Quelle efficacité ont nos médicaments ?

 |   |  306  mots
Un code pour indiquer l'efficacité des médicaments ?
Un code pour indiquer l'efficacité des médicaments ?
Le Ministère de la Santé songe à exiger l'apposition d'une mention du degré d’efficacité sur les boites des médicaments selon Le Parisien. Les réactions sont, on l'imagine, mitigées.

Le Parisien révèle l'une des mesures que le Ministère de la Santé souhaite prendre pour 2014 : faire apparaître le degré d'efficacité sur les boîtes des médicaments. Le projet est encore à valider par l'Elysée puis, si c'est le cas, à voter par le Parlement. Alors, un code présent sur la boîte permettrait de connaître l'efficacité des médicaments remboursables. « Important », « modéré » ou encore « insuffisant » seraient ainsi les mentions apparaissant sur nos remèdes quotidiens.

 Effets indésirables, gravité de la pathologie ou efficacité du principe actif

Ce code représenterait le « service médical rendu » (SMR) et il prendrait en compte les effets indésirables, la gravité de la pathologie ou encore l'efficacité du principe actif. Il remplacerait, par ailleurs, les vignettes autocollantes blanches, bleues et oranges présentes actuellement. Le Parisien rapporte alors les paroles du professeur Gilles Bouvenot, président de la commission de transparence à la HAS, qui estime que « c'est une excellente initiative et [il le dit] au nom de l'ensemble de la Haute Autorité de Santé ».

 Prêter à confusion

Le directeur général du LEEM (le syndicat des entreprises du médicament), Philippe Lamoureux, qui considère qu'on « a déjà trop d'informations sur les boîtes et [que] cet affichage va rendre les choses confuses chez les patients car ce n'est pas parce qu'un médicament a un SMR insuffisant qu'il est mauvais ».

 Une nouvelle polémique en vue

Le député UMP de Paris, Bernard Debré, rappelle lui que les codes dépendront de « l'indépendance de ceux qui la notent ». Après la polémique sur la vente de médicaments en grandes surfaces, ce nouveau projet que Le Parisien a consulté dans un document confidentiel du Ministère de la Santé promet à l'évidence de de vifs débats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2013 à 11:31 :
la france a le record de consommation de la planète, tout ça fait fonctionner les lobbys. donc au lieu de continuer à supprimer des prestations sociales, dernière proposition de ne plus rien rembourser pour les lunettes, il faut s'attaquer aux bonnes économies, et travailler sur la diminution de la prescription mercantile, des gains énormes. Les politique sont l'art de garder les vielles voitures gourmandes et donc de faire des économies sur l'huile de vidange, tout à l'envers, des archi nuls en gestion
Réponse de le 18/09/2013 à 12:01 :
exact, ils font tout à l'envers à tous les niveaux, pas de réductions des mauvaises dépenses qui représentent des sommes colossales, mais réduction des prestations sociales, du pouvoir d'achat...un vrai délire destructeur, impossible de faire pire
a écrit le 16/09/2013 à 20:23 :
Pour les labos, un max de bénef... pour les patients ils devront souvent compter sur l'effet placebo... pour d'autres des années après se rendent comptent que cela les a plutôt empoisonnés .. elle est pas belle la médecine moderne?
a écrit le 16/09/2013 à 16:41 :
ca va

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :