Ouverture le dimanche : le défi des magasins de bricolage

 |   |  238  mots
Malgré la décision du Conseil d'Etat qui a suspendu à la demande de plusieurs syndicats le décret du gouvernement sur l'ouverture le dimanche, la quasi totalité des enseignes de bricolage étaient ouvertes ce dimanche. Avec la bénédiction des maires dans le cadre de la dérogation légale. Le gouvernement promet de régler le problème dés cette semaine.

La quasi-totalité des magasins Bricorama étaient ouverts ce dimanche 16 février, a indiqué à l'AFP le PDG de l'enseigne, tout comme l'ensemble de ceux de Castorama, malgré le fait que l'autorisation temporaire d'ouvrir a été retoquée mercredi dernier par le Conseil d'Etat.

"La quasi-totalité des magasins sont ouverts grâce aux maires qui nous donné leurs autorisations", a déclaré Jean-Claude Bourrelier, PDG de Bricorama.

Pour ouvrir ce dimanche, les enseignes ont été contraintes d'user de la dérogation d'ouvrir cinq dimanches par an, ce qui passe par un feu vert des autorités municipales concernées.

Son concurrent Castorama avait déjà prévenu vendredi que tous ses magasins resteraient ouverts ce dimanche, puisqu'il avait obtenu les autorisations nécessaires.Le patron de Bricorama a ajouté espérer que le gouvernement prenne "la semaine prochaine" un nouveau décret après la décision du Conseil d'Etat.

La haute juridiction, saisie par plusieurs syndicats, a décidé mercredi de suspendre le décret gouvernemental autorisant les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche jusqu'au 1er juillet 2015. Le Conseil d'Etat a estimé qu'il "existait un doute sérieux sur la légalité" de ce décret pris le 30 décembre.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait promis jeudi que le problème du travail dominical des magasins de bricolage serait réglé "dans quelques jours". Beaucoup d'experts estiment que le gouvernement n'échappera pas à terme à un changement législatif.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2014 à 18:42 :
laissons les gens travailler le dimanche et le commerce fonctionner comme beaucoup d'autre pays..
a écrit le 17/02/2014 à 18:50 :
il y a 6 millions de travailleurs le dimanche et on fait un pataquès pour 200 employés de plus, qui plus est, avec l'accord des clients, des employés, des entreprises....on serait dans une dictature ? quand aux syndicats (non représentatifs, les antennes des partis de gauche), ils font du business : 10 millions déjà encaissés avec les procès contre les entreprises et le souhait des travailleurs, génial !! pas de doute, on est en france et avec des socialos !!!
a écrit le 17/02/2014 à 8:54 :
BRAVO et soutient aux magasins de bricolage contre ces inconsistants de politiques qui change la donne tous les 15 jours
choc de simplification disaient ils !!!!!!!!!!!!!
on voit que eux ils n'ont pas de problème de retraite de chômage de salaire
NUL ces gouvernement
rendez vous aux élections sous 5 semaines
Réponse de le 17/02/2014 à 14:54 :
je rappelle que c'est bricorama dont l'enseigne n'avait pas le droit d'ouvrir le dimanche ! qui a déclenché tout ça...
résultat : bricorama à montigny (78) a fermé boutique le 01/01/2014 ; ses concurrents leroy merlin à bois d'arcy et casto lui avaient pris toute sa clientèle ( ces derniers ont toujours maintenu et obtenu l'ouverture le dimanche) POURQUOI DEUX ONT AUTORISATION ET PAS LE TROISIEME DANS LE MEME .SECTEUR ....
a écrit le 17/02/2014 à 7:50 :
Ils ont raison de rester ouvert! C'est de la résistance ! En France, pour s'en sortir, on devrait avoir la liberté de travailler....
Réponse de le 17/02/2014 à 9:28 :
@RUDY
C'est surtout la liberté d'imposer aux autres de travailler le dimanche, pour le bénéfice d'une minorité qui elle va aller se détendre ailleurs, selon les saisons.
Réponse de le 17/02/2014 à 19:15 :
les travailleurs sont volontaires, ce sont des étudiants qui s'ils n'ont pas ce job ne pourront pas faire leurs études... mais peut importe pour les syndicats, s'ils sont au chômage, ils préfèrent les gains des procès : plus de 10 millions déjà encaissés, du business contre les travailleurs, supers nos syndicats !!!!
a écrit le 16/02/2014 à 23:57 :
En chiné tout est ouvert le samedi et dimanche, même les banques chinoises. Et on sait quel est leur niveau de croissance. Eux, avec un gouvernement communiste, ont dans ce domaine plus de liberté d'entreprendre qu'en France!
Réponse de le 17/02/2014 à 8:10 :
Par contre chez notre voisin Allemand tout est fermé et la croissance y est aussi présente.....
a écrit le 16/02/2014 à 20:01 :
personne n'étant obligé de travailler le dimanche , que les gens qui veulent bosser ce jour -là soient libres de le faire!
Réponse de le 16/02/2014 à 20:42 :
Et le fer à dix sous, c'est par cher.
a écrit le 16/02/2014 à 19:31 :
A propos de l'ouverture des magasins le dimanche, certains y verront sans doute une nouvelle étape du projet de désintégration de la famille ; il est vrai que pour les cathos, c'est un jour important... Et il faut respecter ce choix ; maintenant tout le monde n'est pas catho... A côté de celà, il importe surtout de savoir si les gens qui travaillent le dimanche dans le bricolage sont heureux de vivre dans leur entreprise. Le classement des entreprises où il fait bon vivre (The Great Place To Work) pour 2012 et 2013 montre qu'une enseigne leader dans ce domaine figure à la 5ème place ! On ne peut donc pas affirmer que travailler le dimanche se fait - ou se ferait - au détriment des salariés ! Il faut donc peut-être faire confiance au moins pour cette fois aux négociations de gré à gré, non ?
Réponse de le 16/02/2014 à 23:47 :
Oui, croire a "The Great Place To Work" est forcément une bonne chose ...
Je vous rappelle que cette société est payée par les sociétés qui leur demandent leur service. Peu crédible ... clairement ...
a écrit le 16/02/2014 à 19:09 :
Halte aux usines à gaz : une liberté du travail pour tous ( avec conditions de volontariat contrôlé soit par une mention explicite dans le contrat de travail, soit par une démarche individuelle du salarié intéressé auprès de l'inspection du travail) et une indemnisation en cash ou en récup (d'un niveau réaliste)... les salariés qui travaillent DÉJÀ le dimanche vous en remercieront (dans l'alimentaire, la restauration, l'hotellerie, les forces de l'ordre, le personnel de santé, etc )
a écrit le 16/02/2014 à 18:19 :
La France est un pays de liberté, égalité et fraternité ! Seuls nos gouvernants l'oublient !! Et veulent régenter NOTRE pays
a écrit le 16/02/2014 à 17:39 :
quand les syndicats tuent le travail.......
a écrit le 16/02/2014 à 17:36 :
Ces pauvres citadins qui vont acheter leurs clous et leurs vis en ferraille au prix du diamant,

ca vaut bien le diamanche !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :