LIVE Affaire Adidas-Crédit-lyonnais : Bernard Tapie mis en examen

 |   |  670  mots
Bernard Tapie photographié en 2005, entouré de ses avocats de l'époque. Copyright Reuters
Bernard Tapie photographié en 2005, entouré de ses avocats de l'époque. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Retrouvez les dernières informations sur l'affaire Tapie-Adidas. La garde à vue de Bernard Tapie a pris fin ce vendredi 28 juin au matin. De son côté, l'Etat a déposé un recours contre l'arbitrage ce vendredi.

Vendredi 28 juin

  • 17h04: Bernard Tapie a proposé de garantir un éventuel remboursement des 403 millions d'euros obtenus après le fameux arbitrage contesté. Son avocat, Me Hervé Temime, l'a indiqué à l'agence Reuters. Il a précisé que la holding personnelle de l'homme d'affaires et une caution "sur tous ses biens" permettraient de rembourser cette somme en cas de condamnation. Le fait même d'avoir proposé cette garantie, étant, pour la défense de Bernard Tapie, la preuve que ce dernier est "sûr de lui".
  • 16h00: Bernard Tapie est mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Sur le banc des accusés, il rejoint Stéphane Richard, l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, Jean-François Rocchi, l'ex-patron du Consortium de réalisation, qui gère le passif du Crédit lyonnais, et Pierre Estoup, l'un des juges arbitraux ayant prononcé la sentence qui a valu plus de 400 million d'euros à l'actuel patron de la Provence. Bernard Tapie a en outre été placé sous contrôle judiciaire, selon son avocat. Ce dernier a affirmé qu' "il n'y a rien qui puisse justifier" la mise en examen pour escroquerie en bande organisée".
  • 15h30 : Selon Mediapart, Eric Woerth est mouillé dans l'affaire Tapie. Citant une lettre rédigée par l'ancien ministre du Budget en 2009, le site d'information évoque une possible entente pour que l'homme d'affaires paie moins d'impôts que ce qu'il aurait dû. Au même moment, le parquet de Bordeaux requiert un non-lieu pour Eric Woerth dans une outre autre affaire, celle qui concerne des "abus de faiblesse" à l'encontre de Liliane Bettencourt.
  • 11h30: La garde à vue de Bernard Tapie prend fin: il est déféré devant un juge. Pieds nus et en pyjama vert selon la description vendredi matin d'une source interne à L'Hôtel-Dieu, Bernard Tapie, 70 ans, a passé une grande partie de sa garde à vue de 96 heures dans cet hôpital à deux pas du Palais de justice, qui dispose d'une salle spécialisée pouvant accueillir des gardés à vue nécessitant une surveillance médicale. Des juges sont venus l'y interroger ce vendredi.
  • 10h: Confirmation de dépôt de recours contre l'arbitrage L'Etat par le biais du Consortium de réalisation (CDR), structure chargée de liquider le passif du Crédit Lyonnais, a déposé jeudi soir un recours contre l'arbitrage qui a octroyé à Bernard Tapie plus de 403 millions d'euros en 2008 pour solder son litige avec la banque. L'information émanait de l'avocat du CDR Pierre-Olivier Sur, elle a été dévoilée vendredi, puis confirmée dans la matinée par le CDR. Ce recours visant à remettre en cause la sentence arbitrale est entre les mains des huissiers. Il sera pris en charge par la Cour d'appel de Paris.

Les faits marquants de ces denriers jours :

Jeudi 27 juin

  • Le livre récit de Bernard Tapie a été publié jeudi, alors que l'homme d'affaires était toujours interrogé par la brigade financière dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage du litige portant vente d'Adidas par le Crédit Lyonnais. Il s'y dit  "trompé, abusé et déshonoré" et rejette les soupçons d'irrégularités dans la procédure arbitrale.

Mardi 25 juin

  • Maurice Lantourne, l'avocat de Bernard Tapie, a été placé en garde à vue. Elle faisait suite à une première de six heures survenue à la fin du mois de mai.

Lundi 24 juin

  • Bernard Tapie a été placé en garde à vue à l'Hôtel-Dieu lundi, alors qu'il était interrogé par la brigade financière. Avant son audition à la brigade financière ce 24 juin, Bernard Tapie balayait cette audition d'un revers de main. "Qu'est-ce que vous croyez ? Des rendez-vous comme celui là, j'en ai eu sept avec Eva Joly. Résultat : six non lieu et une relaxe", même système, même procédure, j'en ai rien à foutre..." lançait-il sur Europe 1.

Ce suivi en direct prend la suite de celui stoppé le 13 juin 2013:

>> LIVE Affaire Tapie-Adidas: Stéphane Richard a déclaré que Tapie a participé à une réunion cruciale à l'Elysée

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2013 à 15:12 :
La création (illégale) de comptes offshores par le Lyonnais n'a pas eu pour seul but de gruger Tapie, mais d'éviter le versements d'impôts à l'état français au titre des plus valus conséquentes réalisées par la banque.
Une déclaration de Dreyfus constate que le travail de redressement d'Adidas avait été effectué à 80% par Tapie, ce qui s'est vérifié par le prix atteint (11 milliards de Frs) lors de la mise en bourse.
a écrit le 29/06/2013 à 20:12 :
l'acharnement contre tapie commence à poser question.il n'est pas certain que les français apprécient. voir sondage figaro
a écrit le 29/06/2013 à 9:13 :
L'on en saura plus... en lisant en lisant directement le compte-rendu d'audience dans la presse de gauche ...
Réponse de le 30/06/2013 à 7:31 :
les meilleurs extraits... à charge pour tapie bien sur
a écrit le 29/06/2013 à 8:49 :
Sur le fond comment ce Monsieur qui a joué toute sa vie sur un fil est-il devenu un homme dont les médias nous parlent en permanence, tout simplement parce que la France politique est une République bananière qui a besoin de messieurs dans son genre pour sortir de son sommeil et qui cherche un peu partout des gens qui la serve d'une façon ou d'une autre. M. Tapie est un joueur pas un industriel M. Tapie est un raconteur de fables pas un écrivain. Sur le fond la classe politique tout aussi incompétente lui a donné une place car elle aime les beaux!!! parleurs à défaut des hommes compétents qui diraient à cette classe de politiciens sans envergure la récréation est finie pour devez quitter la scène. Dans cette affaire M. Tapie est le pion que l'on devait rémunérer, grassement, pour services rendus à la politique à défaut de la France. Si les infos sont exactes l'argent de l'affaire Adidas est passé pour gestion par la Belgique ce qui montre bien que ce Monsieur comme les politiques se moquent bien de la France en dehors de servir leurs intérêts communs l'ARGENT ET LE POUVOIR
a écrit le 29/06/2013 à 8:43 :
ne pas oublier que l'origine de cette affaire remonte au gouvernement Mitterand (affaire Crédit Lyonnais et suites..) dont B.Tapie était ministre...
Réponse de le 29/06/2013 à 9:27 :
C'est postérieur à son ministère... l'origine par contre c'est quand le CL fut mis en quasi-faillite... après avec perdu 450 milliards d'anciens Frances en magouilles diverses en FR et à l'étranger ...par exemple : affaire Triangle aux iles Caïman... Pourtant... les socialistes Sapin Ministre des Finances....et Peyrelevade PDG du CL....étaient bien les responsables du plus gros scandale bancaire du siècle...Mais ils ne furent jamais inquiété ...vous dites BIZZARE...?
Réponse de le 29/06/2013 à 11:36 :
@ Pipolino : la crise du Lyonnais a éclaté en 1993, Il faut plutôt chercher les responsabilité du coté de Haberer (PDG de 89 à 93) ou éventuellement de J-Maxime Levèque (PDG de 86 à 89). Jean Peyrelevade a été nommé en novembre 93 à la suite du vidage de Haberer et à surtout eu à nettoyer le merdier.
Réponse de le 29/06/2013 à 14:49 :
Ce n'est pas exactement exact...ça.. pour "éclaté " il a bien fallu créer les conditions de l'explosion ...Peyrelevade c'était ...1981 conseillé de Mauroy... et conseiller financier et économique ...puis comme par hasard ...PDG du CL 1993 -2003 ...et c'est là qu'une des 'affaires parmi tant d'autres...comme Triangle dans les paradis fiscaux , ont permis quelques magouilles de haut niveau ...et Sapin pourtant était bien le responsable en finalité .... en tant que Ministre des Finances.... ?? et il était bien en fonction de 1992 à 1993 ...
Réponse de le 29/06/2013 à 16:14 :
@ pipolino : Oui, et puis? Peyrelevade a été conseiller de Mauroy jusqu'en 83, soit moins de deux ans et n'avait aucune fonction au CL. Il a quitté sa fonction auprès de Mauroy pour aller prendre successivement les têtes de Suez, Stern et enfin UAP. Triangle... soit, où voyez vous que Peyrelevade soit impliqué? Pas pour la justice en tout cas. Pareil pour Sapin, il a effectivement été ministre pendant 11 mois.De quoi l'accusez vous, concrètement?
Réponse de le 29/06/2013 à 17:10 :
Vous avez posé les bonnes questions...pour qu'une banque d'état perde des milliards... ils y certainement un/des responsables dans la hiérarchie...depuis le Ministre ..en passant par le PDG et conseil d'administration ... etc...Peyrelevade ? Sapin et leurs réseaux socialistes .était dans la chine de responsabilité...un peu comme les comparses d'une bande organisée.....s'ils n'étaient impliqué en rien ....qui alors sont les responsable des milliards perdu par cette banque d'état..?? les contribuables...! pour en finalité répondre à votre question, dois je accuser ceux qui n'étaient pas au pouvoirs....?
Réponse de le 29/06/2013 à 17:42 :
@ Pipolino: et si vous commenciez par pointer du doigt ceux qui ont été effectivement condamnés par la Justice, à savoir le PDG J Y Haberer et deux DG. Ou ceux qui ont été cites dans l'enquête, la famille Beregovoy et JC trichet? Le rachat de la MGM ? 1993, Ni Peyrelevade ni Sapin n'étaient au gouvernement a ce moment. C'est bien beau de diffamer mais encore faudrait t'il avoir autre chose que des a priori pour les étayer.
Réponse de le 29/06/2013 à 18:04 :
Peyrelevade 1993 - 2003 PDG du CL... Sapin 1992 - 1993 Ministres des finances ...ils étaient ou alors les vrais responsables hiérarchiques...? Mitterrand 1981 - 1995 ...Il ne savait pas ...malgré son service privé d'écoutes téléphoniques.. Bérégovoy 1988 - 1995 (suicide) pas au courants des magouilles pour des milliards de la principale banque d'état..? ... ...avec des archives du CL planquées dans son garage... puis volatilisées ...un peu comme les archives du CL disparues dans l'incendie "accidentel" du siège parisien en 1996...Tapie à l'air d'un pare-feu final....!
a écrit le 28/06/2013 à 23:47 :
Pour suggérer une "escroquerie en bande organisée" dont la victime serait l'état tout puissant juge et partie, il faut bien créer une bande. Dommage pour Tapie qui a toujours été un homme seul. Cette histoire est vraiment contre nature et fait honte au pouvoir politique qui fait procès.
Réponse de le 29/06/2013 à 0:14 :
Pour moi et pour beaucoup c'est surtout le montant du préjudice moral payé par les contribuables qui fait honte.
Réponse de le 29/06/2013 à 6:50 :
Tapie seul ? Vous rigolez Clique ! La plupart de ceux qui ont négocié l'arbitrage dont des magistrats étaient ses proches sans parler de Borloo. Vous connaissez bien mal Tapie et ses méthodes, relisez son long parcours en détail et avec moins de naïveté et voyez le bilan des entreprises reprises, brisées et le nombre de gens mis au chômaghe pour que Tapie puisse s'offrir un yacht loué plus de 500.000 euros par semaine !. Quant à l'Etat ce n'est pas un personnage fixe mais des gens qui la plupart ne font que passer et ont été très différents les uns des autres au cours de la période concernée, un peu facile de schématiser avec autant de superficialité.
Réponse de le 29/06/2013 à 8:01 :
Moi j apporte mon soutien a Bernard Tapie. Il n a pas fait que des choses bien je le sais, mais pour moi c est purement politique cette histoire. On avait peur qu il prenne les commandes à Marseille et ça n a pas plu aux socialistes.... On a peur une Sarko revienne, hop on sort Bettencourt, ... On a peur de gueant, hop on nous ORT une histoire de fric,... Justice politisée.
a écrit le 28/06/2013 à 23:15 :
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE95R05G20130628
Tapie est victime .
Réponse de le 29/06/2013 à 7:02 :
Nuance : Tapie se fait passer pour une victime, Adidas personne n'en voulait et çà ne valait pas grand chose si vous remontez le temps. Et tous les gens mis au chômage par Tapie dans des entreprises rachetées et démantelées par Tapie c'étaient aussi des coupables et Tapie en était la victime ? Vous marchez la tête en bas les yeux fermés !
a écrit le 28/06/2013 à 21:09 :
Bonsoir,
Je pense que mr tapie à raison quoiqu'il est fait je lui tire chapeau...
Les politiciens nous volent Donc tapie fait de meme lol
moi si j'étais Politicien sérieusement je raconterai des bobards & me gênerai en rien pour faire valoir des marchés
bidons à des sociétés Simplement pour m'enrichir sur le dos de qui? à votre avis nous le peuple...
Alors nous pouvons certes le juger mais perso nous ferons la meme chose qui lui ainsi que les autres....

un exemple regarder nos élus? regarder le patrimoine qui ont... hé pourtant la politique n'est une fonction

Réponse de le 29/06/2013 à 6:58 :
La plupart du patrimoine des élus est faible par rapport à celui de Tapie qui loue son yacht plus de 500.000 euros par semaine, citez-moi des élus qui peuvent en faire autant, il y en a très peu. Si vous raisonnez comme un voleur et trouvez que c'est bien de spolier le peuple qui en plus est actuellement pour beaucoup au chômage, alors effectivement Tapie est votre modèle, tout comme Cahuzac, le Pen et son héritage, etc
Réponse de le 29/06/2013 à 9:46 :
La question et de savoir s'il y a effectivement eu une entente illégale entre plusieurs personnes, dont les arbitres, dans le but de permettre à Bernard Tapie d'obtenir une résolution favorable à son conflit qui l'oppose personnellement au crédit lyonnais (et ensuite la CDR donc par ricochet l'état). Le reste est hors sujet.
a écrit le 28/06/2013 à 18:30 :
Non lieu pour Woerth...$arkozy de Nagy Bocsa dans l'affaire Bettencourt, il y a beaucoup plus de grain à moudre dans les affaires Adidas et Karachi. Là, il ne s'agit pas d'un vulgaire abus de faiblesse, les juges vont pouvoir se concentrer pleinement sur du sérieux.
a écrit le 28/06/2013 à 18:07 :
comme il été dit par ailleurs, la mise en examen également de b tapie n'est pas surprenante, et cette affaire qui l'oppose au CL n'est pas prête d'être terminée. Pour aller au fond des choses, il serait logique de s'interroger également sur la responsabilité du CL dans la gestion du dossier ADIDAS qui n'apparait pas des plus claires. Au fait qu'est devenu m Haberer ? a t'on de ses nouvelles ?
Réponse de le 28/06/2013 à 19:40 :
ça va, il se repose. Mais ça m'inquiète, cela fait déjà quelques années.
a écrit le 28/06/2013 à 17:56 :
On oublie au départ que Tapie n'avait pas l'argent pour acheter ADIDAS; Tout à été avancé par prêt par le Crédit lyonnais qui au passage après la revente a Dreyfus n'a payé aucun impôt sur les plus values résultant de cette vente .
Réponse de le 28/06/2013 à 19:42 :
Et alors ? La procédure était légale...Que trouvez vous à y redire.
Réponse de le 28/06/2013 à 19:53 :
tout a été bien orchestrer tapie se dit victime ? de quoi il a toucher une fortune alors qu il n avait pas d argents pour acheter adidas c est ce que j ai appris dans l émission c dans l air
c est bien ce qu un riche a dit pour gagner beaucoup d argents soit c est le loto ou il faut etre malhonnête
Réponse de le 28/06/2013 à 20:48 :
Si vous faites un prêt immobilier et que ne vous pouvez pas rembourser (cas Tapie pour Adidas) le préteur récupére le bien pour récupérer sa mise . L 'erreur du Crédit Lyonnais c'est qu'il a prété tout pour l'achat d' Adidas à Tapie alors que celui-ci était incapable de rembourser.
Réponse de le 29/06/2013 à 7:08 :
"procédure légale" que de prêter une telle somme à quelqu'un qui n'a rien et face à un tel risque ? Et arbitrage avec de tels acteurs pour plusieurs sans indépendance et proches de Tapie ? Vous n'êtes pas très rusé pour un Renardo !
a écrit le 28/06/2013 à 17:35 :
Qui peut encore croire que la mise en examen pour escroquerie en bande organisée n'est pas sans fondement ? Il y a bel et bien anguille sous roche. C'est grave. N'oublions pas que si Nicolas avait été réélu, il n'y aurait pas la moindre poursuite possible. Le crime parfait en somme.
Réponse de le 28/06/2013 à 18:20 :
sauf que cette affaire a ébuté sous le mandat de sarkozy!!! vous auriez du regarder l'émission d'hier C'dans l'air édifiant ,induiétant pour les finances ...publiques
a écrit le 28/06/2013 à 17:23 :
je viens d opérer une patiente pour un cancer du sein pour 300 euros d honoraires de la secu ! vive la chirurgie
pauvre patiente qui sera contrôlée par la secu pour son arrêt de travail , avec certitude
et dont le prejudice moral ne donnera lieu a aucun euro de compensation
et Mr Tapie a reçu des millions d euros de préjudice moral pour une affaire commerciale ?
MAIS OU VA T ON ?
Réponse de le 28/06/2013 à 18:00 :
Vous devez être sûrement socialiste ! Parce qu'il y a longtemps que les "pigeons" ont migré vers d'autres cieux ! En tout cas, j'espère pour vous que l'opération s'est bien déroulée. Etes-vous bien assuré ?
Réponse de le 28/06/2013 à 18:24 :
@Pigeon voyageur
Le pigeon de compétition revient toujours à sa base, c'est sa sécurité. Le pigeon commun vit dans les villes, sa principale caractéristiques est de se faire nourrir par de vieilles dames et laisser des fientes partout. Le dernier pigeon est celui d'agile qui sert d'entrainement au tir.
Je ne connais pas la race des pigeons "migrateurs", mais elle est certainement assimilable à une des trois catégories ci-dessus, ce ne sont que des pigeons, et personnellement, le pigeons que préfère, c'est avec des petits pois.
Réponse de le 28/06/2013 à 18:58 :
"le pigeons que préfère, c'est avec des petits pois" == "Tonton" aimait bien lui aussi certains volatiles, les ortolans. En tout cas il avait meilleur goût que vous ! Décidément les "valeurs" socialistes ne sont plus ce qu'elles étaient !
a écrit le 28/06/2013 à 17:07 :
Bizarre qu'on interroge tout le monde, sauf ceux qui ont mis le Crédit Lyonnais en faillite ! On devrait peut-être commencer par là, vous ne trouvez pas ? A lire : "Mitterrand et les 40 voleurs" de Jean Montaldo, chez Albin Michel ! Jamais démenti, ni poursuivi !=== C'est ici : http://www.lexpress.fr/informations/montaldo-ou-le-triomphe-d-un-iconoclaste_598789.html et là : http://www.lexpress.fr/informations/montaldo-ou-le-triomphe-d-un-iconoclaste_598789.html
Réponse de le 29/06/2013 à 7:13 :
Des jugements ont eu lieu en leur temps et cà ne justifie en aucun cas l'affaire Tapie, l'arbitrage organisé et le vol du peuple par ce dernier.
a écrit le 28/06/2013 à 16:22 :
très bonne émission de C dans l'air hier ou une jursite invitée sur cette affaire a parfaitement explique le droit ,je crains pour nos finances
a écrit le 28/06/2013 à 16:21 :
c'est la pure logique que Bernard tapie soit mis en examen, sinon les mis en examen precedentes dans ce dossier deviendrait illogique.
Réponse de le 28/06/2013 à 20:51 :
Effectivement.Et il serait incompréhensible que Lagarde et Guéant ne soient pas mis en examen à leur tour. Il est difficile de croire que Sarko ait pu ignorer ce que complotait son secrétaire général juste sous son nez, à l'Elysée alors que Tapie y serait venu une petite vingtaine de fois. Mais il est intouchable. ll me semble aussi que Fillon qui est quand même chef du gouvernement pourrait être interrogé, il a peut être des choses à dire sur un arbitrage à 400 millions d'euros.
a écrit le 28/06/2013 à 16:10 :
Si l'arbitrage est cassé, il y a des risques non négligeables que cela relance aussi l'affaire du Crédit Lyonnais que cet arbitrage avait permis de mettre pudiquement de coté. Prouver que cet arbitrage ne s'est pas déroulé correctement ne signifie pas que Tapie n'ait droit à rien et avec les intérêts cela risque d'être un beau montant !. Au final, cela pourrait coûter encore plus cher au contribuable déjà largement mis à contribution pour payer les vingt cinq milliards d'Euros de la faillite du C.L. !
Réponse de le 29/06/2013 à 12:01 :
L'affaire de l'arbitrage de l'affaire Tapie n'est qu'une sous-affaire dans d'une sous-affaire de la faillite du CL. Si j'ai bien suivi, le cas Tapie était le dernier point à résoudre avant la fermeture du CDR. La casse de l'arbitrage va effectivement prolonger le CDR et relancer la machine judiciaire en ce qui concerne le préjudice réel subit par BT, avec le risque financier à la clef. Mais ceci ne remet pas en cause, ni même d'actualité l'ensemble du dossier CL.
A partir du moment où il apparaît que l'arbitrage a été faussé et que la justice s'en mêle, on ne peut que s'incliner. BT a peut être été réellement spolié, ou pas. Ça reste à la justice de trancher et de fixer le montant des réparations éventuelles; Néanmoins, si BT était condamnés pour tentative de corruption en bande organisée, je doute que le tribunal se montre très généreux, notamment en réparation morale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :