2.839.000 euros : la rémunération annuelle moyenne des grands patrons en 2012

 |  | 331 mots
Lecture 2 min.
La rémunération moyenne des dirigeants du SBF 120 ont progressé de 2,4% en 2012 / Reuters.
La rémunération moyenne des dirigeants du SBF 120 ont progressé de 2,4% en 2012 / Reuters.
La rémunération moyenne des dirigeants des 120 premières entreprises françaises côtées en Bourse a augmenté de 2,4% en 2012, selon une étude du cabinet Proxinvest. Elle atteint désormais 2.839.000 euros. Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes, arrive en tête avec 14,9 millions d'euros (+36% sur un an).

Malgré la crise, les rémunérations des grands patrons continuent d'augmenter. Selon une étude du cabinet de conseil Proxinvest, publiée ce mardi 5 novembre, les rémunérations des présidents exécutifs des 120 plus grandes sociétés françaises côtées en bourse (SBF 120) ont progressé de 2,4% en 2012.  Elles ont atteint en moyenne 2.839.000 euros.

Cette hausse concerne en fait les entreprises qui ne font pas partie du CAC 40 : le SBF 80, où l'augmentation atteint 9,3%. A l'inverse, les rémunérations baissent de 6,3% chez les patrons du CAC 40 à 3.968.000 euros. Leurs salaires restent donc toujours plus élevés que la moyenne.

Treize dirigeants gagnent plus de 240 fois le SMIC

Comme en 2011, treize dirigeants ont gagné plus de 240 fois le SMIC (4,7 millions d'euros),  le seuil "maximum socialement acceptable", selon Proxinvest. Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes, arrive en tête avec 14,9 millions d'euros (+36%). Suivent Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan, avec 13,4 millions d'euros et Bernard Arnault, le propriétaire du groupe Christian Dior-LVMH; avec 9,5 millions d'euros.

> Fiscalité: le patron de Dassault Système envisage l'expatriation.

"La relation entre la performance à moyen-long terme de l'entreprise et les rémunérations prévues pour les dirigeants reste insuffisante, note Proxinvest. 9% seulement de la rémunération totale des présidents exécutifs du SBF 120 repose sur des conditions de performance mesurées sur un horizon minimum de trois années pleines (contre 12% en 2011)".

Des rémunérations qui inquiètent les investisseurs

"Ce manque de lien entre rémunération et performance à long terme est préoccupant pour les investisseurs qui semblent suggérer aux administrateurs et comités de rémunération de réduire les parts fixes et bonus annuels versés en espèces au profit d'une vrai rémunération à long terme liée à la performance économique et financière du groupe", ajoute le cabinet de conseil.

 > CAC 40 : Maurice Lévy (Publicis) et Carlos Ghosn (Renault) champions des rémunérations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2013 à 12:40 :
Ceci serait respectable si ces dirigeants investissaient sérieusement dans l'entreprise qui les rémunère.
a écrit le 06/11/2013 à 9:28 :
votre nouvelle presentation est a chier...
a écrit le 06/11/2013 à 9:23 :
ils sont ou ceux qui pleurent pour eux ... ou les pauvres !! isl vont payer des impots...
a écrit le 06/11/2013 à 8:28 :
2.839.000 Eur a compare avec le salaire du president de la republique ou de nos deputes.
Je vais en choque plus d'un mais je pense que nos deputes ne sont pas assez payes et les chefs d'entreprise sont trop payes.
a écrit le 05/11/2013 à 23:47 :
La preuve que le système capitaliste va de travers : la redistribution ne fonctionne pas... et quand cette redistribution ne se fait, plus dure sera la chute !
a écrit le 05/11/2013 à 22:49 :
... ne peut justifier ces salaires...! hormis la "voyouterie".
Réponse de le 06/11/2013 à 0:57 :
Le salaire est en fonction de ce que vous faites gagner à l'entreprise ... Et les actionnaires qui acceptent de payer ces salaires ne sont pas des philantropes ... J'avais dans le passé un DG qui gagnait plus de 2 Mio par an, mais il en faisait gagner près de 50 à la boite en résultat net par la vision et l'orga qu'il avait mis en place. Jamais personne n'aurait eu l'idée de critiquer son salaire tellement nous étions contents (1400 personnes) de l'avoir à la tête de la société. Quand il est parti pour prendre la tête d'une multinationale, la boite a disparue en moins de 4 ans et je suis parti bien avant écoeuré de voir ce qu'il se passait.
Réponse de le 06/11/2013 à 7:00 :
Les petits oligarques francais ont réussi à internationaliser leurs rémunérations : ils sont payés comme aux USA alors qu'il n'y a aucun mercato international des dirigeants, contrairement à ce qu'il se passe chez les footballeurs (et quand bien même, personne n'embaucherait nos technocrate français, vu leur niveau douteux en anglais et le temps qu'ils passent à intriguer plutôt qu'à développer du business) . Nos cadres de luxe sont ainsi parvenus à multiplier par 10 leurs émoluments par rapport à leurs homologues des années 80. Ils rêvent en revanche pour leurs salariés de l'internationalisation mais dans l'autre sens : viser pour leurs grouillots , un salaire le plus proche possible des standards vietnamiens ou philippins. En temps de crise, ces mercenaires (qui n'ont jamais rien crée et jamais pris de risques contrairement aux vrais patrons entrepreneurs) se comportent d'ailleurs comme le capitaine du Concordia : ils se taillent avec la caisse avant que le bateau coule ... Quand tout va bien, ils s'entourent d'une cohorte de courtisans , les cadres grassouillets beaucoup moins payés mais abreuvés de petits avantages comme les RTT, dont la seule utilité est d' expliquer aux salariés de base qu'ils coûtent trop cher ! Mais les oligarques n'hésitent pas une minute : quand il s'agit de maintenir leur bonus, ils sacrifient désormais prioritairement leurs gardes chiourmes, qui se retrouvent à défiler derrière les caliquots CGT pour obtenait une petite compensation de leurs anciennes idoles...
a écrit le 05/11/2013 à 21:43 :
Moi, à 45 ans, j'ai tout mis sur la table (économies, ...) et hypothéqué ma résidence principale pour acheter une PME. Aujourd'hui, ça marche et je me verse une rémunération ROYALE. Alors Just do it et arrêtez de nous emmer ...
a écrit le 05/11/2013 à 20:03 :
youhou et moi aussi j'ai été augmenté je gagne 37,58€ de plus par mois, merci mes bons seigneurs votre bonté vous sera récompensée !! du pain et des jeux c'est tout ce qu'on demande
a écrit le 05/11/2013 à 19:53 :
Combien ont immigré ...en 2013... 75% ...?
Réponse de le 05/11/2013 à 20:14 :
Les parasites de l'oligarchie émigreraient ? Que nenni car personne ne se battra pour les embaucher : il n'y a aucun marché pour cette petite caste de hauts fonctionnaires qui n'ont jamais pris aucun risque et se sont réservés les "fromages". Qui voudrait de types qui tels le capitaine du Concordia se tirent avec le coffre quand le bateau coule ?
a écrit le 05/11/2013 à 19:11 :
Les personnes qui ont des hauts revenus font travailler des gens qui en ont moins.
Ceux qui ont de faibles revenus aspirent a en avoir plus. L'Etat doit tout mettre en oeuvre pour que tout le monde ait la possibilité de devenir riche (en travaillant évidemment ) et non pas développer une Nouvelle Lutte de Classes comme le fait notre gouvernement actuel et en dénigrant l'argent mais en le prenant tout de meme a tous les français et en se redistribuant a eux memes une partie.
A suivre
a écrit le 05/11/2013 à 18:38 :
Ça y est c'est plus la crise? On va enfin voir nos salaires de 0.020.000€/an augmentés? Après tout avec les deux 0 devant les salaires annuel on le même nombre de chiffre et ça marche aussi après la virgule... C'est quoi ce monde de mondialisation où ceux qui touche le plus ne sont même pas ceux qui on créé les entreprise. Le monde est vraiment pourri.
a écrit le 05/11/2013 à 18:00 :
..à l'impôt..reste donc à nos malheureux 25 pour cent de 2 839 000, soit 710 000...environ. Déjà moins impressionnant...le vrai patriotisme est de rester en France quand on paie 2 129 000 euros par an d'impôts..
Réponse de le 05/11/2013 à 20:40 :
Ne dites pas de bêtises, les 75% c'est au dela de 1 millions d'euro. En france ces gens ont tellement de pouvoir d'achat qu'ils ont la possibilité de défiscalise a outrance ce qui fait qu'au final ils payent a tout casé 30% d'impôts tout compris....
PS: non je ne suis pas pour ce gouvernement socialo et encore moins pour le communisme, mais a un moment faut peut être arrêter...
a écrit le 05/11/2013 à 17:59 :
C'est quoi un grand patron? Celui qui mesure plus de 1m80?
Réponse de le 05/11/2013 à 19:14 :
Celui qui a des parents déjà riche et qui a fini l'ENA avec la moyenne sans rattrapage. Les autres finissent en "politiques"...
Réponse de le 05/11/2013 à 19:27 :
@anonyme

Selon votre définition, Carlos Ghosn (cf. Renault-Nissan) est un petit patron.
a écrit le 05/11/2013 à 17:44 :
2.839.000 euros, ce que je gagnerai en 130 ans. Combien de fils à papa dans ces 120 "privilégiés" ?
a écrit le 05/11/2013 à 17:13 :
mais pourquoi veulent-ils toujours se gaver ?
que peut-on faire de tant d'argent?
mangent-ils tous les jours du caviar , boivent-ils du champagne jusqu'à plus soif,?
ils me font honte! comme pense dref , la roue tournera et ce sera trop tard
a écrit le 05/11/2013 à 17:11 :
Une honte tout simplement...
a écrit le 05/11/2013 à 16:41 :
Il me semble me souvenir d'une histoire qui finissait avec des têtes coupées!
a écrit le 05/11/2013 à 15:49 :
Voila les vrais révolutionnaires . C'est par eux et grâce à eux , que le changement social arrivera . Ils ne comprennent pas que leurs excès se retourneront contre eux . Ils sont abandonnés par le Pape François et le seront bientôt par leurs actionnaires au nom de dividendes insuffisants .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :