Ces régions et secteurs qui créent encore des emplois

 |   |  348  mots
Site Arcelor Mittal de Florange-Hayange en Lorraine; Copyright Reuters
Site Arcelor Mittal de Florange-Hayange en Lorraine; Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les dernières statistiques de la Sécurité sociale, l'emploi dans le secteur concurrentiel est resté stable en 2012 à 17,9 millions. Globalement, ce sont plutôt les régions du Nord et de l'Est qui perdent des emplois alors que les Midi-Pyrénées et la Corse continuent d'en créer. L'hébergement-restauration, l'action sociale et les activités informatiques et de conseil figurent parmi les secteurs moteurs de la plupart des régions.

Selon les dernières statistiques de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) , en 2012, l'emploi du secteur concurrentiel est resté stable, au niveau de 17,9 millions de salariés, après avoir progressé de 1,1 % en 2011. Cependant, la masse salariale augmente de 2,2 % mais à un rythme ralenti par rapport à celui de 2011 (+ 3,6 %). Le salaire moyen par tête progresse de 2,2%, contre 2,5% l'an dernier.

Le Nord et le Centre perdent des emplois

Le ralentissement de l'emploi en 2012 a affecté la plupart des régions. L'emploi se contracte principalement dans le centre et le nord de la France, à des rythmes de - 1,3 % à - 0,2 %. Les régions Champagne-Ardenne (-1,3%), Picardie (-1,2%) et Franche-Comté (-1,2%) étant les plus touchées. Un tiers des régions créent encore des emplois, avec des évolutions comprises entre + 0,1 % et + 2,2 %. Sans compter les DOM, c'est la Corse (+ 1,2%) et Midi-Pyrénées (+ 0,6%) qui crée le plus d'emplois.

La restauration et l'action sociale créent des emplois

Par secteur d'activité, l'hébergement-restauration, la santé, l'action sociale et les activités informatiques ou de conseil figurent parmi les secteurs moteurs de la plupart des régions. A cet égard, l'étude de l 'Acoss montre très bien quels sont  les secteurs les plus dynamiques dans chacune des régions. Plus globalement, en 2012, l'Acoss a enregistré une forte baisse de l'emploi dans le secteur de l'intérim (45.000 postes en moins soit une chute de 6,9%).

L'industrie continue de supprimer des postes, le tertiaire en gagne encore

Quant à l'industrie, elle perd encore 0,4% de ses effectifs, soit une évolution comparable à celle de 2011 (-0,5%). Ces pertes sont surtout enregistrées dans le Nord et l'Est (notamment en Lorraine), alors que l'industrie est toujours créatrice d'emploi en Corse, dans les DOM (hors Martinique), en Midi-Pyrénées, dans les Pays de la Loire et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En revanche, l'emploi dans le tertiaire hors intérim gagne 0,6% et atteint 12,6 millions de salariés. Ces nouveaux emplois sont surtout implantés dans les DOM, en Corse, en Rhône-Alpes et en Aquitaine

 

>> Pour aller plus loin, consultez les dernières offres d'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2013 à 12:42 :
Celui des hautes technologies continue d?offrir des opportunités. Même si l?emploi des informaticiens c'est dommage que il y n' a pas aide ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D?ENTREPRISES Faites aboutir votre projet de création d?entreprise et renforcez-le en phase de démarrage en vous appuyant sur des conseillers spécialisés des secteurs qui recrutent encore
a écrit le 18/07/2013 à 22:07 :
sans industrie pas de creation de richesse donc plus de possibilite de partage de la richesse donc.... le gouvernement actuel doit aide a la creation


d entrprisse en ecoutant les nouveaux enterpreneurs le dialogue reste le nerf de la guerre economique a laquel doit s attele tous les hommes politiques.francais???
a écrit le 18/07/2013 à 16:25 :
Il y a un secteur qui marche très bien et dont La Tribune ne parle pas, c'est les Pompes Funèbres. Nous sommes en plein dans le papy boum, il ne faut pas l'oublier. C'est un secteur qui recrute mais qui ne trouve pas preneur.
Réponse de le 18/07/2013 à 17:21 :
Vous avez raison. Il y a un véritable marché à qui veut entreprendre. Beaucoup de papy boumer vont casser leur pipe dans les mois et années qui viennent.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:24 :
on verra comment vous serez vieux, vous rigolerez moins.
Réponse de le 18/07/2013 à 21:39 :
mois je ne suis pas pressé !
Réponse de le 19/07/2013 à 11:46 :
Des kits d'auto crémation sont en cours de conception. Plus besoin de pompes funèbres. Priorité à l'automatisation et à l'incinération durable !
Réponse de le 19/07/2013 à 16:05 :
@DoltYourself : N'hésitez surtout pas à le tester.
a écrit le 18/07/2013 à 16:24 :
http://www.youtube.com/watch?v=1yJXpewPQGw

Très intéressant et à méditer. L'économie change avec le temps et avec le développement. Certains pays l'ont compris d'autres ......
a écrit le 18/07/2013 à 15:48 :
Ce ne sont pas les régions ni les secteurs qui créent les emplois, ce sont les hommes et les femmes.
Réponse de le 18/07/2013 à 16:21 :
Ah bon, je pensais que c'était les animaux qui créent les emplois ?
a écrit le 18/07/2013 à 15:35 :
Il y a un vrai boom dans l'aéronautique civile. Ce serait bien d'en parler : çà ferait un peu d'air frais, un rayon de lumière, une non-catastrophe, quoi !
Réponse de le 18/07/2013 à 16:23 :
Heu...airbus, prendre un avion, oui tout le monde le fait tous les jours, surtout quand les prix du pétrole vont flamber, ça sera génial. Je parle même pas du CO2 ni de la pollution, etc. Non les avions c'est top moumoute.
Réponse de le 18/07/2013 à 16:36 :
Il faut être sourd et aveugle pour ne pas en avoir entendu parler. On ne parle que de cela depuis le début de l'année. Nombreux reportages à la TV montrant par exemple les créations d'emplois dans le bassin Toulousain ou encore les exemples d'ouvriers d'Aulnay attirés par une reconversion dans l'aéronautique. En revanche, très peu de journalistes cherchent à savoir s'il existe d'autres régions en France qui profitent du boom de l'aéronautique. Et il n'y a pas que Toulouse : le bassin de Nantes-St Nazaire (2 usines Airbus et nombreux sous-traitants) est en plein boom, ainsi que la région de Bordeaux.
a écrit le 18/07/2013 à 15:24 :
En Midi-Pyrénées, en effet il y a du boulot, mais surtout pour les jeunes. A partie de 50 ans, circulez y'a rien a voir, même après une formation dans l'aéro et l'obtention d'un CQPM, on vous fait comprendre que vous etes un peu trop âgé pour ce job !!!!!!
Réponse de le 18/07/2013 à 15:47 :
Bonjour Jango,
Il y a du boulot en Midi Pyrénées pour les jeunes et les moins jeunes. Tout dépend de la formation et de l'expérience pro.
Dans quel domaine est votre CQPM? Avez vous de l'expérience professionnel sur ce métier?

Cordialement,
Réponse de le 18/07/2013 à 16:43 :
j'habite a bordeaux on est passés de 150 annonces journaliéres a pole emploi a 50 et souvent
a mi-temps ou est l'emploi ?
Réponse de le 18/07/2013 à 16:53 :
Bonjour Gilles, et bien oui, c'es vrai, je n'ai aucune expérience dans l'aéro, juste un CQPM intégrateur cabine que j'ai obtenu voila 1 an et demi après 6 mois de formation, suite a mon licenciement après 26 ans de bons et loyaux services. Mais quand je vois que sur 14 personnes dont 7 avaient aux alentours de 50 ans, aucune de ces 7 personnes n'a eu de job dans l'aéro, et que les 4 "djeuns" ont été pris immédiatement en intérim puis embauchés au bout de 18 mois, je me pose des questions. En fait non, je ne m'en pose pas car lorsque le RH en face de moi m'a demandé si je n'avais pas de douleurs dans le dos ou les genoux quand je me baissais, j'ai compris. J'avais la possibilité grâce a mon ancienne entreprise de faire une formation qui aurait pu me permettre de me réorienter vers une autre profession, mais j'ai été trop niais de croire aux promesses d'embauches "vu les commandes d'avions". Et maintenant c'est Pole Emploi qui m'a embauché ;-)
Réponse de le 18/07/2013 à 17:05 :
Vous cherchez dans l'aéronautique ?
a écrit le 18/07/2013 à 14:47 :
Sans industries = pas d'économie.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:06 :
Y a pas que l'industrie, y a 3 secteurs, vous avez appris ça à l'école non ?
Réponse de le 18/07/2013 à 15:16 :
Faux car il n'y a pas que l'industrie dans l'économie, loin de la, il s'agit d'une idée reçue car pour preuve il y a bien d'autres pays avec pas plus d'industrie qu'en France, voir moins, qui ont des économies bien plus fortes et moins de chomage.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:31 :
Et inversement des pays avec une grosse industries mais je les laisse à d'autres.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:33 :
Tu as raison en partie, mais cela peut être inquiétant; Un pays qui ne possède plus ses trois secteurs suffisamment développés (donc se concentre sur un seul secteur tel que les services et le tertiaires, en cas de crise, a beaucoup moins de chance de pouvoir s'adapter à la situation car plus suffisamment diversifié. Je pense qu'il y a un risque, non ?
Réponse de le 18/07/2013 à 15:35 :
lequels ?
Réponse de le 18/07/2013 à 15:39 :
Les pays vraiment riches, la Suisse ou la Suède, sont très industriels. Et leur industrie, qui est très robotisée, emploie beaucoup de monde. La finance ne crée pas de richesses, et les services, pas beaucoup.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:43 :
Vous pensez à quels pays ?
Réponse de le 18/07/2013 à 15:57 :
réponse à toto , j aimerai savoir comment vous allez créer de la richesse ou plus techniquement parlant du PIB. sans industries car les activités de service et tertiaire ne créer pas de richesse pour un pays il lui faut forcément une transformation de produit à valeur ajouté pour l export voyez vous mr toto tout l importance de l industrie néanmoins vous êtes pas le seul à avoir se rêve d un monde sans industries y a cas voir les politiques mené en france .aucune vision d investissement dans ce secteur et pourtant tout l enjeux est là ! snowden vous le dit on est pas sortie de la crise sans vrai politique d investissement et de fiscalité commune .
Réponse de le 18/07/2013 à 16:26 :
Et bien l'industrie, c'est la totomobile, allemagne et l'avion qui vole, airbus.
Mais y a pas que ça, y a 2 autres secteurs : 1/ agricole = cochons, vaches, poules, blé...
2/ les services = professeur, docteur, plombier, marchand...
Alors heureux ?
Réponse de le 18/07/2013 à 16:39 :
En fait, les services ne font que déplacer la richesse, ils ne la créent pas!
Les secteurs primaires et secondaires apportent une réelle valeur ajoutée par la création et la transformation.
En négligeant ces deux secteurs, on s'oblige à s'appauvrir en allant chercher les produits transformés à l'extérieur et on perd notre indépendance!!
Réponse de le 18/07/2013 à 16:52 :
à "snowden" (le faux). Désolé mais il n'est pas nécessaire d'avoir une industrie spécialement forte, ou pas, pour que de la richesse se créée dans un pays. Le tertiaire créé de la richesse la preuve il emplois des individus, génére des revenus pour les entreprises et les salariés. Alors votre démonstration ne tient pas, de plus l'export de produits manufacturés n'est qu'une composante de la création de richesse, pas une finalité ou une impérativité. Dites nous qui a financé les décennies de soutien à l'industrie miniére en France ? Les richesses faites par les autres secteurs, alors que l'exploitation minière n'était plus compétitive depuis bien longtemps. Et tout cet argent inutilement dilapidé à couté très chers à la création de richesse des autres secteurs. Ce n'est pas l'industrie qui crée des richesses, mais la compétitivité de celle la et à condition d'arréter ce qui ne fonctionne plus car toujours produit moins cher ailleurs. Il faut au contraire développer des nouvelles technologie à forte valeur ajoutée grace au développement et à la recherche. Mais tout cela est un voeu pieux dans un pays ultra fiscalisé et administré comme en France. Car pour toute entreprise il faut des personnes pretent à prendre des risques si, et seulement si, il y a des gains possibles à l'arrivée et sans se faire dépouiller par un état conservato collectiviste comme en France qui vole beaucoup trop, 57 % de la richesse produite.
Réponse de le 18/07/2013 à 16:55 :
Ca ne se déplace pas ca se transforme, et il faut accompagner le changement et les mutation plutot que d'essayer de retenir le passé qui ne fonctionne plus. Et encore une fois il y a bien d'autres pays en meilleur santé que la France avec beaucoup d'industrie. LE mythe de il n'y a que l'industrie qui crée des richesses et un relent de collectivisme qui adore ce genre d'activité car les syndicats bolchéviques grouillent, et c'est un bon électorat pour les politiques français, comme l'enseignement d'ailleurs.
Réponse de le 18/07/2013 à 17:11 :
Le développement de services accompagnant une offre de biens industriels est un facteur indiscutable de croissance et de compétitivité pour les entreprises industrielles cela s'appelle la création de valeur par les services ce qui veut dire qu'un produit sans service n'a pas de valeur ajouté .
Réponse de le 18/07/2013 à 19:57 :
Vous semblez oublier que les services aussi, ça s'exporte ! Que l'industrie a besoin de services, et que par exemple l'industrie Allemande importe des services français, entre autres. Il y a donc bien valeur ajoutée. Rendez-vous bien compte que chaque fois que vous achetez un PC, vous payez une licence à Microsoft, qui ne produit rien d'autre qu'un service. De même chaque fois que vous utilisez Google, qui ne produit rien de physique. Chaque touriste qui vient manger dans un restaurant français fait entrer des devises dans le pays. Les services représentent bien un enrichissement, tout autant que l'industrie !! Les oublier serait une grave erreur !
Réponse de le 18/07/2013 à 20:24 :
+ 1 !!
Réponse de le 18/07/2013 à 20:33 :
Vous ne connaissez rien en économie en disant que les services ne créent pas de richesses.
Réponse de le 19/07/2013 à 9:33 :
@ toto
"Désolé mais il n'est pas nécessaire d'avoir une industrie spécialement forte, ou pas, pour que de la richesse se créée dans un pays."
Si ! A moins que vous ayez des exemples contraires.
"Dites nous qui a financé les décennies de soutien à l'industrie miniére en France ? "
L'industrie minière c'est comme l'agriculture c'est le secteur primaire, et en effet, ça ne créer pas beaucoup de richesse.
Réponse de le 19/07/2013 à 11:55 :
Les puissances occidentales ont bâti leur suprématie sur leur ressources naturelles: or-pétrole-agriculture-charbon-acier pour les USA, charbon-acier-agriculture pour l'Europe...
Cette richesse accumulée est encore dans le circuit et les services (en majorité) viennent se greffer en parasites.
Les principaux services, que sont banques et assurances, ne font que déplacer les richesses. Alors que l'agiculteur, qui regarde son blé pousser grâce à l'eau et au soleil, crée une richesse.
Pour répondre à la question: l'industrie minière a pu être soutenu grâce aux richesses qu'elle avait générées pendant les décennies qui ont précédé et dont tout le pays a bénéficié.
Mine=fer+énergie=métallurgie=automobile, construction navale....
Plus de mine=nucléaire=Arcelor-Mittal=Peugeot, chantiers navals Saint Nazaire=appauvrissement, dépendance=chômage, déclin... et ce, même si les trains arrivent à l'heure et le courrier à J+1.
Réponse de le 19/07/2013 à 13:15 :
@Mais si! Pourquoi l'espagne du XVIIe s'est tant affaiblit alors qu'elle possédait des quantités d'or qu'aucun autre pays au monde ne pouvait esperer.
Pour prendre un exemple plus récent une part importante des sud africains sont dans une situation déplorable alors que leur pays est un champion en matière d'extraction de matière première. En ce qui concerne l'agriculture, le Vietnam, l'Ukraine ou l'Argentine sont de grand pays agricoles et pourtant leur prospérité est toute relative.
Après c'est évident qu'il est indispensable d'avoir "acces" a ces ressources ... ce qui nécessite parfois de les produires.
Réponse de le 19/07/2013 à 13:50 :
L'Afrique est le continent avec le plus de ressources naturelles au monde, et les gens y crèvent de faim, alors vous ne comprenez rien.
Réponse de le 19/07/2013 à 15:39 :
La proximité des berceaux de la civilisation, la combinaison d'une culture judéo-chrétienne et romaine nous ont permis d'avoir un temps d'avance. Et nous avons développé le colonialisme d'Etat, puis le colonialisme économique des multinationales, pour aller piller les ressources, histoire de subvenir à nos besoins croissant ou de nous enrichir.
Aujourd'hui, le terrorisme économique pratiqué par les occidentaux, et les USA (CIA) plus particulièrement, n'a qu'un seul but: empêcher les peuples indigènes de jouir de leurs richesses naturelles, pour se les accaparer. Partout où il y a de l'agitation, dans le Monde, on trouve la CIA, en sous main: objectif déstabiler ou détruire les structures d'Etat, ou mettre des hommes de paille en place, pour faciliter la pénétration, la spoliation, l'exploitation par les multinationales.
Oui, l'Afrique a beaucoup de ressources naturelles, mais où et par qui sont-elles utilsées ou transformées et valorisées?
Oui,l'Espagne a eu beaucoup d'or, mais l'or est une richesse improductive, il aurait dû être utilisé à une transition industrielle. Sur le long terme, il vaut mieux avoir du charbon ou du minerai de fer que de l'or. L'or donne un pouvoir d'achat non récurrent, mais si l'on n'achète que des services, la mayonnaise ne prend pas!
Et, sans cet or, que serait l'Espagne aujourd'hui?
Le Vietnam sans son agriculture serait le Bangladesh!
L'Ukraine sans son blé serait l'Afghanistan!
Réponse de le 19/07/2013 à 16:19 :
@ mais si
Je suis d'accord avec presque toute vos affirmations, si ce n'est que ce qui crée une quantité importante de valeur c'est la tranformation de ces matières premières, les pays qui n'ont pour eux que le secteur primaire restent pauvres.
"Et, sans cet or, que serait l'Espagne aujourd'hui? " je pense que sans l'or l'espagne n'aurait pas sacrifier son industrie qui était supérieure a la plupart des autres pays européen a la fin du moyen age.
"L'Ukraine sans son blé serait l'Afghanistan! " C'est sur que c'est préférable d'avoir de l'agriculture que de n'avoir rien dutout. Mais Singapour, le Japon, ou les Pays Bas sont devenus prospère malgrès un secteur primaire très limité. Alors que des pays riches sans industrie il n'y en a pratiquement pas, contrairement a ce que prétendent certains.
Réponse de le 19/07/2013 à 17:58 :
Tous les pays occidentaux sont riches et ont pourtant une industrie inexistante car délocalisée en chine-inde, donc vous avez tort.
Réponse de le 19/07/2013 à 18:39 :
1) on ne peut pas dire que l'industrie est inexistante dans les pays occidentaux! Faut pas exagérer!
2) ils tiennent leurs richesses d'acquis historiques, mais aujourd'hui comment évolue cette richesse? Elle se déplace avec les délocalisations! Et, pour obtenir des chiffres représentatifs, il faut déduire les dettes!
Réponse de le 19/07/2013 à 22:26 :
@ industriel
"Tous les pays occidentaux sont riches et ont pourtant une industrie inexistante car délocalisée en chine-inde" Une part importante de la valeur ajoutée des produits fabriquer en Chine réside dans leur conception qui est réalisé dans les pays développé, (pour combien de temps ?). Mais si tu lisais l'article tu te rendrais compte que les Airbus sont conçus, fabriquer et assembler en Europe pour la plupart, idem l'industrie spatiale, les trains, les bus , les machines outils, les centrales nucléaire, une grande partie des automobiles bref tu balance des affirmations qui n'ont aucun sens. Mais je te l'accorde on éprouve des difficultés à se renouveler par le haut, ce qui va de pair avec une économie moribonde.
Tu remarquera également que les pays que tu cite ont une situation économique plutôt bonne. Aussi, étant donné la capacité de la Chine a progresser vers des produits a plus haute valeur ajouté à l'instar de Huawei (qui concois ses propres processeurs), Qoros, ou Comac je ne me fais pas trop de soucis pour eux.
Enfin comme le rappelle le commentaire du dessus il ne faut pas oublier que les occidentaux peuvent s'appuyer sur leurs acquis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :