Retraites : Jean-Marc Ayrault évoque un "compte temps" prenant en compte la pénibilité du travail

 |   |  532  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jean-Marc Ayrault s'est rendu tôt mardi matin sur un chantier dans les Yvelines, où il a confirmé l'intérêt porté par le gouvernement à la proposition d'un compte-épargne lié à la pénibilité dans la perspective de la future réforme des retraites.

Depuis plusieurs semaines, les annonces, sorties et tests auprès de l'opinion se multiplient avant le lancement du prochain grand chantier pour la majorité : la réforme des retraites. Dernière idée du gouvernement en date, reprise cette nuit par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en visite nocturne sur un chantier des Yvelines, la création d'un "compte-temps" qui permettrait aux salariés qui occupent un emploi pénible de se reconvertir ou de partir plus tôt, comme le suggère le rapport Moreau sur les retraites remis en juin.

>> Lire aussi : Hervé Mariton : "Pour la retraite, l'âge légal doit être porté à 65 ans et la durée de cotisation à 44 ans"

Une idée chère aux syndicats dans les tuyaux depuis quelques temps

La ministre de la Santé Marisol Touraine avait déjà affirmé début août que ce dispositif serait mis en place, tout en précisant qu'aucune décision n'était arrêtée. De quoi faire plaisir aux syndicats qui tiennent tout particulièrement à la mise en place d'un tel "compte temps" afin que les salariés qui occupent des postes particulièrement éprouvant ne soient pas plus pénalisé que les autres par un allongement de la durée de cotisation ou un recul de l'âge légal de départ à la retraite.

Un système de points permettant soit de partir, soit de se reconvertir

Les métiers pénibles peuvent être liés à des contraintes physiques (manutention de charges, postures pénibles), à un rythme de travail fatiguant (travail de nuit, travail répétitif) ou à un environnement agressif (bruit, agents chimiques). Concrètement, les salariés bénéficieraient d'un certain nombre de points en fonction de leur temps passé en situation de pénibilité. Ces points leur permettraient ensuite soit d'obtenir des trimestres pour partir plus tôt à la retraite, soit d'effectuer une formation pour se réorienter, soit enfin de travailler à temps partiel en fin de carrière. Par exemple, 10 trimestres d'exposition à des facteurs de pénibilité déclencheraient le droit à un trimestre de congé formation. Et 30 trimestres d'exposition permettraient le rachat d'un trimestre au titre de la retraite.

Coût : 2,1 milliards d'euros, les patrons refusent de payer

Coût d'un tel dispositif: 2,1 milliards d'euros par an selon le rapport Moreau, qui suggère un financement "mutualisé". Les entreprises seront-elles mises à contribution alors que leurs représentants, à l'image du Medef, sont vent debout contre toute nouvelle charge en période de crise? Ce "compte-temps" entrerait en vigueur en même temps que la réforme et serait donc appliqué aux salariés arrivant sur le marché du travail. Pour les autres, le rapport Moreau suggère un mécanisme transitoire permettant de partir plus tôt à la retraite, dont le coût annuel est évalué à 610 millions d'euros pour le seul régime général (salariés du privé).

>> Lire aussi : Réforme des retraites : le projet sur la pénibilité fait hurler le patronat

D'ultimes rencontres entre les syndicats et le Premier ministre doivent se tenir les 26 et 27 août à Matignon, avant la présentation officielle du projet de loi sur les retraites.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/08/2013 à 11:44 :
Suppression de tous les régimes spéciaux et un seul et unique régime. Ils ne nous écoutent pas.? Révolution.
Réponse de le 15/08/2013 à 18:30 :
+1, comment obliger les politiques à ouvrir les yeux et tenir compte de l'avis de peuple, où est la démocratie ??
a écrit le 14/08/2013 à 22:12 :
vu quela fonction publique est dans une totale absence de stress, aucun objectif ni mesure de résultats, il ont même supprimé la prime au mérite !!!! + sécurité de l'emploi, régimes spéciaux de retraites et avantages divers (les enfants de la sncf sont pris en charge jusqu'à 25 ans par leur mutuelle, moi je paye cher..!!). la mesure de justice est donc de faire payer la prime de pénibilité à la fonction publique, ils seront surement d'accord et solidaires puisqu'ils sont de gauche !!!!!! et on peut ajouter une taxe sur les politiques, ces fonctionnaires de l'emploi !! il suffit qu'ils prennent dans leurs caisses noires !!
Réponse de le 14/08/2013 à 23:54 :
trés bonne proposition, l'équilibrage se fait par la cotisation de ceux qui sont au chaud au bénéfice des emplois pénibles (du privé), c'est une grande justice que chacun ne peut qu'approuver !
Réponse de le 15/08/2013 à 11:48 :
En plein accord mais l'on peut attendre longtemps. Justice et socialisme, c'est incompatible. Les champions de la mauvaise foi depuis la nuit des temps qui ne font que prêcher.
Réponse de le 16/08/2013 à 6:20 :
Sempiternelle intox de personnes ne connaissant pas la fonction publique. Pathétique.
a écrit le 14/08/2013 à 22:08 :
Il faut "réformer" de toute urgence le régime de retraite des députés et sénateurs en raison de l'extrême pénibilité de ces activités .... Ils ne peuvent résoudre de problèmes importants, nous concernant qu'en séance de nuit ... pendant que vous dormez .... au point de vue pénibilité et responsabilité c'est Kolossal .... NON ???
Remarquez: ils roupillent très bien en séance de jour .....
a écrit le 14/08/2013 à 22:08 :
toujours les discours idéologiques et clientélistes, électoralistes, mais aucune trace de justice et de priorisation des sujets qui sont absolument majeurs pour la société !! que dire de la pénibilité des cadres, des patrons, et de tous les indépendants qui travaillent trés dur pour un petit salaire et une retraite miséreuse !!! ils n'ont droit qu'au mépris de ce gouvernement de khmers rouges, qui passe son temps à conserver les privilèges du monde public en saignant le privé qui crée la richesse, inqualifiable
Réponse de le 15/08/2013 à 18:23 :
merci pour votre considération des vrais travailleurs oubliés par ces énarques pantouflards
a écrit le 14/08/2013 à 18:37 :
Ce que j'ai vu au journal télévisé hier sur le désaccord entre les deux ministres ? Ministre de la Justice et Ministre de l'Intérieur - , je trouve que c'est le Ministre de l'Intérieur qui a raison. Monsieur Valls est beaucoup plus proche du peuple Il est hyper-actif et c'est pour ça qu'il a été choisi comme Ministre de l'Intérieur. C'est un Ministre tout-terrain (MTT). Un Ministre proche du peuple (MPP). Un Ministre omniprésent auprès des victimes (MOPV).Par rapport à lui le Ministre de la Justice est très mou. À part faire la loi pour 0,01% de la population du peuple, il ne fait rien. Encore une loi en faveur du crime préparé par la Ministre de la Justice. Loi qui fatiguera les services de police. Je ne suis en faveur de personne, je dis juste ce qui est vrai. Monsieur le Président a été privé de vacances. Il s'est planté auprès du peuple pour avoir de bons fruits. Le Premier Ministre s'est aussi privé de vacances et avec sa femme il a aussi commencé à planter des graines. Par leurs gestes ils récupèrent leur points perdus. À cause de simples Ministres sans expérience, des choses ont été gâchés par le passé. Et aussi, après ça, ils trouvent le temps de répondre aux courriers de son peuple. Les Premiers Ministres qu'ils soient de l'UMP, de la gauche, ils prennent le temps de répondre à leurs citoyens, comme le Ministre de l'Intérieur et de l?Éducation, contrairement aux Ministres de la Justice, qui n'en prennent même pas la peine. Étant citoyen français, je conseille au Ministre de la justice qu'au lieu de perdre son temps pour des criminels qui retournent en taules aussitôt sortis de prison, il vaudrait mieux faire une loi qui contribuerait à son admiration auprès du peuple.
Réponse de le 16/08/2013 à 9:37 :
alors !! on est un émissaire au service de......?????????. La ficelle est un peu grosse ET VISIBLE. ça sent la manip
a écrit le 14/08/2013 à 12:53 :
Monsieur Jean-Marc Ayrault = Monsieur Impôt
Réponse de le 14/08/2013 à 15:02 :
= Jean Marc Zéro, aucune réforme, aucun discours réaliste, on sombre un peu plus tous les jours, mais tout va bien !!!
a écrit le 14/08/2013 à 12:21 :
il est excessivement pénible de supporter ces anti-décideurs, la fuite permanente des vrais sujets, les parole set dogmes et ensuite on ne fait rien de significatif, va t on avoir des points de pénibilité de citoyen ???? ça va coûter très cher aux politiciens amorphes, à eux de payer !!!!
a écrit le 14/08/2013 à 12:19 :
ET C'EST POUR QUAND LA VRAIE JUSTICE, LA SEULE : UN SEUL RÉGIME DE TRAVAIL, UN SEUL RÉGIME DE COTISATION, UN SEUL RÉGIME DE RETRAITE ?????? IL FAUT ARRÊTER D'AMUSER LA GALERIE PAR CES SUJETS A LA MARGE ET TRAITER LES VRAIES PRIORITÉS !!!!! MARRE DE CES GREVISTES PERMANENTS DE LA GESTION !!!
Réponse de le 14/08/2013 à 15:11 :
opportunité qu'il serait dommage de manquer car ils sont des centaines de millier à partir à la retraite et il est indispensable de mettre un seul régime de suite pour tout nouvel embauché sinon on continue à plomber les déficit et gestion coûteuse de ces usines à gaz, ensuite on régle ceux qui sont déjà partis....la justice et la gestion c'est maintenant !! où ils sont archi nuls !!!
a écrit le 14/08/2013 à 8:59 :
Seule une usine à gaz irréalisable peut germer dans la tête d'un prof ou d'un énarque. Son regard en dit long, il est en codes et n'est pas prêt de passer en phares..!
a écrit le 14/08/2013 à 0:45 :
EN VOILA UNE IDEE QUELLE EST BONNE ? Nous dirait COLUCHE en écoutant AYRAULT nous parler de la pénibilité. Celle-ci ne sera pas récompensée quand on travaille mais quand on ne travaille plus, lors de la retraite. Et puisque le travail pénible ne paye pas faisons payer les entreprises nous dit-il.
MELANCHON est enfin content. Il a été écouté et comme lui, EYRAULT va faire payer les entreprises. Coluche se retourne dans sa tombe.
« Oh les mecs, non seulement ils n?ont pas pensés d?augmenter les salaires de ceux qui triment au travail, mais ils veulent faire payer les entreprises pour faire un bas de laine et pouvoir payer un peu plus quand ils seront vieux, s?ils meurent pas entre temps.
Les cons ils ne savent toujours pas que les entreprises n?ont jamais rien payées. Elles ne font que transmettre ce que payent les consommateurs ou les usagers, pour acquérir les biens et les services que ces entreprises ne produisent pas, non plus, mais font produire par les actifs qui bossent chez elles».
Puisque les entreprises ne payent pas : ce sont les usagers ou les consommateurs qui le font à leurs places : ne pourraient-ils pas payer un peu plus la pénibilité au présent ?
« EH EH ! » nous dit COLUCHE « il y a un risque ! Lequel ? C?est que par équité soit diminué le salaire de ceux qui brassent de l?air en faisant croire qu?ils travaillent et là AYRAULT ou MELANCHON risquent gros ! »
Moralité : « regardez la réalité en face ? Mieux ne faut-il pas quant on fait de la politique » nous dit COLUCHE.
C?est pour cela que nous continuons, soi disant, à faire payer les entreprises et ne corrigeons, surtout pas, les iniquités de revenus voulues et légiférées (légalisées sans légitimées) par nos politiques qui distribuent des privilèges de salaires et retraites, à eux d?abord et le reliquat à qui ? A leur fond de commerce électoral, pour perpétuer leurs réélections et leurs assurer de bons revenus, tout en laissant croire qu?ils solutionnent les problèmes en levant du pouvoir d?achat aux consommateurs ou usagers, pour le donner à quelques cas d?actualités qui eux même consommateurs ou usagers, subiront, à chaque fois, une baisse de pouvoir d?achat.
C?est ainsi que les plus pauvres deviennent plus pauvre, à chaque fois, afin que AYRAULT et MELANCHON s?occupent, d?eux, le temps à attendre la retraite. Ils demandent aux autres de se sacrifier. COLUCHE dirait d?eux « Ils auto produisent le besoin d?eux, encore que, là, je ne vois que la gauche et à droite ? Je n?entends pas plus l?un d?eux moufter sur ces travers ».

Autre solution, mais le voulez vous ? -Regardez la réalité en face- celle que décrit Galilée dans « Galilée récidive » où il nous dit que nous vivons dans une société de solidarité et non une société de droit acquis, où seul les actifs concourent à donner une partie de leurs productions aux inactifs et où la monnaie (valeur aléatoire) n?est qu?un moyen de ce partage les biens et les services produits par ces seuls actifs. Le reste ? Ce ne sont qu?imaginations politiciennes.
a écrit le 13/08/2013 à 22:02 :
c'est vrai qu'il est pénible
a écrit le 13/08/2013 à 21:18 :
Être chômeur c'est pénible ! Mais qui va gérer le compteur temps lié à la pénibilité des chômeurs ?
Et si les chefs d'entreprises décidaient de baisser les bras parceque ce pays marche sur la tête ?
Ras le c...
a écrit le 13/08/2013 à 21:07 :
Le P.M devrait aussi mettre en place un "compte conne**e" pour toutes les bêtises que les hommes politiques ont fait/débité depuis l'origine des temps.
a écrit le 13/08/2013 à 18:16 :
ce gouvernementde ponctionnaires caviars n a toujours pas compris que les FRANÇAIS ne supportent plus les injustices et les privilèges ....la reprise ne sera possible q avec l équité
Réponse de le 13/08/2013 à 19:00 :
L'équité c'est plus pour vous ? Hé hé hé ..,
a écrit le 13/08/2013 à 16:16 :
à hadès : moi je suis hors-jeux depuis plus de 10 ans alors mon et vôtre commentaire ne compte pas.
Réponse de le 13/08/2013 à 16:32 :
et oui mon vieu ....
c'est comme ca ...
Réponse de le 13/08/2013 à 18:10 :
à hadès mais vous savez j'essaie de me tenir au courant de ce qui se passe dans la société française j'ai le droit non
Réponse de le 14/08/2013 à 9:42 :
bien sur ... .
totalement . . .
Réponse de le 14/08/2013 à 9:50 :
VOUS N AVEZ pas a vous sentir assisté ou quoi que ce soit , parce que vous etes handicapé. !!
non mais c'est quoi ce monde? ? ? ?
vous prenez pas la tete et ayez la tete huate mon cher mulder....
la vie n'est pas forcement facile pour tout le monde, et les autres parlent parce qu'ils ont eu la chance de ne pas avoir de malheur .... c'est une mode umpiste de poser ce genre de mots (assisté, parasite ect ..... ) pour des personnes touchées par la vie.....
MULDER, vous n'avez pas a rougir ... ou a vous sentir honteux ... HONTE a ceux qui vous insultent !!! ! HONTE a ceux qui traiient les autres de miserables.... et HONTE a ceux qui parlent sans avoir jamais souffert
CDLT MULDER ...
PS : Qui a vu pathinder ces derniers temps ? ? ? ? ?
Réponse de le 14/08/2013 à 21:04 :
Vous vous moquez des handicapés hades ? C'est pas facile d'avoir la tete huate ...
Réponse de le 16/08/2013 à 10:00 :
??? mais non , vous prenez de travers ce que je dis ...
ok , c'etait peut etre mal formulé ... pardon ..... je suis avec vous a 100%
a écrit le 13/08/2013 à 15:40 :
... il faudrait d'abord que les français apprennent la simple notion de "travail". Au regard des statistiques officielles, le français travaille nettement moins que le courageux Grec (qui surpasse quasiment toutes les autres populations européennes, y compris les allemands), le belge, etc etc. S'agiter n'est pas travailler; Glander devant la machine à café, surfer sur les sites pornos, envoyer ses mails privés au frais du patron et se crétiniser sur Face-de-Bouc n'est pas travailler non plus. Et ne parlons même de de la notion de compétence, qui n'est manifestement pas encore intégrée au vocabulaire du "travailleur" (??) français ! Cette notion de pénibilité est bien dans la mentalité française et va encore plus conforter les p'tits franchiuillards moyens (et je n'en fait heureusement pas partie ! On a sa fierté, quand même !) dans leur médiocrité et leur double culte de la fainéantise et de l'assistanat chronique. A cause notamment de la précédente présidence calamiteuse, la france est au bord du gouffre et elle va encore faire un grand pas en avant. Et dire que c'est ce que les français recherchent. Sinon, ils auraient une mentalité moins pitoyable, non ??..
Réponse de le 13/08/2013 à 16:36 :
La vision détestable que vous avez des français au travail en dit bien plus sur vous que sur la réalité du travailleur français. Rarement vu un commentaire aussi condescendant et dégoulinant d'autosatisfaction du type "Je me désespère de la médiocrité ambiante depuis mon promontoire" C'est navrant, je plains votre entourage. (enfin ceux qui ne vous ont pas choisi et qui donc vous subissent)
Réponse de le 13/08/2013 à 16:44 :
" (et je n'en fait heureusement pas partie ! On a sa fierté, quand même !) "
cette phrase reviens sans arret dans vos com !! !!
Sun Tzu +1000
a écrit le 13/08/2013 à 15:25 :
Et oui ces pauvres fonctionnaires, ces pauvres conducteurs de TGV, ces pauvres chauffeurs de la RATP !!!! C' est dur pour eux : 32 heures et régime spécial de retraites à 55 ans tous payées par les contribuables qui eux, si ils travaillent dans le privé se font toujours "baisés" par des négociateurs tous issus de la fonction publique : RAS LE BOL de ce système mafieux français !!!!
Réponse de le 13/08/2013 à 16:48 :
cessez de véhiculer des informations calomnieuses:nous ne partons pas a 55 ans mais a 50 ans,ce qui fait partie d'un plan visant a laisser nos emplois a la jeune génération!ce n'est donc pas de gaité de coeur que nous sommes poussés vers la sortie!
Réponse de le 13/08/2013 à 17:16 :
La majorité des fonctionnaires travaillent 35 heures semaine pour un salaire de 1000 Euros à 1200 Euros mois, et c'est mon cas aprés 39 ans d'activité à temps complet..
A 58 ans j'aurai 42 ans d'activité, et pourtant, la retraite je l'aurai au plus tot à 62 ans tout comme les salariés du privé pour percevoir une retraite à taux plein.
Trop de gens parlent dans le vent sans savoir, mais je les comprends, je parlais comme eux il y a 20 ans avant de devenir fonctionnaire.
Réponse de le 13/08/2013 à 18:16 :
à retraité ratp + albert aude, mes pauvres messieurs c'est un peu comme moi qu'est-ce que je me sens assisté avec mon statut de personne handicapé eh ouai on ne devient pas fonctionnaire qui veut et moi d'avoir un statut d'handicapé.
Réponse de le 13/08/2013 à 20:15 :
A mulder,
les avis des uns et des autres font plaisir d'être exprimer et d'être lus.
Et j'ai un grand respect pour vous.
Il est certain que certains peuvent être mieux lotis que d'autres, mais c'est ainsi.
Depuis 24 ans je suis travailleur handicapé, et perso, je ne me sents pas prévilégié.
a écrit le 13/08/2013 à 15:16 :
Aucune garantie sur la réelle pénibilité des attributaires, voire risque de complicité patronale (je ne t'augmente pas mais je te déclare en travaux pénibles).
Il faut laisser jouer le marché : les travaux pénibles sont souvent moins qualifiés.
a écrit le 13/08/2013 à 14:54 :
Une usine à gaz pour détourner l'attention de la réforme. Retraité , je touche 1500 euros à deux. Si la csg augmente comme je le crains , je toucherais moins.Vive la gauche qui prend aux plus faibles et qui recule devant toutes les solutions qui generaient élus , fonctionnaires et autres. A quand un àge identique pour tous, un non cumul des mandats , et l'abrogation de tous privilèges. Il faudra un jour un nouvelle révolution.
a écrit le 13/08/2013 à 14:41 :
Le fond du problème ce n'est pas la pénibilité mais la rémunération des emplois précaires que personne ne souhaite occuper car dénigrés par le ministère de l'éducation nationale et ses représentants (les professeurs) donc sous-payés par les patrons (qui n'ont pas fait de grandes études pour la plupart mais se fient aux diplômes distribués par les têtes "pleines" pour embaucher). Les cyclistes du tour de France ne se plaignent jamais de suer à grosse goutte sur 3404 kilomètres (pour 3 semaines de course) chaque année car à la clé il y a pour le vainqueur 3,2 millions d'euros plus une prime de 450 milles euros s'il remporte le maillot jaune à la dernière étape. Que propose-t-on aux travailleurs précaires aujourd'hui? Un SMIC à 9,43 euro de l'heure BRUT plus 10 % de prime de précarité et 10 % de congés payés avec l'impossibilité de devenir propriétaire de son logement car les banques estiment que seul le CDI et le statut de fonctionnaire offrent une garantie suffisante pour contracter un crédit immobilier. Il est urgent de supprimer TOUS les privilèges tels que le CDI et le statut de fonctionnaire!
Réponse de le 13/08/2013 à 15:49 :
à ces francais jaloux et aigris.... mais bien sur !
Réponse de le 13/08/2013 à 18:28 :
les FRANCAIS ne sont pas jaloux ni aigris cependant ils ne supportent pas les injustices le mot EGALITE est supprimer ........
a écrit le 13/08/2013 à 13:45 :
ok pour le compte "pénibilité"mais alors qu'il soit étendu a ceux qui sont a la retraite en ayant effectué un travail pénible.pourquoi pas une réévaluation des retraités ayant eu une carrière pénible?
Réponse de le 13/08/2013 à 14:45 :
parce que c'est la crise, et que les vieux coutent (c'est de l'humour)
Réponse de le 13/08/2013 à 14:46 :
Et pourquoi pas 100 balles et 1 mars? Regardez déjà ce que vous avez ponctionné dans la caisse qui se tarit depuis votre départ anticipé et combien vous y avez déposé durant votre carrière. De plus, les lois ne sont jamais rétroactives en France et c'est bien dommage car cela pénalise dans l'immédiat les jeunes générations qui doivent payer les erreurs des anciens.
a écrit le 13/08/2013 à 13:33 :
le projet sur la pénibilité fait hurler le patronat c est pas eux qui bosse pour gagner leurs pitance mais tout les patrons ne sont pas de cet avis
a écrit le 13/08/2013 à 12:59 :
Et pourquoi ne pas prendre en compte la pénibilité des transports franciliens pour se rendre sur son lieu de travail ?
A raison de 4200 heures annuelles en ce qui me concerne ce serait la moindre des reconnaissances de l usure que je subis comme des millions d autres concitoyens.
Réponse de le 13/08/2013 à 13:43 :
4200 heures annuelles,c'est bien!ça ne laisse pas trop de temps pour le reste !
Réponse de le 13/08/2013 à 16:40 :
Si le petit monsieur qui en a raz la casquette bosse 200-210 jours/an (la moyenne) ça fait 20h00 de trajet par jour. Quelque chose me dit que sa productivité doit être médiocre. (Au delà du fait qu'il lui reste 4h pour : Dormir/Manger/Avoir une vie privée)
a écrit le 13/08/2013 à 12:46 :
Hollande, Ô désespoir, Ô stupide énarchie,
N?avons-nous tant voté que pour cette infamie ?
Et ne sommes-nous blanchis à tant et tant ?uvrer
Que pour voir en dix mois fleurir tant d?insuccès ?
Nos coeurs qu?avec ardeur faisons battre « français »
Nos coeurs sont las de vous et de tous vos compères.
Blessés, trahis, usés, l?ambiance est délétère ;
Une affaire survient et fait tout exploser.
Ô cruel souvenir d?une gloire passée
?uvre de tant d?histoire décimée le 6 mai
Nouvelle hiérarchie fatale à nos espoirs,
Précipice abyssal où nous allons tous choir.
Faut il, par votre faute, voir ce pays crever
Et souffrir sans un mot ou souffrir de dégout ?
Hollande ! Il est grand temps de redonner à tout,
Une plus grande exigence et un plus grand projet.
Président, la fonction n?admet point d?à peu près.
Et les faux pas nombreux que vous accumulez
Les erreurs, les mensonges et cette suffisance
Font déborder la coupe de notre tolérance.
Le moment est venu où tout peut basculer
Evite la débâcle, sauvegarde la paix.
Va, quitte donc l?Elysée, en voiture ou en train
Et laisse le pouvoir en de meilleures mains.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:59 :
Et c'est qui les "meilleures mains" qu'on rigole ?
Réponse de le 13/08/2013 à 13:40 :
les donneur de lecons avec tout les casseroles qui traine derrière eux , il faudrait les croires
en plus madame trierveller qui vie sur les deniers de l état et madame sarkosy aussi , et bien nos caisse sont vides
a écrit le 13/08/2013 à 12:33 :
au moins que ceux qui font des métiers pénibles partent a 60 ans (beaucoup sont en invalidité avant)
Réponse de le 13/08/2013 à 14:49 :
tout a fait ! ! !
mais ceux qui n'ont jamais vu .... parlent le plus ... ils ont mal aux doigts de taper sur un clavier, et mal aux yeux des neons de bureaux !!! !!
a écrit le 13/08/2013 à 12:31 :
première bonne idée de ce gouvernement. Un miracle? Un éclair de génie?
a écrit le 13/08/2013 à 12:24 :
Henry Scapin GUAINO est d'accord avec le gouvernement, la pénibilité du travail doit être prise en compte : "On est très mal payés. On travaille dans des conditions déplorables, à cela s'ajoutent les soupçons. Le climat est vraiment pourri". Pauvres députés et sénateurs ! Et Christian Scapin Jacob, il y a quelques semaines, "les hommes politiques de France sont de très haut niveau" MDR, la preuve avec Guaino !
Réponse de le 13/08/2013 à 14:34 :
Très bon.
a écrit le 13/08/2013 à 12:20 :
Je viens d?investir dans une machine outil a 450 000 euro. Presque en même temps une connaissance viens d?acheter pour la même somme trois petits appartements qu?il loue déjà dont un à un salarié qui conduit cette machine. Qui du patron ou rentier exploite par ce mécanisme le plus sournoisement le travailleur. Tant que le travail ne sera pas déclaré source principale légale de profit le travailleur sera une source principale d?exploitation.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:36 :
Celui qui exploite le plus le travailleur est l état car votre rentier (qui paye surement isf ) sera imposé autour de 70% pour son loyer .
Réponse de le 13/08/2013 à 12:46 :
Je préfère un rentier héritier oisif taxé à 70 % ( ce qui entre nous est complètement bidon comme taux) qu'un entrepreneur ou un chercheur taxé à 70% sur son travail ...
Réponse de le 13/08/2013 à 13:02 :
@invisible iphone ..sur son loyer: 15 % csg +15 % taxe fonciere ..et comme la personne a les moyens d acheter pour 450 000 surement ir = 30% ou plus + isf au moins 10% ( 1% du capital ) .
Réponse de le 13/08/2013 à 13:19 :
Oh le "pauvre" rentier-héritier : il paye l'ISF et il tombe dans la tranche à 30% de l'IR en gagnant sa rente sur le dos ! Qu'il a une existence pénible ! L'entrepreneur qui se verse en moyenne 4.500 par mois (avant IR et je ne parle pas des impots locaux et de la CSG) mettra quelques siècles avant d'y parvenir au seuil de l'ISF !
Réponse de le 13/08/2013 à 13:24 :
Les apprentis rentiers boomers ont un peu trop cru au père Noël : défiscaliser 65% du prix du bien, ne pas payer un rond d'impôts sur les plus values, ne pas payer l'ISF (avec un patrimoine supérieur à 1,3 million d'euros après abattement de la résidence principale...) et encaisser de juteux APL des locataires, tout ça financé par le secteur productif !
Réponse de le 13/08/2013 à 13:27 :
Mon proprio prend 30% de mon salaire tous les mois pour 21m2 . A part ça, il ne m'exploite pas ...
Réponse de le 13/08/2013 à 13:43 :
@ s. de proprio : On peut se cotiser pour vous aider pour l"ISf ?
a écrit le 13/08/2013 à 12:03 :
La pénibilité ne doit pas être financée par l'assurance retraite, elle doit être financée uniquement par les employeurs qui méprisent leurs salariés en leur imposant des conditions de travail indignes. L'exploitation et la maltraitance au travail ne doivent pas être mutualisées. Les carsat et les dirrecte ont tous les moyens nécessaires pour faire payer ces employeurs. Il faut être socialistes pour ne pas le comprendre et pour s'imaginer qu'ils pourront amadouer un patronat qui parie sur l'échec cuisant de la gauche aux prochaines élections. Que d'imagination pour échapper à une vraie réforme des retraites et pour conserver les privilèges des régimes spéciaux et des parlementaires.Ce pays est à côté de la plaque. L'esprit 35 heures est de retour. Le système des retraites croule sous les déficits et on charge encore la barque avec 2 milliards de dépenses en plus pour la pénibilité et avec une augmentation des retraites des agriculteurs.
a écrit le 13/08/2013 à 11:46 :
au vu des commentaires ci dessous ....; bcps ne savez pas ce qu'est un trvail penible....ce n'est pas parce que vos yeux piquent en fin de journee a cause votre ecran, que c'est un travail penible...;
Réponse de le 13/08/2013 à 12:07 :
Par contre on a un beau ramassis de "pénibles" chez les rentiers aigris de LT...
Réponse de le 13/08/2013 à 12:19 :
;-)
Réponse de le 13/08/2013 à 12:20 :
Tu nous manquais invisible ..change ton disque!
Réponse de le 13/08/2013 à 12:47 :
Tiens quand on parle du rentier cupide aigri, on en voit la queue ...
Réponse de le 13/08/2013 à 16:12 :
@@@@ hadés et le personnel qui travaille dans les grandes surface, les employés du bâtiment, ceux qui travaillent dans le milieu hospitalier, les cuisiniers, le personnel en salle, les employés d'usine je pourrais vous en citez encore des tas de branche de métiers alors eh vous ou vous placez ou dans quelle catégorie de gens qui ont un travail pénible ......
Réponse de le 13/08/2013 à 20:44 :
C'est vrai que vous êtes pénible mulder ; vous qui glandouillez à longueur d'année.
a écrit le 13/08/2013 à 11:26 :
Pourquoi ne pas instaurer un mécanisme de cotisation optionnelle négociable entreprise par entreprise pour tous les salariés et tous les patrons qui le souhaitent et permettant d'acquerir des points supplémentaires permettant de partir plus tot ou de toucher plus.

Pourquoi pas proposer la conversion de l'interessement et de la participation en trimestres complémentaires ?
a écrit le 13/08/2013 à 11:22 :
Pour s'occuper de la prétendue pénibilité du travail au 21ème siècle cest vraiment qu'il n'a pas fait grans chose dans sa vie. A-t-il demandé à bien des travailleurs non manuels, y compris des cadres et cadres sup, si leur travail avait un coté pénible. C'est pour s'acheter des voix et pour rien d'autre.
a écrit le 13/08/2013 à 11:20 :
Mais comment la quantifier et la hierarchiser ?

Le boulot d'une infirmière qui bosse aux urgences de jour comme de nuit est il plus ou moins pénible que le boulot d'un ouvrier posté à la chaine dans une usine ? Ou que le travail d'un policier ? d'un militaire ? d'une caissière de supermarché ? d'un ouvrier du BTP ?

Celui qui fait beaucoup de déplacement pour son travail et qui ne peut être le soir chez lui a t'il un métier plus pénible qui celui qui travaille dans un bureau et qui peux voir sa famille tout les soir ?

Prendre en compte la pénibilité des métiers part d'un bon sentiment, mais concrètement c'est la garantie d'encore plus d'injustices... Inaplicable.
a écrit le 13/08/2013 à 11:19 :
Un contre temps ...ou un compte temps...? pour les métiers qui ne sont plus pénible grâce au développement technologique..? même les politiciens polichinelles d'Ex. Urss savaient...!
Réponse de le 13/08/2013 à 11:57 :
Les métiers je ne sais pas mais vos commentaires de bas niveau, oui ils le sont...
a écrit le 13/08/2013 à 11:16 :
sur le fond pourquoi pas ! mais tout réside dans la notion de pénibilité ! dans la tête des politiques et des syndicats, la pénibilité se résume aux travaux non qualifiés et manuels. Alors que diriger une entreprise, "c'est fastoche" , on est toujours en vacances , on se la coule douce, sur le dos des pauv' travailleurs ...! de plus des jobs autrefois pénibles ,le sont beaucoup moins et cela serait bien d'en tenir compte....
Réponse de le 13/08/2013 à 11:33 :
L'espérance de vie à 35 ans est de :

Pour une profession libérale de 46 ans.
Pour un agriculteur elle est de 43.5 ans
Pour les professions intermédiaire elle est de 43 ans.
Pour un ouvrier elle est de 40 ans....

==> Si vous doutez de mes chiffres, je vous invite à vérifier auprès de l'Insee. L'information est disponible pour tout le monde.

Ce sont des réalités statistiques incontestables..... quelque puisse être votre argumentaire.
Réponse de le 13/08/2013 à 11:37 :
Espérance de vie à 60 ans par sexe et catégorie socioprofessionnelle en 2000-2008 en années

Source : Insee, Échantillon démographique permanent.

..............................................................Homme....Femme
Cadres ......................................................24,0......27,8
Professions intermédiaires...........................22,3......27,4
Agriculteurs................................................22,3......26,2
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise....22,2......27,1
Employés...................................................21,0......26,4
Ouvriers.....................................................19,6 .....25,5
Inactifs non retraités...................................16,0.....25,2
Ensemble .................................................21,1.......26,1
Rapport cadres/ouvriers 1,22 1,09
Réponse de le 13/08/2013 à 11:40 :
normal ...
oui vous etes peut etre fatigué mentalement de gerer votre entreprise.. mais un ouvrier est fatigué physiquement jsuqu'a sa mort... maladie, operation ,ect ....
allez faire du goudron en plein ete , ou de la maconnerie en hiver.... vous reviendrez avec une autre vision de la penibilité . !
a écrit le 13/08/2013 à 11:10 :
Autant la pénibilité doit être reconnue autant l introduire sans avoir au préalable régler le financement et la remise à plat de TOUS les régimes est encore un enfumage de ce gvt pour protéger son électorat
Réponse de le 13/08/2013 à 11:18 :
tout est dit en une phrase. bravo.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:52 :
1 partout balle au centre : votre UMP a continué à endetter le pays pour vous protéger ...
Réponse de le 13/08/2013 à 13:09 :
@ l invisible ..: l UMP ne pouvait , ne peut et ne pourra jamais faire une réforme complète avec remise à plat des régimes : vous oubliez les syndicats qui protègent avant tout les fonctionnaires et assimilés et se protègent eux mêmes.
Réponse de le 13/08/2013 à 13:37 :
On vous reconnaît bien sous vos divers pseudos : toujours aussi UMPiste revanchard de 2012. J'ai deux très mauvaises nouvelles : votre idole ne reviendra jamais rétablir vos niches fiscales et vous allez payer de plus en plus d'impôts hé hé hé !
Réponse de le 13/08/2013 à 14:02 :
commentaire pathetique et qui n'apporte rien de constructif a la discussion...
Réponse de le 13/08/2013 à 14:10 :
L UMP et son président des riches a fait disparaître le scellier et ce gvt a mis en place le duflot . L UMP a très fortement alourdi les pv afin de reprendre d une main ce qu il avait donne de l autre ..sachez que je ne suis ni ump ni ps et pour revenir au débat je voterai PS en 2017 si FH réussit de vraies réformes : retraites , inversion du chômage et 500 000 logements .
Réponse de le 13/08/2013 à 17:31 :
Bel exercice d'autocritique cher lionel...
Réponse de le 13/08/2013 à 23:24 :
A quel point de vue? Si c'est pour bêtement taper sur les autres et tirer à vue en fonction des positionnements politiques perçus, oui, je le répète : ce sont des commentaires pathétiques qui n'apportent rien au débat.
Relisez donc le commentaire qui m'a fait écrire cela, ainsi que la réponse de "Malcomprenant". Alors, verdict? Bref, peu importe.
a écrit le 13/08/2013 à 11:10 :
Plutôt que de s'en prendre aux vrais problèmes qui rongent notre société , niches ou fraudes fiscales , rémunérations folles de certains dirigeants, grandes entreprises qui ne paient leurs impôts en France, corruption généralisé presque partout, travail au noir, fraude à la TVA ...on nous bassine avec la soi disante inéluctabilité de l'augmentation du temps de travail ! Pauvre France, pauvre "démocratie" bananière!
a écrit le 13/08/2013 à 11:07 :
Encore une nouveauté permettant de rendre la France encore plus attractive ? Les élus vont sans doute demander à bénéficier de ce régime.
a écrit le 13/08/2013 à 10:43 :
depuis des annees en france on fais des reformettes ? LE VRAIS COURAGE EN POLITIQUE C EST DE S ATTAQUE AU PRIVILEGES 1 DES RICHES CAT 40 ET2 DES FONTIONNAIRES QUI COUTENT CHERS A LA SOCIETE SI ONT PRENAIS 1% DE L ARGENT DES BANQUES IL Y AURAIS MOIS DE PROBLEMES DE DETTES,,??? CA C EST DU VRAIS COURAGE POLITIQUE???
a écrit le 13/08/2013 à 10:42 :
Les patrons devraient être contents. Ça leur permettra de se débarrasser de leurs salaries plus tot en prétextant de la pénibilité de leur emploi. Moi je trouve cela bien. Cela va créer des régimes spéciaux pour tout le monde.
a écrit le 13/08/2013 à 10:39 :
Suis sûr que le travail d'un cadre qui bosse 60 heures par semaine et est disponible tout le temps, y compris le we ne sera pas considéré comme pénible.
Réponse de le 13/08/2013 à 11:46 :
bah non ... allez travailler au chantier un petit peu (ne sont pas eux non plus aux 35h !! )
et vs reviendrez nous donner votre vision ensuite . !
a écrit le 13/08/2013 à 10:37 :
La France est en train de crever de son personnel politique , de gauche et de droite! aucune alternative lucide et courageuse;rendez vous aux prochaines élections pour de nouvelles conneries et un nouveau 21 mars encore plus massif!!
a écrit le 13/08/2013 à 10:31 :
MONSIEUR Jean-Marc Ayrault REFORME LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES Y COMPRIS DÉPUTES SÉNATEURS SINON LA SOCIÉTÉ CIVILE VA SE RÉVOLTER CONTRE CETTE RÉPUBLIQUE BANANIERE DE MONARQUES ET DE SES FONCTIONNAIRES ASSISTES !!!
a écrit le 13/08/2013 à 10:28 :
www.youtube.com/watch?v=BOWW5UaRM2w? :D
a écrit le 13/08/2013 à 10:24 :
Alors que l'on à déjà un problème pour financer les retraites le gouvernement cherche encore à alourdir la barque avec une nouvelle usine à gaz. Si quelqu'un peu m'expliquer cette logique je suis preneur. D'autant que tout se bazar sera encore fiancé sur les entreprises déjà en manque de compétitivité. La solution c'est de faire comme les Google et autre Apple, faire de l'optimisation fiscale, pour éviter les délires étatiques qui sont visiblement loin de se tarir.
a écrit le 13/08/2013 à 10:04 :
Vous n'avez pas compris: le seul but de cette proposition idiote est de rendre les français encore plus soumis aux dictats d'une caste supérieure, le fonctionnaire socialo-communiste qui, lui et lui seul, saura ce qui est bon pour vous.
Réponse de le 13/08/2013 à 11:33 :
6 millions de fonctionnaires bolchéviques et 14 millions de rentiers qui ne veulent pas changer : la France est un pays d'avenir !
a écrit le 13/08/2013 à 9:41 :
il detourne la vrai question avant toute modif il faut supprimer les priviéges des régimes spéciaux et ds élus .supprimer la sécu des mines autrement comme dab on va augmenter les cotisations et ne rien faire .si bruxelles est crédible il doit réagir .
Réponse de le 13/08/2013 à 10:12 :
ce gouvernement ce sont des nuls uniquement capables d'aboyer quand ils sont dans l'opposition quid des retraites des fonctionnaires qui cotisent a 7,5 du salaire et partent avec 80 % de leur dernier salaire , en clair ils cotisent un mois et demi de cotisation par an et ont a la retraite 10,5 mois de leur dernier salaire deficit plus de 10 milliars d'euros par an ...........................................
Réponse de le 13/08/2013 à 10:29 :
Alors, pourquoi supprimer les régimes spéciaux! D'ailleurs les syndicats et notre gouvernement s'opposeront fermement à cette mesure de justice et solidaire, les autres régimes ne nous concerne pas;
Réponse de le 13/08/2013 à 10:36 :
"matheo",c'est quoi les "privilèges" ? Travaillant à la SNCF depuis 33 ans dont plus de 25 années reconnues en service pénible (3 X 8 et Dimanches et fêtes) que dire nous concernant :la bonification pour enfant des cheminotes est de 6 mois (régime général : 2 ans/enfant),les indemnités ne sont pas prises en compte pour la retraite (régime général : OUI),le calcul de la retraite est effectivement fait sur les 6 derniers mois d'actif mais pas de retraites complémentaires type ARRCO et ARGIC comme le PRIVE,etc Pour terminer sur le sujet , l'employeur SNCF cotise davantage qu'un employeur "ordinaire" par le taux T2 (10 points de plus) pour justifier le caractère spécifique du régime.Le problème MAJEUR du régime de retraite SNCF réside dans le déséquilibre actifs/retraités puisque le ratio est de 1 pour 2 (raisons : évolutions techniques).C'est LE sujet ! Et vous , c'est quoi votre régime car l'herbe est toujours plus verte ailleurs à vous lire ?
Réponse de le 13/08/2013 à 10:58 :
@BIOMAN ALORS si le régime des fonctionnaires est si mauvais pourquoi bloquer la france pour le conserver ????????
Réponse de le 13/08/2013 à 11:17 :
Pilote de ligne
La retraite à 65 ans ,je travaille le jour la nuit les we pendant les vacances,et la retraite au prorata de ce que j'ai cotisé
C'est quoi déjà la pénibilité?
Oui il faut supprimer les régimes spéciaux
Mais nos gouvernements successifs n'en non pas le courage
La France est gouverné par les fonctionnaires et les syndicats
Réponse de le 13/08/2013 à 13:08 :
"matheo",vous entrez dans un domaine qui n'est pas le sujet mais bon...D'abord, le cheminot n'est pas fonctionnaire mais assimilé.D'autre part ,vous faites référence à une époque quasiment révolue car la culture de la grève est de moins en moins au rendez-vous car les cheminots comme d'autres salariés sont également dans la société de consommation et avec des enfants qui galèrent de plus en plus comme nous tous parents.Seule la couverture médiatique est encore là.Il est vrai que les journalistes préfèrent parler du train en retard plutôt que du train à l'heure ! Pour la grève, c'est la même chose,"ils" (les journalistes) adorent couvrir ce genre d'événement.Tous les jours , des conflits dans les entreprises ont lieu mais dans l'anonymat.Le premier drame du salarié réside dans son absence de SOLIDARITE avec ses homologues.Les grands corps de métiers de l'industrie (mines,métallo,sidérurgie,textile,...) ont quasiment disparu et l'individualisme règne en maître.Au fait , la France a déjà LE régime de retraite comme étant le plus draconien d'Europe qui soit car deux conditions doivent être réunies : la durée de cotisation (41 ans et bientôt 41,5 puis 43 puis ...) et l'âge d'ouverture des droits (62 ans minimum puis ... mais ne permettant pas d'avoir le taux plein d'office si la première condition de durée n'est pas au rendez-vous donc c'est ... 67 ans pour le taux plein !!!).Rappel : l'espérance de vie en bonne santé en France pour un homme est en phase de repli avec 61,9 ans pour un homme (chiffre de l'INED 2011) Au fait les mesures pour assurer l'employabilité des "seniors" où sont-elles ? La Finlande dépense l'équivalent de 1% de son PIB pour améliorer ce taux d'emploi.Et la France ? Pour l'instant , ces seniors nous les retrouvons de plus en plus à pôle emploi avec les moins de 25 ans !
Réponse de le 13/08/2013 à 13:08 :
"matheo",vous entrez dans un domaine qui n'est pas le sujet mais bon...D'abord, le cheminot n'est pas fonctionnaire mais assimilé.D'autre part ,vous faites référence à une époque quasiment révolue car la culture de la grève est de moins en moins au rendez-vous car les cheminots comme d'autres salariés sont également dans la société de consommation et avec des enfants qui galèrent de plus en plus comme nous tous parents.Seule la couverture médiatique est encore là.Il est vrai que les journalistes préfèrent parler du train en retard plutôt que du train à l'heure ! Pour la grève, c'est la même chose,"ils" (les journalistes) adorent couvrir ce genre d'événement.Tous les jours , des conflits dans les entreprises ont lieu mais dans l'anonymat.Le premier drame du salarié réside dans son absence de SOLIDARITE avec ses homologues.Les grands corps de métiers de l'industrie (mines,métallo,sidérurgie,textile,...) ont quasiment disparu et l'individualisme règne en maître.Au fait , la France a déjà LE régime de retraite comme étant le plus draconien d'Europe qui soit car deux conditions doivent être réunies : la durée de cotisation (41 ans et bientôt 41,5 puis 43 puis ...) et l'âge d'ouverture des droits (62 ans minimum puis ... mais ne permettant pas d'avoir le taux plein d'office si la première condition de durée n'est pas au rendez-vous donc c'est ... 67 ans pour le taux plein !!!).Rappel : l'espérance de vie en bonne santé en France pour un homme est en phase de repli avec 61,9 ans pour un homme (chiffre de l'INED 2011) Au fait les mesures pour assurer l'employabilité des "seniors" où sont-elles ? La Finlande dépense l'équivalent de 1% de son PIB pour améliorer ce taux d'emploi.Et la France ? Pour l'instant , ces seniors nous les retrouvons de plus en plus à pôle emploi avec les moins de 25 ans !
Réponse de le 13/08/2013 à 14:10 :
@BIOMAN mais vous ne répondez pas à ma question si votre régime EST si mauvais pourquoi réfuser qu'il soit aligné ?
Réponse de le 13/08/2013 à 16:12 :
Et si ma réponse était CHICHE au vu de ce que j'ai dit ? Bonification enfant(s),prise en compte des indemnités,création d'une retraite complémentaire prise en charge par l'employeur ainsi que de la complémentaire maladie comme beaucoup de salariés ...du privé ? L'herbe n'est-elle pas aussi verte AILLEURS ?
a écrit le 13/08/2013 à 9:40 :
ça marcherait aussi avec les collègues/chefs/clients pénibles? Encore une idée pourrie : plutôt que de prévenir le mal le gouvernement préfère un bousin compensatoire. Comme si une prothèse pouvait compenser la perte d'un membre.
Réponse de le 13/08/2013 à 11:53 :
donc si la prothese ne sert a rien , on le laisse sans jambe?
a écrit le 13/08/2013 à 9:27 :
Pénibilité : une notion bien vague et bien floue, faisant appel à la pire subjectivité. Nous pouvons craindre le pire quant à l'interprétation de cette dernière, qui ne manquera pas de saper davantage la compétitivité des entreprises françaises.
a écrit le 13/08/2013 à 9:22 :
il faudrait financer ca avec une partie du 1% CE et des 30 milliards de la formation que les syndicats se foutent dans les poches en me volant et en m'exploitant sur mon dos ultra laborieux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :