Delphine Batho : "mon budget 2014 est mauvais"

 |   |  380  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre de l'Ecologie Delphine Batho a dénoncé la baisse de l'enveloppe allouée à son ministère ce mardi matin sur RTL.

"C'est un mauvais budget". La ministre de l'Ecologie n'y est pas allée par quatre chemins ce mardi matin. Delphine Batho a, on ne peut plus clairement, affiché son mécontentement à l'égard du rétrécissement du budget alloué à son ministère. Selon les premières orientations rendues publiques vendredi, les crédits alloués au ministère de l'Ecologie sont en baisse de 7%, soit une des diminutions les plus importantes du gouvernement. Refusant de se présenter comme une ministre en "colère" devant ces arbitrages, mais plutôt comme une "militante", Delphine Batho a jugé qu'"il y a un affichage qui n'est pas bon".

A la recherche de "la nation de l'excellence environnementale"

Certes "la situation budgétaire est extrêmement difficile", a reconnu la ministre. Selon elle, la question va désormais être la suivante: l'écologie est-elle "bien une priorité"? "Est-ce qu'on la capacité de passer du discours aux actes?" Et pour cause, la "question de l'écologie, de la transformation de notre modèle de développement économique est cruciale", a-t-elle insisté. "Dans le moment actuel, quand tout va mal, les Français ont besoin d'espoir, de perspectives d'avenir et donc, c'est un chantier très important dans ce quinquennat", a-t-elle martelé. Avant de rappeler qu'en septembre, lors de la grande conférence environnementale, le président François Hollande avait affirmé vouloir faire de la France "la nation de l'excellence environnementale".

Une partie de la baisse doit être compensée par les recettes de la taxe poids lourds

La ministre espère ainsi que "dans les jours qui viennent, nous puissions faire la démonstration que la volonté de faire de la France la nation de l'excellence environnementale, la transition énergétique, ne soient pas des variables d'ajustement". "Nous sommes dans un moment où les Français doutent, où (....) il y a une déception à l'égard du gouvernement, il y a un doute sur notre volonté de changement", a estimé la ministre. Alors si réduction il y a, une partie devra être compensée par les recettes de la taxe poids lourds, mais aussi éventuellement par la fiscalité écologique et les investissements d'avenir, a conclu Delphine Batho.

Voir un passage de l'interview:


Delphine Batho : "Le budget 2014 est mauvais" par rtl-fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2013 à 13:09 :
beaucoup de clairvoyance et de courage
a écrit le 02/07/2013 à 22:47 :
foutaise des démoniaques
a écrit le 02/07/2013 à 22:21 :
Notre pauvre président ne vire pas exactement " qui, il faudrait " !!!
a écrit le 02/07/2013 à 18:40 :
A cette heure elle est virée , hollande n'a pas perdu une pointure...lol .
a écrit le 02/07/2013 à 18:34 :
Encore une ministre et ministère inutile comme les aime la France politique. Elle doit son poste à aucune compétence mais à la "protection de la toute aussi inutile Mme Royale à un coût pour le contribuable d'environ 10k? par mois, hors chauffeur voiture de fonction et une ribambelle de conseillers inutiles.
Née en 1973 avec un chemin qui laisse pantois car aucun diplôme aucune formation aucune vision de l?économie son seul atout!!!! être sous l?aile de non moins inutile Mme Royale.
Son parcours est sans appel et qu'elle est le courage d'un Chevènement qu'elle la ferme ou qu'elle démissionne cela ne changera rien au pays sauf quelques économies dont a besoin si comme le voudrait la logique elle n'est pas remplacée. On voit sa nullité car en 1 ans elle a réussi à éteindre les lumières et encore ce n'est pas son idée mais au fait a-t-elle des idées on ne peut qu'en douter. Au revoir Mme allez montrer vos preuves en occupant un poste qui mérite rémunération et non usurper un poste dont votre carrure est trop étroite.
Le baccalauréat en poche en 1992, elle entame des études d?histoire à Jussieu qu'elle abandonne. Alors qu'elle vient de quitter la FIDL, elle devient vice-présidente de SOS Racisme en septembre 1992
Delphine Batho adhère au Parti socialiste en 1994 et devient membre du courant la Gauche socialiste avec Julien Dray, aux côtés de qui elle commence à travailler les thèmes de la sécurité. Lors du congrès de Grenoble de 2000, elle entre au Bureau national. En 2003, lors de l?éclatement de la Gauche socialiste, elle reste fidèle à Julien Dray dont elle est alors l'employée au conseil régional d'Île-de-France, chargée des questions de sécurité.
Elle rejoint la motion de François Hollande au congrès de Dijon (mai 2003) et devient l'année suivante, secrétaire nationale, chargée de la sécurité, dossier sur lequel elle travaille depuis 1998. Elle défend alors la ligne « prévention sanction ».
Ségolène Royal, candidate à l'élection présidentielle de 2007, intègre ses réflexions en matière de sécurité dans le concept « ordre juste ». Dès lors, Delphine Batho est parmi les proches de la candidate et la conseille
a écrit le 02/07/2013 à 18:29 :
Elle va avoir du temps pour cultiver son jardin bio.Le luxe quand on y a pris gout c'est dur de s'en passer, Placé en sait quelque chose.
a écrit le 02/07/2013 à 18:25 :
Ça n'est plus le sien, JM Ayrault vient de mettre fin a ses fonctions. Retour à l'AN ?
a écrit le 02/07/2013 à 18:25 :
Si pas contente, elle peut s'en aller. Sans regret
a écrit le 02/07/2013 à 17:47 :
Si seul le budget de l'Ecologie était mauvais.
Réponse de le 03/07/2013 à 16:47 :
"Son" budget ...! Je lui rappelle que c'est le contribuable qui alimente. C'est surtout le nôtre qui devient très mauvais...!
a écrit le 02/07/2013 à 17:25 :
Batho à l'Ecologie ça me fait penser à Candy chez les vieux briscards du Corps des Mines: ils n'en ont fait qu'une bouchée. Franchement si Hollande voulait rassurer et conforter le Village Nucléaire il pouvait pas trouver meilleure candidate ! Elle a parfaitement fini le boulot de ses prédecesseurs: tuer (et les bruler pour qu'elles ne renaissent jamais) les filières maitrise de l'énergie, éoliennes et solaires.
a écrit le 02/07/2013 à 16:45 :
Elle et ses sbires n'ont qu'à déménager en banlieue, utiliser le métro et se chauffer avec des pulls en laine. Mais non, c'est tellement plus facile d'augmenter les taxes existantes ou d'en créér de nouvelles !!
Réponse de le 02/07/2013 à 17:17 :
Quelles taxes a-t-elle augmenté sans contreparties ? Pour les poids lourds çà a été négocié et quant à la fiscalité écologique elle n'est pas en place mais son principe est globalement neutre, elle impacte un peu les plus gaspilleurs et pollueurs pour favoriser les plus efficients. C'est préférable dès lors que le pétrole est de plus en plus cher et va manquer un jour.
Réponse de le 02/07/2013 à 17:37 :
Ne pas attendre d'exemple de tels ministres et administrations. L'environnement n'est pour eux qu'une source de pouvoir exercé au détriment (voire à l'encontre) de ceux qui le financent. Quand à parier sur les bienfaits économiques de ces "technologies nouvelles pour clients nouveaux", c'est préférer un deux tu l'auras a un tu l'as et, en aucun cas, n'est marketing stratégique sensé.
a écrit le 02/07/2013 à 16:02 :
Il est nécessaire de comprendre que l'effet de crises économiques successives, mal gérées (exprès), est l'impact immédiat sur l'écologie. Plus le niveau de vie est bas, plus la possibilité de choix d'un consommateur est réduite. De même pour les entreprises, surtout si elles peuvent utiliser des délocalisations dans des pays sans aucune culture (ni loi) de protection de l'environnement. La sensibilité à l'écologie de chaque citoyen baisse et par ricochet la valeur ajoutée que des partis ou associations pourraient apporter à un gouvernement "classique". Donc, que le budget de D. Batho baisse n'est rien de moins qu'évident. Combien de divisions l'écologie?
Réponse de le 02/07/2013 à 20:20 :
Virer batho , quel courage politique ... Lol. S'attaque à montebourg , voilà lecourage politqiue
a écrit le 02/07/2013 à 15:59 :
Mais qui donc a défendu le budget de son ministere, un stagiaire ?
Son budget est simplement en baisse de 7%, le mauvais signe, c'est elle qui le donne en ne se mettant pas immédiatement a la tache pour faire mieux avec moins. Quand on n'est pas fonctionnaire,c'est ce qu'on fait a longueur de journée ! Bref, elle est vraiment aussi nulle qu'on le dit.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:37 :
Sauf que son ministère a la possibilité de créer de nombreux emplois d'avenir prouvés par ailleurs dans la transition énergétique et l'efficacité énergétique face aux prochaines hausses des énergies fossiles et si c'est cet aspect qui était touché, l'impact serait plus élevé que le gain immédiat.
Réponse de le 02/07/2013 à 19:17 :
la qualité des actions est aidée par un budget mais n'en dépends pas à 7% quand on a un peu d'imagination et la volonté de combattre. mais évidemment, dans un pays qui ne raisonne que moyens et jamais résultats ou productivité, ça passe mal !
Il semble que je n'ai pas été le seul à le penser.................
a écrit le 02/07/2013 à 15:30 :
Je suis mord de rire au pays du nucléaire on aurait une politique "écolo"? Si quelqu'un peut me dire à quoi sert se ministère je suis tout ouï. Pour le moment le constat c'est que l'on à pas débuté de transition énergétique, on est en retards sur nos propres objectifs en matière d'EnR. On tente de couler les petits producteurs d'électricité (dans le petit l'hydraulique notamment). Ceux qui on fait des travaux d'économies d'énergies sont souvent bon pour un redressement fiscal, car il manquait une virgule à leur dossier. Pour finir il ne fallait pas croire aux promesses vertes du gouvernement dans le solaire, ceux qui s'y sont lancés sont quasi tous en faillite (du fait des Chinois, mais surtout des nombreuses tergiversations du gouvernement). Dans l'éolien le casse tête réglementaire à tuer la filière. Quand au nucléaire allez faire un tour au Japon, Ou en Ukraine ça vous donnera le niveau "d'écolo-compatibilité" du gadget. Quand à son prix attendez de voir combien on va devoir payer pour des déchets et des centrales improductives à gérer sur quelque millier d'années avant de dire que c'est pas cher. D'autant qu'il n'y a plus de cash ni chez Areva, ni chez EDF.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:05 :
Aka Bravo, vous êtes en forme aujourd'hui ;o))
Réponse de le 03/07/2013 à 0:14 :
+1 pour Aka, super bon en effet !
Réponse de le 03/07/2013 à 0:25 :
Merci Aka pour votre joyeux militantisme ! Y'a ma copine Bridget qui a aussi son mot à rajouter: http://www.youtube.com/watch?v=_X0SQOwOdI8
a écrit le 02/07/2013 à 15:20 :
Si elle n' est pas d' accord avec les lignes du gouvernement auquel elle appartient et qui l' entretien, elle donne sa démission, cela ne changera pas grand chose à l' état du pays qui est en faillite évidente.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:12 :
Batho a raison d'admettre un certain désaccord qui nous informe plutôt que de le cacher. Quant à la faillite évidente on n'aurait pas un Cac autour de 3800 ni des taux d'emprunt aussi bas si nous étions dans cette situation. Le taux de chômage était plus haut dans les années 80 et le pétrole avait doublé du fait que nous n'étions pas dans l'euro.
a écrit le 02/07/2013 à 15:07 :
un budget mauvais ... avec des mauvais au pouvoir .. elle rêve encore au paradis socialo...cette écolo bio...!
Réponse de le 02/07/2013 à 15:21 :
Qu'elle retourne à son bouleau de secrétaire mal diplômée !
Réponse de le 02/07/2013 à 16:14 :
boulot .... bouleau fait plus écologique, soit, mais tout de même !
Réponse de le 02/07/2013 à 16:20 :
Vaut-il mieux être "mal diplômée" "écolo-bio" et ne pas faire de faute d'orthographe ou bien diplômé, polluer, manger n'importe quoi et ne pas savoir que son job ne pousse pas dans les forêts ? ;o)))
a écrit le 02/07/2013 à 15:02 :
On s'en fout de Delphine Batho elle n'aura pas marqué l'histoire.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:19 :
Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça s'en va...
Réponse de le 02/07/2013 à 16:03 :
c'est un peu comme lorsque l'on écrit des commentaires pour ne rien dire sur La Tribune alors ;o))
a écrit le 02/07/2013 à 14:51 :
Entièrement d'accord avec elle car sinon on va râter la transition énergétique et accuser un retard nettement plus préjudiciable au moment de la reprise des cours du pétrole dont le prix se maintient haut malgré la crise : "Alors si réduction il y a, une partie devra être compensée par les recettes de la taxe poids lourds, mais aussi éventuellement par la fiscalité écologique et les investissements d'avenir, a conclu Delphine Batho".
Réponse de le 03/07/2013 à 0:20 :
@Vincent La Transition énergétique y'a longtemps qu'on l'a jamais démarrée !! Et c'est pas en échangeant 1 Fessenheim contre 1 EPR tout neuf qu'on risque de commencer...vous ne saviez pas que la France est une Atom'Cratie depuis 40 ans ?
a écrit le 02/07/2013 à 14:31 :
moi je pense que le gouvernement tape dans les dépenses pour limiter les émissions de carbones.
a écrit le 02/07/2013 à 14:29 :
Son budget est en baisse, cela me fait rire car le mien l'est aussi depuis l'arrivée des socialistes
Réponse de le 02/07/2013 à 14:45 :
Comme si les socialistes actuels étaient responsables des dettes qui ont commencé depuis 30 ans, accrus par la crise des subprimes ! Un peu d'honnêteté intellectuelle et à défaut de sérieux.
Réponse de le 02/07/2013 à 14:58 :
+100
Réponse de le 02/07/2013 à 15:20 :
Depuis 30 ans ? exact, c'étaient déjà les socialistes ! Quelle plaie, ces gens là !
Réponse de le 02/07/2013 à 15:25 :
On pouvait espérer mieux des socialistes face à la crise..hors ils accentuent encore le mouvement en fragilisant encore plus les entreprises à travers les taxes et en augmentant toujours plus la pression fiscale sur les Français sans réduire les dépenses de l'état!!
Réponse de le 02/07/2013 à 16:00 :
Vous pouvez certes toujours espérer mieux mais la réalité est par exemple que le nombre de fonctionnaires, globalement, est réduit plus fortement par le gouvernement actuel que le gouvernement précédent, pourtant confronté à la crise. La dépense publique globale également. Si vous mettez le curseur vers plus de réductions trop rapides, vous risquez l'effet inverse avec des grèves et des conséquences désastreuses sur l'économie. Les français ne se gèrent pas aussi facilement ni rapidement. La réforme des retraite inachevée par le gouvernement précédent le montrera sans doute de nouveau. Les parlementaires se plaignent d'ailleurs de trop de travail, c'est du rarement vu et on peut voir que de multiples dispositions pour beaucoup positives sont prises, donc avant de demander encore plus il faut objectivement regarder ce qui est fait et c'est plutôt pas mal. Pour les dettes et sans faire de parti pris comme le monsieur sans pseudo du 4e post ci-dessus elles se sont surtout accrues sous Chirac et Sarkozy. Et un des rares qui a souligné l'urgence a traiter ces dettes a été Bayrou dès avant 2002 et il est dommage qu'il n'est pas été écouté, on s'en sortirait mieux maintenant.
Réponse de le 02/07/2013 à 17:47 :
Les parlementaires se plaignent de trop de travail un concept amusant surtout que plus de la moitié sont des cumulards et s'accrochent à leurs privilèges.....
Réponse de le 02/07/2013 à 20:32 :
À part nous massacrer avec les impôts , ces socialos ne savent rien faire . Je vous le dis , on est foutu
a écrit le 02/07/2013 à 14:02 :
elle devrait prendre exemple sur sa collègue Pinel:pas de vagues,bienveillante avec les lobbies,apparatchick pure,une carrière sans fautes et un budget intact
Réponse de le 02/07/2013 à 14:26 :
Ho Pinel, grande prêtresse du couteau savoyard ...
a écrit le 02/07/2013 à 13:59 :
La taxe sur les Poids Lourds par les portiques au dessus des routes est absolument ridicule!

Une autre solution, beaucoup trop simple pour ces enarques, aurait ete d'augmenter de qq centimes le litre de diesel pour ces camions mais evidemment pour des enarques il vaut mieux monter une usine a gaz...

Il serait judicieux de connaitre le montant des achats des portiques ainsi que le cout associe pour la mise en oeuvre, et bien sur le cout des fonctionnaires qu'il va falloir embaucher car ils sont deja debordes par la charge de travail...
Réponse de le 02/07/2013 à 15:04 :
Cà n'a rien de ridicule car la taxation du diesel que vous évoquez n'aurait pas eu le même impact, l'approvisionnement pouvant se faire ailleurs, voire même au noir. Cà a plusieurs autres avantages de contrôle du transport routier, la France étant un point de passage essentiel en Europe (surveillance des vols, traffic etc). Le coût est assez peu élevé et très rapidement auto-financé. Le personnel est minime, c'est largement automatisé. Le même principe existe en Suisse, Autriche, Allemagne, République tchèque, Slovaquie etc mais les modalités diffèrent. L'avantage du système français est qu?il sera compatible avec ceux de nos voisins, ce qui permettra aux transporteurs de payer différentes sortes de péage, dans différents pays, avec un seul boîtier.
a écrit le 02/07/2013 à 13:59 :
La transformation écologique du pays s'effectuera progressivement sur plusieurs générations avec la transformation des modes de production et de consommation.
Les chômeurs, eux, n'attendent pas.
Ils mangent tous les jours.
Réponse de le 02/07/2013 à 14:23 :
L'écologie n'est en rien incompatible avec la création d'emplois, au contraire c'est démontré amplement et pas non plus avec la mauvaise alimentation et les productions locales plutôt que celles qui ont parcouru des milliers de km.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:06 :
euh je voulais dire "avec la bonne alimentation sans horribles pesticides etc bien sûr !
Réponse de le 02/07/2013 à 15:09 :
L'écologie financée par la dépense publique ne crée pas d'emplois, elle les déplace et en grande partie en Chine.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:42 :
L'écologie financée par la dépense publique bien pensée crée parfaitement des emplois locaux et ventes de produits nationaux. Le cas du solaire photovoltaïque auquel j'imagine vous pensez a eu lieu car la France n'a pas eu d'ambitions européennes en son temps (pour cause nucléaire monopolistique) comme l'Allemagne au début des années 90. Le développement de cette technologie au niveau européen n'aurait alors pas permis aussi rapidement ni autant aux chinois de développer cette filière (voyez le cas Airbus). Dont ils ne développent pas toutes les applications d'ailleurs ce qui laisse des opportunités aux européens (voir les sociétés suisses spécialisées par exemple). Hors cas du solaire voyez l'exemple du biogaz, de la biomasse, de la géothermie, des réseaux de chaleur, de l'efficacité énergétique, des bâtiments HQE, BBC etc des véhicules électriques etc. S'agit-til de travaux et produits chinois ? Non. De nombreux emplois d'avenir, locaux et nationaux sont créés et çà vaut la peine d'initier ou de soutenir temporairement des filières par des aides publiques. Quant ce ne fût pas le cas, là il est sûr et démontré que çà se développe entièrement ailleurs. Même les chinois ne vous diront pas le contraire car le solaire est encore largement aidé chez eux.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:15 :
Il ne faut pas oublier que quand on crée pour 1 millions d'euros d'emplois dans l'écologie financés par les impôts, on détruit 1 millions d'euros d'emplois que finançaient les impôts des Français avant prélèvement.
Réponse de le 02/07/2013 à 17:01 :
Décidémment Lucianno malgré votre prénom vous manquez de lumières ! Si vous investissez 1 ME d'emplois par exemple dans le biogaz, vous créez de nombreux emplois locaux et évitez des investissements et importations "externes" d'énergies ce qui est un gain pour les français. De plus outre la chaleur et l'électricité il y a de nombreuses applications au biogaz avec les retombées (pharmacie, chimie, engrais etc) de même que les exportations de technologies. Les énergies renouvelables pour plusieurs ont l'avantage de ressources permanentes et gratuites donc immense avantage économique local d'une part et de créer des emplois d'autre part. Donc c'est plus avantageux qu'un puit de pétrole qui coûte de plus en plus à forer et arrive à une fin brutale. Voyez le sort des mines de charbon abandonnées et le destin des populations concernées. Les énergies renouvelables à perpétuité on un avantage essentiel. C'est ce qu'on compris d'ailleurs la plupart des pays dans le monde, qui en font largement, voyez leur évolution constante même malgré la crise.
a écrit le 02/07/2013 à 13:54 :
De toute facon tout le monde est ecologiste...tant qut que cela est theorique, c est la mode alors attendons les cata et je dirais peut etre est ce la seule facon de nous debarrasser de nos politiques sansues pourris....
Réponse de le 02/07/2013 à 14:25 :
Les "cata" comme vous dîtes touchent majoritairement les pauvres qui n'ont pas les possibilités de s'adapter aux variations des prix et changements climatiques.
a écrit le 02/07/2013 à 13:51 :
"Dans le moment actuel, quand tout va mal, les Français ont besoin d'espoir, de perspectives d'avenir" Il est bien la le principal problème à résoudre : LA CONFIANCE !!! Que les élus nous montrent la voie !
Réponse de le 02/07/2013 à 14:28 :
Si vous trouvez que tout va si mal, allez faire un tour en Grèce, vous retrouverez confiance et espoir à votre retour comparativement !
Réponse de le 02/07/2013 à 15:40 :
Pas assez de sous pour aller à l'autre bout du département alors en Grèce... C'est vrai, on râle tout le temps et trop comparativement aux autres (Espagne et Grèce...). Je parle de confiance envers nos élites dirigeantes et de perspectives d'avenir nationales, européennes et internationales. Le monde part en c...
a écrit le 02/07/2013 à 13:45 :
Si j'osais, je dirai qu'elle sait fait mener en bato...
a écrit le 02/07/2013 à 13:34 :
Le but de cette charmante Ministre c'est sur ordre de Normal d'enfumer les électeurs
La transition écologique n'est qu'une vaste foutaise inventée par la gauchitude pour augmenter à donf impôts, taxes, réglements
Panneaux photovoltaiques chinois
Eoliennes danoise ou espagnole en fibre de carbone aussi toxique que l'amiante
Le plus grand gaspillage écologique de ce gouvernement c'est les 38 Ministres et leur ribambelle de conseillers,
Du pipeau de chez pipeau
Réponse de le 02/07/2013 à 13:56 :
fait à fait d'accord. Un ministére inutile, voilà des économies à faire. (ON NE PEUT TOUT
DIRE ? aux pays des droits de l'Homme
Réponse de le 02/07/2013 à 14:01 :
Vous rigolez j'espère ? La transition "énergétique" est absolument indispensable, la plupart des pays y sont confrontés.
a écrit le 02/07/2013 à 13:27 :
bah non c'est seulement elle qui est mauvaise
si elle a été incapble de négocier son budget aec son patron c'est son problème
revenir ensuite devant la presse avec un discours de gamine " Monsieur ils ont été méchant moi je ne voulais pas " est révélateur du niveau d'amateurisme de ces sous ministres qui n'ont pas leur place à la tête d'un ministère en france
"un ministre ca ferme sa geurle ou ce démissionne " disait le sage
...pour action Mme Batho si vous avez un peu de courage et si vous êtes adulte
Réponse de le 02/07/2013 à 13:45 :
Absolument d'accord ! Chevenement aurait démissionner ou aurait fermé sa bouche pour etre poli. Je n'ai pas de sympathie particulière pour cette majorité mais je plains sincèrement le président et le premier ministre d'avoir des ministres qui ne font pas preuve de solidarité gouvernementale.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:27 :
Les gouvernements où le président ne veut voir "qu'une tête" et où les ministres disent tous la même chose affichant une façade de pure forme qui ne trompe personne car aucun gouvernement n'est 100% d'accord tout le temps vus les problèmes gérés, sont certainement moins souhaitables et même souvent plus dangereux que ceux qui donnent un point de vue qui ne met rien en péril mais informe sur une réalité qu'il n'est pas mauvais de connaître. De plus le ministère de l'Ecologie n'est pas celui des Armées. Dans ce dernier on est beaucoup plus discret, c'est très bien et on le comprend parfaitement. Pourtant parfois çà aurait permis d'apprendre nettement plus rapidement des points essentiels comme certaines failles dans nos forces et systèmes de défense. On peut citer la sécurité des bases de sous-marins nucléaires, ce n'est pas rien, l'absence de drones français/européens, des équipements non opérationnels, des paies non régularisées pour les militaires etc problèmes qui dataient depuis de nombreuses années dans la grande Muette. En 1930 l'absence d'une mode opérationnel basé sur les chars et soulignée par un certain Charles de Gaulle aurait peut-être été prise en compte si un ministre des Armées avait ouvert sa gu...le en son temps et çà aurait pu changer nettement le cours des choses !
a écrit le 02/07/2013 à 13:14 :
Oh mon bateau ! C'est lah guerre avec le pédalo dont on connait le cahpitaine
Réponse de le 02/07/2013 à 20:34 :
Super
a écrit le 02/07/2013 à 12:56 :
elle a un discours déconnecté des préoccupations de la majorité des français .
les priorités d'action demandées au Gouvernement sont : réduire le chômage , améliorer la disponibilité de logements accessibles dans les zones urbaines , sécuriser le pouvoir d'achat . Si la ministre veut réellement promouvoir une écologie responsable , qu'elle s'attaque en priorité aux nuisances et pollutions insupportables des décharges et incinérateurs publics , des pollutions aquifères par les excès de rejets de nitrates du secteur agricole, et non pas par une augmentation de la fiscalité et de normes environnementales contraignantes qui aggraveront la capacité de redressement économique du pays .
Réponse de le 02/07/2013 à 13:24 :
Un sondage récent a montré que les électeurs écologistes eux même se soucient désormais plus de l'emploi et de la sortie de crise que du sort des dauphins et autres bêbêtes....
Réponse de le 02/07/2013 à 14:37 :
Vous n'avez pas regardé ce que fait le ministère de l'écologie Kakech. Il va bien au delà de ce que vous évoquez, vous ne suivez pas l'actualité. Et quant à la fiscalité écologique ce n'est pas une augmentation globale mais un transfert des activités polluantes au profit d'activités moins polluantes, donc c'est neutre au plan économique et positif comme tendance d'avenir.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:17 :
@jeff ... "dauphins et autres bêbêtes" .... vision un peu simpliste de l'écologie, non ?
a écrit le 02/07/2013 à 12:50 :
Le ministère de l'écologie ne devrait tout simplement pas exister.
C'est le 1er ministre qui devrait etre chargé de l'écologie, faisant en sorte que tous les ministères prennent en compte la dimension écologique. On a un premier sinistre, autant qu'il serve a quelque chose...
Réponse de le 02/07/2013 à 13:43 :
Suis d'accord avec toi Alain, l'écologie doit être universelle. Hulot le pouvait mais...
Réponse de le 02/07/2013 à 14:42 :
L'écologie est un domaine spécialisé et vaste qui justifie à lui seul un ministère. Avant çà n'existait pas et rien ne se passait, on polluait de plus en plus. Revoyez l'histoire des différents ministères de l'environnement et l'histoire de la pollution en France entre autres, des échouages de tankers, des déchets partout etc. Voyez la Bulgarie ou l'écologie n'a pas été prise en compte, c'est édifiant.
a écrit le 02/07/2013 à 12:49 :
Le ministère de l'écologie ne sert à rien. Le gaucho-écologisme est une escroquerie.
Réponse de le 02/07/2013 à 13:27 :
Par contre la dépendance énergétique est une bonne chose pour la France. Puisque ça enrichi le Quatar, lui permettant ainsi de nous racheter. Le bobo dans l'histoire, c'est vous.
Réponse de le 02/07/2013 à 13:45 :
Stupide réflexion. Dépendance énergétique alors que nous avons justement le nucléaire (75% de l'électricité) et qu'il est particulièrement décrié par "l'écologie". Mais bon si vous voulez payer 3 fois plus cher une énergie verte, c'est vous qui voyez...
Réponse de le 02/07/2013 à 14:13 :
@toto n'a pas tout à fait tord. Car pas exemple, l'isolation thermique des bâtiments réduit la consommation de gaz et fioul domestique, les voitures économes permettent de réduire les importations de pétrole, etc. Le nucléaire est une excellente chose pour notre indépendance énergétique, mais l'électricité ne représente qu'une petite part de notre consommation d'énergie. Donc si les écolo (qui sont contre le nucléaire) sont incohérents, cela ne veut pas dire qu'il faut tout jeter de l'écologie.
a écrit le 02/07/2013 à 12:37 :
tss "mon budget 2014 est mauvais"... c'est pas tes sous Delphine ... ceux des contribuables !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 02/07/2013 à 13:16 :
Pourquoi, il n'y a que le budget qui est mauvais?
a écrit le 02/07/2013 à 12:25 :
un ministre avec les poches vide , écologie est un ministère sans argent car ce n est pas une priorité, du moins pour nos dirigeants
a écrit le 02/07/2013 à 12:17 :
Encore une qui n'a toujours pas compris que nous ne produisions plus de richesses et que nous sommes endettés a hauteur de 1900 milliards. En quel langage faudra t il lui expliquer?
Réponse de le 02/07/2013 à 13:45 :
Et qui te dit que l'écologie ne pourrait pas en créer de la richesse ?
a écrit le 02/07/2013 à 12:10 :
En réalité, on fait l'écologie pour gagner de l'argent. Mme a fait à l'inverse donc, la réussie est garantie si elle a de l'argent des autres.
a écrit le 02/07/2013 à 12:09 :
A la lecture de cet article j'en déduit que: Nos politiques n'ont aucun soucis matériel présent et à venir. Plus un pays s'appauvrit et moins l'écologie est importante, Delphine Batho ne doit pas connaître la pyramide de Maslow. Nos politiques ne savent rien faire d'autre que d'augmenter les prélèvements.
a écrit le 02/07/2013 à 12:05 :
Les mauvais ouvriers ayant de mauvais outils, les mauvais ministre ont de mauvais budgets.

de plus par rapport au pourcentage de voix aux élections pour les bobos écolos, c'est encore deux fois trop de budget.
Réponse de le 02/07/2013 à 14:16 :
En quoi est-elle mauvaise ministre ? Et en quoi l'écologie = bobos ?
a écrit le 02/07/2013 à 12:05 :
Démonstration de l'absurde par lui-même, le mauvais budget d'un ministre d'une incompétence crasse a forcément un gout de pléonasme.
a écrit le 02/07/2013 à 12:02 :
L'année dernière ,du fait de la révélation du scandale, elle a été contrainte de quitter le HLM qu' elle occupait indument et cette année on lui sabre ses petits fours . Pas de chance Delphine !
Réponse de le 02/07/2013 à 14:11 :
Les logements "sociaux" de la Régie Immobilière de la Ville de Paris n'ont rien à voir avec des HLM du 9-3 ! "Delphine Batho occupait en effet un logement de 108 m2 pour 1 524 euros par mois, un prix très bas pour Paris"...
a écrit le 02/07/2013 à 11:36 :
Moi je ministre ne supporte pas de faire des économies et de gérer au plus juste. Que de mépris pour les classes moyennes et les entreprises qui vont encore se coltiner 14 milliards d'impôts nouveaux en 2014 alors que la pression fiscale est à son comble.
a écrit le 02/07/2013 à 11:22 :
Il est désormais avéré que l'existence même de ce ministère est profondément néfaste pour notre économie. On ne peut pas faire des normes écologiques ultra strictes tout seuls dans notre coin.
Réponse de le 02/07/2013 à 14:18 :
Ah oui parce qu'au niveau mondial on y arrive plus facilement et que les autres se préoccupent mieux que nous-mêmes de notre environnement ? LOL !
a écrit le 02/07/2013 à 11:21 :
Hors inflation, la France dépense 5 fois plus pour sa facture énergétique qu'en 1998 (68 milliards sur les 12 derniers mois contre 11,7 milliards d'euros en 1998).

Il est temps, pour la France et l'Europe, de se lancer dans un méga plan d'économie d'énergie.
a écrit le 02/07/2013 à 11:13 :
La soupe est elle bonne dephine?
a écrit le 02/07/2013 à 11:11 :
Le transport routier va tres mal .... ça va être le coup de grâce cette taxe !
Réponse de le 02/07/2013 à 19:56 :
Le transport routier est une calamité, à l'échelle qu'il a pris...
Sans même parler de la pollution, et en se plaçant sur le plan libéral, il profite du système à travers les aides dont il dispose (détaxe carburant), des routes qu'il utilise gratuitement (ce sont les contribuables qui paient leur entretien) ...
Réponse de le 02/07/2013 à 20:39 :
Pas de bol , je suis du métier. Le transport c'est plus de 300000 emplois en France. Les routes sont gratuites , hors péages , pour tout le monde , vl comme pl.. Ensuite , tu es bien content de trouver ce que tu cherches dans les grandes surfaces , si possible de suite , des que tu le décides
Réponse de le 04/07/2013 à 12:27 :
D'accord, ce sont des emplois ... pas toujours en France d'ailleurs si j'en juge par le nombre de poids lourds immatriculés ailleurs qui transitent entre Espagne et Pays-Bas, et là la question du transport par voie ferrée se pose: mon propos à ce sujet est de constater qu'en terme de comparaison de coûts, la balance n'est pas équilibrée puisque le fer paye pour ses infracstructures (les voies ferrées), alors que les routes sont payées par la collectivité. De même pour la détaxe carburant, également supportée par la collectivité.
La seule logique qui vaille (hors service public) est qu'un service a un coût, lequel devrait être supporté par l'utilisateur final, et pas par la collectivité.
Personne ne me subventionne lorsque j'utilise la route, et je ne fréquente pas les grandes surfaces, trop éloignées et donc consommatrices de temps et de carburant.

a écrit le 02/07/2013 à 11:09 :
"Une partie de la baisse doit être compensée par les recettes de la taxe poids lourds"... ce qui me fait une raison de plus de vouloir fermer boutique !
a écrit le 02/07/2013 à 11:07 :
alors qu'elle annule tous les déplacements et ministéres abusifs elle aura fait de l'écologie et des économies les deux ne sont donc pas incompatibles qu'elle regarde aussi le score des écolos à villeneuve
a écrit le 02/07/2013 à 11:02 :
taxer les poids lourds et les investissements d'avenir c'est n'importe quoi. quand elle demande de fermer les lumières le soir, elle n'a pas a la fermer puisque ce n'en pas une.
a écrit le 02/07/2013 à 11:00 :
on croyait que les ecolos etaient pour la decroissance? ou avais je la tete, ils sont pour la decroissance juste et citoyenne dans la solidarite reenchantee,.... c'est a dire chez les autres!
a écrit le 02/07/2013 à 10:58 :
Encore une fois ces Ministres qui n'ont encore rien compris (comme de nombreux journalistes d'ailleurs) jugent un "bon budget" un budget en augmentation et un mauvais budget un en diminution alors que, vu l'état de la France, ce devrait être l'inverse.
Ceci dit, la seule chose intelligente serait de repenser entièrement les missions de l'état et de se rapprocher de l'Allemagne qui, avec un million et demi de fonctionnaires en moins, administre fort bien le pays.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:48 :
Heureusement que la France a dans ses rangs des gens de votre stature qui, eux, ont tout compris, ont toutes les réponses mais préfèrent les donner anonymement dans les commentaires d'un site internet. Quel modestie ! Vous êtes mon modèle. Dorréavat je n'irais plus voter, je suivrais les conseils de Ger555.
a écrit le 02/07/2013 à 10:55 :
En quoi Batho va-t-elle avoir un impact sur l'environnement, ou l'économie? en rien, tout simplement, si ce n'est de trouver de nouvelles pistes pour ramasser les moyens nécessaires à la réduction du déficit abyssal.. alors -7%, ce n'est pas encore assez.. dans ses commentaires, on entend d'ailleurs que sa préoccupation n'est que bassement politique: dépenser bêtement pour distribuer de la satisfaction..
a écrit le 02/07/2013 à 10:51 :
Quand on est ministre, on se tait ou on démissionne (Chevènement).
C'était sous Tonton, çà reste valable aujourd'hui
Réponse de le 02/07/2013 à 11:30 :
Et pourquoi devrait elle se taire ? Elle est justement la seule à l'heure actuelle à se faire la porte parole des militants et sympathisants du P.S., et ce, car elle les consulte, à travailler assidument et de plus cette femme est reconnue pour son honnêteté. Souhaitez vous rejouer pour la ènième fois le : que celui qui dit la vérité doit être exécuté ? Je ne suis pas spécialement "écolo" mais il faut bien se rendre à l'évidence : ce sera dans ce domaine que l'activité sera génératrice de progrès tant au plan économique que sociétal. Bien à vous.
Réponse de le 02/07/2013 à 11:49 :
@alain...: Avez vous déjà entendu un écolo dire on aligne le prix du gasoil sur celui de l essence en baissant le prix de l essence ..moi jamais. La fiscalité écologique prône toujours plus de taxes et donc bien en accord avec le ps.
Réponse de le 02/07/2013 à 12:07 :
le ministere de l'ecologie devrait se félicité d'avoir un budget en baisse. Les mesures écologiques permettent de faire des éconimie d'énergie, donc retour a l'envoyeur pour l'exemple.
Réponse de le 04/07/2013 à 12:30 :
@avr "devrait se félicitER" (remplacez par "réjouir" si vous avez un doute entre infinitif et participe passé)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :