Trois patrons français sur quatre s'attendent à faire des bénéfices en 2014

Jamais depuis la dernière étude similaire de 2009, autant de chefs d'entreprises français ne se sont montrés aussi positifs à propos des perspectives de leur entreprise.
7 patrons français sur 10 se disent optimistes pour l'année à venir.
7 patrons français sur 10 se disent optimistes pour l'année à venir. (Crédits : Reuters)

La confiance reviendrait-elle chez les patrons français? Du moins si l'on se fie à l'étude publiée ce vendredi par le groupe américain Accenture. D'après cette enquête, 70% des dirigeants de l'hexagone se déclarent optimistes pour l'année à venir. Une proportion plus élevée que lors de la précédente édition de cette étude qui date de 2009.

Optimistes pour la croissance de leur entreprise

Une précision de taille tout de même: cet enthousiasme concerne les perspectives pour leur entreprise. Plus des trois quarts se déclarent ainsi certains que leur chiffre d'affaires va grimper cette année et 74% qu'ils vont engranger des bénéfices supplémentaires. 

Cette vision positive est surtout marquée dans les entreprises de l'énergie, de l'automobile et des produits pharmaceutiques. Elle l'est moins pour les services financiers, de l'agriculture et la défense.

Une conjoncture qui pose encore question

Pour l'avenir de l'économie, les avis sont bien plus partagés. Ainsi 52% des chefs d'entreprise interrogés l'estiment en bonne voie cette année selon cette étude réalisée avant les annonces de François Hollande sur les allègements de charges. Par ailleurs, quelque 60% des dirigeants interrogés affirment qu'ils souhaitent investir dans l'Union européenne. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 17/01/2014 à 11:44
Signaler
qui n'embaucheront peut pas , tout pour eux

le 17/01/2014 à 15:06
Signaler
Vous n'avez qu'à faire comme eux.

à écrit le 17/01/2014 à 11:33
Signaler
Des bénéfices ? oui, mais pas assez !!! comme le montrent les distingués économistes ci-dessous.

à écrit le 17/01/2014 à 10:03
Signaler
Tout le monde n'est pas comme vous. Ma viande, légumes, oeufs et fromage viennent des agriculteurs locaux et pas plus cher qu'en hyper. Ma voiture est faite en France, mon lait vient aussi de France et pourtant le prix n'est pas élevé . C'est sûr,...

à écrit le 17/01/2014 à 9:45
Signaler
Et généralement, après une année difficile, on essaye de remettre à flot ses réserves financières qui ont pris un gros coup dans la figure.. L'argent des bénéfices de 2014 ne sera pas forcément réinvesti en 2015. Faudra attendre que les bénéfices éve...

le 17/01/2014 à 10:05
Signaler
Ce n'est pas un raisonnement de chef d'entreprise mais plutôt de rentier. C'est justement quand on est en perte de vitesse qu'il faut se remettre en question et investir. La prise de risque fait partie du job !

le 17/01/2014 à 14:33
Signaler
Eh ben dites à vos employés que la société qui les rémunère va prendre des risques avec la richesse qu'ils ont créées. Ils vous répondront qu'on n'a pas le droit de jouer à la roulette russe avec leurs emplois. La richesse créée doit servir à rémuné...

à écrit le 17/01/2014 à 9:40
Signaler
S' ils n'ont pas investi ...s'ils ont licencié, ils peuvent éventuellement faire des temporairement des bénéfices ... reste a voir l'état du carnet de commande, le niveau des frais courants et de la charge fiscale...pour continuer a être bénéfici...

à écrit le 17/01/2014 à 9:24
Signaler
C est pas avec ce que je vais acheter qu'ils vont faire des bénéfices. Mon dernier achat une TV Sony et ce n'est pas fabriqué en France. Pour le lait il vient de l'Europe alors il reste quoi! Hollande peut être.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.