Ayrault lance un nouveau Grand emprunt pour une politique d'investissements "verts"

Ce mardi, le Premier ministre a dévoilé les contours de la politique d'investissement public jusqu'en 2025-2030. Le Grand emprunt est prolongé, avec une enveloppe supplémentaire de 12 milliards d'euros. Mais ce n'est pas tout. La mobilité, la maîtrise de la consommation d'énergie, la modernisation de l'hôpital, le développement de l'Internet à très haut débit et un nouveau programme de renouvellement urbain ont également été présenté. Pour financer ces projets, tout le monde sera mis à contribution : l'Etat, les collectivités territoriales, le secteur privé, l'Union européenne et... les Français.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Quel dommage que Delphine Batho ne soit plus au gouvernement ! L'ex-ministre de l'Ecologie et du Développement durable aurait été très probablement satisfaite des ambitions du nouveau Programme d'investissement (PIA) dévoilé ce mardi par Jean-Marc Ayrault. Si elle en avait su le contenu, elle se serait peut-être abstenue de qualifier de « mauvais » le budget de l'Etat, évitant ainsi d'être mise à la porte du gouvernement par le Premier ministre.

Une rallonge de douze milliards

Comme La Tribune l'annonçait jeudi, le Grand emprunt est prolongé grâce à la dotation d'une enveloppe supplémentaire de 12 milliards d'euros, dont 2,2 milliards proviennent du premier PIA. "Ce nouveau PIA répond à deux objectifs stratégiques : le renforcement de notre compétitivité, au service de l'emploi, et le caractère durable du développement de notre économie", a déclaré Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre à l'université Pierre et Marie Curie de Jussieu, à Paris. Cette enveloppe se répartit ainsi : 3,65 milliards pour la recherche et l'université, cette somme prenant la forme d'une dotation non consommable, 2,3 milliards pour la transition énergétique, la rénovation thermique et la ville de demain, 1,7 milliard pour « innover pour une industrie durable - en clair, comment construire une voiture qui consomme 2 litres aux 100 kilomètres ou un TGV plus économie en énergie -, 1,3 milliard pour l'aéronautique et l'espace, 600 millions pour l'économie numérique, 400 millions pour la santé, 550 millions pour la jeunesse et la formation et la modernisation de l'Etat et enfin, pour 1,5 milliard pour l'excellence technologique des industries de défense.

Au regard de ces choix, plus de la moitié du PIA est consacré à des investissements directs ou indirects pour la transition écologique. Preuve que cette volonté d'accélérer la transition énergétique de la France, ces investissements seront soumis à un critère d'éco-conditionnalité.

Quel pourrait être l'impact de ce nouveau PIA sur l'emploi et la croissance ? A Matignon, on se garde bien de faire le moindre pronostic sur ce point. Il est bien trop tôt. Quant à l'impact du premier PIA et de ses 35 milliards lancé en 2010, il sera évalué dans deux ans.

Pour financer cette rallonge budgétaire, le gouvernement compte surtout sur le patrimoine de l'Etat. Concrètement, il s'apprête à se séparer à nouveau de quelques bijoux de famille en cédant partiellement certaines participations de l'Etat dans le capital d'entreprises. Au 3 juillet, la valeur du portefeuille de participations s'élève à 60,76 milliards d'euros, dont 22,5 milliards seulement sont cessibles. Comme le rappelle la Cour des comptes dans son rapport 2012 sur les résultats et la gestion budgétaire de l'Etat, la législation impose notamment à l'Etat de détenir plus de 70 % du capital d'Electricité de France, la majorité du capital d'ADP et plus du tiers du capital de Gaz de France.

Des cessions en fonction des conditions de marché

Le 1er juillet, l'Etat et le Fonds stratégique d'investissement (FSI) ont décidé de céder 9,5% du capital d'Aéroports de Paris à Predica, filiale d'assurance de Crédit Agricole, et à Vinci pour un montant total de 738 millions d'euros. Le 30 juin, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie annonçait la cession par l'Etat et le FSI d'une participation au capital d'Aéroports de Paris. Le produit de cession total s'est élevé à 738 millions d'euros, dont 303 millions d'euros pour l'Etat et 435 millions d'euros pour le FSI. En avril, l'Etat engrangeait 707 millions d'euros avec la vente de 2,1% du capital d'EADS. Un mois plus tôt, c'était 3,12% du capital de Safran qui était cédé au marché pour 448,5 millions d'euros. A quel rythme pourrait s'effectuer les prochaines cessions partielles, sachant que les cessions récentes ont déjà permis à l'Etat de récolter plus de 2 milliards ? Tout dépendra des conditions de marché. Les premiers engagements n'étant pas versés avant 2014, voire 2015, l'entourage du Premier ministre assure disposer d'assez de temps pour valoriser au mieux ces cessions.

Selon Matignon, cette méthode aurait l'avantage de ne pas creuser le déficit de l'Etat, ou alors de façon limitée si l'Etat emprunte pour financer certains parties du PIA. C'est la raison pour laquelle l'Etat, via le Commissariat général à l'investissement dirigé par Louis Gallois, limitera les subventions et les avances remboursables qui, elles, grèveraient directement, les finances publiques. Par ailleurs, le gouvernement espère que l'effet de levier restera de un pour deux. Pour un euro public dépensé dans le cadre du Grand emprunt, un euro privé est venu s'ajouter. L'intervention de l'Union européenne, via la banque européenne d'investissement, est sur ce point vivement souhaitée.

Un vaste plan d'investissement public

Ce nouveau Grand emprunt ne fut pas la seule annoncé du chef du gouvernement. Jean-Marc Ayrault a également dévoilé ou répété les principales priorités des investissements de l'Etat : la mobilité, la maîtrise de la consommation d'énergie, la modernisation de l'hôpital, l'Internet à très haut débit et un nouveau programme de renouvellement urbain.

On le sait depuis la validation par le gouvernement des conclusions du rapport Duron, pour faciliter la mobilité des Français, l'exécutif compte sur la modernisation des réseaux existants et non plus sur le développement de nouvelles lignes à grande vitesse. Peut-on en déduite que ces projets sont définitivement abandonnés ? "La France ne tourne pas le dos à la très grande vitesse, elle y demeure attachée. Les études des projets se poursuivront. Les priorités nationales seront actualisées tous les cinq ans, sur la base de critères objectifs et en tirant les conséquences de la reprise de la croissance.
Mais entre les TER et les TGV, les trains Intercités doivent recevoir toute leur place, comme le Président de la République s'y est engagé. C'est pourquoi je vous annonce que les trains Intercités seront intégralement renouvelés entre 2015 et 2025. L'Etat lancera dès cet été une première commande d'un minimum de 500 millions d'euros pour des trains neufs. Associés à des voies modernisées, ces nouveaux trains offriront aux Français un service plus efficace, plus confortable et plus accessible", a expliqué Jean-Marc Ayrault. Au total, 30 milliards d'euros seront consacrés à ces projets de réhabilitation de l'existant.

Pour contrôler la consommation d'énergie - un objectif dont le coût global est estimé à 5 milliards d'euros -, Matignon compte sur le déploiement du compteur Linky d'EDF de troisième génération. Si le coût de l'appareil, 30 euros, est pris en charge par EDF, son installation sera financée par le contribuable, sur plusieurs années. Le gouvernement estime que cet échelonnement rendra la facture, estimée, à 150 euros, indolore pour les ménages. Ce surcout serait par ailleurs compensé par les économies d'énergie que cet appareil permettrait. Il facilitera la vie des utilisateurs, grâce au relevé à distance. Il les aidera à maîtriser leur consommation d'électricité, en les informant mieux, et il permettra le développement de nouveaux services, comme le pilotage automatique des appareils électriques du foyer. Trois millions de compteurs Linky seront installés par ERDF d'ici 2016, et tous les logements en seront équipés d'ici 2020", a détaillé le Premier ministre.

Une modernisation accélérée de l'hôpital public

La modernisation de l'hôpital sera financée par l'Etat, via l'Objectif national des dépenses d'assurance-maladie (ONDAM), à hauteur de 4,5 milliards d'euros par an. Une dépense à comparer aux 2-3 milliards consacrés ces dernières années pour atteindre cet objectif. Relancé par le gouvernement, le projet d'Internet à très haut débit coûtera 20 milliards sur dix ans. Qui paiera la facture ? En premier lieu, le PIA, les collectivités locales et les opérateurs télécom. Le contribuable devrait d'une façon ou d'une autre être financièrement touché, in fine. Enfin, le financement du programme de renouvellement urbain sera en grande partie assuré par le PIA. Une enveloppe de 5 milliards lui est consacrée.

 Pour aller plus loin >>>> Numérique, Défense : les autres secteurs bénéficiaires du nouveau Grand Emprunt.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 108
à écrit le 19/07/2013 à 18:10
Signaler
Mr Ayrault n'est pas à une enveloppe supplémentaire de 12 milliards d'euros prés,allez-y pourquoi 12 ? allons jusqu?à 20 pas de mesquineries, les générations futurs sont endettés pour 50 ans et plus.

à écrit le 11/07/2013 à 14:59
Signaler
Si cela continue dans cette hardiesse , note pays va finir plus vert que vert et c'est bien parti.

à écrit le 11/07/2013 à 13:24
Signaler
nous attendons Premier coup de pioche pour Le projet de métro du Grand Paris S.V.P

à écrit le 10/07/2013 à 18:35
Signaler
de la dette qui ne financera aucune croissance réelle (1 euro investi rapportera moins de 1 euro de croissance!) et qu'on ne pourra pas rembourser!

à écrit le 10/07/2013 à 15:15
Signaler
Il faut relativiser l'ampleur de ce plan, 1,2 milliards d'euros par an ça ne fait que 0,06% du PIB.

le 10/07/2013 à 15:48
Signaler
De 2 choses l'une, soit ça sert à qqchse et ok, soit c'est inutile et il n'y pas à relativiser. A mon avis, ce plan ne sert à rien.

le 10/07/2013 à 16:08
Signaler
Et le PIB c'est quoi à part un épouvantail qui sert à "relativiser" les gaspillages aux yeux du monde?

le 10/07/2013 à 18:37
Signaler
ça fait plaisir de voir quelques personnes - dont vous visiblement! - qui comprennent qu'aujourd'hui le PIB correrspond en grande partie à des dépenses financées par de la dette qu'on aura jamais les moyens de rembourser

à écrit le 10/07/2013 à 15:10
Signaler
Si on a compris la situation politique, il n'est pas la peine de s'inquiéter pour Delphine Batho. La populace décide qui va ou non rester. Après avoir goûté au pouvoir,, on vit comme un roi, c'est vrai. Ça atteint peut-être les politiciens mais c'est...

à écrit le 10/07/2013 à 14:40
Signaler
J'ai bien aimé la phrase de la fin "tout le monde sera mis à contribution : l'Etat, les collectivités territoriales, le secteur privé, l'Union européenne et... les Français. ", tout le monde sait qui va payer tout ça, comme si l'argent de l?État, de...

à écrit le 10/07/2013 à 10:59
Signaler
l'effondrement de notre économie , une dette abyssale et un chômage colossal,c'est le souvenir que nous aurons du passage,heureusement limité, au Gouvernement de la France des socialistes.

le 10/07/2013 à 14:48
Signaler
Si vous associez le socialisme a notre dette et au chômage c'est que vous ne comprenez pas le modèle de société dans lequel nous vivons ou que vous êtes juste un troll UMP/FN/autre. Le malaise est beaucoup plus profond qu'une simple étiquette politiq...

à écrit le 10/07/2013 à 10:45
Signaler
On sera loin d'un plan franco français et les résultats seront reparti dans toute l'Europe si ce n'est pas en dehors des frontières communes, Bruxelles veille a ce cela ne profite pas uniquement au français grâce a sa "concurrence libre est non faus...

à écrit le 10/07/2013 à 10:24
Signaler
nous avions touché le fond avec Sarko en matière de gestion économique par l'état, et maintenant, avec Hollande, on se met à creuser ... Ces 12 milliards sont sacrifiés, mais pas en pure perte, tous les petits copains lobbyistes de l'état vont s'en m...

le 10/07/2013 à 12:05
Signaler
quels sont les français qui ont voté pour eux

le 10/07/2013 à 14:45
Signaler
Tous ceux qui veulent pouvoir faire le ménage de la pourriture qui stagne à la tête du pays. Nous savons que Hollande est plus efficace que son prédécesseur pour couler la France. Le choix fut le bon. Si le peuple n'est pas trop anesthésié, d'ici tro...

à écrit le 10/07/2013 à 10:07
Signaler
Monsieur Ayrault, Permettez moi quelques sugestions : Stopper l'immigration : 70 milliardspar an Cesser de payer aux banques privées des intérêts qu'on ne leur doit pas : 50 milliards par an Cesser de payer l'Europe 17 milliards par an. On est déjà...

le 10/07/2013 à 11:51
Signaler
à pragmatique tout a fait d'accord

à écrit le 10/07/2013 à 10:06
Signaler
Il faut arreter le délire écologique ... Remettons d'abord la France en route sur le chemin du retour de la croissance, et nous verrons ensuite ce que l'on peut faire pour l'écologie, et surtout cela nous permettra de vérifier que nous ne sommes pas...

le 10/07/2013 à 10:30
Signaler
Depuis 2008, hors inflation, la France a importé pour 282,5 milliards d'euros d'énergie (charbon, gaz et surtout pétrole). 282,5 milliards d'euros partis principalement vers la Russie et le Moyen Orient.

le 10/07/2013 à 14:39
Signaler
@Paulo, la croissance pour la croissance n'est pas une solution. Si la récession peut faire disparaître toutes les dépenses inutiles et/ou peu judicieuses, il faut au contraire l'accélérer. Le problème étant que nos décideurs" ont tendance à négliger...

à écrit le 10/07/2013 à 9:52
Signaler
Vendre des parts de société faisant partie du patrimoine national, c'est à dire le patrimoine des citoyens, ce n'est pas emprunter, c'est dilapider le bien public. Comme disait De Gaulle : " Couvrir, vis-à-vis du peuple français, une liquidation éve...

à écrit le 10/07/2013 à 9:46
Signaler
En réalité, l'exception culturelle française existe! Nous voilà spectateurs (et victimes) d'une démonstration tragi-comique d'un spectacle politique dont la finesse se limite à un exercise d'un art de bien parler populairement, moyennant une rhétoriq...

à écrit le 10/07/2013 à 9:43
Signaler
La France, un des rares pays au monde épargné par les catastrophes naturelles ( séismes, cyclones, tsunami, vrais sécheresses, vrai hivers, épidémies etc ...en France rien de tout ça) et malgré cette chance inouïe et tout les coûts économisés au rega...

le 10/07/2013 à 10:01
Signaler
Oui mais pas épargné par la connerie UMPS !!

le 10/07/2013 à 10:06
Signaler
peut-être faudrait-il classer le PS et l'UMP comme des catastrophes naturelles ?

le 10/07/2013 à 10:10
Signaler
Et ça c'est pire que n'importe quelle catastrophe naturelle !

le 10/07/2013 à 15:14
Signaler
La France n'est pas épargnée par les inondations qui font de gros dégâts chaque année. Il n'y a pas de cyclones (en métropole, il y en a Outre mer..., des séismes et des volcans aussi...) mais on a de temps en temps des tempêtes dévastatrices.

à écrit le 10/07/2013 à 9:39
Signaler
Question aux marchés ? Avec toutes ces décisions socialistes géniales, pouvez-vous m'expliquer pourquoi hier le taux des OAT, en France était à 2,26 % et non à 8 % ??? Seriez-vous incompétents dans vos analyses de risques ???.

le 10/07/2013 à 10:06
Signaler
@TH, soyez patiente, ça viendra très mais très tot (hier il y avez une progression de 4,25 %). Les marchés nous laissent (pour le moment) tranquille en raison du Pays en vacance!!!!! A septembre,chez nous on dit " rentrée " ça sera l'armageddon (vous...

le 10/07/2013 à 10:14
Signaler
Ce sont les économies des Français notamment placées sur les livret A qui rassurent sur la solvabilité de la France.

à écrit le 10/07/2013 à 9:33
Signaler
Tenez-vous bien, je ne sais plus quelle agence de notation vient de dégrader l'Italie.Je pose la question à toutes les agences. Qu'attendez-vous pour dégrader la France à la dernière note ? Seriez-vous incompétents ou achetés par les socialistes ???

le 10/07/2013 à 12:26
Signaler
@ Hallucinant ; patientez,vous aurez les hallucinations à la rentrée des vos vacances.C'est promis et garanti.Le tout est simplement renvoyé,les italiens ne sont pas et ne partiront pas en vacance alors on les a frappé maintenant.Satisfait ?

à écrit le 10/07/2013 à 9:28
Signaler
Nous venons de franchir un nouveau seuil dans la connerie. Le suivant ne devrait pas tarder...!

le 10/07/2013 à 11:24
Signaler
0/20. Il faut développer, sinon passez votre chemin.

à écrit le 10/07/2013 à 9:21
Signaler
Pire que Sarkosy, qui n'avait pas réussi à faire passer le compteur. Et croyez moi ce n'est pas fait. C'est contraire au droit commercial de base : on ne peut pas imposer un achat non commandé. Refuser l'entrée à toute personne qui voudrait vous c...

à écrit le 10/07/2013 à 9:19
Signaler
ils nous piquent tous nos ronds, se servent Ldd soit disant pour aiseeer l'investissement et maintenant nous demande des ronds en lancant un emprunt, si j'ai des rinds àdonner ce sera pour aider l'ump pour maintenant une balance à l'assemblée face à...

le 10/07/2013 à 9:33
Signaler
C'est la "justice sociale" : il faut bien que ceux qui ne font rien vivent correctement, quand même. On est civilisés ! On ne pas laisser les roms dans leurs taudis toute leur vie...

à écrit le 10/07/2013 à 9:01
Signaler
Des investissements verts c'est bien, ca va bien avec la couleur actuelle du pays, vert de rage, ou vert d'indigestion fiscale. C'est vert alors ne soyons pas severes quand ils s'evert...uent avant de se mettre au vert. Ah, ca fait du bien, au moins ...

à écrit le 10/07/2013 à 7:32
Signaler
Comme c'est bizarre. On annonce le jour même l'augmentation des tarifs d'EDF (pour couvrir ses coûts) de 2 fois 5%, et que le financement de l'achat de linky serait intégralement assuré par ladite entreprise..... Étrange.... Si les actionnaires d'EDF...

à écrit le 10/07/2013 à 7:25
Signaler
Il y a eu combien de plans ambitieux comme celui là depuis 40 an ? Qui se souvient des résultats ? 12 milliards jetés dans le puits sans fond du déficit de l'état : 72 milliards en 2013 à fin mai , 1870 milliards au total. et j'estime à 3 milliards d...

le 10/07/2013 à 9:04
Signaler
12 milliards empruntés et jetés par la fenêtre comme toujours. Attention, vous confondez déficit budgétaire et dette. Déficit 2012 : 100 milliards, certainement plus de 100 en 2013 + dette à rembourser :1870 milliards, mais si vous comptez TOUS les e...

le 10/07/2013 à 10:33
Signaler
Le déficit n'est pas la dette bien sur, mais quand on n'a plus un rond en caisse, et qu'on fait du déficit, celui ne peut qu'être directement affecté en augmentation à la dette. 72 milliards de déficit en 5 mois, 1800 milliards de dette en début d'an...

à écrit le 10/07/2013 à 7:14
Signaler
Vous vous rendez compte 12 milliards, que ne va t-on pas faire avec ça ? Pas grand chose : Pour obtenir ces 12 milliards , l'état continue à dilapider la patrimoine industriel des Français. Quelques milliards pour la recherche , ça fait toujours b...

le 10/07/2013 à 10:14
Signaler
Et en attendant on aide ............La Tunisie !! c'est pathétique

à écrit le 10/07/2013 à 4:50
Signaler
J'adore la propagande car en France les politiques de petits calibres annoncent toujours des chiffres sans donner la clé pour financer. La somme totale est toujours importante mais ramenée à l'année et à l'item les sommes deviennent ridicules. Bien s...

à écrit le 10/07/2013 à 1:38
Signaler
C'est un programme plutôt bon qui va faire gagner environ 0,3% de Pib annuel sur 10 ans et plus, tout en créant une bonne part d'emplois locaux, en préparant des secteurs à l'avenir, dont les hausses des énergies fossiles et en modernisant le pays, d...

le 10/07/2013 à 4:09
Signaler
Ces prévisions sont basées sur la date de naissance de Hollande ?

le 10/07/2013 à 8:53
Signaler
12 mds sur 10 ans = 1md par an et vous pensez sérieusement que cela va arranger notre triste économie. D'ailleurs le financement??? la vraie répartition?? rien de tout ça n'est dit, da'illeurs c'est comme pour le CICE le financement est bidon recette...

le 10/07/2013 à 8:58
Signaler
incantations, méthode Coué .. etc .... et plantage force 12 en vue

le 10/07/2013 à 14:32
Signaler
un milliard par an que personne ne verra, c'est fantastique vous devez y militer, il faut vous réveiller!

à écrit le 10/07/2013 à 0:34
Signaler
Il s'est deja finance avec la baisse du taux du livret A et de la prochaine augmentation de l'electricite... Personne ne devrait y souscrire... par solidarite

à écrit le 09/07/2013 à 23:17
Signaler
Il y a du bien. Mais sérieux, un compteur LINKY LOOOOOOOOOOL ça consomme plus de le produire, (en chine ??), que ce qu'il va permettre d'économiser. Et vendre des parts dans des entreprises qui rapportent, pour qqs centaines de millions d'Euros. Y a ...

le 10/07/2013 à 7:18
Signaler
Un compteur ne peut pas vous faire économiser, c'est un compteur ! C'est comme si pour rouler à 200 à l'heure en voiture vous poussiez l'aiguille du compteur à 200. Ce qu'il va faire économiser c'est le personnel d'EDF qui fait les relevés des compt...

le 10/07/2013 à 8:07
Signaler
vous semblez ignorer que le compteur linky est un compteur intelligent:donc il pense et il agit a votre place en mieux,il est donc inestimable

le 10/07/2013 à 8:28
Signaler
@Pragmatique67: l'Enel italienne a installé depuis 10 ans ces compteurs "stupides" !!!!! Nous arrivons toujours avec des années en retard. N.B.Allemagne,Autriche,Suisse,Pays scandinaves utilisent deja les compteurs "stupides " J'oubli que nous sommes...

à écrit le 09/07/2013 à 23:17
Signaler
Tiens ça me rappelle qu'on a pas fini de payer l'emprunt Giscard....

à écrit le 09/07/2013 à 22:37
Signaler
Bon, ça fait toujours 12 milliards d'endettement de plus... On taxe qui pour les financer, cette fois ?

à écrit le 09/07/2013 à 22:33
Signaler
Pas très convaincant: je préfère ne pas participer..et pour le compteur intelligent, je n'aime pas que l'état se mêle de mon horaire de passage à la toilette le nuit. Non merci (économie pour l'état: 150 à 200 euros)...in fine, et si on commençait pa...

à écrit le 09/07/2013 à 22:05
Signaler
Du Sarkozy par les Nuls, en vente a la librairie de Matignon

à écrit le 09/07/2013 à 22:05
Signaler
Les projets du gouvernement m'enthousiasment. Je suis fou de joie. Bon, je vais aller dormir. Le sommeil n'est pas encore taxé et je dois me lever tôt.

à écrit le 09/07/2013 à 22:01
Signaler
Voilà où nous en sommes : financer un bidule d'une boite privée par les contribuables. Y en a qu'un qui croit que ça va faire baisser la consommation : Jean-Marc Ayrault... Le vrai enjeu c'est de facturer au client la vrai consommation et de ne pas a...

à écrit le 09/07/2013 à 21:57
Signaler
Un pays déja surendetté et qui prétend s'en sortir en s'endettant un peu plus...

le 10/07/2013 à 9:06
Signaler
C'est le miracle socialiste....!

à écrit le 09/07/2013 à 21:46
Signaler
encore du fric pour conserver les privilèges de ces messieurs la sortie est proche DEHORS

à écrit le 09/07/2013 à 21:38
Signaler
Chouette, encore un peu plus de dettes! On va bientôt déposer un dossier au FMI...

à écrit le 09/07/2013 à 21:38
Signaler
Après avoir crié au scandale contre l ancien Président et l ancien gouvernement contre le plan de 30Mds qu'ils avaient lancé, les voilà qui aggrave la dette de la France avec leur mini plan de 12 Mds qui ne vaut rien du tout.

à écrit le 09/07/2013 à 21:07
Signaler
Tout ce qui est "vert" est contre-productif. Pendant ce temps-là, les Chinois, les Russes, les Indiens et quantité d'autres producteurs de biens de consommation se gondolent de rire ! Ce qu'il nous faut, c'est le retour de l'industrie pure et dure, q...

le 09/07/2013 à 21:13
Signaler
Socialisme (nom commun, familier) : synonyme de gabegie et de clientélisme... employée fréquemment avec des expressions brumeuses comme "justice sociale" et "relance par la consommation"...

le 09/07/2013 à 21:35
Signaler
Dans la novlangue socialiste "justice sociale" remplace "matraquage fiscal" et "relance par la comsommation" remplace "poursuite de la gabegie étatique"

le 09/07/2013 à 23:21
Signaler
Spoiation c'est pas mal :p Y a de l'idée, Cependant, Pascal C., Croiser vos propositions avec un développement ''propre'' pourrai nous permettre, de reculer pour mieux sauter : vendre nos techolgies à ceux qui se gavent actiuellement et qui seront d...

le 10/07/2013 à 9:40
Signaler
a pascal C , je suis d'accord avec vous , il nous faut des usines pour compresser le chômage inacceptable au niveau actuel pour bien des français qui veulent juste travailler car il n'y pas que des assistés qui se complaisent dans des revenus misérab...

le 10/07/2013 à 22:11
Signaler
Tout le problème vient du fait que l'Etat (notamment sous Chirac) s'est défait de nombre de ses engagements historiques sur les collectivités territoriales nouvellement (à l'époque) mises en avant. Ces dernières, comme c'était prévisible, n'ont absol...

à écrit le 09/07/2013 à 20:56
Signaler
L'investissement LINKY sera semblable à celui de l'automatisation des gares de péages sur autoroutes (privées évidemment) afin de supprimer un peu plus de présence humaine (tant pis pour ceux qui payaient avec des chèques vacances ou en espèces ) et...

à écrit le 09/07/2013 à 20:55
Signaler
Moi je leur prête aucun sous et j ai bien sur aucune confiance en ses gens . A moins qu'ils démissionnent ...Et c'est ce que je crois qu'il va arriver ...

à écrit le 09/07/2013 à 20:50
Signaler
Bravo Ayrault pour ne rien comprendre sur le TGV.... au lieu de terminer les tronçons manquants Montpellier/perpignan on aura Paris/Montpellier puis rien entre Montpellier et Perpignan et le TGV entre Perpignan et Barcelone/ Madrid.....!! malgré de...

le 09/07/2013 à 22:25
Signaler
parce que si le tgv n'arrive pas à Toulouse l'aéroport actuel de blagnac va saturer et il faudra en construire un second que personne ne veut. jma a une expérience de la question avec notre dame des landes. ..

le 10/07/2013 à 11:15
Signaler
@stormy, si l'aéroport de Nantes n'avait pas un flux de passagers inférieur à celui d'autres aéroports plus petits, l'utilité de NDDL ne serait pas remise en question. Surtout quand on sait que Vinci a obtenu qu'aucune ligne de transport en commun ne...

à écrit le 09/07/2013 à 20:40
Signaler
Rien de clair dans votre article...?? France2 annonce que contrairement à Fillon qui a financé par emprunt les futurs investissement, Ayrault financerait ce plan par la vente des participation de l'Etat dans les grandes entreprises...???????????

à écrit le 09/07/2013 à 20:35
Signaler
Du pipeau, toujours du pipeau. Si c'est cela faire de la politique, le pays est vraiment mais vraiment mal parti.

à écrit le 09/07/2013 à 20:29
Signaler
Bonjour, dans le cadre de mon mémoire de fin d'étude j'effectue un petit questionnaire afin de connaitre le noms des trois banques qui vous viennent à l'esprit. Cela vous prendra 2 minutes. Merci de vous prendre au jeu et d'y répondre avec franchis...

à écrit le 09/07/2013 à 19:26
Signaler
Pas mauvais, mais 12 milliards sur 10 ans n'est pas énorme. En plus j'ai l'impression qu'on a en partie mis des projets déjà prévus, comme le compteur Linky. Finalement, écrire que la législation impose à l'Etat de garder un pourcentage de certains e...

à écrit le 09/07/2013 à 19:11
Signaler
prêter de l'argent à l'état ?? quand on voit ce qu'ils en font :-)))

à écrit le 09/07/2013 à 19:10
Signaler
Si je comprends bien l'article, l'Etat emprunte pour financer EDF afin que ses clients soient obligés de payer le compteur qui leur permettra d'être facturé plus vite. Donc en tant que contribuable et client d'EDF, je vais permettre à cette dernière ...

le 09/07/2013 à 20:17
Signaler
100% d'accord, je ne l'aurais pas mieux écrit. En matière d'usine à gaz ou de machine à enfumer, y a pas mieux que nos énarques...

à écrit le 09/07/2013 à 19:09
Signaler
Bon, et en claire; çà va nous couter combien ?

le 09/07/2013 à 19:20
Signaler
Rien ce sera la rigueur budgétaire. Signe Francois le Flou

le 10/07/2013 à 13:17
Signaler
Quand c'est flou c'est qu'il y a un loup...

à écrit le 09/07/2013 à 18:58
Signaler
C'est le type de raisonnement keynésien des vieilles promotions de l'ENA.Il faut faire intervenir la notion de gains de productivité provenant de l'usage de l'énergie pour résoudre la situation actuelle.Ecoutez d'avantage les économistes de l'école p...

le 09/07/2013 à 19:18
Signaler
n'écoutez jamais les économistes , ils ne savent qu'expliquer le passé ( qu'ils n'avaient pas pu prévoir quand ce passé était encore du futur :-) )

à écrit le 09/07/2013 à 18:57
Signaler
Francois et Zéro sont dans un bateau. Qui tombe a l'eau? C'est Batho

à écrit le 09/07/2013 à 18:55
Signaler
Si Zéro fait du Sarkozy, la prochaine étape c'est la baisse de l'insupportable fiscalite

à écrit le 09/07/2013 à 18:45
Signaler
En réaction à "Si le coût de l'appareil, 30 euros, est pris en charge par EDF, son installation sera financée par le contribuable, sur plusieurs années. Le gouvernement estime que cet échelonnement rendra la facture, estimée, à 150 euros, indolore po...

le 10/07/2013 à 7:33
Signaler
Un compteur ne fait pas faire d'économie, autant dire que les souris vont manger les rats. En revanche , il informe sur votre comportement et votre consommation énergétique. c'est ça qui les intéresse. IL permet en plus à EDF de licencier le personn...

le 10/07/2013 à 13:14
Signaler
@Pragmatique 67 Si réduire le nombre de fonctionnaires chez EDF ne permet pas de réaliser des économies, cela impliquerait que ceux qui resteraient seraient mieux payés? Cela m'étonnerait beaucoup! Et des fonctionnaires de EDF au pôle sans emploi, c...

à écrit le 09/07/2013 à 18:45
Signaler
i nous meme en bateau

à écrit le 09/07/2013 à 18:43
Signaler
Un investissement ,enfin,dans la rénovation des trains relevant de l'aménagement du territoire constitue une bonne nouvelle pour les régions qui n'auront pas de TGV.Pour le compteur "linky" il y a un côté discutable car l'initiative sera au service d...

à écrit le 09/07/2013 à 18:36
Signaler
L'idée n'est pas mauvaise en soi, le problème c'est qu'il ne devrait pas y avoir d'emprunt pour de tels types de financement puisque la dette qui explose mois après moi devrait remplir ce rôle. Un pays peut s'endetter pour des investissements d'infra...

le 09/07/2013 à 19:11
Signaler
This is the end for you.

le 09/07/2013 à 20:00
Signaler
@steven: Damn! Don ´t worry for me guy! I ´ll escape before!!

à écrit le 09/07/2013 à 18:30
Signaler
Dans l'opposition les socialistes étaient contre le grand emprunt de M. Sarkozy, au pouvoir ils sont pour creuser la dette du pays...

le 09/07/2013 à 21:15
Signaler
Oui, mais dans la "justice sociale" : eux, c'est de la morale !

à écrit le 09/07/2013 à 18:17
Signaler
le lien entre Delphine Batho et ce prolongement du grand emprunt ???? Delphine Batho s'est plaint du budget 2014, là il s'agit d'un PROLONGEMENT du grand emprunt pour aller jusqu'à 2025-2030 quant à la moitié du montant pour la transition énergétiq...

à écrit le 09/07/2013 à 18:09
Signaler
La voiture qui consomme 2 litres aux 100 existe déjà. Ca s'appelle un 125 cm3 !

le 09/07/2013 à 18:42
Signaler
Volkswagen a déjà présenté son XL1, une voiture hybride qui consomme 1 litre.

à écrit le 09/07/2013 à 18:07
Signaler
Et il paye combien cet emprunt???????

le 09/07/2013 à 19:10
Signaler
il ne sera jamais remboursé, alors il faut que les intérêts soient conséquents :-))

le 09/07/2013 à 22:50
Signaler
nos chateaux etc .................................

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.