Pas de reprise des recrutements de cadres en 2014

 |   |  607  mots
Les perspectives de recrutements des jeunes cadres ne sont pas très bonnes pour 2014
Les perspectives de recrutements des jeunes cadres ne sont pas très bonnes pour 2014 (Crédits : Backbuilder)
Entre 163.500 et 171.200 recrutements de cadres seraient réalisés cette année, selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Soit une variation comprise entre 0% et +5% par rapport à 2013, une année médiocre. Les jeunes cadres débutants n'auront pas le vent en poupe.

Sans réelle surprise, il n'y a aucun miracle à attendre cette année sur le marché de l'emploi des cadres... qui va rester atone. Selon l'enquête annuelle réalisée auprès de 11.000 entreprises par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), entre 163.500 et 171.200 embauches de cadres sont attendues cette année.... contre 163.400 en 2013, soit une baisse de 10% par rapport à 2012. La variation entre 2013 et 2014 serait donc comprise comprise entre... 0% et 5% d'une année à l'autre.

C'est faible. Mais comme l'explique Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec:

" Les entreprises continuent d'être dans l'attente. Si la reprise se confirme, le volume des recrutements augmentera. Il faut aussi noter que cette enquête a été réalisée en octobre-novembre, soit avant l'annonce du pacte de responsabilité qui aura peu-être des répercussions positives sur l'embauche de cadres".

 

Peu de recrutements de cadres débutants

En attendant l'impact du futur "pacte de responsabilité", on reste loin des volumes de recrutements d'avant la crise financière de 2008, quand les entreprises recrutaient plus de 200.000 cadres par an!! Et cela perdurera tant que la reprise ne sera pas affirmée et que les entreprises manqueront de visibilité. Selon l'Apec, ce sont notamment les cadres débutants qui vont pâtir de cette conjoncture morose. Ils seraient entre 33.600 et 38.100 à être recrutés cette année, soit une évolution sur un an comprise entre -9% et + 3%. Les embauches de jeunes représenteront ainsi "à peine plus de deux recrutements sur dix.

Les cadres avec une expérience de quelques années davantage recherchés

En revanche, les cadres ayant acquis une expérience comprise entre un et cinq ans seront les "plus courtisés" (53.100embauches possibles) tout comme ceux de 6 à 10 ans d'expérience (42.100 recrutements prévus). Ces deux catégories représenteront plus d'une embauche de cadres sur deux cette année. En revanche, les cadres cumulant plus de 15 ans d'ancienneté, par définition les plus âgés, vont être eux aussi victime de la morosité ambiante avec à peine, et au mieux, 18.500 recrutements envisagés, soit encore moins qu'en 2013.

Concernant l'évolution des effectifs cadres (environ 20% des effectifs salariés globaux en France), 8% des entreprises prévoient de les augmenter , un pourcentage égal à celui de 2013, alors que 6% songent à les diminuer. Par ailleurs, et pour la deuxième année consécutive, les promotions au statut cadre devraient fléchir, dans une fourchette comprise entre - 10% et -2%.

Les Services concentreront 7 embauches de cadres sur 10

Si l'on se focalise sur les secteurs, l'Apec souligne que, une nouvelle fois, celui des Services sera le plus porteur, concentrant à lui seul 7 embauches sur 10.. Au total, les entreprises de ce secteur pourraient embaucher jusqu'à 117.500 cadres. Ce sont essentiellement les activités "Informatiques et télécommunications", avec plus de 35.000 recrutements prévus, "l'Ingénierie-recherche et développement" et, dans une moindre mesure, les "activités juridiques, comptables-conseil et gestion des entreprises" qui embaucheront. D'ailleurs dans la fonction informatique le volume d'embauches pourrait dépasser les 36.800 après une année de baisse importante en 2013.La fonction "Commercial" ne se porte pas trop mal non plus avec 34.000 recrutements évoqués.

Dans l'industrie, les embauches se stabiliseraient, alors que dans la construction, elles accuseraient une régression par rapport à 2013 oscillant entre - 12% et -9%.

L'Ile-de-France moteur

Enfin, sur le plan géographique, les régions les plus optimistes sont l'Ile-de-France (qui concentre la moitié des intentions de recrutements), la Champagne-Ardennes et la Bourgogne. Et les moins bien orientées sont la Haute-Normandie, l'Auvergne et la Bretagne.

Globalement, donc, l'année 2014 devrait constituer un crû moyen pour l'emploi des cadres. L'Apec s'attend à du mieux en 2015 et surtout en 2016. A vérifier.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2014 à 11:47 :
J'ai bac +5 depuis 2012, j'ai 1 an d'exp, je cherche à ne pas être déclassé...
Ainsi je postule a des emplois jugés de mon niveau: on me répond
1) faire un doctorat
2) trouver du travail moins qualifié
3) désolé il y a trop de candidature , on ne vous retiens pas malgré votre profil plus qu’intéressant

Sur ce je fais mon sac et bye bye la France. Je parts sans regret, ce pays se paupérise personne ne veut regarder cela en face, j'étais prêt à payer des impôts sans broncher, tant pis pour elle, elle ne veut pas de moi, elle ne m'aura pas.
Réponse de le 15/02/2014 à 12:07 :
Gardez votre inscription pour voter en France et utilisez votre bulletin de vote pour éliminer les politicards qui sèment la misère en France depuis 25 ans ... éliminez tout ce qui vient du RPR UMP UDF PS Nouveau Centre UDI ... Ils ont cohabité et sont tous d'accord entre eux pour servir les requins sur le dos des français d'en bas.
Réponse de le 16/02/2014 à 11:16 :
Sachez que je vote (contrairement à ceux de mon âge) et je continuerai.
N'oubliez pas le FN dans votre liste.

La France à besoin d'un Léon Blum et d'un front populaire or elle tant à vouloir un Pétain qui ne s'est pas privé d'abolir les institutions et des libertés fondamentales.
le PS d'aujourd'hui n'a rien de socialiste, il se contre fou des jeunes comme moi et mise tout sur son électorat qui dans une société gérontocratique sont les vieux et leur pouvoir d'achat...
Je ne la trouve pas très belle cette France où tout n'est qu'opportunisme et carriérisme; qu'elle continue à se paupériser intellectuellement tout va très bien.
a écrit le 14/02/2014 à 22:33 :
En 2013, plus de 63 000 entreprises ont fait l'objet de procédures collectives, et plus de 50% d'entre elles ont été liquidées ... tirez-en les conclusions qui conviennent.

Et s'agissant des créations nettes d'emplois, voici le récit trouvé sur le net, sur Viadeo :
[copié in extenso] :
Un exemple des dysfonctionnements déplorables qui peu ou prou tuent les créations d'emplois et entravent le rééquilibrage de la balance commerciale française qui accumule dramatiquement des déficits :

Un porteur de projet a présenté un projet industriel créateur de près d'une centaine d'emplois dont 50% de cadres, ingénieurs et maitrise, avec un potentiel à l'exportation supérieur à 75% ...

- Un cadre de l'ex Oseo ex anvar lui a conseillé de vendre son projet à l'étranger, ce cadre d'une structure parapublique est toujours en fonction, à la même place chez BPIFrance innovation

- le même projet est présenté dans une autre structure parapublique pour l'innovation, cette structure convient de l'envoi du projet au format acrobat.pdf pour son étude,

* ce qui fut fait, expédié aux 5 interlocuteurs requis, avec un fichier protégé par un mot de passe à l'ouverture, l'expéditeur demandant à chacun de préciser en retour s'ils souhaitaient recevoir le mot de passe oralement par téléphone ou par SMS... (pour des questions de sécurité sur la propriété industrielle, ce mot de passe ne pouvait pas être remis avec le fichier dans un même envoi)

* aucun destinataire n'ayant donné suite, ils n'ont donc pas ouvert le dossier pour le consulter.

Ne nous posons plus de question sur l’état de délabrement de l’industrie en France.
a écrit le 14/02/2014 à 16:40 :
Heureusement qu'il y a Londres pour nos jeunes qualifies!
a écrit le 14/02/2014 à 11:36 :
Les cadres doivent etres plus reactifs beaucoup d'offres non pourvues en Bulgarie et Albanie
a écrit le 14/02/2014 à 11:33 :
Les cadres doivent maintenant accepter n'importe quel emploi et s'ils refusent il faut desormais les radier un cadre doit pouvoir fair un tres bon garcon de cafe
a écrit le 14/02/2014 à 9:59 :
Bonjour
votre article ne précise pas s'il s'agit d'embauches nettes. Le remplacement des départs à la retraite sont-ils intégrés ?
Réponse de le 14/02/2014 à 10:59 :
Non, il ne s'agit pas d'embauches nettes, les remplacements de départs à la retraite sont en effet intégrés. Ceci dit, en 2013, le marché de l'emploi cadres a été créateur net de près de 15.000 postes. On verra en 2014.
Respectueusement et merci de lire La Tribune

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :