANCAIS SPECIAUX.......j ai cru dans la gauche ...une seule categorie de travailleurs ...pas de proteges pas d exposes sinon ...pour le PS cest FINI
Réponse de le 20/06/2013 à 16:14 :
Il ne faut rien avoir dans la tête pour croire les propos de Flamby l'âne baté!!!
Réponse de le 20/06/2013 à 17:25 :
mais non ....il suffit de peu .....supprimer toutes les injustices comme promis ......je serai........et tout et tout .....la reprise sera immediate .
Réponse de le 20/06/2013 à 18:21 :
prime pour l'emploi ou rsa- les politiques n'ont pas encore compris que certaines personnes préferaient rester a la maison et toucher un chéque- beaucoup de personne on la 40 aine...ils sont pas malheureux mais ils n'ont jamais travaillés et ne le veulent pas- et a la retraite ils auront la meme pension qu'un travailleur- le systéme social français est vouer a disparaitre grace au parasite

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :