Hollande à la recherche de 50 milliards d'euros d'économies

 |   |  855  mots
En janvier, lors de ses voeux aux acteurs de l'économie, le président s'est engagé à financer la baisse du coût du travail par une diminution des dépenses publiques
En janvier, lors de ses voeux aux acteurs de l'économie, le président s'est engagé à financer la baisse du coût du travail par une diminution des dépenses publiques (Crédits : reuters.com)
François Hollande préside ce samedi 8 février la deuxième réunion du Conseil stratégique de la dépense publique. Objectif: trouver au moins 50 milliards d'euros d'économies, non seulement pour financer des allègements de cotisations sociales mais aussi pour tenir les engagements européens de la France.

Il y a urgence pour tenir les engagements du "Pacte de responsabilité". François Hollande préside ce samedi 8 février la deuxième réunion d'un Conseil stratégique de la dépense publique dont la mission se résume à trouver "au moins" 50 milliards d'euros d'économies à faire sur trois ans - 2015, 2016 et 2017.

Soit un effort de 15 à 20 milliards d'euros par an, qui s'ajouteront aux 15 milliards prévus pour 2014.

Telle est la condition minimale pour donner un début de consistance au "pacte de responsabilité" qu'il propose aux entreprises : un échange baisses des cotisations sociales (en l'occurrence celles de la branche "famille") contre embauches et investissement pour relancer l'économie et l'emploi en France.

Le contexte économique et son incapacité à ce jour à inverser la courbe du chômage, les pressions "amicales" de la Commission européenne et de pays partenaires comme l'Allemagne, les exigences du patronat et les admonestations du gouverneur de la Banque de France ne lui laissent guère le choix.

Christian Noyer est ainsi sorti de sa réserve habituelle pour juger dans Les Echos que le "pacte de responsabilité" était "un pas dans la bonne direction" mais insuffisant, qu'il devait être associé à des "réformes structurelles fortes" pour remédier aux rigidités de la France et assainir ses finances publiques.

Le gouverneur de la Banque de France, comme la Cour des comptes (qui rendra mardi 11 février son rapport général annuel) , invite notamment le gouvernement à "réamorcer" la baisse des effectifs de la fonction publique, suspendue depuis le changement de chef d'Etat et de majorité en 2012.

Tenir les engagements européens de la France

Il met en garde François Hollande et son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, contre la tentation de chercher à obtenir une nouvelle période de grâce auprès de Bruxelles pour ramener les déficits publics sous le seuil de 3% du PIB.

 "Cet objectif est tenable et il est hors de question de ne pas le tenir (...) La France a engagé sa crédibilité là-dessus", déclare Christian Noyer, qui rappelle que Paris a déjà obtenu un délai de deux ans contre la promesse de réformes structurelles - "On ne va quand même pas les 'vendre' une deuxième fois !"

 Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a démenti, assurant à plusieurs reprises ces dernières semaines qu'il n'était pas question de revenir sur la trajectoire transmise à Bruxelles, qui prévoit de ramener les déficits publics à 2,8% en 2015.

Modifier cette trajectoire "n'est pas à l'ordre du jour", confirmait mercredi 5 février à l'Agence Reuters le rapporteur socialiste de la commission des finances de l'Assemblée, Christian Eckert. Le même admettait cependant que les économies seraient "de plus en plus difficile" à faire - "C'est comme dans un régime, ce sont les premiers kilos qui sont les plus facile à perdre."

Le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, avait pour sa part jugé le 9 janvier que l'endettement de la France entrait dans une "zone dangereuse" et que le chemin à faire pour redresser la barre ne serait "pas le moins exigeant".

La réunion de samedi à l'Elysée ne sera donc pas la dernière. "Il y a un cycle de réunions dont l'objectif est d'y voir clair dans les deux mois qui viennent", dit-on à Matignon.

Vers un gel de l'avancement des fonctionnaires?

Les ministres sont invités à tourner le dos à la logique habituelle des "coups de rabot" et à s'inspirer, par exemple, des conclusions du Comité interministériel de modernisation de l'action publique (Cimap) de décembre dernier. Dans ce contexte, le gel de l'avancement automatique à l'ancienneté des fonctionnaires va-t-il être décidé, malgré les dénégations du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon? On ne le sait pas encore. Mais cette piste, socialement explosive, pourrait faire économiser jusqu'à 1,2 milliard d'euros par an. 

 

Des décisions dès 2014

Mais il n'y a pas que l'Etat qui sera mis à contribution. "L'exercice porte sur l'ensemble de la dépense publique, y compris les collectivités locales et les administrations de la Sécurité sociale, puisque les 50 milliards au moins à trouver pour 2015, 2016 et 2017 doivent concerner l'ensemble des champs de la dépense publique", dit-on à Matignon.

Le calendrier de préparation du budget de 2015 a été bousculé et le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déjà commencé à recevoir ses collègues un par un.

Les lettres de cadrage, fixant le montant dont les ministres pourront disposer l'année prochaine, habituellement envoyées en juin ou début juillet, partiront dès avril, précise Matignon. Autre nouveauté : les ministres recevront cette fois chacun une lettre de cadrage "individualisée" et non plus générale.

Les chantiers lancés ces dernières semaines - assises de la fiscalité des entreprises, remise à plat de la fiscalité des ménages, préparation des lettres de cadrage, définition du pacte de responsabilité - doivent converger fin mars.

L'objectif du gouvernement est d'annoncer les grandes lignes du pacte de responsabilité après les élections municipales des 23 et 30 mars et avant l'envoi à Bruxelles, en avril, d'une trajectoire actualisée des finances publiques françaises.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2014 à 15:08 :
Qu'il démissionne, celà fera 500 00€ d'économie déjà
a écrit le 16/04/2014 à 20:49 :
Il a qu'a vendre l'Elysée et aller habiter rue du cirque ou dans une cité avec le SMIC pour voir ce qu'est la vie de millions de citoyens
a écrit le 05/04/2014 à 9:39 :
La première idée est de proposer la fusion des Communes de moins de 5000 habitants. Cela permettra de supprimer aussi de supprimer plusieurs centaines de Communautés de Communes et les Syndicats de Pays et autres syndicats intercommunaux.Le Cumul des Mandats sera réduit.Le travail des Régions et des Départements sera aussi réduit. Les démarches administratives couteuses diminuées. La numérisation de l'Administration et la réduction des documents papier en suivront. Plusieurs milliards d'euros seront sauvés chaque année.
Mais il faut du courage pour cette réforme évidente. Il faut aussi une démarche médiatique pour faire prendre conscience aux élus locaux qu'ils doivent s'approprier cette réforme pour le bien du Pays.
a écrit le 20/03/2014 à 12:51 :
On ne tire pas sur une ambulance même si nos dirigeants se sont mis eux-même la tête dans le sac et se lamentent de l'héritage...
Mais quel sera l'héritage des suivants : on peut déjà écrire une oraison funèbre...
a écrit le 16/02/2014 à 17:08 :
Je n'ai pas lu un seul commentaire intelligent. C'est désespérant. Alors, oui, je comprends qu'on en soit là.
a écrit le 10/02/2014 à 0:57 :
Attention flambi va trancher. Mdr!!!
a écrit le 09/02/2014 à 21:07 :
Suppression du quotient familiale pour l’impôt sur le revenu.
a écrit le 09/02/2014 à 19:53 :
Il a déjà vire Valérie, les ruisseaux font des rivières. Quel beauf!
a écrit le 09/02/2014 à 19:41 :
Hollande est loin de faire pire que sarkozy ! Les commentaires sont affligeant chacun s'en prend à l'autre tant que ce n'est pas sur lui même mais tout le monde profite de l'état au final ! En résumé que les autres paient mais pas moi qui bien entendu ne profite de rien et qui travaille dur !!! Il y a de quoi rire, chacun y va de sa potion pour l'autre suppression de ceci de cela... Blablabla...
a écrit le 09/02/2014 à 19:39 :
La Cour des Comptes émet depuis des années des rapports sur ce qu'il faut changer dans ce pays, pourquoi encore des commissions, réunions?! Le pouvoir a peur de prendre des décisions et perdre son électorat.
Il y'a temps à faire, la maison brule!
- Révision de la politique sociale, allocations.
- Suppression des départements, des Conseils Généraux, sous préfectures
- Suppression du Sénat
- Réforme de la protection sociale et fin du monopole
Allez au boulot! et du COURAGE!
Réponse de le 09/02/2014 à 20:52 :
Visiblement, quand je lis vos propositions, je me dis que vous n'avez pas lu les rapports de la Cour !
Réponse de le 10/02/2014 à 12:39 :
Les réformes structurelles pronées par la CDC comportent quelques unes des mesures ci dessus sauf la suppression du Sénat. Point.
a écrit le 09/02/2014 à 19:16 :
Il est grand temps de dégraisser le mammouth... y' a l feu au lac !
a écrit le 09/02/2014 à 19:07 :
Pour si peux il a juste a vérifier les détournements que ceux qui lui sont proches font aux fonds publiques. Qu'il se tourne vers les compte en Suisse ou autre paradis fiscal. Après tout cette argent provient de nos impôts et largement plus que les salaires et retraites des fonctionnaires a la ruine (déficits) de notre pays.
a écrit le 09/02/2014 à 19:05 :
J'ai vendu ma boite en Novembre 2013.... les autorisations administratives... à ce jour ne sont pas arrivées ! Vive la France et ces fonctionnaires ! Vive François et Michel !!!!!!!!! y'a des coups de pieds au cul qui se perdent !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/02/2014 à 18:48 :
il suffit de dévaluer l'euro pour que nous redevenions compétitifs vis à vis du reste du monde
Réponse de le 09/02/2014 à 18:55 :
Avec les 35H c'est mal barré ! Nota ... François n'en parle pas !
Réponse de le 09/02/2014 à 18:58 :
Dediou ... ce sont mes sous !!!!!!!!!!
Réponse de le 09/02/2014 à 19:10 :
Ça ne dépends pas de la France mais de l’Europe (c'est pour ça qu'on aurais jamais du accepter l'euro comme l’Angleterre) et dévaluer voudra dire que tous ce qui est vendu a l’extérieur le sera a plus faible coup ce qui n'arrange pas les patrons car ils gagneront moins. Et comme le patronat et les décideurs politiques sont de mèches voir les même personnes, c'est pas prêt d'être fait...
Réponse de le 09/02/2014 à 23:03 :
De nombreux pays dévaluent et çà ne résoud pas leurs problèmes : Japon, Turquie, Thailande, Argentine, Brésil etc. Ce n'est pas une simple question de monnaie et l'euro apporte plutôt de la stabilité dans la période actuelle avec peu d'inflation et des matières premières à bas prix. La zone euro se porte d'ailleurs un peu mieux que le reste de l'Europe.
Réponse de le 10/02/2014 à 4:18 :
L'Euro apporte la concurrence direct entre pays de la zone. Imaginez que l'on revienne aux 40heures payées 35. On devient hyper compétitif, que feraient les autres pays? La même chose, on a juste remplacé la guerre avec des canons par la guerre économique encore plus féroce.
Réponse de le 13/02/2014 à 17:50 :
le problème c'est qu'on achète plus qu'on ne vend ! si l'euro baisse , nos achats d'énergie ,de matières ;de composants , tous faits en USD , vont exploser d'autant puisqu'on n'achete rien en Euros
a écrit le 09/02/2014 à 18:28 :
Le Sapin aura les boules ou pas ... je m'en moque !
a écrit le 09/02/2014 à 18:26 :
J'oubliais ... il est temps de jeter le Sapin ... Noël est est passé !
a écrit le 09/02/2014 à 18:20 :
la réforme est simple .... on paye trop de gens de rien foutre ... élus, fonctionnaires, RSA .......... pour être gentil 50% de moins ... mais c'est un début !
Réponse de le 09/02/2014 à 19:15 :
Vous êtes fou si on a plus de fonctionnaire on va devoir leur payer un chômage??? Ils bossent contrairement a ce que vous croyez et ceux qui sont viré sont largement ceux qui sont les plus utiles et le moins cher... Avant de dire ce type d'idiotie vous devriez les remerciez car c'est grâce a leur travail que vous touchez un APL, RSA, allocations familiales... Et quand vos impôts sont mal calculez et que vous faites une réclamation c'est encore eux qui bossent et non une simple machine...
Réponse de le 09/02/2014 à 20:17 :
"la réforme est simple .... on paye trop de gens de rien foutre ... élus, fonctionnaires, RSA .........." sans oublier les retraités aux pensions dépassant en moyenne les salaires des SMICards à 40 heures...
Réponse de le 09/02/2014 à 23:34 :
Biensur qu'on peut virer les fonctionnaires, et pourquoi pas ?
Pourquoi eux ont le droit de bosser pendant que d'autre sont exclus du marché du travail et doivent mendier le rsa et les apl pour pas mourrir de faim ???
Non, faut mettre tout le monde à égalité, interdire le SERVICE PUBLIC.
Il faut supprimer le service public et tout le monde dans le privé !!!
EGALITE , devise de la France !!!
a écrit le 09/02/2014 à 18:10 :
En n°1
En n°2, suppression de 70% des députes,
....suppression pour moitié de la flotte auto ministériel car suppression des 2/3 des ministères, suppression des aides au retour pour les étrangers en situation irrégulières, durcissement des visas, plafonnement des allocations familiales au delà de 3 enfants, suppression des conseils blablabla, suppression des sommets " Francophonies (folies) coûte cher pour pas grand chose", relation avec l'Afrique strictement commerciale (finie les guerres), arrêt de l'entretien des anciens ditacteurs (femmes et enfants compris) héberges dans les beaux quartiers de Paris a la charge des français, suppression du baccalauréat qui coûte cher et ne sert a rien, remplace par un contrôle continu, suppression pour les professeurs de la possibilité d'être déchargés de cours et d'occuper un mandat politique quelconque (aberration totale)....
Ce régime pendant 5 ans = des milliards économises très très très facilement
Réponse de le 09/02/2014 à 18:31 :
bahhhhhhhhh non ! c'est la maison de retraire de l'assemblée restons humains ! ;o))))))))))))
Réponse de le 09/02/2014 à 18:59 :
suppression de l'aide médicale pour les étrangers, faire payer ceux qui sont en prison (ce n'est pas un hôtel gratuit), suppression de 30 ministres : 10 suffisent, ne payer les députés qui sont présents à l'assemblée, et leur retraite a 62 ans alignée sur celle de CNAV.
A ce régime on doit se relever de la banqueroute
Réponse de le 09/02/2014 à 19:19 :
D'accord avec vous au moins là on supprimera des personnes qui ne servent a rien. En plus on peu toujours faire comme avec les juré d'accise, a savoir les tirer au sort dans les listes électorales au besoin... En plus ça permettrais de voter des lois avec un véritable point de vus du peuple... Il faudrait juste leur laisser le temps d'étudier les dossiers qui sont souvent incompréhensible sans une vus de tous ce qui y est mentionner et les lois qui sont mentionné dedans...
a écrit le 09/02/2014 à 14:35 :
impossible .....sinon virer la moitie ponctionnaire s de députes comme de sénateurs et le compte est bon
a écrit le 09/02/2014 à 14:07 :
supprimer les allocs familiale soit 15 milliards d'un coups, supprimer aussi la pension de reversion, 6 milliards, allez au boulot les ministres
Réponse de le 09/02/2014 à 17:56 :
Et surtout supprimer le quotient familiale qui n'est pas justifié.
Réponse de le 09/02/2014 à 19:10 :
+1000000000000000000000 !!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/02/2014 à 12:06 :
Le soviet suprême.... veille aux commentaires!
a écrit le 09/02/2014 à 12:03 :
Il faut avant tout réformer la fonction publique et surtout l'ENationale: un seul statut, tous les enseignants à 18h, supprimer de nombreux corps intermédiaires.. la liste est longue
Réponse de le 09/02/2014 à 15:17 :
Je connais un prof (collège et lycée) qui, pendant un an, bénéficie d'un maintien de salaire pour préparer le concours d'agrégation... qui aura, si réussi, pour unique conséquence que ce prof sera payé plus, pour travailler moins de temps, et le tout sans même avoir un emploi différent !!! (mêmes classes !) ... en bref: l'état paie des formations pour payer plus les fonctionnaires à moins travailler ... on pourrait peut être commencer par revoir ca ...!!!
Réponse de le 09/02/2014 à 17:05 :
le prof est payé 80 % de son salaire pour la préparation à l'agreg
tout à fait , le prof agregé se retrouve dans un collège de la banlieue sud de Lyon face à des élèves qui ne savent à peine lire et écrire ... allez continuons ainsi
Réponse de le 09/02/2014 à 20:21 :
Pour ma part, je connais des salairés du privé, envoyé 3 ans en formation, par des entreprises qui ne se battent pour les garder. Sinon, je connais des écoles privées qui encaissent 5000 euros pour 1 jour de cour par semaine et des diplomes d'apprentissage foireux : Idem, c'est subventionné par ceux qui ne tournent pas qu'avec des apprentis. Mais j'imagine que ça vous choque moins, que vous pensez qu'il suffit de tapper sur des fonctionnaires pour récupérer les 50 milliards de subvention de l'immobilier, les 100 milliards de subvention des agriculteurs (bénéficiant peu aux petits éleveurs), et les milliards de dette de la sécurité sociale quand les retraités sont mieux payés que les fonctionnaires?
a écrit le 09/02/2014 à 11:55 :
Is vont tout de même pas faire des économies sur le dos des fonctionnaires, nous sommes indispensables pour le pays! Nous demandons ,au contraire, de l'augmentation en effectif et en rénumération plus motivant, sinon gare aux élections prochaines messieurs du gouvernement.
a écrit le 09/02/2014 à 11:07 :
ils vont bien finir par dire : " simple, une nouvelle taxe de 1.000 € par français " et le tour est joué
a écrit le 09/02/2014 à 10:47 :
c estquand meme chirac et sarko qui ont endette le france et quand ils ont vu la situation ,ils ont passe la patate chaude aux cretins socialistes tellement content de revenir au pouvoir ,sans voir que la situation etait pourrie a ce point "......!!
a écrit le 09/02/2014 à 10:37 :
Fin des avantages en nature des elus, fin du monopole de la secu, suppression du senat, reduction du nombre de deputes, suppression des departements, privatisation de la sncf, suppression du financement public des partis...moipresidentje, voila des idees!
a écrit le 09/02/2014 à 9:48 :
Les économies sont faciles a trouver:c'est simple les élections régionales arrivent ,c'est le moment de dégager vos élus locaux dépensiers,faites vous un petit plaisir,offrez leur(et nous) des vacances!
a écrit le 09/02/2014 à 9:15 :
quand une entreprise fait des économies, elle parle sur un an !! Encore une arnaque sur les mots : 50 milliards.... oui ..... mais en pluriannuel !!, réel 15 milliards par an ! nous seront donc toujours en déficit , le compte n'y est pas Mr Président encore du vent
a écrit le 09/02/2014 à 9:14 :
tu vas a BRUXELLES voir ANGELA et surtout JEAN CLAUDE,ils vont te parler des landers et des majors comment faire le ménage en rationalisants ton usine a gaz ,mais je sais qu'ils te déplaisent et pour causes !
a écrit le 09/02/2014 à 9:07 :
Bonjour,

On parle de somme à trouver sur 3 ans. A prioriri ceci n'est pas exact!

Mais ne s'agit-il pas de quelque chose de renouvelable?Par example pour le financement du pacte de responsabilité?

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 09/02/2014 à 7:16 :
La situation est grave ...les socialistes veulent faire des économies....! c'est du jamais vu....!
a écrit le 09/02/2014 à 6:01 :
Commencez par supprimer le SENAT comme l'ont fait les pays d'europe du NORD. Les coups de rabot c'est bien mais cela ne change pas la structure administrative de notre société. La croissance ne viendra pas de la consommation mais des réformes de structures et de notre capacité à exporter plus et à importer moins. Pourquoi la tva du gaz RUSSE est à 5 et le bois énergie locale est à 10, c'est un problème de bon sens si l'on veut que la confiance revienne.
a écrit le 08/02/2014 à 22:07 :
Il sait qu'il ne dirige pas la Grèce ???
a écrit le 08/02/2014 à 21:53 :
Allo FRANCOIS ........ici DIDIER .........qui ? .......DIDIER ........DIDIER de la COUR des COMPTES.............quoi un noble ?...mais non COMPTES avec un P.
J'ai plein d'idées dans les placards, si tu veux on se fait une bouffe ( tu connais bine ce resto"le Palais de l'Elysée" ? ) et je t'en touche quelques mots et je te confie quelques rapports qui bien que jaunis n'ont pas pris une ride.
a écrit le 08/02/2014 à 21:45 :
Il faut geler les budgets a l' €uros prêt sans tenir compte de l'inflation très basse en ce moment, comme a fait le Canada !
a écrit le 08/02/2014 à 21:27 :
good luck mister the president
a écrit le 08/02/2014 à 21:26 :
Notre déficit publique tient aux dépenses médicales....c' est par là que les économies se feront , pour le reste statut quo .
a écrit le 08/02/2014 à 21:24 :
il y a beaucoup d'oubli pour faire des économies
a écrit le 08/02/2014 à 20:24 :
Suppression de toutes les niches fiscales.
Suppression du sénat.
Suppression des allégements de charges aux grandes entreprises.
Suppression de tous les doublons.
Fiscalisation des allocations familiales.
Réduire le nombre de fonctionnaires..............................................................
Réponse de le 08/02/2014 à 22:03 :
Mais mon pauvre Monsieur ,vous n'y pensez pas.Doit-je vous rappelez que nous avons un gouvernement de gauche,euh pardon je voulais dire socialiste,euh pardon,enfin vous m'avez compris.La liste que vous présentez la est celle dont il ne faut surtout pas toucher.Revoyez votre copie...
a écrit le 08/02/2014 à 19:35 :
Mais non, il ne recherche aucune économie. Il va "faire la synthèse" et augmenter les impôts en généralisant les impôts sur les impôts, puisque les autres assiettes sont déjà taxées...
a écrit le 08/02/2014 à 19:17 :
Tous les six mois, il y a des dizaines de milliards à trouver avec une nouvelle taxe ou des économies !
a écrit le 08/02/2014 à 18:59 :
Bonjour,
Après la lecture de cet article, je m'interroge sur une mauvaise habitude national à savoir les allègements de charges. Ils se font toujours à crédit il conviendrait vraiment d’arrêter ce sport national qui coute énormément et rapporte assez peu voir pas du tout. Certains me dirons que cela créé de l'emploi, cela reste à prouve quelles sont les statistiques qui le prouve ? Et je parle pas de quelques milliers d'emplois mais au moins quelques centaines de milliers sinon ce n'est pas du tout significatif pour les comptes de la nation.
Plutôt que de chercher des économies dans le plus grand corporatisme français quasi intouchable à savoir la fonction publique, la politique française devrait s'axer sur l'export, le financement massif des startups innovantes et sur les marchés d’Amérique latine et d'Afrique/Moyen orient. Pour le moment rien n'est en cours ... . Ah feu le commissariat au plan ... . C'était pas parfait mais c'était bien mieux que la prospective actuel de ceux que l'on appelle nos gouvernants ... .
Sinon autre solution réforme totale de la fonction publique mais à ce moment là, la gauche oublie le pouvoir pour les 15-20 prochaines années. J'ai envie dire que parfois il faut prendre des décisions courageuses qui s'avèreront juste et adéquate pour les historiens du futur.
a écrit le 08/02/2014 à 18:54 :
Nombre de ministres divisé par 3, de députés par 2, suppression du Sénat, remise à plat totale des Collectivités. Pas besoin de commissions, de comités de pilotage et autres Comité Théodule pour y parvenir. Le bons sens.
Réponse de le 08/02/2014 à 19:09 :
pas de vacances à l'ile maurice pour ces dames à la charge de l'Etat et combien d'autres ...........encore
a écrit le 08/02/2014 à 18:53 :
bravo élu PS i faut l continuer a nourrir des ponctionnaires pour gaver de millefeuille des fonctionnaires pour moitie inutiles chez nos voisins avec moitie moins ça ne fonctionne pas plus mal ....je vous invite a lire le mal FRANÇAIS et absolument deborde
a écrit le 08/02/2014 à 18:37 :
Hollande est un incompétent arrêter de l'écouter c'est plus simples.
Réponse de le 08/02/2014 à 18:52 :
pas seulement ... tout ce qui vient de l'ENA !
Réponse de le 09/02/2014 à 19:09 :
Tout à fait, le mieux c'est de supprimer l'ENA et tant qu'on y est science Po, une pierre deux coups. On remplace tout ce joli monde par des gens qui ont un minimum de jugeote ce qui n'est pas le cas chez tous ces abrutis.
a écrit le 08/02/2014 à 18:28 :
J'oubliais suppression de l'assistanat outrancié!
a écrit le 08/02/2014 à 18:25 :
Je vais t'aider François ... suppression de la gabegie de la formation professionnelle, suppression des allocs qui génèrent un tas de gens qui font des mômes pour de l'agent, suppression de 50 % d'élus et fonctionnaires ... suppression des subventions des syndicats, suppression des 35H !
Réponse de le 08/02/2014 à 19:12 :
tout à fait vraI.
a écrit le 08/02/2014 à 17:39 :
c'est assez facile, les ventes de patrimoine comptent comme un revenu pour l'Etat, donc on vend ce qui fonctionnerait aussi bien voir mieux dans des mains privées :
il y a 4.5 millions de logements sociaux, c'est le plus gros patrimoine public, on en vend le quart, on rentre 100 milliards, la moitié ça fait 200 milliards, le tout 350 milliards.
et on commence à voir baisser la dette, on commence à voir les nouveau proprios s'intégrer ou bien les foncières contribuer aux retraite pour de bon c'est ce qu'ont fait les allemands il y a 10 ans. C'est facile, souhaitable et c'est une privatisation utile
Réponse de le 08/02/2014 à 18:05 :
@facile
Ca sent le Copé Sarkozy Chirac Raffarin qui ont privatisé les autoroutes pour une bouchée de pain, en faveur de leurs "amis" de Vinci Eiffage, alors que ces autoroutes rapportent des milliards de profits aux dits "amis" intimes.

Il vaut mieux écraser le mille feuille infernal, une ordonnance et hop les gabegies sont terminées.

Et compléter le dispositif en supprimant 50 % des Parlementaires nationaux et européens et en demandant à la Commission Euiropéenne de rembourser les Etats avant de se dissoudre.

POINT BARRE.
Réponse de le 09/02/2014 à 10:34 :
Pas mal . Dans ce registre, il y a cette mixité privé/public avec tous les marchés de con-cessions de services au public. En plus du pognon à ramasser ça efface culpabilité ou responsabilité,sinon les deux.
Réponse de le 09/02/2014 à 19:27 :
Même avec 350 milliards, vous n'aurez remboursé QUE la moitié des dettes qu'a laissé Sarko.
a écrit le 08/02/2014 à 17:13 :
C'est un pb de management. On ne peut réduire de façon centralisée. Il faut découper la LOLF et asservir des dépenses aux recettes fonction par fonction : des redevances pour les vrais services publics et de la répartition de grands impôts à taux fixés (TVA et CSG) pour la retraite et la solidarité.
a écrit le 08/02/2014 à 17:12 :
Aux 2/3 les français ont approuvé ce cadeau fait aux entreprises qui doit permettre de créer 1 millions d'emplois mais en contre-partie l’État doit trouver 50 milliards d'euros. La baisse des cotisations sociales par les entreprises va certainement amener une baisse des prestations sociales. Le gel de l'avancement des fonctionnaires fera seulement économiser 1,2 milliard d'euros sur les 50 milliards. La baisse du nombre de fonctionnaires dans la fonction publique d’état comme dans la fonction publique hospitalière est peu probable car ils sont arrivés à l'os, reste la territoriale pas simple. Non les économies se feront sur les prestations sociales et les français devront payer de plus en plus, pour se faire soigner par exemple avec ou sans mutuelle. Un choix assumé par les américains qui n'hésitent pas à vendre leur maison pour suivre un traitement médicale lourd. Les français vont pleurer (pas autant que les grecs ou les espagnols) et les 1 millions d'emplois doivent être la.
a écrit le 08/02/2014 à 17:06 :
ce n'est pas demain la veille que vous allez arrêter l'hémorragie,car
Nous n'avons plus l'envie de travailler ,sinon l'immigration serait restreinte
Nous n'avons plus de structure sous-traitance niveau 1 et 2 car les grands groupes sont à l'Etranger
nous avons mis un cautère sur une jambe de bois,en embauchant à qui mieux mieux des territoriaux ou des emplois assistés,qui n'ont aucune valeur ajoutée!!!
Et cela depuis plus de 15 ans!!!
alors Contribuable après les municipales ,il faudra payer comme en Bretagne,pour là panser les plaies
a écrit le 08/02/2014 à 17:05 :
Quant au début de la zone euro, certains de ses pays membres jouaient les fourmis, les autres, notamment la France, les cigales, ça ne pouvait durer que quelques années. Quand tous les pays de la zone euro doivent maintenant se mettre à jouer les fourmis, ça ne durera pas davantage. Pour la France la partie est perdue d’avance, qu’elle réduise ou pas la dépense publique.
Réponse de le 08/02/2014 à 17:45 :
Quand on nait avec la vocation d'être cigale on ne peut pas devenir des fourmis.
a écrit le 08/02/2014 à 16:59 :
Les énarques ne sont pas formés a gérer rigoureusement dans un contexte mondialisé mais a dépenser l'argent public dans un contexte national.
Il faudrait donc une veritable revolution intellectuelle pour que l Etat se décide enfin a prendre les mesures efficaces
Réponse de le 08/02/2014 à 21:04 :
Vous avez mis le doigt sur le plus important des problèmes français , celui qui fait que la France n'est actuellement que ce qu'elle est.
a écrit le 08/02/2014 à 16:48 :
ras le bol de payer payer payer!!!! supprimons déjà tous les avantages qu on les ministres(voyages,voiture de fonction etc etc) arretons de faire tout ce social qui nous fusillent le pays,reduisons les salaires de tous ces ministres( d ailleurs certains on sait pas a quoi ils servent!!!) marre de payer.si ca continu je vais arreter de travailler et profiter du système comme un bon nombre le font!!!! et pourtant ce n es pas ma mentalitée!!!! ceux qui bossent on droit a rien et ceux qui glandent on t droit a tout!!!!cherchez l erreur!!!!
Réponse de le 08/02/2014 à 19:16 :
pendant que leurs femmes ou ex maitresse se dorent au soleil - ce n'est pas 50 mais 74 milliards qui manquent !
a écrit le 08/02/2014 à 16:48 :
Hollande et son gouvernement sont des incapâbles et les francais s'en rendent compte attention a la suite ..............................................
a écrit le 08/02/2014 à 16:45 :
Stupide.... 50 milliards d'économies OK

Mais il serait bien plus simple de faire en sorte que les français s'enrichissent...

Le serpent se mord la queue, plus il mord plus il rétrécie.

Je peux comprendre les économies mais à un moment il faut se poser la question, ne serait il pas plus simple d'avoir pour objectif que les français s'enrichissent et ce faisant prennent en charge certains coûts ?

réduire réduire partager égaliser raboter ? ou produire s'enrichir bénéficier ?

Deux visions certes

Il y a des choses simples... comme en finir avec certaines gratuités... et égaliser certaines taxes comme le diesel ....
a écrit le 08/02/2014 à 16:40 :
encore de faux espoirs! pas de progrès sans courage...et commençons par le plus haut de la fonction publique: nombre de députés, nombre de ministres, salaires et indemnités qui vont avec.....halte aux avantages après départ des activités...que tous ces messieurs redeviennent de simple citoyen!
a écrit le 08/02/2014 à 16:17 :
les économies sont simples a trouver:fin de l'exemption de vignette automobile,taxes écologiques sur l'électricité ,le gasoil et l'eau,qui permettront au pays de faire d'énormes économies d'importation d'énergie fossiles!taxe sur les propriétaires n'ayant aucun emprunt,ce qui permettra de baisser les allocations logements.etc....
Réponse de le 08/02/2014 à 16:27 :
encore ? , encore des taxes a tout va ? , ras le bol , on en a marre , c'est cela le changement ? , vous devriez exploiter les ressources que d'autres font et qui les enrichissent ( gaz de schiste par exemple ou le pétrole en guyane ) ah oui vous etes coincés avec vos écolos , si on demandait un choix aux français par referendum , le gaz de schiste ou des nouveaux impôts ou taxes ? , vous seriez sans doute déçu de leur choix .. ensuite ne venez pas vous plaindre que la consommation baisse et que le chômage augmente vous faites tout pour ..
Réponse de le 08/02/2014 à 16:36 :
@élu ps: y a encore plus simple: on ne paie pas les gens que l'on fait travailler 14 heures par jour et on leur jette un crouton de pain quand ils ont fini de lécher les bottes de leur maître :-)
Réponse de le 08/02/2014 à 18:33 :
@elu ps : et pourquoi pas une taxe sur les 18 millions d'inconscients qui ont voté HOLLANDE en mai 2012 ?
a écrit le 08/02/2014 à 15:56 :
Le roi des farces est à Trappes ...à la recherche d'économies...
a écrit le 08/02/2014 à 15:34 :
C'est curieux cette manie des socialistes a ne pas utiliser leur vraie nom! madame touraine est madame Reveyrand de Menthon et madame Sapin valerie de Senneville ils ont honte ,ca ne fait pas assez de gauche?
a écrit le 08/02/2014 à 15:31 :
Noyer le principal problème de la France, celui du projet crédible d'avenir de la Nation avec ses citoyens, n'est probablement pas dans les flux de liquidités saumatres, ou glauques de ces Messieurs. Rechercher simplement d'impossibles milliards, trillions sinon plus est absurde.
a écrit le 08/02/2014 à 15:30 :
Qu 'il demande a Madame de senneville (madame sapin) elle est actuellement sur l'ile Maurice elle a surement plus d'argent que les fonctionaires
a écrit le 08/02/2014 à 15:21 :
Pendant que les socialistes se creusent la tete pour trouver 50 milliards pour les patrons et les banques , que Marisol Touraine alias Reyverand de Menthon cherche une ruse pour privatiser la secu madame Sapin dit Valerie de Senneville se la cool douce a Maurice la droite est maintenant a large spectre avec un nom UMPS
Réponse de le 08/02/2014 à 16:58 :
Il faut tout privatiser,on trouverait tout de suite les 50 milliards qui manquent.
a écrit le 08/02/2014 à 15:18 :
Je croyais que c'était 100 milliards: 50 pour réduire le déficit et 50 pour payer les alloc. ?
a écrit le 08/02/2014 à 15:16 :
C'est le tonneau des danaïdes son histoire. Cet argent qu'il veut va servir à renflouer un peu les caisses suite aux interventions au Mali, en Syrie, etc., mais il en faudra encore pour les interventions suivantes et suivantes.
a écrit le 08/02/2014 à 15:03 :
Pour ma part, je paris sur une augmentation d'impot comme la progrssivité de la CSG. Au fait, M. les journalistes, pas un mot sur la prise en compte de la part patronale des mutuelles dans le salaire net donc encore une augmentation d'impot !!! Vous comptez commencer à informer vos lecteurs quand ?
Réponse de le 08/02/2014 à 15:19 :
Heureusement pour le gouvernement que La Tribune n'a pas l'audience de TF1 car l'augmentation des impôts "sous le manteau" (sur l'imposition des mutuelles désormais OBLIGATOIRES [merci les syndicats]) pourrait être source d'un "printemps" français.
Réponse de le 08/02/2014 à 15:20 :
après les municipales
Réponse de le 08/02/2014 à 19:20 :
seront informes seulement apres les prochaines élections .
a écrit le 08/02/2014 à 14:59 :
des chercheurs on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche.
S'il veut des idées , je peux lui en donner.Il suffit de demander.
a écrit le 08/02/2014 à 14:58 :
F.Hollande ne produira jamais 50 milliards d'économies ...! ni d'ailleurs.... il est incapable de produire 50 milliards d'investissement...! le constat est terrible le système est bloqué ...! plus personne ne fait confiance au dernier gouvernement socialiste Made In France en Europe...!
a écrit le 08/02/2014 à 14:50 :
La censure est de mise sur La Tribune, c'est très moche, plus que minable selon les termes chers à Ayrault.

Revenons à l'essentiel :
Hollande n'a qu'à supprimer, par ordonnance, sans regret, sans indemnité pour leurs locataires ruineux et incompétents, hébergés dans de luxueux bâtiments de verre, TOUT le MILLEFEUILLE ruineux et parfaitement inutile car c'est dans les troupes pléthoriques du mille feuille français que se trouvent les plus grands destructeurs et casseurs de l’industrie française, en particulier pour rappel ces ruineuses inutiles excroissances avec métastases du millefeuille :

- des bidules : les pôles de compétitivité gloutons en fonds publiques captés par les groupes à capitaux étrangers laissant quelques miettes aux pme locales pour les faire taire et les soumettre un peu plus comme simples sous-traitants malmenés.

- des organes : les multiples agglomérations, grandes villes, etc friandes de petits déjeuners, lunch luxueux, apéritifs dinatoires, banquets agrémentés de people et d’intermittents du spectacle …

- des machins : les multiples agences nationales, régionales, départementales, agglomérationales, etc redondantes et bedonnantes, dans lesquelles les fêtards gourmands et assoiffés trouvent de quoi se gaver tout touchant salaires et avantages sociaux exorbitants

- de trucs : les centres de rien du tout squattés de faux experts auto proclamés très frustrés de n'avoir jamais rien su faire de leurs diplômes ronflants périmés et qui sentent la naphtaline, eux aussi très amateurs de vacances au soleil, d'estrades dans des forums congrès pour présenter des exposés d'une extrême vacuité, avec de petits fours, de champagne,

- des excroissances : les CCI Chambres de Commerce et d’Industrie qui ont à leur passif la remarquable désindustrialisation massive, généralement sont nommés comme élus de ces CCI les filous qui vont permettre aux permanents de conserver leurs gros salaires en protégeant toutes les combines sordides possibles (Lyon Annecy Nantes sont des exemples)

L’on a bien compris que toutes ce inutilités n’ont en rien empêché le désastre économique et que les « casés » de ces excroissances avec métastases voudraient que leur fête soient encore plus belles, plus fumeuses, avec plus de fonds publics en pure pertes.

Sera salutaire pour la Nation Française un coup de karcher sans état d’âme sur tous ces bazars.
Réponse de le 08/02/2014 à 14:55 :
Mais que fait la tribune. N'y a t'il pas de modérateur sur ce site pour laisser passer de telles inepties ?
Réponse de le 08/02/2014 à 15:29 :
Les journalistes sont en majorité soumis au pouvoir en place, qu'il soit de droite ou de gauche, les journalistes français ont peur OU ne savent pas faire leur métier. Par exemple, pas un mot sur la prise en compte de la part patronale des mutuelles dans le salaire net donc encore une augmentation d'impot !
Réponse de le 08/02/2014 à 15:31 :
Un Censeur qui se dit "modérateur" pour faire taire l'expression des citoyens, c'est pratique n'est ce pas ?
Réponse de le 08/02/2014 à 16:12 :
@Censure:vous faites du populisme de bas étage.ce n'est pas en boulversant la société qu'on avance!Hollande a choisi la concertation,ça nous change d'un Sarko qui avait des comptes a règler avec la terre entière!
Réponse de le 08/02/2014 à 16:47 :
Le mille feuille néfaste pour la France, il est le produit des cohabitations de Chirac avec les socialistes et il a été aggravé par Sarkozy et Hollande n'a rien fait à ce jour pour le raser tout simplement parce que les socialistes et l'UMP Nouveau Centre sont les meilleurs alliés contre les intérêts de la France.
Réponse de le 08/02/2014 à 19:38 :
Tout va bien
Réponse de le 09/02/2014 à 19:16 :
@ elu ps : "ce n'est pas en boulversant la société..." ou vous êtes aveugle ou vous êtes de mauvaise foi, mais quand on mets "ps" dans son pseudo, il ne faut pas s'étonner de ce genre de commentaire.
a écrit le 08/02/2014 à 14:45 :
juste pour airbus son pdg a déclaré "une variation de 10 centimes sur un euro par rapport au dollar c'est largement plus d'un milliard qui s'évapore" Il va falloir plus que 50 milliards d'euros pour que notre industrie soit compétitive avec cette monnaie
Réponse de le 08/02/2014 à 16:20 :
le problème c'est que l'euro est cher , chaque centime qu'il gagne sur les autres monnaies pénalisent nos entreprises a exporter , le pdg d'airbus a raison et il est pas le seul concerné , alors on fabrique des idées ineptes pour des inaptes , un enieme plan pour sauver ce qui peut encore être sauvé , le problème est l'euro cher , depuis la disparition du franc nos prix ont décollés et seuls les allemands en tirent avantage en ayant fait le plan hartz4 qui visait une dévaluation intérieure en tirant les salaires vers le bas , alors trouver 50 milliards .. en imposant toujours plus et en taxant toujours plus .. pas pour cela que va générer de nouvelles recettes mais de la colère oui ..
Réponse de le 08/02/2014 à 18:21 :
@Hervé: les gens achètent ton produit s'il est meilleur, et peu importe le prix si personne ne fait mieux. Vouloir concurrencer les Chinois sur le terrain du bon marché est complètement idiot :-)
Réponse de le 09/02/2014 à 10:24 :
airbus c'est le bon marché ?
a écrit le 08/02/2014 à 14:45 :
moi je sais deja ou il vas prendre les sous !!
a écrit le 08/02/2014 à 14:16 :
si Hollande pouvait nous faire l'économie des ses annonces sans lendemain...
a écrit le 08/02/2014 à 14:04 :
La situation de notre pays ne peut pas se contenter de mesurettes aussi vite démolies, qu'annoncées, notre pays doit se REFORMER et tailler dans le secteur public en le réorganisant et cela avec ou sans l'accord des syndicats aussi puissants qu'ils soient. Si cela n'est pas possible, seul un gouvernement de salut public pourra répondre à l'urgence de la situation, en oubliant nos politiques aussi verreux que compromis, en mettant des experts.
a écrit le 08/02/2014 à 14:01 :
Commencons par eliminer le cout de ses maitresses.
a écrit le 08/02/2014 à 13:51 :
Ce sera le énième échecs de F. Hollande.
Réponse de le 08/02/2014 à 14:42 :
Il n y aura pas de miracle c est un petit fonctionnaire qui a passe sa vie a raconter n importe quoi pour être élue .il est a l image de notre minable classe politique .De Gaulle les zairos sont au pouvoir!!
Réponse de le 08/02/2014 à 14:52 :
Arrêter de dire n'importe quoi. Il n'a pas le statut de fonctionnaire...
a écrit le 08/02/2014 à 13:49 :
En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque année près de 4 milliards d'euros d'argent public, 163 CCI en France qui comptent 26.000 fonctionnaires ! Divisons leur budget par 2, cela ne changera rien pour les entreprises, par contre cette économie de 2 milliards servira a réduire la dette plutôt qu'a faire des cocktails remplis de petits fours pour une minorité de petits chefs locaux ! Le saviez vous qu’en moyenne seulement 15% des chefs d'entreprise votent aux élections des CCI, 15% seulement de votants !!! Presque 80% des chefs d'entreprise ne votent même pas car ils savent que cet organisme ne leur sert pas à grand chose ! On peut diviser par 2 ou 3 leur budget (surtout certains CCI de campagne) sans que cela change quoi que ce soit à la vie économique des entreprises.
Les élections aux CCI et des Délégués consulaires grands électeurs des Membres des Tribunaux de commerce ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010 ; le taux d’abstentions dans les catégories commerce, industrie ou services était comparable: 83% .
Aux élections de 2009 des Chambres de métiers et de l’artisanat, on constate le même record d’abstentions : 80% contre 74,6% aux élections précédentes soit 6,4% de plus.
Plutôt que de fermer des maternités, gendarmeries, tribunaux, commissariats de Police, on verrait mieux de couper les dépenses dans les endroits ou elles sont surtout somptuaires .
Un des anciens Directeurs Général de la CCI de Lyon (statut assimilé fonctionnaire) a touché comme indemnités statutaires, la modique somme de 490 242,03 €. (Rapport de la Cour Régionale des Comptes) et il y a d'autres spécificités dans biens d'autres CCI.
CCI Grenoble vient d'ouvrir un campus à Paris dans le quartier du 16eme entre Passy et la Maison de la Radio dans un immeuble dont le loyer annuel( d'HLM?) de 895 760 € HT +charges + surloyer est payé avec son colocataire l'EM Normandie : le local est "très modeste" et nécessite encore des investissements pour le rendre attrayant. CCI Grenoble a fait l'acquisition de l'immeuble Polytec à Grenoble (de 5133 m2 avec 151 places de parking) pour 10 700 000 € payés sur fonds de réserves. Les CCI qui utilisent l'argent ponctionné aux entreprises pour faire des projets immobiliers dignes de petits Seigneurs de Province ! Ces CCI qui sont assises sur des pactoles d'argent public et qui par leur statut sont censées représentées et aider bien sûr les entreprises ...
Réponse de le 08/02/2014 à 14:44 :
Je sais pas pour qui il faut voter pour virer tous ces nuls les cci et le chambres des métiers sont pleine de zozo qui ont fait faillite !!!!
Réponse de le 08/02/2014 à 15:49 :
L' Europe nous coûte 7 milliards d'euros en fonds perdus, annuellement, quittons cette Europe qui nous saigne et qui fait de la France un réservoir de déprimés socio économiques conduits là par des petits chefs d'état serviles, un seul mot d'ordre, courage, fuyons...UPR.fr.
Réponse de le 08/02/2014 à 16:44 :
@godrev
vous roulez pour l'UPR, mais vous faites la promotion des Dacia et des Renault importées très massivement produites sur fond 'esclavage et de chantage aux bas salaires, en provenance Turquie, Roumanie, Maroc, Slovénie, Espagne ;

Alors l'UPR c'est le cumul de traitres ChiracoSarkoHollande
Réponse de le 09/02/2014 à 9:15 :
faite cette proposition sur le site de l’Élisée!
Réponse de le 10/02/2014 à 13:32 :
+1 il y a clairement des économies à faire dans le mille feuille administratif
mais nous ne berçons pas d'illusion. Toutes ces politiques ont été menées ailleurs en Europe contraintes et forcées par les marchés et dans TOUS LES pays la recette fut la même : baisse des dépenses sociales qui sont en volume et de loin l'essentiel des dépenses publiques (santé, pensions, allocations familiales). les retraites ont baissé en grece en espagne au portugal en italie, en angleterre. La France devra malheureusement passer par là : la course à la baisse à débutée avec Schroder en Allemagne l'effet domino est tel que toute l'Europe fait désormais la même chose pour ne pas "perdre en compétivité".
Mais quand tout le monde fait la même politique peut on alors dire qu'on gagne en compétivité ?
a écrit le 08/02/2014 à 13:38 :
juste pour airbus son pdg a déclaré "une variation de 10 centimes sur un euro par rapport au dollar c'est largement plus d'un milliard qui s'évapore" Il va falloir plus que 50 milliards d'euros pour que notre industrie soit compétitive avec cette monnaie
a écrit le 08/02/2014 à 13:37 :
Il n'a plus rien à perdre en donnant son engagement sur le "pacte de responsabilité" en plus il a déjà connu qu'il ne pourra pas tenu son engagement comme toutes les promesses précédents.
a écrit le 08/02/2014 à 13:37 :
Hollande va peut-être enfin comprendre pourquoi son prédécesseur voulait éviter d'embaucher des fonctionnaires et prôner le non remplacement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur deux...
Le poste le plus important du budget de l'Etat, c'est le traitement des fonctionnaires donc le plus efficace c'est diminuer leur nombre surtout à l'heure de l'informatique... Or, diminuer le nombre de fonctionnaires, c'est soit ne pas en embaucher soit mettre au travail ceux qui sont malades ou les obliger après leur maxima de congés maladies longue durée à quitter la fonction publique, s'il le faut en leur proposant un accès prioritaire auprès de pôle emploi pour se reconvertir.
a écrit le 08/02/2014 à 13:36 :
Gilles 1 @ Ne parlez pas de malheur sa solution on la connait taxer les comptes de 10 %
pour l'honneur et la gloire de la Patrie reconnaissante
a écrit le 08/02/2014 à 13:34 :
si j'ai bien compris le fonctionnement du PIB.. et pour imager : 100 € de dépenses vaut 120 € en valeur ajoutée... c'est bien ça ?
Donc le ration dette/PIB il est facile à tenir dans un sens, mais quand il s'agit d'aller dans l'autre sens.... ça sent la Bruxeloze...
La mauvaise graisse a encore des beaux jours devant elle.
a écrit le 08/02/2014 à 13:34 :
mathéo @ tout a fait d'accord avec vous avec en plus de récupérer le trésor du Sénat et de
l'assemblée nationale
a écrit le 08/02/2014 à 13:34 :
tiens Titine voilà 100 sous pour pomper la fonction publique ... non monsieur c est bien trop peu pour pomper un si gros trous !!!
a écrit le 08/02/2014 à 13:33 :
Voyons un peu....? Supprimer les sénateurs et leurs avantages indus?, supprimer les avantages à vie de certains?, réduire de 50% le budget pléthorique des frais de bouche des différents ministères?, réduire de manière automatique de 10% tous les budgets de fonctionnement?, voyons quoi d'autre? Supprimer les aides indues à toutes ces personnes que la France accueille et par commencer les Alloc familiales. faire des enfants est un choix et donc les aides doivent être conditionnelles et réservées aux familles européennes modestes dans la limite maxi de 3/4 enfants car au delà cela ressemble à de la reproduction en masse.... bref, il y a des pistes...
a écrit le 08/02/2014 à 13:32 :
Prochaine étape : intervention musclée du FMI.
a écrit le 08/02/2014 à 13:17 :
premiere chose à faire mr le PRESIDENT,montrer l'exemple diminuer le nombre de ministéres,la mise en place du non cumul des mandats etant long à mettre en place publier un decret a effet imediat du non cumul des indemnite,supprimer la secu des mines ,les sous prefecture les comités theodule etc tout le contraire de ce qu'il a fait depuis l'annonce 1 creer un comité pour savoir où faire des economies alors que tout le monde le sait 2 un comité pour surveiller le pacte de competitivite.
a écrit le 08/02/2014 à 13:05 :
Qu'elle vende tout son patrimoine immobilier inutile , couteux , et contre-productif , et elle les trouvera , les fonds qui lui manquent. Quand on VEUT , on peut. Encore faut-il le VOULOIR.
La tâche d'un état est de servir son Peuple , lui-même n'est qu'un instrument , qui ne doit pas se confondre avec une FIN. Il ne s'agit pas d'acquérir tout et n'importe quoi pour les caprices de quelques andouilles notoirement irresponsables.
Réponse de le 08/02/2014 à 13:33 :
Vendre l'argenterie de famille n'a jamais été autre chose qu'une solution de dernière chance. Vendre le patrimoine immobilier de l'Etat à une époque où l'immobilier baisse... mieux vaut louer au prix du marché.
a écrit le 08/02/2014 à 13:03 :
Une trentaine de ministres pour constater qu'il faut faire des économies, J'ai déjà une idée pour en faire. Nous devons changer cette 5 ème république, il y a trop d'abus, trop d'intermédiaire, une maison de retraite qui nous coute très chèr, le Sénat... et les politiques qui pensent plus à leur carrière qu'à la France parce que la place est tros bonne, Supprimons ces privilèges qui date du temps des rois et payons les le salaire moyen des Français! Ceux qui voudront venir au gouvernement seront la par devoir, pas pour une place en or.
Réponse de le 08/02/2014 à 14:04 :
il va y avoir des économies mais je ne pense pas que vous allez payer les 2000 milliards de dette de la france avec ça.
a écrit le 08/02/2014 à 13:03 :
Le fonctionnement de l’état est calamiteux et dépensier. Ensuite on continue de donner beaucoup trop d'argent aux étrangers en tout genre sans contre partie. Les associations, syndicats, partis politiques sont quasiment jamais contrôlés. Et au final, c'est qui qui paie la facture ? Le français de base qui se bouge le cul pour aller travailler (quand il a un travail - rare à notre époque) et qui paie toutes ses factures tout seul.
Non non franchement Bravo aux institutions d'être si incompétentes et logiques dans leur raisonnement et fonctionnement. Chapeau bas.
a écrit le 08/02/2014 à 12:58 :
F.Hollande nage à contre courant du temps économique ..! c'est 50 milliards d'investissement qu'il faut à la France...! Hélas la confiance des investisseurs nationaux et internationaux a disparu....! Alors ca va être dur pour la France ! sous le joug du dernier gouvernement entièrement de gauche en Europe...! de vivre au 21siécle ...les affres du socialisme d'un autre âge....
Réponse de le 08/02/2014 à 13:09 :
Parce que la politique du gouvernement est de gauche? Perso j ai pas encore trouve la difference avec le gouverment precedent.
Réponse de le 08/02/2014 à 15:41 :
Pourtant le roi des farces est à Trappes...
a écrit le 08/02/2014 à 12:56 :
On va bien rire ! car il n'est pas capable de réformer les collectivité locales (Régions , départements et communes ) ainsi que l'appareil de l'état qui est extrêmement dépensié(conseil économique et social, Sénat, assemblée qui ne sont que la toute petite partie émergée de l' iceberg !
a écrit le 08/02/2014 à 12:51 :
Ses copains disent qu'à force de descendre dans les sondages il va trouver du pétrole et du gaz de schiste. Plus besoin de faire des économies. On sera sauvés
Réponse de le 08/02/2014 à 21:23 :
Je suis plutôt d'accord avec le fait qu'on puisse faire beaucoup plus d'économie au niveau du fonctionnement de l'état mais de la à dire que c'est calamiteux...
En respirant un bon coup, on peut essayer de faire la part des choses non? Chacun a ses idées mais le pessimisme et l'endoctrinement partisan ne mène pas à grand chose.
Hollande fait le pari de la relance par le coût du travail par l'allègement des cotisations sociales. Je pense qu'il voit non seulement une réforme que les sociaux démocrates ont réussi en Allemagne mais aussi, une certaine harmonisation nécessaire au niveau couple franco-allemand et biensur en l'Europe.
Le problème de cette réforme est que autant nous connaissons le résultat outre Rhin mais pour nous, avec notre pessimisme récurrent, je ne sais sur quel pied danser, que penser?
L'Allemagne connait depuis une paupérisation des classes modestes et moyennes de plus en plus importante. Ils ont sacrifié une partie de la société afin de maintenir un système social mais moins généreux. Ils ont fait un choix clair, sachant qu'ils bénéficient d'un très fort effet de la pyramide des âges qui n'est pas aussi significatif qu'en France.
On sait bien aussi que malgré un fort niveau d'exportation tel que le connait l'Allemagne par exemple, nos amis allemands ont des taux d'endettements bien supérieurs à nous français, comme c'est bizarre...Pourtant les statistiques montrent que leur consommation intérieure est atone depuis des années. Chercher l'erreur.
Allègements d'impôts pour les entreprises ou pas, je pense qu'on aurait déjà tout à gagner et à vraiment mettre le paquet sur l'arret des gaspillages, les fraudes, les abus des allocations et revoir la formation professionnelle pour les chômeurs et les gens sans diplôme...etc. Les voila les économies, mais il va falloir être courageux voir très impopulaire (plus, est ce possible?). C'est de notoriété publique et rien n'est fait ou si peu, c'est inadmissible. Ensuite, si on pouvait donner plus d'importance aux petites et moyennes entreprises. Cette frénésie de la culture grande entreprise à la française, globalisée, partant avec la fleur au fusil et avalant tous les crédits d'imports recherche pour aller investir à l'étranger! Je dis stop! J'attends donc de voir la suite dans les faits.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :